Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 07:14

Par 24 voix pour Jean-Marc Vizzini contre 10 pour Véronique Volto, la section du parti socialiste de Grenade a désigné, lundi soir, sa tête de liste pour la prochaine élection municipale anticipée qui pourrait se dérouler les 18 et 25 novembre. Les services préfectoraux confirmeront rapidement les dates de l'élection qui font suite à la démission collective de 19 des 24 élus de la majorité municipale, survenue le 20 septembre dernier.

Lors de cette soirée de désignation à laquelle participait Joël Bouche de la fédération du PS de la Haute-Garonne, les deux candidats ont eu quelques minutes pour motiver leur candidature. Jean Marc Vizzini, conseiller municipal sortant, a rappelé son rôle constructif d'opposant, mettant en garde ses confrères devant la dérive budgétaire de la majorité.

Véronique Volto, conseillère générale de conseillère municipale sortante, a indiqué l'action de son institution dans le financement des projets communaux et intercommunaux.

Avant-goût de revanche

A la suite de cette présentation, un débat s'est instauré où chaque militant a pu poser une question commune aux deux candidats qui avaient comme lors des grands débats nationaux le même temps de parole.

Jean-Marc Vizzini n'est pas un inconnu dans cette nouvelle bataille qui s'engage à la conquête de la mairie. Il menait déjà la liste PS - Les Verts - PCF en 2008 qui était arrivée en tête au 1er tour avec 44,22 % des suffrages. La liste divers gauche du maire sortant Rémi André était parvenue à l'emporter au second tour par 54 % contre 46 % grâce, notamment, au désistement de la liste divers droite qui avait souhaité faire barrage au PS.

Pour le prochain scrutin, les forces en présence sont encore incertaines. Les élus démissionnaires présenteront une liste sans le maire actuel, autour du 1er adjoint sortant Jean-Paul Delmas. Le divers droit Dominique Rovira se laisse encore le temps de la réflexion. Quant au maire Rémi André,interrogé, il ne s'est pas encore prononcé sur l'éventualité de créer sa propre liste ou d'intégrer une liste existante avec le PS ou avec la droite.

La Dépêche du Midi

Partager cet article

Repost0

commentaires