Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 07:07

voix du Midi 01Réponse à Philippe Douste-Blazy qui nous accuse de connivence politique.

Vexé par ce que nous avons écrit il y a peu, Philippe Douste-Blazy a utilisé le quotidien régional pour nous répondre cette semaine: « Si je me souviens bien, ce journal est très lié à Jean-Luc Moudenc, non ?», ironise le cardiologue qui n’a pas l’air convaincu de la flèche qu’il nous plante au coeur.

Soit qu’il ait hésité pour ne pas nous confondre avec un concurrent qui a vécu, à son époque, sur les deniers municipaux, soit qu’il n’est pas sûr de ce qu’il dit.

Passons sur la première supposition, quoique nous brûlions de pouvoir arroser l’arroseur, et retenons la deuxième supposition.

On se moque bien de lui répondre. Mais en cette région où l’entrelacement politico-médiatique est aussi répandu que le cassoulet, nous ne voudrions pas laisser dire que nous sommes, comme certains, des fayots à côté d’une grande saucisse.

Et puisque ce n’est pas la première fois que l’on nous dit que le président de l’UMP 31 nous tient la plume, nous voulons définitivement prouver la neutralité de notre encrier.

Pour plusieurs raisons, nous sommes régulièrement associés à J.-L. Moudenc. Sont mis en avant notre héritage chrétien ou encore la mesure qui a été la nôtre, lorsque Dominique Baudis, dont J.-L. Moudenc est l’héritier, fut la cible d’un panurgisme médiatique qui voulût condamner l’homme avant la justice.

Les passionnés d’histoire ressassent aussi que le député fut journaliste chez nous, il y a trente ans, époque dont il ne reste que des photos.

J.-L. Moudenc a sans doute gardé une affection pour notre maison mais en aucun cas l’assurance que la ligne éditoriale lui serait acquise. C’est déjà pour éviter le mélange des genres qu’il lui avait été imposé de choisir entre le journalisme et la politique.

Il a fait un choix et n’a, depuis, jamais rien demandé. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde et notamment d’une députée européenne, amie de Philippe Douste-Blazy, lorsqu’elle voulut qu’on lui offre un abonnement gratuit et une plume dévouée…

On va nous dire que la semaine dernière, nous avons étalé une interview de J.-L. Moudenc sur deux pages. C’est juste que de tous les prétendants déclarés qui ont été conviés à cet exercice à un an des municipales, il a été le premier à répondre. Nous rencontrons bientôt Pierre Cohen, tandis que nous attendons la réponse de Christine de Veyrac.

Chez nous, et peut-être plus qu’ailleurs, tout le monde est logé à la même enseigne depuis le PCF de Pierre Lacaze jusqu’au FN de Serge Laroze.

Nous n’avons de lien particulier avec personne si ce n’est avec notre lectorat, que nous savons pluriel. Et comme nous n’aimons pas que l’on nous tienne la plume, nous nous refusons de lui tenir la main lorsqu’il met le bulletin de vote dans l’urne.

La Voix du Midi
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 07:51

toulousains-de-l-annee.jpgPolitique, économie, culture, sports, médias etc. Votez pour les personnalités locales et régionales de l’année ! Lâchez-vous ! Les résultats seront révélés prochainement lors d’une soirée événementielle et dans le JT.

 

Décideur économique de l’année
 
 
 
 
  
Quantcast
 

 

Homme politique de l’année
 
 
 
 
Quantcast
 

 

Femme politique de l’année
 
 
 
 
Quantcast
 

 

Personnalité culturelle de l’année
 
 
 
 
  
Quantcast
 

 

Personnalité sportive de l’année
 
 
 

Quantcast

Personnalité médiatique de l’année




Quantcast

Personnalité du Tarn et Garonne (Liberté d’entreprendre)




Quantcast

Personnalité Midi-Pyrénées




Quantcast

 

Le Journal Toulousain
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 07:38

Différentes sources font état de l’avis négatif rendu aujourd’hui par la Commission de Déontologie de la Fonction Publique sur la nomination de Philippe Joachim, actuel directeur de cabinet de Martin Malvy, au poste de Président – Directeur Général de Télé Toulouse (TLT).

En grande difficulté financière, la télévision locale Télé Toulouse, traverse désormais une crise de gouvernance. Selon plusieurs sources, la commission de déontologie de la Fonction publique, saisie par l’intéressé et le groupe d’opposition Osons Midi Pyrénées aurait refusé cette nomination. Philippe Joachim est l’actuel directeur de cabinet du président de la Région Midi Pyrénées, Martin Malvy, lequel avait fait voter une aide de 1,5 millions d’euros à TLT. Conflit d’intérêt ?

TLT désormais dirigée par un ancien journaliste de la Dépêche René Grando, est propriété de la mairie de Toulouse, de la Dépêche du Midi, la Caisse d’Epargne régionale etc. Il est à noter que la régie O2Pub est en charge de la commercialisation des espaces publicitaires de la chaîne TLT. Un nouveau conseil d’administration pourrait être réuni dans les prochains jours pour tenter de dénouer cette crise.

Toulouse7

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 11:02

Xavier Spanghero, Georges Deneuville et Bruno BourguignonLe président Bruno Bourguignon et toute son équipe ont le plaisir de vous annoncer la création de l’association loi 1901 Launaguet Espoir Avenir.

L’association a pour objectif de réunir ses membres autour du conseiller municipal Georges Deneuville afin de définir un projet commun pour mieux vivre ensemble à Launaguet en vue des élections municipales de 2014.

Le bureau se compose de Bruno Bourguignon (président), Xavier Spanghero (vice-président), Jocelyne Araez (secrétaire) et Frédéric Soula (trésorier).

La première assemblée générale se tiendra samedi 26 janvier à la maison des associations.

Nous invitons dès 17 heures l’ensemble des Launaguettoises et des Launaguettois à venir participer à ce moment d’échange ainsi qu’à la galette des rois qui s’en suivra.

Contact :
Association Launaguet Espoir Avenir
47 route de Bessières
31140 Launaguet
contact@launaguetespoiravenir
http://www.launaguetespoiravenir.fr
0624763928

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 10:03

Gregoire-02.jpg«Je serai candidat en 2014» C'est par cette phrase que Grégoire Carneiro a achevé sa traditionnelle séance de vœux aux habitants. «N'en déplaise à ceux qui me disent en mauvaise santé» a-t-il aussitôt ironisé.

Plus marathonien que sprinter, le maire a dressé une heure durant, le bilan de l'année écoulée en égratignant au passage ses adversaires politiques locaux ou nationaux. Il s'est attaché à montrer que certaines de ses promesses électorales étaient réalisées ou en passe de l'être : rénovation de l'église, embellissement de l'entrée de ville, agrandissement de la mairie dont l'achèvement est prévu en février 2014….Sans prendre de nouveaux engagements autres que l'achat de terrains à Buffebiau destinés à accueillir le nouveau complexe sportif.

Très en verve, Il a tenu aussi à affirmer que suite à la mise en service du BUN (Boulevard Urbain Nord), il ne se laisserait pas imposer une urbanisation à outrance par la CUT (Communauté urbaine de Toulouse). Avant d'annoncer la bonne situation financière de la commune ainsi que des chiffres encourageants relatifs au maintien l'ordre, autre cheval de bataille, d'un édile «tout sécuritaire», comme il s'est plu à le préciser.

La Dépêche du Midi

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 08:11

recensement.jpgA partir de jeudi, le recensement 2013 commence pour 631 communes de Midi Pyrénées. Nouveauté cette année : les habitants de Balma et Saint-Jory pourront se recenser directement sur le WEB.

"Chacun de nous compte", peut-on lire sur les affiches qui fleurissent ces derniers jours dans certains halls d’immeubles et commerces de proximité. A partir de jeudi, 444 000 personnes dans 631 communes Midi-pyrénéennes recevront la visite d’un agent recenseur.

Une collecte routinière - elle a lieu tous les ans sur un échantillon de la population dans les villes de plus de 10 000 habitants et tous les cinq ans sur l’ensemble de la population dans les villes plus petites - qui tend à se moderniser, comme pourront le constater les habitants de Balma et Saint-Jory. "La possibilité leur sera offerte de répondre par Internet, sur le site de l’Insee", explique Yves Calderini, directeur adjoint de l’Insee Midi-Pyrénées.

Un process généralisé en 2015

Un dispositif inédit dans la région qui sera testé dans 44 autres communes françaises et se généralisera à toute la France en 2015. "Essayer la collecte en ligne dès cette année nous permet de passer le cap en douceur", explique-t-on à la mairie de Balma. Dans cette commune de l’est toulousain, les agents recenseurs se présenteront dans les 520 logements concernés cette année et inciteront les résidants à passer au recensement 2.0 en leur remettant leurs codes d'identification.

"S’ils choisissent ce mode, ils auront alors 48 heures pour compléter les documents en ligne. Une fois que c’est fait, l’agent recevra une confirmation par SMS", indique Sandrine Bordeau, coordinatrice communale pour le recensement à Saint-Jory. L’agent n’aura alors plus besoin d’effectuer une deuxième visite pour récupérer les questionnaires, soit un vrai gain de temps pour tout le monde. A Saint-Jory comme à Balma, on table cette année sur 20% de recensement en ligne.

Métro

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 07:55

TLT-01.jpgLa réorientation de Télétoulouse (TLT) autour de son nouveau Pdg Philippe Joachim s’expose potentiellement à de sérieux ennuis. Décryptage.

En 2013, il était prévu que la télévision locale toulousaine, en déficit depuis de nombreuses années, reçoive un bon coup de collier de la part de ces actionnaires. Mais le projet de réorientation imaginé et conduit avec l’appui du Conseil régional de Midi-Pyrénées relèverait, pour certains, bien plus d’un coup de pouce à un ami.

Résumons: il y a quelques mois, l’actionnariat de TLT, principalement animé par la mairie de Toulouse (51%) et le groupe La Dépêche (20%), décidait d’une augmentation de capital puis d’un rapprochement avec le conseil régional de Midi-Pyrénées par le biais d’un Contrat d’objectif et de moyens (COM). Ce contrat prévoit un apport financier de 1,5 millions d’euros sur 3 ans pour l’édition d’un service de télévision destiné aux informations relatives à la vie régionale. Parallèlement, une assemblée extraordinaire réuni le 20 décembre dernier, procédait à la nomination au poste de Pdg de la chaîne de Philippe Joachim, directeur de cabinet de Martin Malvy, président du Conseil régional de Midi-Pyrénées.

Un nouveau Pdg dont le CV affiche plusieurs années pour la chaîne Arte en qualité de conseiller du président Jérôme Clément, mais dont la fonction actuelle n’a pas manqué de faire réagir.

Si le Canard Enchaîné ironisait en écrivant qu’« il y a encore quelques socialistes qui savent gérer leur communication, dans ce pays », l’affaire ne fait pas du tout rigoler l’opposition de Martin Malvy au Conseil régional.

Jacques Thouroude, président du groupe d’opposition UMP/UDI « Osons Midi-Pyrénées» dénonce la « mise en coupe réglée d’un média audiovisuel aux frais du contribuable midi-pyrénéen». Assurant que le budget TLT de la région regarde directement le cabinet du président et dénonçant que les modalités du plan de sauvetage ont été directement établies par Philippe Joachim, il parle d’ « un cas d’école de conflit d’intérêt».

Le nouveau Pdg fixé sur son sort le 22 janvier

Le jour même de la nomination de Philippe Joachim, le groupe de Jacques Thouroude profitait de la séance plénière du Conseil régional pour protester, en quittant l’hémicycle au moment du discours de politique générale du président Malvy.

Face aux critiques, Philippe Joachim a fait choix, le jour même de sa nomination, de saisir la Commission de déontologie de la fonction publique. Il a d’ailleurs suspendu sa prise de fonction, initialement prévu le 2 janvier 2013, à l’avis de cette commission. Logiquement, il devrait être rendu le mardi 22 janvier prochain, date de la prochaine séance concernant la fonction publique territoriale.

Vers une saisine de la Chambre régionale des comptes ?

Un avis qui ne constituera pas, faut-il croire, une fin en soi pour les opposants à cette réorientation. La droite régionale a d’ores et déjà choisi d’interpeller un autre organisme.

« Nous avons décidé d’interpeller le CSA, annonce la conseillère régionale UMP Élisabeth Pouchelon, par un simple courrier afin de connaître son avis sur la situation et surtout s’il a, à un moment donné, regarder ce dossier de près ».

Élisabeth Pouchelon assure également que « nous n’excluons pas d’aller plus loin dans notre démarche en examinant précisément le contrat d’objectifs et de moyens signé entre la région et TLT par une saisine de la chambre régionale des comptes ». Les élus UMP ont effectivement repéré que le premier tiers de la somme prévue par ce contrat, c’est-à-dire 500 000 euros, a déjà été versé pour l’année 2012, sans, estiment-ils, que l’objectif de régionalisation du contenu éditorial de la chaîne, prévu par le contrat, n’ait été réalisé…

D’autres aspects du dossier ne manque pas d’interpeller opposants et simple observateur comme le fait que la régie publicitaire d’un média soutenu par le financement public bénéficie à un privé, en l’occurrence le groupe La Dépêche. Quid, également, d’une prétendue régionalisation d’une télévision locale par un financement public à l’heure où l’argent public peine à soutenir les antennes régionales de France Télévisions ?

Lui aussi interpellé sur ce dernier point, le président de France Télévisions Rémy Pflimlin, s’est, selon nos informations, d’ores et déjà penché sur un dossier TLT qui apparaît comme de plus en plus contesté…

La Voix du Midi

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 08:20

rugby-patrick-pateloup.jpgVendredi soir, l'entraînement de l'équipe des Barricots, les anciens du club, s'est terminé par un drame. La séance venait de se terminer sous les consignes de l'entraîneur-joueur Patrick Pateloup quand ce dernier a fait un malaise alors qu'il rentrait au vestiaire. Ses coéquipiers puis les secours ont essayé de le réanimer mais ils n'y sont pas arrivés. Patrick Pateloup, employé chez Gefco transports, avait 49 ans. Il habitait à Saint-Caprais. Il avait joué à Saint-Jory dès l'école de rugby puis il avait défendu les couleurs de l'équipe 1 avant de porter les maillots notamment des équipes de la Vallée du Girou et de Portet. Hier le président du club Bernard Papaix parlait «d'un homme toujours présent et au service du club. Sa disparition brutale crée une profonde émotion et beaucoup de tristesse».

C'est avec une profonde tristesse que l EDR a appris le décès de Patrick Pateloup, papa de Bastien qui évolue en catégorie benjamin. L'école de rugby présente ses condoléances à la famille et l'assure de toute sa sympathie et de sa compassion dans cette cruelle épreuve.

Sa famille et ses amis, l'accompagneront à sa dernière demeure mardi 15 janvier 2013 à 15h à Saint Jory.

Club de Rugby de Saint Jory

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 06:58

communaute commune 01Le lundi 14 janvier se tiendra à 16 heures, à la salle du parc de Vacquiers, la première réunion officielle de la Communauté des communes du frontonnais, très importante car il s'agit de la mise en place officielle de son organisation. À l'ordre du jour : Présentation de l'organisation opérationnelle de la CCF. Administration générale : Lieu de réunion, indemnités du Président et vice-Présidents, délégations d'attributions au Président, composition des différentes commissions, adhésions et élections des délégués à certaines associations, agences et autres organismes officiels. Protection de l'environnement : Approbation des nouveaux statuts et élections des délégués à certains syndicats, perception et exonération de certaines taxes, création de régies. Action sociale : Tout ce qui concerne la petite enfance, l'enfance, les personnes âgées, nouveaux contrats avec certains organismes sociaux (CAF, Mutualité Sociale Agricole etc.). Voirie : Convention pour l'aménagement ou l'urbanisation de certaines communes. Équipements sportifs et culturels : Études pour l'aménagement de piscines couvertes. Personnel : Adhésion à l'assurance des risques statutaires du personnel, contrats groupe, santé du travail, service retraite, tableau des effectifs, maintien du régime indemnitaire des agents, recrutement. Finances : Création budget annexe M22 pour l'action sociale, inscriptions de crédits en dépenses d'investissement avant le vote du budget principal M14 et du budget annexe M22. Projet de logo de la Communauté des Communes du Frontonnais. Points à aborder pour saisie du Comité Technique Paritaire (CTP). Questions diverses.

La Dépêche du Midi

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 12:58

voeux-2013.jpg« L’équipe Unis Pour Agir vous adresse ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2013. Quelle soit pour chacun d’entre vous une année de bonheur et de réconfort, et, pour les Saint-Joryens, une année de réconciliation et de  changement. Nous en profitons pour vous faire part de l’ouverture de notre site : http://thierryfourcassier.wordpress.com/ . Ce site vous permet de vous informer d’un point de vue objectif et factuel,  vous donnant ainsi une photographie actualisée des projets communaux en cours : leur vote, leur calendrier, leur  avancée…. L’ergonomie du site vous permet également l’accès à toutes les annexes des dossiers si vous souhaitez  approfondir un sujet. Ce que vous trouverez aussi : la position des membres Unis Pour Agir appuyée par nos  interventions au sein des Conseils Municipaux, ainsi que des propositions de notre projet pour Saint Jory. Ce que vous  ne trouverez pas : la gestion d’une commune se doit d’être sérieuse et pragmatique, nous n’engagerons donc ni  polémique, ni attaque personnelle ni quelconque moquerie à l’encontre de nos adversaires. Si vous aussi vous souhaitez  participer et préparer l’avenir de votre commune, n’hésitez pas et rejoignez dès maintenant nos groupes de travail en envoyant un courrier à l’adresse suivante : agasse.martine@wanadoo.fr ou en appelant au 06 74 12 02 30. » L’équipe Unis Pour Agir : Franck Gury, Régine Galindo, Victoria Astegno, Thierry Fourcassier, Martine Agasse, Gisèle Babin, Alain Yong, Sophie Meulet, Henriette Mohamed, Jean Soumeillan, Isabelle Etienne, Jean Louis Molina, Francis Minuzzo, Bernadette Capdeville, Marjorie Buscato, William Chevrel, Sophie Albaz, Monique Del Sal, Sophia Fezzani, Vincent Valente, Sophie Le Gloannec, Karim Lemradji,Lionel Moreau, Serge Soulet, Marine Fouquet, André Jallet, Philippe Meceguer, Romain Destarac, Hafid Slammia.

Partager cet article
Repost0