Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 09:00

presidentielle-084.jpgInvité de Jean-Michel Aphatie ce matin sur RTL, Nicolas Sarkozy a tenu à rappeler ce que beaucoup considèrent aujourd’hui comme acquis sans même se demander ce que cela a exigé d’efforts, de réactivité, d’extrême ténacité et de lucidité.

Parce que nous avons su prendre les bonnes décisions au bon moment « dans une crise inouïe », « la France a tenu ».

Les faits sont là : « Nous sommes le seul pays d’Europe à avoir augmenté le pouvoir d’achat chaque année, nous sommes le seul pays d’Europe depuis 2009 qui n’a pas connu un trimestre de récession ».

Le candidat a poursuivi : « Vous croyez que les Français ont envie de connaître le sort de la Grèce, ou de connaître le sort de l’Espagne ? Vous pensez que ça les tente ? Vous pensez que les Français ne réfléchissent pas et se disent : « tout va bien, il n’y a qu’à dépenser un argent qu’on n’a pas » ? Quand ils ont entendu Monsieur François HOLLANDE avant-hier annoncer sa première année… D’abord, c’est curieux de dire : « voilà, je vais être élu pour 5 ans, mais je dis simplement ce que je fais la première année, le reste je ne le dis pas », et d’annoncer un florilège de dépenses : « allez, on augmente l’allocation de rentrée scolaire et plus besoin de réforme des retraites, la réforme des retraites qui a été faite partout dans le monde, nous en France, on n’en a pas besoin ! » »

Selon Nicolas Sarkozy, le candidat socialiste veut dépenser de « l’argent, mais quel argent ? Le vôtre ! Et qui paie ? Le contribuable ! » a condamné Nicolas Sarkozy, qui a présenté, pour sa part, un projet entièrement tourné vers le retour à l’équilibre des comptes publics en 2016.

Retrouvez en cliquant ici les 32 propositions du Président de la République et leur financement.

La France Forte

Partager cet article
Repost0

commentaires