Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 06:40

fillon-01.jpgPour une fois qu'un politique français a le courage de dire tout haut ce que Les Français pensent,  et parfois crient : BRAVO MONSIEUR FRANCOIS FILLON ! Bien dit ... ! Intéressant comme approche... Apprendre à vivre en paix et harmonie... Les musulmans qui veulent vivre selon la loi de la "Sharia Islamique" se sont fait dire tout récemment de quitter la France, dans le but de parer à d'éventuelles attaques terroristes, le gouvernement ayant ciblé les radicaux. Apparemment, le Premier Ministre, Monsieur François Fillon a choqué quelques musulmans Français en déclarant ceci : LES IMMIGRANTS, NON FRANÇAIS, DOIVENT S'ADAPTER. À prendre ou à laisser, je suis fatigué que cette nation s'inquiète de savoir si nous offensons certains individus ou leur culture. Notre culture s'est développée de luttes d'habileté en victoires par des millions d'hommes et de femmes qui ont recherché la liberté. Notre langue officielle est le Français, ni l'Espagnol, ni le Libanais, ni l'Arabe, ni le Chinois, ni le Japonais, ou n'importe quelle autre langue. Par conséquent, si vous désirez faire partie de notre société, apprenez-en la langue ! La plupart des Français croient en Dieu. Il ne s'agit pas d'obligation chrétienne, d'influence de la droite ou de pression politique, mais c'est un fait, parce que des hommes et des femmes ont fondé cette nation sur des principes chrétiens, et cela est officiellement enseigné. Il est parfaitement approprié de les afficher sur les murs de nos écoles. Si Dieu vous offense, je vous suggère alors d'envisager une autre partie du monde comme votre pays d'accueil, car Dieu fait partie de notre culture. Nous accepterons vos croyances sans poser de question.   Tout ce que nous vous demandons c'est d'accepter les nôtres, et de vivre en harmonie pacifique avec nous. Ici c'est NOTRE PAYS, NOTRE TERRE, et NOTRE STYLE DE VIE. Et nous vous offrons l'opportunité de profiter de tout cela. Mais si vous en avez assez de notre drapeau, de notre engagement, de nos croyances chrétiennes, ou de notre style de vie, je vous encourage fortement à profiter d'une autre grande liberté française, LE DROIT DE PARTIR. Si vous n'êtes pas heureux ici, alors PARTEZ. Nous ne vous avons pas forcés à venir ici. Vous avez demandé à être ici. Alors, acceptez le pays que VOUS avez choisi !

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 14:35

Ump logoChère Amie, Cher Ami,

Vous avez adhéré au Mouvement Populaire pour soutenir la politique de réformes engagée par Nicolas SARKOZY et je vous en remercie.

En tant qu’adhérent(e) vous êtes la principale force de notre Mouvement. Votre avis et votre participation à nos actions sont essentiels.

Afin d’évoquer les perspectives et les actions que nous comptons mener ensemble au cours de ces prochains mois, nous serions heureux de vous rencontrer :

Samedi 12 juin
à 11 heures
(ouverture des portes dès 10h00)

Salle Gaveau
45 rue La Boétie
PARIS 8ème
(Métro Miromesnil)

Pour nous permettre d’organiser votre accueil dans les meilleures conditions, nous vous remercions de bien vouloir nous confirmer votre participation à cet événement, par téléphone au 01 40 76 62 52 / 01 40 76 60 96 ou par e-mail à l’adresse suivante : sclero@u-m-p.org.

Nous vous prions de croire, Chère Amie, Cher Ami, en l'expression de nos sincères salutations.

 

Damien MESLOT
Secrétaire National
aux Nouveaux Adhérents et Militants
Xavier BERTRAND
Secrétaire général

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 07:41

Ump_logo.png"Il ne me paraît pas judicieux d’envisager la remise en cause des principes fondateurs d’une politique pour faire face à des situations conjoncturelles si graves soient-elles. Le « bouclier fiscal » est un de ces principes sur lesquels il ne faut pas tergiverser. Le principe est simple : personne ne doit payer plus de la moitié de ce qu’il gagne. L’idée de le remettre en cause n’est absolument pas motivée par une recherche d’une quelconque efficacité, mais n’a qu’une finalité symbolique dans une France qui souffre. Or, ce symbole serait contre-productif. Il faut rappeler que le « bouclier fiscal » coûte entre 500 et 600 millions d’euros suivant les années, et non les milliards dont parle la gauche. Or, symbole contre symbole, il est préférable, dans une démarche d’intérêt général, de défendre le symbole du maintien du « boucler fiscal », plutôt que le symbole de sa suppression. D’autant que, beaucoup de ceux qui défendent sa suppression, s’empressent d’ajouter qu’il faut supprimer aussi l’ISF ! Les autres, se sont, au contraire parfois illustrés dans des décisions qui ont choqué nombre d’électeurs de la majorité, comme le déplafonnement de l’ISF qui avait causé le départ de très nombreuses grandes fortunes de notre pays qui s’étaient retrouvés à payer plus d’impôts qu’elles ne percevaient de revenus. Plutôt que de venir sur le terrain de la gauche en lui concédant le totem qu’elle défend depuis trois ans (nous obliger à renoncer à cet engagement en le caricaturant et en bénéficiant, pour ce faire, de la bienveillance de nombreux observateurs), au risque, est-il nécessaire de le souligner, de dégâts irréparables dans la confiance de nos concitoyens dans la parole de l’Etat, et dans celle de notre majorité, plutôt que de désigner les Français les plus riches comme les boucs émissaires d’une crise mondiale qu’ils subissent eux-mêmes, défendons fièrement le « bouclier social » mis en place par notre majorité à côté du « bouclier fiscal »,  avec le RSA, le plafonnement global des niches fiscales qui ne permet plus aux riches, comme au temps des socialistes, de ne pas payer d’impôts, le contrat de transition professionnel ou les nombreuses revalorisations des prestations sociales qui sont autant de réformes essentielles qui ont mis fin à des injustices et viennent au secours des plus modestes de nos concitoyens. Le « bouclier fiscal », autant que le RSA, symbolisent la réhabilitation de la valeur travail, car l’une comme l’autre de ces mesures permettent que le travail paie dans ce pays. Notre majorité doit défendre avec fierté la mise en place d’un « bouclier fiscal », symbole d’une fiscalité non confiscatoire et d’un « bouclier social » symbole de la protection des plus modestes.

Le « bouclier social » est 25 fois plus important que le « bouclier fiscal » !

Notre politique est donc empreinte de justice.

Alors que le « bouclier fiscal » représente entre 500 et 600 millions d’euros, le « bouclier social » peut être évalué à 14,2Md€."  Frédéric LEFEBVRE, Porte-Parole de l’UMP, Chargé de l’économie

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article