Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 08:58

mairie-01.jpgA cette question pourtant simple adressée aux services municipaux en début de semaine, la réponse semble plus que  compliquée ! Officiellement, celle-ci se résume à une liste d’élus datant du 10 aout 2012 alors qu’entre temps, plus de  15 ont démissionné. Et la situation devient rocambolesque lorsqu’on demande la liste des élus ayant reçu la  convocation pour le Conseil Municipal du mercredi 31/10/2012. Parce qu’alors cette réponse présente des noms  différents de la liste d’élus demandée 5 minutes auparavant. Plus étrange encore, l’une des élues considérée par la  municipalité comme ayant été destinataire d’une convocation au Conseil Municipal n’a jamais reçu celle-ci. Ce qui est  aussi le cas d’un autre élu qui aurait dû la recevoir mais ne l’a pas reçu. Au vu de ces irrégularités, ces derniers ont  interpellé Mr le Maire et Mr le Préfet pour demander la régularisation de leur situation et l’annulation du Conseil  Municipal correspondant. A Saint Jory, après 3 mois séparant les 2 derniers Conseil Municipaux, Mr le Maire, dans  l’urgence, décide d’en réunir deux en 15 jours, mais peut être un peu trop précipitamment car des irrégularités  apparaissent. Devant cette cacophonie municipale, Thierry Fourcassier a aussi demandé le report du Conseil Municipal  tant que la situation administrative des élus n’est pas claire. Il a également interpellé Mr le Préfet de région pour qu’il  astreigne le Maire de Saint Jory à respecter la loi. « Toutes les procédures lancées par Mr le Maire pour ralentir ou  bloquer un processus démocratique s’apparentent à des méthodes de « despote », pour reprendre le terme utilisé par  les propres ex-membres du groupe majoritaire. Il devient urgent de rassembler les Saint Joryens et d’arrêter de les  diviser »

Partager cet article
Repost0

commentaires