Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 08:06

francoise imbert-copie-1C’est un site internet, www.nosdeputes.fr, dont on ne parle pas assez ! Depuis plusieurs années, il mène un travail de fond au sujet du travail parlementaire : dossiers, lois, amendements, travail des commissions etc…

Un travail qui lui permet aujourd’hui d’afficher l’activité complète sur le dernier mandat de tous nos députés !

Un rapide coup d’œil nous apprend que les députés sortants de notre département, tous socialistes, … ne se tuent pas vraiment à la tache !

Parmi eux, Françoise Imbert et le futur ex-député-maire de Toulouse, Pierre Cohen, qui ne se représente pas dans la 3ème circonscription, se trouve souvent en tête des classements (faits par la presse nationale) des plus mauvais élèves de l’hémicycle.

Un bilan, que présente cette infographie, presque offensant à l’égard de nos concitoyens !

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Législatives 2012
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 17:12

Grégoire 01On ne peut qu’être surpris lorsqu’on entend Madame Taubira qui veut ne plus punir les mineurs lorsqu’ils commettront un délit. C’est un risque considérable pour la sécurité, c’est un risque considérable pour tous nos concitoyens.

Les socialistes nous disent aussi qu’ils vont faire des économies, d’ailleurs la France en a bien besoin ! Mais ils commencent à mettre en place un gouvernement qui globalement coûte plus cher que le gouvernement intérieur et puis il y a les ministres, les ministres délégués et attendons la vague des secrétaires d’état.

Nous feront l’adition à la fin. Nous verrons que la aussi il y aura un surcoût considérable.

Grégoire Carneiro

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Législatives 2012
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 11:55

101 0884Grégoire Carneiro, maire de Castelginest, Vice Président de la Communauté Urbaine du Grand Toulouse et Candidat aux législatives les 10 et 17 juin 2012, a rencontré les citoyens de la 5ème circonscription afin de prendre acte de leurs préoccupations notamment à Saint-Jory à l'occasion du Fil Vert du Grand Toulouse, à Villemur, Bruguières, ...

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Législatives 2012
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 06:43

« Elles sont belles les réunions de famille quand la famille est rassemblée ». Sénateur, premier vice-président du Conseil national de l’UMP, Jean-Pierre Raffarin n’a pas manqué, samedi matin, lors de la réunion des cadres consacrée aux législatives des 10 et 17 juin prochains, de souligner ce qui constitue le ciment de l’UMP depuis sa création voilà 10 ans et sur laquelle s’appuie notre formation politique pour gagner les prochaines législatives : l’unité.

En faisant cette confidence publique, Jean-Pierre Raffarin avait sous les yeux, épaules contre épaules, Alain Juppé, Jean-François Copé, François Fillon mais également Christian Jacob, Bernard Accoyer, Claude Guéant, Brice Hortefeux et de nombreuses autres personnalités de notre mouvement qui constituaient hier une gigantesque mêlée pour « éviter l’irréparable » : les engagements et premières décisions néfastes de la gauche pour notre pays.

« Nous sommes engagés dans une nouvelle bataille et cela semble surprendre le nouveau pouvoir et inquiéter de nombreux commentateurs », s’étonne Alain Juppé. « Nous pouvons et voulons gagner pour gouverner et nous voulons gouverner parce que nous avons la conviction que la politique du nouveau gouvernement n’est pas la bonne », appuie l’ancien Premier ministre et ministre des Affaires étrangères évoquant « la mystification extraordinaire » qui a été faite par la gauche sur la croissance.

« La croissance était déjà présente dans la résolution du G8 de Deauville, voilà un an. Camp David n’a rien apporté de nouveau », souligne Alain Juppé, invitant la presse à faire œuvre de mémoire non sélective.

« Mais au-delà de l’écume médiatique et de communication, il y a croissance et croissance », analyse Alain Juppé. « La croissance, selon le PS, c’est augmenter la dépense publique alors que pour nous elle est synonyme de compétitivité de nos entreprises et de nos PME ».
A trois semaines du second tour des législatives, « la victoire est à portée de mains », prédit Jean-Pierre Raffarin.

« Oui nous pouvons gagner mains nous ne trompons ni de calendrier, ni d’objectif », insiste Alain Juppé pour qui « la condition de la victoire » est d’être « dans la même mêlée et pousser ensemble ».

Garant de l’esprit d’équipe de notre famille politique, notre secrétaire général, Jean-François Copé, insiste également sur la notion d’unité et de rassemblement qui prévaut sur le terrain.
« La seule chose qu’attendent les électeurs, nos militants, nos candidats, c’est la mobilisation totale, matin, midi et soir sur la campagne législative et croyez-moi le message de ce matin est parfaitement clair : nous y allons pour gagner, pour élire le plus grand nombre de députés et ainsi éviter l’irréparable pour notre pays », relève Jean-François Copé qui rappelle que « c’est notre union, celle de l’UMP, qui a permis nos réussites ».

Envisageant « un grand plan de recrutement jamais réalisé par un parti pour repartir en 2014 à la conquête des territoires perdus car ce pays ne peut pas fonctionner avec des collectivités territoriales qui augmentent les impôts sans compter », Jean-François Copé a appelé au rassemblement. Mais également à la « vigilance contre les nombreux coups de canifs » que porte déjà François Hollande sur la parole de la France, l’équilibre des comptes publics, l’alliance stratégique entre la France et l’Allemagne, la Justice, l’Education nationale…
« Déterminé à ne rien laisser passer », Jean-François Copé entrevoit des « combats magnifiques » pour notre famille politique pour lesquels « nous serons unis et rassemblés ».

Des combats auxquels prendra part François Fillon qui estime que les dirigeants de l’UMP ont trois responsabilités « réinsuffler la fierté et l’honneur de se reconnaître dans la droite républicaine ; inviter tous les Français et notamment ceux qui ont cru trouver dans l’abstention ou le vote protestataire une échappatoire à construire avec nous une alternative solide à la gauche car toute voix qui s’abstiendra ou qui se dispersera sera l’alliée du parti socialiste ; nous comporter avec dignité. Nous ne sommes pas animés par un esprit de revanche ».

Nicolas Sarkozy, qui insuffla l’idée d’une collégialité à l’UMP au soir du 6 mai, était, hier, dans l’esprit de tous après une « campagne présidentielle magnifique ».
« Il a su préserver la France d’une crise majeure et a su moderniser en profondeur notre pays », témoigne Alain Juppé. « Nous sommes porteurs d’un héritage exceptionnel », relève Guillaume Peltier. « Ce qu’il a fait c’est d’abord, chevillée au corps, cette flamme magnifique que nous portons en nous et qui se résume ainsi : l’amour de l France », apprécie Jean-François Copé.

La Marseillaise qui clôtura cette journée lui fut implicitement et chaleureusement dédiée.

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 07:29

Grégoire Carneiro candidat sur la 5ème circonscription de la Haute-Garonne

Grégoire 05« A l’issue d’études universitaires, j’ai intégré les services de l’Etat par concours national ouvert aux diplômés de l’enseignement supérieur.

Plusieurs missions m’ont conduit à exercer de multiples responsabilités comme celle d’Inspecteur Général dans les domaines des nouvelles technologies de l’information et de la communication et de la propriété industrielle.

 

En tant qu’élu, Maire de Castelginest réélu depuis 1995 et Vice-Président de la Communauté Urbaine du Grand Toulouse, je suis très attaché à la qualité du service public, j’ai impulsé plusieurs projets tels le système monéo local, la dématérialisation de la comptabilité et de la gestion,….Gaulliste social, j’ai mis en œuvre un véritable service d’aide à la personne (vie quotidienne du 3ème âge et activités gratuites pour les jeunes y compris le permis de conduire largement financé pour les plus démunis).

Comme Député de 1993 à 1997, j’ai été expert pour les questions concernant la Fonction Publique, secrétaire de la commission parlementaire de la Production et des Echanges, Vice-Président du Conseil Supérieur de l’Electricité et du Gaz. J’ai également rempli plusieurs missions parlementaires dans les domaines de l’aéronautique, de l’informatique, de la Fonction Publique… »

Sabrina Suze-Mounic, suppléante de Grégoire Carneiro

sabrina 01 

Sabrina Suze née le 28 juin 1980 à Toulouse est une femme politique française, mariée à un sportif et maman d’une petite fille.

Fille d’une mère espagnole, fonctionnaire, et d’un père français, airbusien, elle a grandi avec son frère Laurent entre deux villages, Aussonne et Daux, où elle fera toute sa jeunesse et sa scolarité pour rejoindre le collège de Grenade en 1991.

C’est en 1998 avec une attirance pour les enfants qu’elle exercera le métier d’ATSEM à la Mairie de Toulouse avant d’obtenir un concours administratif et intégrer un poste de contrôleur de l’occupation du domaine public, en tant qu’agent assermenté, au service des Droits de Voirie de Toulouse.

Après un parcours de 14 ans dans la fonction publique territoriale, riche de connaissances, d’expériences et d’intégration, sa curiosité lui donnera l’envie de découvrir la fonction publique de l’état où elle obtiendra un poste au sein de la préfecture de Toulouse.

Son premier acte d’engagement fût en mars 2008, lorsque sa candidature apparaîtra sur la liste de julien Ferte pour les élections municipales d’Aussonne. Attachée à la vie politique locale de sa commune, de son département et de sa région, elle sera candidate aux élections régionales sur la liste de Brigitte Barèges menée en 2010.

Une expérience qui lui donnera encore plus d’envie et d’ambition de mener à bien des fonctions d’élus.

Adhérente du parti politique du Nouveau Centre, elle sera présente sur plusieurs communes pour faire des réunions publiques avant de rejoindre la famille UMP.

Aujourd’hui Conseillère Municipale à Aussonne, elle nous confirme son ambition et les valeurs qui lui sont chères : l’engagement, la démocratie et l’égalité qui feront la motivation de Sabrina pour représenter un parti politique exemplaire.

Législatives 2012

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Législatives 2012
commenter cet article
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 05:30

legislative-006.jpgGroupes de pression, lobbys, associations, collectivités. Tout le monde profite des élections législatives, pour faire connaître ses revendications auprès des 132 candidats de la Haute-Garonne. « Je reçois au moins deux ou trois courriers par jour, confirme François Simon, candidat investi par le PS et Europe Ecologie - Les Verts dans la 3e circonscription, citant, pêle-mêle, les doléances d’un collectif santé ou du syndicat CGT de l’armée. Cela prouve qu’il n’y a pas assez de temps de parole en dehors des périodes électorales. »

S’il reconnaît ne pas en recevoir quotidiennement, Grégoire Carneiro, qui, investi par l’UMP dans la 5e circonscription, se présente pour la cinquième fois devant les électeurs, avoue que les interpellations et sollicitations sont de plus en plus nombreuses. « C’est au candidat de faire le tri. Je ne retiens que les problématiques de la vie quotidienne qui concernent le plus grand nombre. »

Fret fluvial, environnement...

C’est ainsi que des courriers de France Nature Environnement Midi-Pyrénées ou des professionnels de la navigation toulousaine se sont retrouvés sur le bureau des candidats. « C’est un moyen d’attirer leur attention sur les problèmes de navigabilité sur la Garonne ou sur le développement du fret fluvial sur le canal du Midi », évoque Pierre Cardinal, du Réseau fluvial toulousain.

Marie-Laure Cambus, directrice de FNE Midi-Pyrénées, s’est, elle, fendue d’un questionnaire aux 132 candidats sur les questions d’environnement. « On avait fait la même démarche lors des régionales, et cela va dans le bon sens quand on voit comment les mesures en faveur de l’énergie ou de de l’agriculture biologique ont été prises ». Les candidats n’ont pas fini de recevoir du courrier d’ici au 10 juin.

Métro

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Législatives 2012
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 06:37

cope-09.jpg« Les engagements de François Hollande sont néfastes pour le pays. Ils sont inapplicables et inadaptés». Secrétaire général de notre parti, Jean-François Copé et Hervé Morin, président du Nouveau Centre dressent le même constat. Et s’inquiètent à la lumière des premières annonces et décisions réglementaires du nouveau gouvernement « très dur sur la forme et très idéologique sur le fond ».

Vincent Peillon (Education) qui veut rétablir très rapidement la semaine de 5 jours, Christiane Taubira (Justice) dont le premier acte est de préférer rencontrer les prisonniers aux victimes et qui veut supprimer tout aussi rapidement les tribunaux correctionnels pour les adolescents récidivistes de 16-18 ans, Michel Sapin (Travail) et Marisol Touraine (Affaires sociales) qui veulent revenir par décret et non par la discussion parlementaire à la retraite à 60 ans pour certaines catégories d’âge, Cécile Duflot (Logement) qui s’emmêle dans ses déclarations sur le prolongement de la trêve hivernale… Chaque jour est apportée la preuve que les membres du gouvernement Ayrault veulent agir non pas pour le bien des Français mais par idéologie et prétention.

« Empêcher l’irréparable car il en va de l’intérêt vital de la France », motivent l’UMP et le Nouveau Centre concentrés sur un objectif pour les législatives des 10 et 17 juin : « faire barrage à la gauche», soulignent de concert Jean-François Copé et Hervé Morin qui affrontent « main dans la main » ce scrutin électoral déterminant.

« Nous avons une stratégie commune en termes d’organisation sur le terrain avec, dans de très nombreux cas, des candidatures communes et le fait que nous partageons l’essentiel sur ce qui concerne le projet pour la France », détaille Jean-François Copé qui souhaite avec Hervé Morin l’élection du plus grand nombre de députés de l’ancienne majorité présidentielle.
Objectif : empêcher la gauche d’emporter l’Assemblée nationale et qu’elle vote ce que les Français refusent : l’absence de règle d’or budgétaire qui permettrait au gouvernement Hollande-Ayrault de dépenser plus et de laisser filer la dette, le vote des étrangers non européens aux élections locales favorisant ainsi le communautarisme, la programmation de l’anéantissement de notre filière nucléaire qui garantit à ce jour notre indépendance énergétique, le retour à la retraite à 60 ans qui se traduirait par une augmentation des cotisations sociales, le matraquage fiscal des classes moyennes.

« Nous devons faire en sorte d’avoir le plus grand nombre de députés pour faire le contrepoids de l’action de François Hollande », poursuit Jean-François Copé qui met en garde les électeurs tentés par le vote FN: " ce vote pour les législatives est un vote capital pour l’avenir de notre pays. Attention, l’expression du ras-le-bol, de l’exaspération a pour conséquence de faire passer la gauche. En votant Front national on a la gauche qui passe. Donc, quand on vote Front national, on a Madame Taubira et l’annulation des tribunaux correctionnels pour mineurs qui ont commis des actes passibles de plus de trois ans de prison ».

UMP

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 06:27

moudenc-20.jpgNotre ami et ancien Premier ministre François FILLON a tenu à apporter son soutien à notre candidature. Nous tenions à vous en faire part.

Retrouvez-le ici :

 

Jean Luc Moudenc

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Législatives 2012
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 05:35

TGV_1281.jpgL'association Très Grande Vigilance du Bruilhois a, à nouveau, manifesté son inquiétude mardi quant au devenir des terres agricoles de l'Agenais sur lesquelles planent plusieurs projets d'aménagement.

Les syndicats agricoles étaient de la partie, avec des représentants de la FNSEA, des Jeunes Agriculteurs, de la Confédération paysanne et du Mouvement de défense des exploitants familiaux (Modef).

« Laissons la terre aux paysans, lâchait un représentant de l'association TGV. On va progressivement mais sûrement vers l'artificialisation des terres qui sont destinées à autre chose qu'à l'agriculture. Sur Sainte-Colombe, par exemple, on va bétonner 400 hectares de terre, entre le projet de zone économique, les différents ronds-points, la gare LGV, etc. On va supprimer plus de 1000 hectares entre Le Passage-d'Agen et l'aire autoroutière d'Aquitaine. La Safer met par ailleurs la pression sur les plus faibles pour qu'ils vendent leurs terres. C'est inadmissible, et les organisations syndicales resteront très vigilantes. »

Tension foncière

Justement. À la FDSEA, on veille au grain. « Chaque année, le département de Lot-et-Garonne perd entre 1500 et 1800 hectares de terres agricoles, soupire Jean-Luc Poli, président départemental. On est en train de déséquilibrer tout un secteur économique qui créée pourtant de la richesse et assure à notre pays son rang de puissance agricole. Sur le secteur de Sainte-Colombe, pour chaque terre qui se libère, ce sont quatre ou cinq agriculteurs qui sont sur les rangs. Cela génère une concurrence malsaine. La suppression de quelque 200 hectares au profit de la future zone économique rajoute de la tension foncière. Sachant qu'il existe des friches sur l'Agenais, qui sont perdues pour l'agriculture, mais que l'on utilise même pas pour accueillir des entreprises… » Comprenne qui pourra…

La Dépêche du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 06:12

legislative-005.jpgRéunion de soutien à Jean Luc MOUDENC et Laurence ARRIBAGE avec Jean-François COPE Secrétaire général de l’UMP Jeudi 31 mai 2012 à 11h30, Salle des fêtes de Balma

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Législatives 2012
commenter cet article