Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 11:53

villa-saint-martin.jpg« Lors de la dernière réunion du conseil municipal du 23 octobre, nous avons appris que 16 logements sociaux construits dans la commune, présentaient des risques importants pour la sécurité des familles installées. Plusieurs d’entre elles ont dû être évacuées. Au départ du rond-point sur la RD820, lorsque vous prenez la côte de Fronton vous apercevez sur la droite, accroché au flanc d’un terrain très pentu des bâtisses neuves qui se dressent fièrement comme pour lancer un défi aux lois de la nature et asseoir définitivement les conclusions d’un cabinet d’expertise en étude de sol diligenté par une ancienne municipalité qui on peut le supposer avait des intérêts communs avec ces experts. Les anciens du village vous diront que sur ce terrain plusieurs sources apparaissent et dès l’instant où l’on bouscule à coup de bulldozer cette parcelle, les glissements de terre sont inévitables. Nous avions déjà évoqué le clientélisme, les mensonges et quelques élus de la majorité actuelle ne peuvent pas dire qu’ils ne savaient pas. Par conséquent nous sommes en droit de nous interroger et de poser les questions suivantes : A qui appartenait ce terrain ? Quel est le promoteur ? Qui a autorisé la construction ? Qui est responsable de ce fiasco ? Une fois de plus Castelnau n’avait pas besoin de cela ! Nous nous rappelons encore le lotissement des Hébrails dans les années 85 où le promoteur avait disparu en laissant un assainissement inutilisable. Des années de procédures et au final Castelnau a payé l’addition. Aux dernières élections Castelnau ne nous a pas cru et n’a pas voulu ce changement radical que nous proposions. Nous allons de surprises en surprises et la majorité actuelle ne pourra pas répondre aux grands défis qui nous attendent prochainement. » Pierre Recobre, Marie-Laurence Tonel, Patrick Darès, Anne-Marie Dellac et Pascale Binet

Article du Petit Journal du Pays Toulousain

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Castelnau d'Estrétefonds
commenter cet article
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 11:30

alain-regis.jpgAlain Régis, Conseiller Municipal de Castelnau-d’Estrétrefonds nous a quittés ce samedi 20 juillet et reposera désormais dans cette terre du village où il résidait et qu’il aimait tant.

Alain était un homme amoureux de son métier, un passionné que tout le monde appréciait. Il était humble. Nous pleurons un homme bon, rempli d’affection et de loyauté. Au sein de notre conseil municipal. Toujours discret, il était apprécié de tous.

Nous ferons tout notre possible pour accepter sa disparition et penser à lui, désormais, avec de la douceur et plein d’amour.

Nous ne l’oublierons pas.

Au nom du conseil municipal, du personnel communal et du personnel du CCAS et de tous ceux qui ont connu Alain, nous exprimons à Muriel son épouse, à Karl, Neil et Lanaëlle, ses enfants, ainsi qu’à sa famille et à ses proches, nos condoléances les plus attristées et notre plus profonde sympathie.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Castelnau d'Estrétefonds
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 05:51

louis-vidal-001.jpgSuite à l'article paru dans ces mêmes colonnes le mardi 7 mai Louis Vidal a souhaité s'exprimer. Le maire nous écrit : «Les responsables de l'Association Bien Vivre à Castelnau et à Fronton ont été reçus, à leur demande en mairie début mars. Nous sommes très étonnés des propos tenus dans l'article puisque les informations suivantes ont été portées à leur connaissance : un seul permis de construire (et non deux) a été déposé en mairie le 1er août 2012. Ce permis a été refusé par la commune de Castelnau en date du 11 mars 2013, en application des articles NC4.1 et NC3.1 du règlement de notre Plan d'Occupation des Sols. Nous considérons donc maintenant que le dossier est, pour la partie nous concernant, réglé.»

Ce dossier avait mobilisé les riverains du futur chenil qui ne voulaient pas subir de nuisances sonores.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Castelnau d'Estrétefonds
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 18:13

daniel-dupuy.jpgA la suite de la démission de M.Dupuy de ses fonctions de 1er adjoint, M. le Maire informe les conseillers municipaux de la composition nouvelle du tableau des adjoints :

  • Corinne Daldosso:1ère adjointe aux associations

  • Jean-Pierre Bonastre : 2ème adjoint à l'urbanisme

  • Bernard Bégué : 3ème adjoint à la voirie

  • Marie-Claire Mazas : 4ème adjointe à la culture et à la communication

  • Anne-Marie Gers Audibert : 5ème adjointe à l'assainissement et à l'environnement

  • Michel Wastjer : 7ème adjoint à la sécurité, à l'incendie et aux bâtiments

Mairie de Castelnau d'Estrétefonds

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Castelnau d'Estrétefonds
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 10:48

chenil-01.jpgAvertis par un habitant d'un projet d'installation d'un chenil situé à 200 mètres des premières habitations, les habitants du quartier ont décidé de créer une association. «Bien vivre à Castelnau et Fronton» est né pour s'opposer à ce projet qui impacterait les populations de Castelnau-d'Estretefonds et de Fronton. L'association compte à ce jour 80 adhérents. Rencontre avec ses responsables.

Où en est la demande de permis de construire ?

Un premier permis de construire avait été proposé au début de l'année 2012. Celui-ci avait été refusé suite à un avis défavorable du service intercommunal de l'urbanisme. Entre-temps, un second dossier a été déposé à la mairie de Castelnau-d'Estretefonds en août 2012. Selon le maire, Louis Vidal, ce nouveau dossier est toujours en cours d'instruction. La réponse devrait être connue dans deux à trois mois. Nous ne comprenons pas pourquoi les délais d'instruction sont si longs. La population s'impatiente et souhaiterait en terminer de façon définitive avec ce projet.

En quoi l'implantation de ce chenil est-elle nuisible ?

Le but de ce chenil est de garder en pension les chiens des personnes qui partent en vacances durant les périodes estivales. La proximité géographique des habitations entraînera des nuisances sonores et olfactives importantes. De plus, l'installation de ce type d'infrastructures entraînera une dépréciation immobilière de nos biens.

Votre association refuse-t-elle le projet ou une alternative est-elle possible ?

La plupart des habitants du quartier ont des animaux (chiens, chats, chevaux…). Nous ne sommes pas contre ce type de projet. La problématique se situe au niveau de la proximité des habitations. Une alternative serait de déplacer cette installation à des endroits plus appropriés. Nous avons l'autoroute et la future ligne LGV dans un rayon de 5 km…

Jusqu'où êtes-vous prêts à aller ?

Nous nous sommes installés dans ce quartier pour son aspect rural et champêtre. Être à une demi-heure de Toulouse et de Montauban tout en étant à la campagne. Aujourd'hui, on nous demande de faire le sacrifice de cette qualité de vie. À ce titre, nous nous défendrons jusqu'au bout et utiliserons tous les moyens possibles autorisés.

Êtes-vous soutenus par les élus ?

Nous avons rencontré Marie-Hélène Champagnac, maire de fronton, Ghislaine Cabessut, conseillère générale, Michel Portes député. Ils nous ont écoutés, compris notre désarroi et soutiennent notre combat. Nous avons également rencontré notre maire Louis Vidal. Il nous a confirmé que ses adjoints étaient également contre ce projet. Hormis les élus, nous avons mis en place une pétition qui nous a permis de récolter à ce jour plusieurs centaines de signatures. Malgré ces innombrables soutiens, nous restons toujours en attente d'une réponse officielle de la mairie qui, nous l'espérons, sera favorable à nos doléances.

La Dépêche du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Castelnau d'Estrétefonds
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 06:43

transgourmet.jpgAu bout d'un jour et demi de grève, les employés grévistes de Transgourmet ont décidé de lever le piquet de grève. Dès le début de leur mouvement, ils semblent avoir été pris très au sérieux par la direction régionale et nationale.

Ainsi selon Yann, RSS CGT et Willy, porte-parole des syndiqués, «nous avons déposé nos revendications dès lundi matin à 8 heures, et Alan Colliard, directeur régional, nous a reçu mardi à 10 heures. Il semblait nier les faits revendiqués et a dû se rendre à l'évidence. Il nous a promis qu'il ferait le nécessaire afin d'améliorer les conditions de travail dans lesquelles nous évoluons. De plus, Jean Christophe Adouritz, directeur national, nous recevra à son tour dès lundi prochain. Nous pouvons sortir la tête haute de ce conflit. Des engagements fermes ont été proposés "et nous resterons vigilants quant à la suite à donner à ce mouvement.»

La Dépêche du Midi

 

Castelnau-d'estretefonds. Transgourmet : les salariés en grève

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Castelnau d'Estrétefonds
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 06:27

Louis-Vidal.jpgC'est avec une grande émotion que Louis Vidal, maire de Castelnau, a présenté ses ultimes vœux en tant que maire. En effet, lors de cette séance émouvante, il a annoncé qu'il ne se représenterait plus au mandat de maire. «Je ne serai pas candidat à un 5e mandat de maire». Il a tenu à rappeler tous les moments qui ont émaillés son parcours d'élu. 25 ans à la tête de la mairie, le passage du 20e au 21e siècle, et de rappeler son premier mandat de conseiller municipal dès 1977. «C'est donc 37 années largement remplies. Je passe la main avec sérénité. De bonnes marges de manœuvres seront offertes à qui me succèdera. L'heure est au bilan. René Roudoulès, ancien maire du village, m'a offert l'opportunité de figurer sur sa liste en 1977. Enfin, il m'avait inscrit d'office... ce fut mon premier mandat et je ne pus le refuser.» Et de rappeler les années passées sous la houlette Georges Crouzil. «Je suis rétif à toutes doctrines, c'est mon caractère.»Aujourd'hui, vice président de l'inter-communalité en charge de l'action sociale, de l'aide à la personne et de l'emploi, Louis Vidal se dit un homme comblé. «C'est vraiment un cadre qui me convient bien.»

Ghislaine Cabessut et Michel Portes ont tous deux rendu un vibrant hommage à ce grand homme. «Vous êtes un homme de coeur»(G.Cabessut). Cette dernière lui a offert, au nom du Conseil général, un tableau représentant les devises de la république. L'ensemble de l'assistance a été unanime pour dire que ces vœux avaient quelque chose de particulier.

La Dépêche du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Castelnau d'Estrétefonds
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 08:01

Divers-07-0560.JPGAlors que Monsieur Louis Vidal maire de la commune de Castelnau d’Estrétefonds, entouré du conseil municipale,  prononçait ses vœux au monde associatif, présentait une nouvelle recrue qui viendra grossir les effectifs de la police municipale, décorait de la médaille d'or du travail Madame Maryse Teulié qui a occupé le poste de cuisinière à la cantine de l'école publique depuis 1983, a levé le verre de l’amitié pour ensuite participer au traditionnel repas du personnel offert par la municipalité, les écoles publiques et privées ont été saccagées un fois de plus. Cela ne fait jamais que la énième fois que l’école privée Saint Martin subit des dommages depuis la rentrée des classes de septembre dernier. Les parents d’élèves sont en colères, les élèves choqués, les maîtresses doivent colmater les fenêtres pour continuer de faire cours aux enfants gelés par les courants d’air. Ce Week-end là, ce sont les vitres d'une classe qui ont été brisées, un bureau jeté du 1er étage, les affaires des enfants saccagées... En novembre dernier, les toilettes avaient été endommagées, un tuyau de gaz cassé privant de chauffage les écoliers. Combien de dégâts, de vandalismes, de  saccages, de tags, … faudra-t-il pour que la mairie agisse, combien de temps les parents d’élèves vont devoir attendre pour être enfin reçus par la municipalité ? Lundi 30 janvier, un délégué de l’association des parents d’élèves a enfin eu un contact avec la responsable de la vie scolaire de la mairie qui a annoncé qu’elle allait se rapprocher de la direction de l’école et des parents pour prendre rendez-vous ! Ce parent a du être très désagréable au téléphone pour obtenir gain de cause. En attendant, les assurances vont prendre en charge les réparations mais les franchises sont à la charge de l’école, donc des parents. Alors, à quand des rondes de nuit, des patrouilles le samedi et le dimanche, … pour que les Estrétefontains, les adultes comme les enfants, se sentent enfin en sécurité et cela même le Week-end ?  

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Castelnau d'Estrétefonds
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 08:00

voeux-maire-2012.jpgLouis Vidal, lors de ses vœux aux Estrétefontains, a tenu à mettre en exergue le travail mené par son équipe pour lutter contre la crise. Les priorités ont été l'aide au retour à l'emploi et la gestion des urgences. Le CCAS (Centre communal d'action sociale) par sa proximité a permis de venir en aide à un nombre conséquent d'administrés.

Transports à la demande et environnement

La dernière innovation en est le transport à la demande pour la réalisation de courses ou les rendez-vous médicaux. Les personnes âgées ou à mobilité réduite apprécient ce service d'un genre nouveau.

Grâce à l'agenda 21, vingt et une mesures ont été prises pour l'environnement. Ainsi, les fleurs de la commune sont arrosées avec de l'eau de pluie. L'ouverture des chemins aux abords de l'Hers permettra de prendre le large en toute sécurité.

Vigilance sur la LGV

Le dossier de l'année est sans nulle doute l' aménagement du parking de la gare qui s'agrandit grâce aux réserves foncières faites par la municipalité, éclairage refait, trottoirs d'accès, et après le giratoire : «On va dans le sens des projets à long terme».

En ce qui concerne la LGV, Louis Vidal a rassuré les villageois impactés par le tracé: «le contact est maintenu avec les citoyens impactés et le conseil municipal les accompagnera dans leurs démarches».

Sur le plan économique, l'intégralité des recettes produites par Eurocentre reviendront à la commune en 2015 : «Elles seront le nerf de la guerre». Louis Vidal a profité de l'occasion afin de remettre la médaille de la commune à Maryse Teule, «cantinière» partie cette année en retraite. De plus, il a présenté la toute nouvelle policière municipale. «L'homme n'a pas de racine, il a des jambes, mais il garde dans les semelles de la terre ou du sable de là où il vient», c'est par cette citation que Louis Vidal à inviter les participants au verre de l'amitié.

Louis Vidal, homme de raison a su parler avec le cœur comme à l'accoutumée. Son souci permanent de défendre l'intérêt public fait de lui un personnage plein d'humilité.

La Dépêche du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Castelnau d'Estrétefonds
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 18:49

ecole-saint-martin.JPGA quelques jours des fêtes de fin d’année, jeudi 1erdécembre 2011, les enfants qui fréquentent l'école privée Saint-Martin ont été une fois de plus blessés à la vue du saccage qui a été opéré dans la nuit du mercredi au jeudi dans l’enceinte de l’école. Les dévastateurs ont tout détruit sur leur passage : Les vitres des classes brisées, pupitre jeté dans la cour, poubelle retournée, détritus jonchant le sol, toilettes extérieures cassées à coup de briques, dégâts sur les canalisations du chauffage, … Voilà le spectacle auquel les enfants ont du assister et surtout subir. Comme de nombreux parents doivent se rendre à leur travail, certains élèves de l’école privée ont du rester sur place et faire cours vêtus de leurs manteaux ! Qui sont ces destructeurs qui cassent seulement pour casser ? Qui sont ces voyous qui s’alcoolisent au parc du terroir plutôt que de rester dans leurs foyers ? Qui sont ces jeunes en mal de repères sociaux ? Pourquoi l’école n’est pas mieux protégée ? A quand des rondes de nuit ? Des questions que tout le monde se pose et surtout à poser aux pouvoirs publics ! Car cela ne fait jamais que la troisième fois depuis le début de l’année scolaire que cette école est victime de cambriolages, d’actes de vandalisme, … Et maintenant qui va payer ? Les parents, la commune, le département, la région, … ou les enfants qui ne pourront peut être pas fêter Noël avec leur professeur faute de local aux normes ! 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Castelnau d'Estrétefonds
commenter cet article