Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 08:10

presidentielle-085.jpg« Le peuple de France a rendez-vous avec l’histoire. Il sait que son avenir est en jeu ». C’est sur ces mots que Nicolas Sarkozy a débuté son discours, ce vendredi 6 avril, au zénith de Caen dans le Calvados.

Evoquant les socialistes qui « se répartissaient déjà les postes » avant qu’il ne rentre en campagne, Nicolas Sarkozy a dépeint aujourd’hui la campagne du côté socialiste : « Ça leur fait tout drôle. Je suis de retour. Ils pensaient avec leur primaire qu’il fallait débattre entre eux, se convaincre entre eux. Tout allait bien dans le meilleur des mondes ». Mais « le peuple de France a dit « Non » ! » a clamé Nicolas Sarkozy sous les acclamations des sympathisants. « Je ne suis pas venu parler à la droite, je ne suis pas venu parler à la gauche ni au centre, je suis venu parler au peuple de France dans sa diversité ».

Il ne reste que 16 jours pour convaincre et imposer le débat, a souligné le candidat qui revendique de mener une campagne « de vérité ».

Construction d’une nouvelle Europe, invention d’un nouveau modèle de croissance, révolution numérique, transition énergétique, refondation de notre pacte social, de notre République, moralisation du capitalisme financier, réforme de la dépendance : « Peu de générations dans l’Histoire se sont trouvées confrontées à des défis aussi immenses. A ceux-ci s’ajoute l’impératif absolu de revenir à l’équilibre de nos finances publiques en 2016. »

Et ce sont des réponses que Nicolas Sarkozy est venu apporter : « je ne mentirai pas aux Français. Je regarde en face la réalité du monde, je regarde en face la réalité de notre pays. Aux problèmes du XXIe siècle, je veux apporter des solutions du XXIe siècle. »

RETROUVEZ LE DISCOURS DE NICOLAS SARKOZY A CAEN EN CLIQUANT ICI

La France Forte

Partager cet article
Repost0

commentaires