Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 17:34

bonne-annee-2015.jpgQue vous souhaiter de mieux que la santé dans votre vie, la prospérité dans vos affaires et beaucoup d’amour tout au long de cette Nouvelle Année. Nous vous souhaitons une très bonne année 2015, pleine de projets, de rencontres et de belles surprises.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Divers
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 17:03

Yoann-RAULT-WITA-02.jpg9 octobre 2013, Leonarda Dibrani, 15 ans, collégienne scolarisée en 3e dans le Doubs, est contrainte de quitter le car scolaire par les forces de l’ordre. Elle rejoindra sa famille soumise à une obligation de quitter le territoire français et sera expulsée vers le Kosovo.

En situation irrégulière sur le sol français et violant en tout impunité les lois de la République, il était normal que cette famille soit expulsée comme l’a rappelé le rapport d’enquête administrative précisant que l’expulsion était conforme à la loi.

Il n’y a donc que la gauche, ses alliés verts et rouges et le Réseau Education sans Frontières pour s’insurger contre le respect des lois de la République faisant de l’un des leurs, Manuel Valls, le bouc-émissaire de cette expulsion.

1er Round : La Gauche contre la Gauche

S’en suivent cinq jours de polémiques où la Gauche va se dresser contre… elle-même ! Le Président de l’Assemblée Nationale entre dans l’arène en premier : il est donc possible de faire voter les lois et de s’insurger contre leur application. Politique politicienne quand tu nous tiens.

Les lycéens décident par la suite de descendre dans les rues de Paris et de quelques grandes villes de France pour demander le retour de Léonarda. Instrumentalisés par le syndicat étudiant de gauche FIDL, les jeunes demandent la suppression de la loi permettant d’expulser un jeune en situation irrégulière. Comme disait mon père : passe ton bac et après on en reparlera.

Le gouvernement continue à se déchirer devant un Jean-Marc Ayrault incapable de faire régner la discipline et l’esprit d’équipe. Vincent Peillon y va de ses petites phrases et Manuel Valls ne se laisse pas faire. En 2013, alors que les Français s’interrogent de plus en plus sur leur avenir et sur la situation du pays, nos ministres perdent leur temps à se poignarder pour une famille en situation irrégulière que l’on expulse. Triste Gauche.

2e Round : François Hollande mis à terre par ses alliés

L’affaire n’en reste pas là et la Gauche de la Gauche demande la démission de Manuel Valls, cette même gauche qui pleurniche sur les plateaux télés lorsqu’un candidat FN remporte une élection demande ouvertement le non-respect des lois françaises.

Les Jeunes Socialistes enfoncent le clou en demandant, par communiqué de presse, que Manuel Valls régularise dans les plus brefs délais Léonarda et l’ensemble de sa famille. Rappelons ici que les Jeunes Socialistes défendent la régularisation massive de l’ensemble des sans-papiers. La jeunesse serait donc de gauche mais la jeunesse de gauche serait donc noyée dans le monde des dessins animés où tout est rose et mignon.

3e Round : François Hollande mis KO par Léonarda

On aurait pu, à ce moment-là, imaginer la position qu’aurait dû être celle d’un chef d’Etat digne de ce nom : affirmer le respect des lois de la République et expliquer que la France ne peut pas être une terre d’accueil pour l’ensemble des étrangers. Que nenni !

François Hollande ménageant la chèvre et le chou a fait le choix de décrocher son téléphone pour contacter Léonarda. Le chef de la 5e puissance mondiale se sent donc obligé de prendre du temps pour expliquer à une adolescente clandestine pourquoi il a fait appliquer les lois de la République.

Cerise sur le gâteau, François Hollande précisera devant la France entière, à l’occasion d’une allocution officielle que « si Léonarda souhaite poursuivre sa scolarité en France, un accueil lui sera réservé, à elle seule. »

Un Président de la République qui se plie devant une adolescente clandestine expulsée pour lui dire qu’elle peut revenir et c’est le statut du chef de l’Etat qui vient d’être touché en plein cœur.

Quelle est sa crédibilité face aux délinquants et autres pourfendeurs des lois de la République quand il explique que les clandestins expulsés sont les bienvenus en France ?

Quelle est sa crédibilité quand le gouvernement et lui-même s’occupent pendant plus de cinq jours à déterminer le sort d’une clandestine et laissent les Français abandonnés à leur quotidien difficile ?

Comment prétendre lutter contre le FN quand plus de 80%  des Français sont contre le retour de cette adolescente et qu’en tant que Président de la République, il se permet de lui dresser le tapis rouge ?

Comment être un Président respecté quand on s’incline devant un syndicat étudiant, la Gauche de la Gauche et une gamine de 15 ans ?

On connaissait François Hollande, le Président-hésitant, nous avons désormais, François Hollande le Président-inconscient !

Yoann Rault-Wita

Militant pour les valeurs de la Droite

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Divers
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 16:54

Yoann RAULT-WITAElles étaient belles, elles étaient fraîches. Elles sentaient bon la rosée mais elles ont vite fané les petites promesses de lendemain d’élection du maire PS de Toulouse. Retour sur les déclarations de Pierre Cohen au lendemain de son élection.

Ce petit flash-back ne va pas satisfaire la gauche locale. J’aperçois déjà Romain Cujives (le Monsieur Vie Etudiante de l’équipe Cohen) s’exclamer : « Quel mâââânque de reeeespect pour Monsieur Côôôôhen de la part de ce jeuuune pôôôp » soutenu par un François Briançon (le Monsieur Sports de l’équipe Cohen) qui en bon porte-flingue du Maire nous expliquera que je suis « la frange dure de l’UMP » et que, comme il le dit si bien, « on m’entend trop ».

Qu’à cela ne tienne, allons-y !

Nous sommes le 18/03/2008 et Monsieur Cohen, afin de les remercier pour un soutien sans faille durant la campagne, donne une interview exclusive au quotidien local : « Pierre Cohen : Tout ce qui va changer à Toulouse ». Accrochez-vous… Interrogé sur l’abandon éventuel de son mandat de Député, Pierre Cohen est ferme dans ses principes et déclare « Je serai, en effet, maire de Toulouse à temps-plein. J’ai prévu de remettre mon mandat de député au PS. » En homme d’engagements, il restera député jusqu’au… 17 juin 2012, renonçant de manière définitive à tenir ses belle promesses. Romain Cujives nous expliquera sûrement que « Pierre Côôôôhen n’est pas un hôôôômme de reniements mais qu’il a priiiiis le temps de la réflexiiion. » L’interview se poursuit sur les ambitions de Pierre Cohen pour Toulouse et sa réponse est franche : sa priorité pour Toulouse, c’est la politique de transport et « la mise en place des assises de la mobilité. » N’en déplaise à Monsieur Briançon, il est utile de rappeler que l’une des premières mesures de Pierre Cohen, en septembre 2008, fut de stopper de manière unilatérale le projet de prolongement de la ligne B du métro jusqu’à Labège voulu par Jean-Luc Moudenc en 2006. Par la suite, et alors que les automobilistes toulousains perdent, en moyenne et chaque jour, 39 minutes dans les bouchons, Pierre Cohen a préféré abandonner le projet d’une seconde rocade. Guidé par un dogmatisme en matière de transport en commun, Pierre Cohen décida d’être le Maire qui allait faire prendre les transports en commun à ses concitoyens. Pour ce faire, les Toulousain(e)s se sont vu imposer une augmentation, entre 2008 et 2013 de 30,4% pour l’abonnement annuel et 14,3% pour le ticket à l’unité. La logique est implacable… Pierre Cohen poursuit en déclarant qu’il est « convaincu que nous allons améliorer la qualité des déplacements à Toulouse. » Force est de constater que ce dernier ne doit pas souvent se déplacer dans la ville rose. Cinq ans plus tard, les Toulousain(e)s auront rapidement compris qu’améliorer la qualité des transports à Toulouse consistait en réalité pour Monsieur le Maire à décider unilatéralement la création de la ligne de tramway Garonne. 3,5 km et quatre petites stations (des Arènes au Palais de Justice) pour une ligne qui va être déficitaire de 10M d’euros par an, voilà ce dont les Toulousain(e)s devront se satisfaire en matière de transport ! Que Monsieur Cujives, qui doit à l’heure qu’il est, négocier sa place sur la future liste municipale, se rassure, je dois avouer qu’il arrive à Pierre Cohen de mettre en cohérence ses paroles et ses actes. Pierre Cohen s’exprimait en ces mots, au lendemain de sa victoire : « Je ne fais pas mien ni le dogme de la dette zéro, ni celui de l’endettement (…) je ne m’interdis pas de recourir à l’emprunt. » Promesse tenue !

En effet, pour la première fois depuis 25 ans, c’est le retour de la dette dans la ville rose.

Pierre Cohen l’avait prévu mais il n’a surtout plus le choix, faute d’épargner suffisamment pour financer ses investissements : l’épargne a diminué de 72% entre 2008 et 2012. Se laissant aller à quelques informations sur sa vie privée, Pierre Cohen déclarait « La plongée, c’est ma passion. Je suis un homme de l’eau. Je plonge dès que je peux, essentiellement en vacances.» Désormais habitué à naviguer en eaux troubles, le Maire PS de Toulouse, à l’image du Président Hollande, est aujourd’hui noyé dans les profondeurs de ses reniements. Les Toulousains ne sont pas dupes et feront en sorte que Toulouse puisse sortir la tête de l’eau et Pierre Cohen retourner à ses activités aquatiques.

 

Yoann Rault-Wita

Militant pour les valeurs de la Droite

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Divers
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 05:22

voix-du-midi.jpgHier, on pouvait encore rire des mensonges de nos politiques. Mais l’affaire Cahuzac a tout changé. Aujourd’hui, on a décidé d’être pessimiste.

« François Hollande qui n’était pas au courant du compte en Suisse de Jérôme Cahuzac, c’est bizarre quand même« . Quand l’imitateur Gérald Dahan campe le lunaire Fabrice Luchini, comme il l’a fait à Bruguières le 12 avril dernier, on hésite entre mourir de rire ou tomber de son siège. Car derrière la légèreté ampoulée et la réflexion pseudo-philosophique, on peut sacrément s’interroger sur nos plus hautes sphères.

Jadis, à une époque pourtant pas si lointaine, on rigolait du « abracadabrantesque » chiraquien, du Super Menteur « guignolesque » inventé de toutes pièces comme de l’élu local pris gentiment la main dans le pot de confiture. On tournait en dérision les vaines dénégations d’un Virenque sous mauvaise perfusion, et on faisait semblant de croire qu’Armstrong montait les cols à la seule force de son courage herculéen né de sa lutte contre le cancer. Et bien sûr, Sarkozy et Bettencourt, Karachi et j’en passe ne sont que des rumeurs de bas étage. Seuls les collaborateurs casquent, comme de bien entendu. C’était un temps où on voulait encore être optimiste, fermer les yeux devant les plus sensibles évidences.

« L’ancien Premier secrétaire du PS, chef de l’État aujourd’hui, ignore beaucoup de choses… »

Mais aujourd’hui, on est pessimiste. Armstrong a dupé tout le monde, sans foi ni loi, sur les routes, à la télé, dans son pays. Et désormais, on ment « les yeux dans les yeux » au président de la République. Belle société décomplexée que voilà ! François Hollande, justement… Pour un ancien Premier secrétaire du Parti socialiste durant dix ans, chef de l’État aujourd’hui, il ignore beaucoup de choses. Les tripatouillages de Kucheida dans le Pas-de-Calais ? Pas au courant. Le cas du camarade Dalongeville à Hénin-Beaumont et du sénateur Teulade ? Circulez, y’a rien à voir ! L’ancien ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, avouait fin 2011 qu’il savait que DSK avait été contrôlé au bois de Boulogne en 2006. Et le patron de la France ne sait pas que l’un de ses plus importants ministres avait un compte en Suisse ? Ce genre d’amnésie n’amuse plus. Ne convainc plus.

Le déballage, cette semaine, sur le patrimoine des ministres, s’il a ravi les bas instincts de tout le monde, et notamment du monde médiatique quoi qu’en disent les faux-culs, ne résout pas le problème. Potentiellement, le mensonge est partout, qui guette le lambda électeur. Un sursaut de conscience est urgent. Comme le dit Nabilla : Non mais allô quoi ! ».

La Voix du Midi
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Divers
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 19:04

depardieu

Quand on vit de la naissance à la mort avec l'argent ...

cliquez sur l'image pour lire la suite

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Divers
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 06:25

benoit-gheysens.jpgLe maire d'Arveyres (sans étiquette) justifie sa décision de supprimer les plats de substitution au porc. Et campe sur ses positions.Malgré la protestation des parents et l’appel du sous-préfet, Benoit Gheysens, le maire d’Arveyres (33), sans étiquette, refuse de réintroduire un plat de substitution les jours où le porc est menu.

Le sous-préfet vous a demandé de régler le « problème que vous avez créé. Allez-vous décider de réintroduire un plat de substitution ?

Non, nous ne réintroduirons pas une viande de substitution puisque nous avons déjà décidé d’augmenter en échange la part de légumes et la consistance de l’entrée. Et que l’on ne me parle donc pas de carence nutritionnelle, puisque les protéines ne se trouvent pas que dans la viande.

Vous invoquez des raisons économiques ainsi que le gaspillage pour justifier votre décision. Combien coûtait à la commune ce menu de substitution ?

Je ne sais pas, c’est très difficile à chiffrer précisément, et nous avons d’autres préoccupations lorsqu'il s’agit d’établir les menus, notamment les questions d’allergies. Mais j’en avais assez de voir les poubelles se remplir d’aliments gaspillés. Le jour où nous servions, par exemple, un beignet de poulet en substitution du rôti de porc, vous pouviez être sûr que la plupart des enfants choisissaient le beignet de poulet plutôt que le plat cuisiné.

Les parents concernés ont pourtant proposé de prendre à leur charge le surcoût financier…

C’est impossible et techniquement irréalisable, d’autant que cela ne concerne que 28 élèves sur 180. Ce n’est pas au maire, ni à l’école laïque, de régler de ce genre de problèmes. Il y a quelques temps, un enfant s’est régalé d’une crêpe au jambon sans se soucier de sa religion… Figurez-vous qu'il a quasiment fallu ensuite lui faire un lavement d’estomac.

Mais comment les familles peuvent-elles anticiper ce type de situations ?

Les menus sont affichés à l’avance, et visibles aussi sur Internet. C’est aux parents de donner des ordres à leurs enfants en fonction de ce qu'ils ont le droit de manger ou non, même si je conviens que le message a peut-être du mal à être compris par des élèves de maternelle. Mais n’oublions pas que du porc n’est en moyenne servi qu'une fois par semaine à l’école. Alors au pire, les familles peuvent aussi retirer leurs enfants de la cantine ce jour-là.

Les parents des 28 élèves musulmans ou juifs menacent de les retirer de l’école s’il n’y a que du porc au menu de la rentrée du 18 mars…

J’ai également proposé aux représentants des parents d’élèves de participer à la commission cantine et donc à l’élaboration des menus, tout en rappelant qu'une charge de protéines supplémentaire serait introduite dans l’entrée et l’accompagnement pour ceux qui ne mangeront pas de porc de jour-là. Nous veillerons enfin à éviter les doublons, pour ne pas qu'il y ait par exemple une entrée avec du saucisson suivi d’un plat de pâtes à la carbonara avec des lardons. Ce n’est pas assez suffisant ?

Derrière cette décision, certains soupçonnent une explication plus politique, et même une discrimination à l’égard des musulmans ?

Je ne vise rien ni personne, tout cela est faux. Ce qui me choque, d’ailleurs, c’est que ces enfants soient ainsi étiquetés « sans porc ».

À lire aussi
Gironde : les plats de substitution au porc supprimés à la cantine d'Arveyres
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Divers
commenter cet article
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 11:29

pape.pngBenoît XVI a annoncé lundi 11 février qu'il allait démissionner le 28 février. Il l'a déclaré personnellement en latin durant le consistoire pour la canonisation des martyrs d'Otrante. "Le pape a annoncé qu'il renoncerait à son ministère à 20 heures (heure italienne), le 28 février. Commencera alors la période de 'sede vacante' (siège vacant)", a précisé le père Federico Lombardi, dans une annonce quasiment sans précédent dans l'histoire de l'Eglise catholique.

Pour justifier son choix, Benoît XVI a expliqué qu'il n'avait "plus les forces" de diriger l'Eglise catholique à son âge. Elu le 19 avril 2005, le pape est désormais âgé de 85 ans.

Une décision rarissime

Dans un livre d'entretiens paru en 2010, Benoît XVI abordait sans tabou la question de sa démission. Il indiquait qu'il n'hésiterait pas à abandonner son poste s'il était dans l'incapacité "physique, psychologique ou spirituelle" d'accomplir les tâches de sa fonction. Le doyen du Collège des cardinaux, Angelo Sodano, a parlé de "coup de tonnerre dans un ciel serein" pour commenter cette annonce historique.

Le code de droit canonique permet au pape de démissionner. "S'il arrive que le Pontife romain renonce à sa charge, il est requis pour la validité que la renonciation soit faite librement et qu'elle soit dûment manifestée", indique le canon 332. Toutefois, une telle démission est rarissime. La dernière, celle de Grégoire XII, remonte au XVe siècle.

Voici l'intégralité de sa déclaration, traduite par Radio Vatican :

Frères très chers,

Je vous ai convoqués à ce Consistoire non seulement pour les trois canonisations, mais également pour vous communiquer une décision de grande importance pour la vie de l’Eglise. Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien.

Je suis bien conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être accompli non seulement par les œuvres et par la parole, mais aussi, et pas moins, par la souffrance et par la prière. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’Evangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié.

C’est pourquoi, bien conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare renoncer au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui m’a été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005, de telle sorte que, à partir du 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome, le Siège de saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il appartient de le faire.

Francetv info

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Divers
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 20:00

Chers amis,

Vous connaissez sans doute des personnes qui sont encore indécises pour le second tour des élections, dimanche prochain.

Peut-être même avez-vous des doutes, vous aussi.

Si c'est le cas, alors je vous demande de regarder cette vidéo de toute urgence, et de la diffuser le plus largement possible à vos amis, votre famille, vos contacts sur Internet.

Certains voudraient faire croire à la population que l'avenir pour vous sera à peu près le même, que ce soit l'un ou l'autre des candidats qui gagne.

Mais c'est un énorme mensonge.

En réalité, notre pays s'engagera dimanche prochain dans des voies diamétralement opposées, selon celui qui l'emportera.

En quelques minutes, vous comprendrez. Pour voir la vidéo, cliquez ici : www.rassemblementjustice2012.fr/bilan/

Bien cordialement,

Laurence Havel
Institut pour la Justice

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Divers
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 06:12

journal-copie-1.jpgMon père était un riche bourgeois (Médecin ORL, propriétaire de plusieurs cliniques) et il militait à l’extrême droite aux côtés de Maître Tixier-Vignancourt. J’ai passé mon enfance à Bois-Guillaume, ville résidentielle (sur les hauteurs de Rouen) où habitent les plus riches normands. Je fus élevé chez les « bourges du privé »,...  que je critique constamment à « St Jean-Baptiste de la Salle à Rouen ».  Puis j’ai continué mes études dans la commune des aristocrates et des grands-bourgeois : à NEUILLY SUR SEINE où mes parents avaient acheté une superbe propriété. Malgré ma fortune et mon patrimoine estimé à plus de 10 Millions d’Euros, Je ne paie pas l’ISF car un montage ingénieux sous forme de plusieurs SCI me rend quasiment introuvable par le fisc français. A la fin des années 70, sortant de l’ENA je sens que la droite va perdre et que Mitterrand est sur la pente ascendante, pour assurer mon avenir je choisis alors de rejoindre le PS. Je n’ai jamais dirigé une grande ville. Je n’ai jamais dirigé une grande région. Je n’ai jamais été ministre ni secrétaire d’état. Je dirige malgré tout le département de la Corrèze qui est devenu grâce à moi en 4 ans le plus endetté de France (+ 25% de dette soit 3 fois plus que la moyenne nationale) et le seul où le nombre de fonctionnaires a augmenté de 50% dans le même temps (de 831 à 1231). Pour 2012 dans mon département, j’ai déjà fait voter une hausse de 6.5% de la taxe foncière, de 300% les taxes sur les permis de construire. J’ai supprimé : les bourses étudiantes, la gratuité des transports scolaires, les 1000 EUR de prime de garde d’enfants et diminué presque toutes les aides aux personnes âgées ou dépendantes. Je ne déjeune pas au Fouquet's, je vais dans un endroit plus discret mais encore plus chic où j'ai fêté ma récente victoire aux primaires socialistes et où dernièrement j'ai été l'invité d'un assez pauvre, Pierre BERGE. Ma cantine, c'est chez LAURENT dans le 8ème. J'envisage d'augmenter de 45 milliards d'euros les impôts et taxes en tout genre car c'est plus facile que de diminuer le nombre de  fonctionnaires, je souhaite d'ailleurs en embaucher 65.000 de plus ... Ce qui coûtera 100 milliards à la FRANCE car un fonctionnaire est payé par l’état à vie, sécurité de l’emploi oblige ! Je n’aime pas les riches qui gagnent plus de 4000 euros par mois mais j'en gagne 7,5 fois plus avec mes 30.387 EUR par mois ! Donc 63% de plus que le Président de la République (19 331 EUR par mois) que j'accuse d'être proche des riches ... Votez pour moi, je vous ruinerai en 5 ans. Le changement c’est maintenant !

Qui suis-je ?

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Divers
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 18:53

joel-censier-et-son-epouse.jpgLe père de Jérémy Censier s'est engagé aux côtés de l'Institut pour la Justice (IPJ). Il a réalisé avec cette association une vidéo virale qui crée un malaise.

"Chers amis,

Le courage exceptionnel de Joël Censier, le père de Jérémy, est en train de déclencher un  tremblement de terre. Déjà 8 millions de personnes en France ont vu sa vidéo. 1,5 millions ont  signé notre Pacte 2012. C'est un sommet dans l'histoire des mobilisations citoyennes en  France. Nous sommes en train de bouleverser les conditions de la campagne électorale 2012 : aucun des candidats ne s'attendait à un tel soulèvement de la population. Mais nous  rencontrons également de puissantes résistances, et c'est pourquoi je fais appel à vous en  urgence : Certains juges radicaux et déconnectés des réalités se sont organisés pour bloquer  nos réformes. Quand ils ont vu que nous dépassions le million de signatures, ils ont activé  tous leurs réseaux, dans la presse et le monde politique, pour dissuader les candidats de signer  notre Pacte. Alors que nos propositions sont indispensables pour mieux protéger les citoyens  innocents. Pour les empêcher de nous faire taire, aidez-moi s'il vous plait à faire circuler la  vidéo de Joël Censier auprès des 55 millions de Français qui ne l'ont pas encore vue. Il y en a  forcément dans votre entourage ! Envoyez leur au plus vite la vidéo  http://pacte2012.fr/video.html, pour qu'ils signent notre Pacte eux aussi.

L'opposition de certains idéologues à nos propositions s'organise au moment précis où le  système judiciaire est éclaboussé par de nouveaux drames, dont la mort de la petite Agnès, 13  ans, tuée par un jeune qui n'aurait jamais dû être en liberté. Alors s'il vous plait, aidez l'Institut  pour la Justice à agir en appelant, ou en rappelant, tout votre entourage maintenant à signer  notre Pacte 2012. Le plus simple est d'envoyer la vidéo de Joël Censier, le policier dont le fils  a été tué, à tout votre carnet d'adresse : http://pacte2012.fr/video.html .

Nous ne devons plus accepter que notre Justice mette nos enfants et les personnes faibles de  notre société en danger. En continuant à rassembler des signatures à notre Pacte, nous  pouvons obliger les candidats aux élections à se prononcer en faveur de nos réformes, et  obtenir cet urgent rééquilibrage de la Justice française, dès mai 2012. Mais ce n'est possible  que si chacun de nous se mobilise. Je compte donc sur vous pour diffuser partout autour de  vous la vidéo : http://pacte2012.fr/video.html"

Laurence Havel
Secrétaire nationale

 

Institut pour la Justice - 140 bis, rue de Rennes - 75006 Paris
www.institutpourlajustice.com - www.publications-justice.fr

 

À lire aussi
La vidéo fait le buzz sur le Net
La vidéo fait le buzz sur le Net
Meurtre de Nay : le père de Jérémy Censier publie une vidéo
Placé sous un contrôle judiciaire strict
Meurtre de Nay (64) : contrôle judiciaire strict pour le meurtrier présumé
Le meurtrier présumé de Jérémy débouté de ses plaintes
Le droit et l'émotion
Meurtre de Nay (64) : les internautes réagissent à la vidéo de Joël Censier
Meurtre de Jérémy Censier : l'audience à Toulouse sans doute en décembre
Drame de Nay (64) : la légalité de la procédure examinée
Drame de Nay : vers une confirmation en appel de l'annulation des aveux du meurtrier présumé
Joël Censier reçu ce matin à l'Élysée
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Divers
commenter cet article