Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 13:45

TGV 898« Lundi 07 novembre 2011, je me rends à la gare SNCF de Castelnau d’Estrétefonds. Il est 10h35 minutes, je me gare tant bien que mal sur un parking trop juste pour accueillir les milliers d’habitants qui aimeraient prendre le train pour se rendre à Toulouse où Montauban. Je rentre dans la gare pour me procurer les horaires de train. Chose qui n’a pas été très difficile ! Mais lorsque j’ai voulu acheter un billet en partance de Castelnau d’Estrétefonds en direction de Toulouse Matabiau, le guichet été fermé,  alors que les employés été présents et discutaient fermement derrière un rideau bien fermé !  J’ai donc été sur la bordure du quai pour acheter un billet à la borne SNCF qui n’accepte que les cartes bancaires. Mettez vous un peu à la place d’un jeune qui n’a pas de compte bancaire et donc par conséquent pas de carte bancaire, alors dans ce cas là, que fait-il : il reste sur le quai ! Bref, j’ai donc acheté un billet d’un montant de 4 euros 30 centimes, pour que mon fils puisse se rendre à Toulouse afin d’honorer un rendez-vous d’une importance capitale à 17h.  De retour à mon domicile, j’informe donc mon fils : « Ton train part à 13h48, … ». Il est 13h25, il se prépare, puis je l’accompagne sur le quai de la gare. Une fois de plus, j’ai du trouver une place de parking. Arrivés sur le quai, à notre grand étonnement, une voie synthétique en provenance d’un haut parleur annonce que le train de 13h48 est supprimé. Trouvez l’erreur, alors que le matin même, rien avait été annoncé ! Mon fils et de nombreuses personnes se sont donc retrouvés le bec dans l’eau. Mais que faire pour se rendre à Toulouse ? Tout le monde s’interroge afin de trouver une solution qui ne viendra surtout pas de la SNCF et de ses employés trop occupés à parler derrière un rideau toujours bien fermé. « Nous pouvons prendre le bus 77 depuis la mairie de Castelnau d’Estrétefonds à 14h22 » s’exclame une jeune qui lui aussi doit se rendre à Toulouse pour un rendez-vous primordial. Ni une ni deux, tout le monde s’organise afin de se rendre à l’arrêt de bus devant la mairie de Castelnau d’Estrétefonds et toujours sans l’aide des agents de la SNCF. Il est 14h, tous sont devant l’abri de bus. 14h30 le bus arrive enfin ! Après un périple de quelques heures, les personnes qui devaient se rendre à Toulouse, arrivent enfin à la Barrière de Paris. Il est 15h50, mon fils arrive à Matabiau. OUF ! Il va enfin pouvoir honorer son contrat. Mais grâce à qui ? A ses amis, sa famille, ses parents, … qui auront du prendre sur leur temps de travail, prendre des RTT, une journée de congé, afin qu’il puisse se rendre à Toulouse pour un rendez-vous capital pour son avenir professionnel. Bénéfice net égal perte pour tous les usagers du train, du métro, du bus, … et surtout pour ceux qui ne demandent qu’a travailler et qui ne toucheront pas de prime de fin d’année ! La faute à qui ? A ceux qui sont toujours en grève et qui empêche le peuple de vivre, de gagner leur vie, de grandir, … Vive la France des fonctionnaires qui doivent faire grève demain mardi mais qui prennent de l'avance pour être sûr de ne pas être en retard ! »

Pascale Binet

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 09:31

Divers-04-0011.JPGPapi Tracteur a fêté ses 80 printemps

Cela faisait longtemps que notre ami Jean voulait réunir sa famille et ses amis pour une belle occasion. Après de long mois de réflexion, de préparation, il a pu concrétiser un vœu qui couvait en lui depuis de très nombreuses années. Jean a donc préparé, organisé, réglé tous les détails d’une fête d’anniversaire à l’ombre de ses tracteurs. Mais quel anniversaire ?  Le sien, car on n’a pas tous les jours 80 ans. Une occasion en or pour réunir ses enfants, petits enfants, beaux frères, belles sœurs, neveux, cousins, compagnons de tous les jours et ses amis très chers. Grâce à la complicité de l’un de ses plus proches amis venu d’outre mer, Mejdi, Jean a pu réunir tous ses convives au restaurant L’Olivette à Castelnau d’Estrétefonds. Plus de 120 personnes se sont donc rendues dans un petit coin de méditerranée à L’Olivette  pour célébrer les 80 ans de notre ami Jean. L’émotion était à son comble lorsque tous les invités ont entouré Jean pour visionner le diaporama de toute une vie : sa naissance, son passage à l’école de Castelnau d’Estrétefonds, son départ à l’armée, ses premiers flirts, le travaille de la ferme, son mariage, la naissance de ses enfants, … C’est la larme à l’œil que Jean a tenu à remercier tous ceux qui ont participé à l’élaboration de cette fête pas comme les autres. Devant une assemblée toute ouïe, Jean a résumé à sa façon les 80 années qui se sont écoulées et a invité tous ses hôtes à partager un repas raffiné. En milieu d’après midi et sous les applaudissements de l’assemblée, Monsieur Ridet de la pâtisserie « Le Plaisir Gourmand » est venu déposer le gâteau d’anniversaire. Une merveille qui a demandé une bonne journée de travaille au pâtissier. Puis comme pour toute fête d’anniversaire, Jean a ouvert ses cadeaux : des tracteurs miniatures, de bonnes bouteilles, … et une charrue refaite à neuf par son petit cousin Nicolas. C’est fort tard dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011, que cette fête d’anniversaire s’est terminée à la ferme des Hébrails, perchée sur les coteaux de Castelnau d’Estrétefonds depuis plus de 7 générations.     

Voir l'album photos souvenir

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 08:45

Divers-01-7819.JPGLe centre logistique Eurocentre, situé au nord de Toulouse, a été totalement bloqué mercredi matin. Un millier de manifestants opposés à la réforme des retraites empêchaient l’entrée et la sortie des poids-lourds depuis 4h du matin par le biais de barrages filtrants.

 


Blocage de la zone industrielle de Toulouse
envoyé par teletoulouse-wizdeo. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 07:07

manif-eurocentre.jpg"Surprise hier à 4h du matin, 1 500 manifestants se sont réunis au nord de Toulouse pour bloquer la plateforme logistique d'Eurocentre. Une poussée de fièvre inattendue alors que la loi sur les retraites devait être votée quelques heures plus tard à l'Assemblée nationale. Ils étaient postiers, cheminots ou personnel de la fac du Mirail à brandir des feux de Bengale afin de paralyser le ravitaillement de la plateforme. Un dernier baroud avant la manifestation d'aujourd'hui et une volonté quasi intacte de faire entendre sa voix.

Depuis le début de l'examen de la loi sur la réforme des retraites au Parlement, Midi-Pyrénées s'est fortement mobilisée. Partout. Même dans les villes moyennes comme Saint Gaudens, les cortèges étaient fournis. Tarbes n'avait pas connu telle affluence depuis bien longtemps. En Ariège, on voyait même des petits patrons de PME manifester aux côtés de leurs salariés. à Toulouse, les manifestations dans la ville rose ont quant à elles rassemblé semaine après semaine toujours plus de participants. Le dernier comptage est monté jusqu'à 160 000 selon les syndicats (30 000 selon la police).

Le renfort des lycéens

Alors que le mouvement aurait pu s'essouffler, le renfort est venu de la jeunesse avec de nombreux lycéens descendus dans la rue pour gonfler les cortèges. Si l'approvisionnement en carburant n'a pas été le plus perturbé de France, le dépôt Total de Lespinasse a fait l'objet de plusieurs blocages. Les colères ont été aussi cristallisées par la situation des Molex dont on a appris, en plein conflit, l'abandon du financement du plan social. Le vote solennel de la loi portant réforme des retraites ne semble pas entamer l'envie d'action notamment de plus jeunes. Hier sur les barrages d'Eurocentre, un étudiant du Mirail annonçait de très prochaines réunions sur le campus afin de réfléchir aux prochaines actions. « On n'a pas dit notre dernier mot » a lâché un représentant de l'Unef." La Dépêche du Midi du 281010

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 11:15

Divers-01-7826.JPGPendant plus de 4H, Eurocentre à Castelnau d'Estrétefonds près de Toulouse a été paralysé par des blocages de la circulation. Une nouvelle action contre le projet de réforme des retraites.

Ces manifestants venaient d'Air France, de la Poste, de la SNCF ou des universités. Le centre Eurofret est un centre logistique de transport routier. Les barrages filtrants installés aux rond-points d'accès ont créé plusieurs km d'embouteillages. Ces barrages ont été levés à 8H30 mais la circulation n'est redevenue normale qu'une heure après. Pour les manifestants, c'était une façon d'entretenir la mobilisation avant la journée nationale d'action de demain jeudi. Voir la vidéo  

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 10:28

Pierre-Recobre-03.jpg« Le 24 avril dernier, je vous informais que les taxes foncières et habitations, augmenteraient de 20 à 30% environ. Vous avez pu constater que mes prévisions se sont révélées malheureusement exactes. La réunion publique du 15 juin 2009 concernant les orientations budgétaires, laisse paraître une situation financière alarmantes. En effet, après l’intervention difficile de l’argentier du conseil municipal, nous avons ressenti une grande inquiétude. Une personne qui assistait à cette réunion a affirmé que malgré la hausse sans précédent des impôts, la commune devra encore emprunter pour rembourser les intérêts de la dette. Aucun membre du conseil municipal n’a pu contredire ses propos ou même apporter des réponses rassurantes. Ils sont restés muets. On était bien loin des affirmations de M. Vidal lors de la campagne des élections municipale de 2008, lorsqu’il écrivait : « Halte à la désinformation ! Oui, la dette par habitant diminuera avec l’augmentation de la population et des recettes liées aux activités que nous avons su attirer à Castelnau. Oui, les taux des impôts locaux resteront bas. » J’affirme qu’il nous a menti pour se faire élire avec son équipe, que les caisses sont vides et que nous continuerons de subir chaque année des augmentations d’impôts, difficiles aujourd’hui d’évaluer. Alors, ils évoquent, bien sûr, la réforme des collectivités territoriales et la suppression de la taxe professionnelle pour justifier ces hausses. Ils se gardent bien de nous dire que la commune va très mal. Dés maintenant, si la municipalité ne change pas ses orientations budgétaires, une mise sous tutelle peut-être envisagée (à surveiller de près). Notre maire est aujourd’hui dépassé par les enjeux futurs. Il paraît bien seul et son autosatisfaction d’hier fait place au doute de n’avoir pas su prendre les décisions raisonnables et justes. Actuellement, tous les projets sont retardés, voire bloqués :

La crèche devait entrer en service en 2009.

Le tennis, la pétanque, on en parle plus.

Castelnau d’Estrétefonds est victime de la gestion d’une équipe de copains usés, peu motivés, qui manque de rigueur et pourtant reconduite à chaque élection depuis 60 ans. On paie CACH le manque d’alternance voulu par les citoyens de la commune. Ils ont cru bien faire, ils pensaient dormir tranquille, … Il faudra se le rappeler le moment venu et avoir pour une fois de l’audace. » Pierre Recobre, délégué UMP du Canton de Fronton qui vous invite à visiter le site : http://ump31-canton-fronton.over-blog.fr/, afin d’être informé en temps et en heure et à lui envoyer un message électronique à l’adresse suivante : ump31-canton-fronton@aliceadsl.fr .
Petit Journal du 111209

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 08:47

 

Le groupe UMP de Castelnau d’Estrétefonds que dirige Pierre Recobre, délégué cantonal, précise que la campagne des élections régionales les 14 et 21 mars prochain, débutera en février 2010, une fois la liste définitive établie fin janvier avec en tête de liste Brigitte Barèges, député maire de Montauban. Pierre Recobre rappelle également que l’UMP 31, avec sa présidente Christine de Veyrac et sa secrétaire Chantal Dounot, a désigné les chargés de missions qui sont : Sacha Briand qui s’occupera des nouveaux adhérents, Vincent Noves sera en relation avec les élus, Laurence Arribage sera chargé de la communication, Magalie Dat sera responsable du journal interne, Gilles Berat mettra à jour les fichiers et l’organisation de la tenue des bureaux de vote, Laurence Massat se chargera des débats, Christophe Cluzet sera le porte parole des sections et Christelle Houit sera en relation avec les professionnels. Pierre Recobre, vous annonce que l’inauguration de la permanence de campagne se déroulera le samedi 12 décembre à 11h, 54 bis rue Alsace Lorraine à Toulouse.  

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 08:44

Voici une petite histoire sur la morale et le respect :

 

« Un de mes fils est dans l’armée. Il est en France. Il m’a téléphoné hier pour me dire que tout va bien, tout le monde est gentil avec lui et reconnaissant pour son engagement. Dans tous les endroits où il va, les gens lui tendent la main parce qu’il est volontaire pour servir son pays, non pas seulement pour notre liberté, mais aussi pour la liberté des autres peuples. Il m’a raconté un incident qui lui est arrivé à l’épicerie hier. Dans la file d’attente, il y avait une femme. Elle demanda à la caissière pourquoi elle portait un drapeau Français sur sa blouse. La caissière lui répondit fièrement :

« Parce que c’est le drapeau de mon pays, je suis Française et je vais continuer de le porter »

C’est ça l’identité nationale. La femme demanda alors : quand va-t-on arrêter de bombarder mes concitoyens en Afghanistan ?  Un homme âgé debout dans la file en arrière mis sa main sur l’épaule de mon fils et calmement dit à cette femme :

« Madame, des milliers de jeunes hommes comme lui ont combattu et sont morts afin que vous puissiez être ici dans mon pays et nous accuser en toute liberté de bombarder vos concitoyens. Je pense que si vous aviez été aussi critique dans votre pays, vous n’auriez pas été obligé d’émigrer chez nous. Si vous avez appris ici à faire connaître vos opinions aussi clairement au sujet de mon pays, je suis prêt à vous payer un billet d’avion pour vous permettre de retourner dans votre pays afin que vous puissiez y mettre un peu d’ordre ! Vous êtes ici dans mon pays afin de fuir les violences et les désordres de votre pays. Vous êtes ici, dans mon pays, parce que nous sommes en paix ! Il y eut un grand silence ! »

Nous nous souviendrons d’eux. Nous sommes fiers de nos soldats. Ils ne vieilliront pas comme nous, qui leur avons survécu. Ils ne connaîtront jamais l’outrage, ni le poids des années. Quand viendra l’heure du crépuscule et celle de l’aurore, nous nous souviendrons d’eux.
La France accepte,

La France respecte,

La France protège,

La France aide,

La France permet de vivre en toute liberté,

La France nous demande, du respect pour son histoire,

Du respect pour ses murs, du respect pour sa culture,

Du respect pour ses coutumes, du respect pour sa religion.

Nos parents se sont battus pour nous offrir cette France,

La France doit rester propre,

La France doit rester un pays de liberté, d’égalité de Fraternité.

En conclusion, être Français, c'est aussi ne pas pouvoir s'empêcher d'avoir des frissons à chaque nouvelle écoute de notre hymne national et se sentir ainsi en communion avec toutes celles et ceux qui partagent les mêmes valeurs, la même histoire et le même sens du sacrifice suprême pour sa patrie et ses compatriotes. » La Marseillaise
Vive la France

Thierry Faye, sympathisant UMP

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 09:10

« Ce n’est pas ce que pense Jean-Luc Mélenchon et avec lui une grande partie de la gauche : « avoir une carte d’identité et les droits qui vont avec ». C’est plus, et beaucoup plus que cela. Je préfère Ernest Renan qui dit : « La nation, comme l’individu, est l’aboutissement d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouements ». Liberté, Égalité, Fraternité, ces valeurs de notre république sont fondamentales ; mais elles n’ont pu se développer que parce que le terreau était là, constitué tout au long de notre histoire. La France est l’héritière de la pensée grecque et de l’organisation romaine, des racines celtes et du courage des francs. Car c’est à ces derniers que notre pays doit son nom ; celui d’une confédération de guerriers « Francs », c’est à dire « libres ». C’est le traité de Verdun (843) qui marque la naissance de la France en partageant l’empire Franc entre les petits fils de Charlemagne, créant ainsi trois parts inégales. Progressivement, sous l’impulsion de cinq dynasties royales, de deux empires et de cinq républiques, notre pays s’est construit et a trouvé ses frontières naturelles. Il s’est doté d’une langue, facteur d’unité ; d’une littérature à valeur universelle et d’une culture qui puise ses racines dans la mémoire des peuples européens, la morale chrétienne et l’esprit des « Lumières ». Des générations de français, célèbres ou anonymes, ont donné leur sueur et leur sang depuis plus d’un millénaire pour que la France existe. Des penseurs comme Pascal, des savants comme Pasteur, des poètes comme Lamartine, des musiciens comme Berlioz, des écrivains comme Victor Hugo ou des découvreurs comme Jacques Cartier ont fait autant, voire plus, pour l’image de la France que les plus illustres de nos généraux. La France est un tout, être français c’est adhérer pleinement à ce tout, sans arrières pensées ni retenues aucunes ; être français est un honneur partagé, mais cet honneur se mérite, il convient que ceux qui viennent aujourd’hui sur notre sol choisissent soit d’être des invités, destinés tôt ou tard à repartir, ou bien de rejoindre notre nation, comme mon aïeul en 1830, en adoptant pleinement les valeurs séculaires qui cimentent l’unité de la France. » Paul Camilleri, conseiller municipal UMP à Castelnau d’Estrétefonds.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 15:25

Pierre Recobre est un nom bien connu à Castelnau d’Estrétefonds. Pierre Recobre, délégué UMP du canton de Fronton, conseillé municipal de 1983 à 1989, marié avec une enfant du pays, membre de plusieurs associations, … est le petit fils de Pierre Recobre, l’ancien poilu aux 41 médailles né le 25 novembre 1889 à Marcolès. Pierre Recobre était un personnage qui avait une dimension nationale. Il a fait l’objet de nombreux reportages télévisés, radiophoniques et de l’ensemble de la presse. Qui ne se souvient pas de ce poilu casqué, en capote bleu horizon, la poitrine couverte de médailles ? Pierre Recobre était titulaire de nombreuse distinctions parmi lesquelles nous citerons le Mérite Or des Volontaires, la Croix des Volontaires, la médaille de l’union Franco-belge, la médaille de la campagne d’Italie, la médaille Interalliée de la Victoire, les médailles de l’Argonne, de la Somme et de Verdun, la Croix de Guerre, la Croix du combattant 14-18, la médaille militaire, la médaille des rescapés de l’Aisne, citoyen d’honneur de Vittorio Veneto, chevalier et officier de la légion d'honneur, la médaille militaire des volontaires Américains, etc. Tout comme son grand père, Pierre Recobre veut être le combattant de la paix et quand il entend l’hymne national lors de cérémonies officielles, c’est avec fierté et conviction qu’il chante de sa plus belle voix. 

Partager cet article
Repost0