Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 08:43

2011-11-22-La-Parole-aux-Adherents 0337« Les élections présidentielles avec la victoire de François Hollande, donnent à la France le 7ème président de la 5ème  république. Le score est plus serré que ne l’indique depuis des mois les sondages partisans qui qu’on le veuille ou pas orientent tout de même le vote de nos concitoyens. On se rappelle 2007 où Ségolène Royale a été désignée par les sondages qui ont influencé les primaires d’alors. Il ne faut pas rêver, François Hollande aura une majorité à l’assemblée nationale et c’est très bien ! Il pourra donc appliquer sa politique et en 2017 il n’aura pas l’excuse de la cohabitation.

Toutefois, le résultat honorable de Nicolas Sarkozy permet d’envisager un grand nombre d’élu à l’assemblée nationale.

Marine Le Pen, de part ses positions qui ont permis notamment l’absence du drapeau tricolore à la Bastille, est aujourd’hui disqualifiée. Elle a permis l’élection de François Hollande ; nous n’avons pas de cadeau à lui faire et dans toutes les circonscriptions lui barrer la route.

En ce qui concerne la 5èmecirconscription, nous devons faire confiance à Grégoire Carneiro qui a un passé de député mais surtout un bilan communal remarquable contrairement à son adversaire Madame Imbert qui n’apparaît sur la 5èmeque lors des inaugurations.

Quand à nous, c’est très simple, notre objectif c’est 2014 car Castelnau d’Estrétefonds peut espérer une alternance. »

Pascale Binet et Pierre Recobre, élus au Comité Départemental de l’UMP 31 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 06:32

Xavier-Sponghero.jpgLes Jeunes Actifs, les trentenaires de l’UMP, par la voix de leur délégué départemental de Haute-Garonne, Xavier Spanghero, et de leur Secrétaire National, Arnaud Murgia, dénoncent l’élection ce matin de Bertrand Monthubert à la présidence de l’Université Toulouse III Paul-Sabatier.

Seulement 3 jours après l’élection de François Hollande, qui s’est fait le chantre de la transparence et de la lutte contre la république irréprochable, voilà que c’est le Secrétaire National du Parti Socialiste en charge des universités qui se retrouve élu président d’université, au mépris de toutes les règles de déontologie et de conflits d’intérêts.

En effet, il est particulièrement choquant qu’un homme qui, outre ses responsabilités au Parti Socialiste, ait été le créateur d’un collectif politique, « Sauvons la recherche », et ait récemment été acteur de la campagne d’Arnaud Montebourg, soit désormais le garant de l’indépendance et autonomie de l’université Toulouse III.  Il n’est pas contestable qu’un président d’université souhaite s’engager dans la vie publique, après son mandat. En revanche, il est beaucoup plus regrettable de voir un dirigeant du parti socialiste prendre en charge une institution qui relève de sa propre thématique. C’est une réelle perte d’indépendance pour notre Université ! 

A ce sujet, nous rappelons d’ailleurs que l’homme qui vient d’être élu à l’unanimité par le Conseil d’Administration de l’université avait déclaré dans un communiqué du 11 mai 2009 que ce mode d’élection, instauré par la loi LRU, consisterait à « placer les universités sous contrôle », ou encore le 21 juin 2010, qu’il constituait une « nouvelle étape de la vassalisation des universités ».

Le changement, c’est donc maintenant, mais les vieilles pratiques, c’est  déjà aujourd’hui.

 

Arnaud Murgia

Secrétaire national des Jeunes Actifs de l’UMP

Candidat sur la liste municipale de Jean-Luc Moudenc en 2008

 

Xavier Spanghero

Délégué départemental des Jeunes Actifs de l’UMP en Haute-Garonne

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 06:17

TGV 1253« Ils nous usent, mais ils ne nous épuiseront pas. » Président du syndicat de l'appellation Buzet, Benoît Cugnière reste mobilisé et passionné, malgré l’absence de réponses à ses demandes d'information sur le Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO). Aujourd’hui, le tracé de ces 417 km de lignes nouvelles entre Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne est quasiment fixé (à 50-80 mètres près). La portion Bordeaux-Toulouse traverse de part en part l’appellation Buzet. Sur les 2 000 hectares de ce vignoble du Lot-et-Garonne, 20 hectares de vignes devraient ainsi être arrachées.

 

Au-delà du manque d’information et de concertation concernant ces futures acquisitions/expropriations foncières, Benoît Cugnière remet en cause le manque de prise en compte des spécificités viticoles de Buzet. « Nous avons beau participer à toutes les réunions publiques, nos demandes et interventions ne débouchent sur rien de précis. »

Car si la ligne à grande vitesse pose des problèmes évidents d’accès aux parcelles traversées par la voie ferrée, des répercussions viticoles sont également à prendre en compte. A cause des tunnels de courants d’air, des évolutions des microclimats sont à craindre autour du tracé. Les impacts sur le régime hydrique posent également question, tout comme le choix des couverts végétaux en bords des voies et des insectes pouvant s’y nicher.

Comme l'ajoute Benoît Cugnière « et l’on ne parle même pas des circuits oenotouristiques et de randonnées dans notre paysage vallonné... Ce projet de Ligne de Grande Vitesse dépasse notre syndicat, c’est un sujet politique de niveau européen. Comme dans la fable de Jean de La Fontaine, c’est le pot de terre contre le pot de fer. »Afin de gagner en poids, le Syndicat des Vignerons de Buzet se rapproche de la SAFER locale, de l'INAO de Bergerac, ainsi que des syndicats des appellations de Fronton et Graves, également concernées par le GPSO.

Suite à une décision ministérielle de début avril 2012, l’enquête d’utilité publique du GPSO dure jusqu'à fin 2013. L'entrée en phase de Déclaration d’Utilité Publique est prévue pour la fin 2014. Après la publication du décret déclarant l’utilité publique, les procédures d'acquisitions des terrains dans l'emprise du tracé débuteront dans le cadre du Code de l'Expropriation.

Vitisphere.com

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 05:33

candidat ump 31 01Elections législatives 2012 : Lancement de la campagne des candidats UMP - Union de la Droite et du Centre

A l’occasion du lancement de la campagne pour les élections législatives de juin prochain, les 10 candidats investis en Haute-Garonne par l’UMP - Union de la Droite et du Centre - tiendront, lors d’un petit déjeuner, une conférence de presse : Mardi 15 mai 2012 à 9 h, au Restaurant du Jardin des plantes « Le Moaï » (Muséum d’Histoire naturelle, 35 allées Jules Guesde – 31000 Toulouse).

Merci d’indiquer votre présence au 06 62 86 99 45.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Législatives 2012
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 06:23

Interview de Grégoire Carneiro, candidat UMP aux élections législatives dans la 5ème circonscription de Haute-Garonne.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Législatives 2012
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 06:10

legislative 001Lors des élections législatives, les électeurs français élisent au suffrage universel direct leurs députés.
Les prochaines élections législatives auront lieu les 10 et 17 Juin 2012. Afin de pouvoir voter, les électeurs ont dû s’inscrire sur les listes électorales correspondant à leur commune, avant le 31 décembre 2011.

Candidats


Les députés sont élus pour un mandat d’une durée de 5 ans. Pour pouvoir se présenter, un candidat doit être inscrit sur les listes électorales. Il n’est pas obligé de se présenter dans la circonscription dans laquelle il est inscrit, mais ne peut se présenter que dans une seule circonscription à la fois. Il n’est pas possible de cumuler le mandat de député avec ceux de sénateur ou de député européen. Chaque candidat est accompagné d’un suppléant, qui le remplacera à l’Assemblée Nationale si jamais il est amené à quitter son mandat en cours.

Mode de scrutin

Les citoyens élisent les députés au suffrage universel direct, pour 5 ans, lors d’un scrutin majoritaire à deux tours, ayant lieu par circonscriptions.

Le premier tour : Les électeurs votent pour un des candidats de leur circonscription. Si l’un d’eux recueille plus de 50% des suffrages exprimés et au moins 25% des suffrages des inscrits, il est élu directement dès le 1er tour. Si lors de ce 1er tour, aucun candidat n’est élu, on procède à 2nd tour la semaine suivante.

Le second tour : Les 2 candidats étant arrivés en tête lors du 1er tour peuvent maintenir leur candidature. Tous les candidats ayant obtenu un suffrage égal ou supérieur à 12.5% des électeurs inscrits peuvent aussi se présenter au 2nd tour. Il peut donc y avoir plus de 2 candidats lors du 2nd tour. Le candidat qui obtient la majorité des suffrages exprimés est alors élu. Si l’on assiste à une égalité, c’est le candidat le plus âgé qui est élu.

Procuration :
Le vote par procuration permet à un électeur absent le jour d’une élection, de se faire représenter par un électeur de son choix. La démarche s'effectue au commissariat, à la gendarmerie, au tribunal d'instance ou auprès des autorités consulaires.

Le mandataire doit toutefois répondre à 2 conditions : être inscrit dans la même commune que son mandant et ne pas avoir reçu d'autre procuration en France.

Fonction

Lors qu’un député est élu, il représente sa circonscription, et surtout l’ensemble de la Nation. Il exerce son mandat de façon libre, selon l’article 27 de la Constitution qui indique que « tout mandat impératif est nul ». Le député peut rédiger, amender et voter la loi. Il contrôle également l’action du gouvernement. Dans le cadre de sa fonction de contrôle, le député peut interroger le Gouvernement, évaluer les politiques publiques, et contrôler l’emploi de l’argent public.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Législatives 2012
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 06:06

TGV 1258Cap vers l’enquête d’utilité publique ! Le 30 mars 2012, le ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du  logement a approuvé le tracé et les fonctionnalités du GPSO. Cette décision valide les propositions  faites au ministère par le comité de pilotage du 9 janvier 2012. Elle constitue une avancée majeure  pour le projet puisqu’elle permet à RFF de préparer sa mise à l’enquête d’utilité publique, prévue à la  fin du premier semestre 2013, pour une déclaration d’utilité publique attendue fin 2014. La feuille de route ... Lire la suite

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 06:15

TGV_1275.jpgLa récente décision ministérielle validant le tracé du doublement de la voie TER Toulosue-Saint-Jory en écartant la possibilité d'une gare TER à Lespinasse fait montrer la pression en ville. Cet oubli suscite de vives réactions de mécontentement de la part des élus de la région qui se mobilisent avec la population, depuis de nombreux mois, pour démontrer le caractère indiscutable, pour le Nord Toulousain, de cette halte ferroviaire. Ici, le sujet passionne toujours les Lespinassois, habitués à vivre depuis plus d'un an au rythme des péripéties de la ligne LGV. La future enquête publique devrait donc connaître quelques turbulences !

Combat permanent

Chez les commerçants, c'est aussi la mobilisation. Corine, 39 ans, gérante d'un salon de coiffure, est de ceux-là. Très investie dans ce combat, elle continue à recueillir les signatures de sa clientèle. À son palmarès, plus de 200 noms, qui viennent s'ajouter au millier déjà récolté par la ville, en faveur de la halte. « Certains signent la pétition avant même qu'on leur demande, en disant que la gare TER les arrangeraient bien. Actuellement, ils vont sur Saint-Jory et le parking est souvent complet », confie-t-elle. Ambre, 14 ans en 3e : « Je vais l'année prochaine au Lycée Toulouse Lautrec et j'ai signé la pétition car ça serait très pratique d'aller au lycée en TER. Je trouve complètement insensé que nous soyons la seule ville à ne pas avoir de gare ! J'étais à la manifestation contre le tracé « D » et je suis prête à nouveau à me mobiliser avec mes parents… Même si la gare n'est prévue qu'à l'horizon 2 020 ».

Virginie, 34 ans, fonctionnaire territoriale, est installée à Montauban depuis six mois et prend le TER quotidiennement pour se rendre à son travail. Pour elle, « c'est un peu le parcours du combattant pour me rendre à Lespinasse. Je suis dépendante de mes collègues qui me récupèrent à Saint-Jory, comme les autres usagers que je peux rencontrer ». Et Virginie de conclure : « Une gare sur la commune faciliterait le quotidien de ceux qui, pour des raisons familiales, ne peuvent habiter à proximité, d'autant plus que le coût du trajet via le TER est très attractif en comparaison à un déplacement en voiture ».

La Dépêche du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 06:00

drapeau bastilleAu delà de la joie des vainqueurs, les images passées en boucle sur les chaines infos agrémentées par des drapeaux divers et variés saluant la victoire du candidat socialiste ont choqué bon nombre de Français.

Repost 0
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 05:48

Jean Marc ValetteChers amis,

Depuis dimanche, nous partageons une immense tristesse face aux résultats de l’élection Présidentielle. Malgré cela, je voulais vous dire merci à toutes et à tous pour la campagne digne, dynamique et responsable que nous avons menée ensemble.  

Seul face à 9 autres candidats, et sans le soutien de la grosse majorité des médias, Nicolas Sarkozy a réussi un excellent résultat, bien loin des écarts vertigineux que nous promettaient les sondages depuis plus d’un an.  

Ceci étant, pour paraphraser Charles de Gaulle, je dirai que « la France a perdu une bataille ! Mais la France n’a pas perdu la guerre ! »

Une autre bataille s’ouvre à nous dés maintenant. Nous devons rester mobilisés pour les élections Législatives à venir.  

C’est à l’Assemblée Nationale que presque tout se décide et nous devons faire en sorte que nos représentants de la droite républicaine y aient toute leur place et puissent peser de tout leur poids !

Sur notre circonscription Grégoire Carneiro à besoin de nous tous !

Il a besoin de nous tous comme nous avons besoin de lui pour aider notre circonscription à relever la tête et pour éviter à notre pays la traversée du désert qui lui serait promise avec une Assemblée Nationale majoritairement à gauche !

Mes chers amis, pour la première fois dans notre République, la diversité démocratique et le pluralisme politique sont en danger.

La gauche détient déjà le Sénat, 3/4 des villes françaises, 2/3 des Conseils Généraux et quasiment tous les Conseils Régionaux.

Nous ne devons pas laisser l’Assemblée Nationale à la gauche.

L’état PS ne doit pas voir le jour et la reconquête de nos territoires démarre aujourd’hui même !  

Pour terminer, je voudrai dire à nos amis qui pourraient être tentés par un vote extrême que, comme nous avons pu une nouvelle fois le constater au soir de l’élection Présidentielle, un Front National avec un score élevé au 1er tour c’est une victoire de la gauche au second !  

Pour conclure, vous trouverez les résultats détaillés de votre canton ainsi qu’une synthèse des résultats obtenus sur la 5ème circonscription.

Canton FRONTON - Présidentielle 2012 Canton FRONTON - Présidentielle 2012  

Bien cordialement

Jean Marc Valette

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article