Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 18:40

fusillade toulouse 04La cérémonie funéraire des deux soldats assassinés à Montauban jeudi dernier aura lieu mercredi 21 mars à 15h00 dans l'enceinte de la caserne, 42 avenue du 10ème Dragon, en présence du Président de la République, du Premier ministre, ainsi que des ministres de la Défense et de l'Intérieur.

Nous invitons toutes celles et ceux qui souhaitent se joindre à ce dernier hommage à se rassembler dès 14h00 au monument aux morts central du Cours Foucault, afin d'organiser dans les meilleures conditions une haie d'honneur silencieuse et recueillie à l'extérieur.

Par ailleurs, et compte tenu des évènements, la grande réunion publique prévue mercredi soir à Albias en présence de Thierry Mariani est reportée.

D'ores et déjà nous vous remercions de votre mobilisation.


Brigitte Barèges

Marie-Claude Berly

Partager cet article
Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 17:01
fusillade-toulouse-12.jpgLes mesures Vigipirate détaillées par la préfecture de Haute-Garonne

La préfecture de la Haute-Garonne a détaillé mardi les mesures prises dans le cadre du plan Vigipirate Ecarlate déclenché la veille pour sécuriser certains lieux publics et éviter la réédition des tueries perpétrées depuis le 11 mars par un tueur en scooter.

Surveillance et protection des lieux

 

"Des mesures de surveillance et de protection sont mises en oeuvre pour les lieux de culte israélites et musulmans, pour les écoles et commerces liés aux confessions juives et musulmanes ainsi que pour les sites militaires, les gares SNCF, l'aéroport et le métro" de Toulouse, a indiqué la préfecture.

 

Contrôles circulation

 

Par ailleurs, des contrôles de la circulation et des accès aux bâtiments publics ou privés vont être mis en place sur "des lieux sensibles ou recevant du public".

Tout véhicule suspect doit être signalé.

Les accès des piétons et des véhicules sont restreints pour les lieux d'enseignement confessionnel et les lieux de culte juif et musulman.

De manière générale, "une attention particulière" sera apportée par les services de police et de gendarmerie aux établissements scolaires publics et privés.

 

Contrôles spécifiques

 

Les transports en commun, les centres commerciaux, les parkings publics et les

lieux de rassemblement importants "font l'objet de mesures de contrôle spécifiques",

comme un contrôle des passagers et des bagages.

Enfin, "des rappels de personnels sont en cours" dans les services de police et

de gendarmerie.

France 3 Midi Pyrénées
Partager cet article
Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 14:13

fusillade-toulouse-11.jpgDes élèves de l'école juive Gan-Rachi à Toulouse (Haute-Garonne) observent, le 20 mars 2012, une minute de silence à la mémoire des victimes tuées au collège-lycée juif Ozar-Hatorah, la veille. Une minute de silence a été observée mardi 20 mars autour de 11 heures dans les établissements scolaires de France, de Toulouse à Lille, de Paris à Nice, à la suite de la décision du président Nicolas Sarkozy, pour rendre hommage aux trois enfants et au professeur tués lundi dans une école juive de Toulouse.

• Jour de deuil et de recueillement

Nicolas Sarkozy était présent à la minute de silence organisée au collège-lycée François-Couperin, à Paris (4e arrondissement), à deux pas du Mémorial de la Shoah. "Ce qui s'est passé à Toulouse dans une école confessionnelle, avec des enfants d'une école juive, aurait pu se passer ici. Ces enfants sont exactement comme vous", a déclaré le chef de l'Etat.

Le président Nicolas Sarkozy a ajouté, à propos de l'enquête sur la tuerie de Toulouse, qu'on n'avait "malheureusement rien, on a une obligation de résultat, c'est tout". Peu après la minute de silence, l'Elysée a annoncé que Nicolas Sarkozy allait se rendre dans l'après-midi à l'aéroport de Roissy. Il doit y rendre hommage aux quatre victimes de la tuerie avant leur rapatriement mardi soir en Israël. Selon BFM TV, Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères, va accompagner les cercueils des quatre victimes jusqu'en Israël.

• Les corps des victimes rapatriés mardi soir en Israël

Les corps des quatre victimes, dont trois franco-israéliennes, doivent être rapatriés mardi soir en Israël, a annoncé le président du Consistoire central, Joël Mergui. Les dépouilles de Jonathan Sandler, 30 ans, de ses deux enfants Gabriel, 4 ans, et Arieh, 5 ans, et de la fille du directeur de l'établissement, Myriam Monsonego, 7 ans, doivent d'abord être acheminées vers Paris avant d'être transférées en Israël, précise le Consistoire.

• La France sous le choc

Le pays a été submergé par l'émotion. Des centaines de personnes ont assisté lundi après-midi à une cérémonie de recueillement dans une synagogue de Toulouse. Même affluence plus tard dans une synagogue parisienne avec, entre autres personnalités présentes Nicolas Sarkozy et François Hollande. Une marche silencieuse a rassemblé plusieurs milliers de personnes, dont beaucoup de jeunes et d'élus lundi soir à Paris, à l'appel de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF).

"C'est un drame personnel épouvantable. Une famille déchiquetée, une communauté juive abasourdie, nous sommes tous sous le choc. Mais ce que je voudrais dire, c'est que j'ai vu dans notre pays une réaction nationale admirable", a déclaré mardi le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier. "Tous les partis politiques, et il y en a pour lesquels j'ai eu des mots très durs, ont joué le jeu en arrêtant la campagne. (...) Le président de la République a bouleversé son emploi du temps pour venir à Toulouse. C'est bon de se retrouver dans cette France-là et je crois que la France a en elle-même des forces qui lui permettent de réagir contre des comportements ignominieux, de quelque origine qu'ils soient", a ajouté le président du Crif.

• Le lycée Ozar-Hatorah veille ses morts

Devant le collège-lycée Ozar-Hatorah, des dizaines de bougies ont été allumées dès lundi et des bouquets de fleurs déposés contre le mur d'enceinte, l'un d'eux accompagné d'un message "En témoignage de notre soutien", signé "les habitants du quartier". On a vu également un ours en peluche blanc accompagné d'un dessin d'enfant.

La veillée des corps des victimes, entamée lundi soir dans l'établissement, s'est poursuivie mardi dans l'attente de la levée des corps. Pendant cette veillée, "les hommes récitent des psaumes, les femmes prient", a raconté une dame. "On ne laisse jamais un corps seul, il faut qu'il y ait toujours une présence, qu'on les accompagne jusqu'à la fin pour qu'ils reposent en paix."

D'après la présidente du Crif de Midi-Pyrénées, Nicole Yardeni, la communauté a pu recueillir les dépouilles rapidement car les autorités "ont été très à l'écoute" de ses demandes pour que soient évités au maximum les actes d'autopsie non nécessaires.

France TVInfo
Partager cet article
Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 07:17

Sarkozy-05.jpgNicolas Sarkozy a annoncé, lundi 19 mars 2012, que le plan VigiPirate serait relevé à son plus haut niveau dans la région de Toulouse. Une première en France.

Palais de l'Elysée -- Lundi 19 mars 2012

Mesdames et Messieurs,

Nous sommes face à des évènements d'une extrême gravité qui ont bouleversé la France et les Français.

A la minute où je vous parle, après avoir fait le point avec les autorités judiciaires et les autorités de police, nous savons que c'est la même arme qui a tué des militaires, des enfants et un enseignant. Cet acte est odieux. Il ne peut pas rester impuni. Tous les moyens, absolument tous les moyens disponibles, seront engagés pour mettre hors d'état de nuire ce criminel.

D'ores et déjà, 120 enquêteurs se trouvent à Toulouse. Avec le Premier ministre, j'ai demandé au ministre de l'Intérieur et au ministre de la Défense de se rendre à Toulouse. Le ministre de l'Intérieur coordonnera l'enquête et demeurera sur place le temps qu'il conviendra.

Des mesures de protection exceptionnelles seront prises pour la région Midi-Pyrénées et quelques départements limitrophes. J'ai décidé que serait donc activé le plan VIGIPIRATE couleur écarlate.14 unités de CRS et de gendarmes mobiles sécuriseront donc la région tant que ce criminel n'aura pas été mis hors d'état de nuire. Des gardes statiques seront engagées devant tous les lieux de culte juifs et musulmans, devant toutes les écoles confessionnelles. Des moyens exceptionnels seront donc mobilisés pour que nous puissions arrêter ce criminel.

Ce sont deux institutions qui ont été attaquées : l'institution militaire, avec trois soldats tués, assassinés et un quatrième qui lutte aujourd'hui dans un hôpital ; l'institution scolaire, avec cette école de confession juive.

Jamais notre pays n'avait connu une fusillade à l'intérieur d'une école. Cet homme, à chaque fois qu'il agit, agit pour tuer, ne laisse aucune chance à ses victimes. C'est la République tout entière qui est mobilisée pour faire face à ce drame. Nous ne savons pas les motivations de ce criminel. Bien sûr, en s'en prenant à des enfants et à un enseignant juifs, la motivation antisémite semble évidente. S'agissant de nos soldats, nous savons que deux étaient de confession musulmane, qu'un troisième était Antillais, mais nous ne connaissons pas les motivations même si on peut penser, on peut imaginer que le racisme et la folie meurtrière sont en l'occurrence liés.

Je tiendrai tous les jours avec le Premier ministre et les ministres concernés, les réunions nécessaires pour faire face à ces évènements. Naturellement, je suspens ma participation à la campagne électorale au moins jusqu'à mercredi qui sera la date et le jour de l'enterrement de nos soldats lors d'une cérémonie que je présiderai.

Je ne connais pas encore les modalités d'enterrement de ces malheureux enfants et de l'enseignant. Nous en discuterons avec les familles.

Je recevrai demain les représentants de la communauté juive de France et de la communauté musulmane. Je les recevrai ensemble pour qu'ensemble, nous disions que c'est toute la République qui est à leurs côtés, pour que chacun puisse vivre sa foi et sa différence dans le cadre de la République. Et j'irai bien sûr avec le ministre de l'Education nationale observer une minute de silence, comme il y en aura demain dans tous les établissements scolaires, à la mémoire de ces trois petits enfants qui ne demandaient qu'à vivre et qu'un fou, un assassin, un barbare a fauchés alors qu'ils n'avaient pas, aucun d'entre eux, dépassé l'âge de 10 ans.

Mesdames et Messieurs, mes chers compatriotes, c'est une tragédie. Tous les moyens seront mis en œuvre pour arrêter ce criminel.

Je vous remercie.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 06:31

fusillade toulouse 03Le niveau d'alerte "écarlate" de Vigipirate activé lundi en Midi-Pyrénées par Nicolas Sarkozy, une première en France, est le niveau le plus élevé destiné à prévenir un risque d'attentats majeurs, "avec des mesures particulièrement contraignantes".

C'est le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), service du Premier ministre, qui est chargé de la planification et de la mise à jour des plans Vigipirate, Piratair, Piratox ...

Vigipirate, destiné à faire face à une menace terroriste, a été conçu en 1978, relève le site du SGDSN, alors que l'Europe était confrontée à une vague d'actions terroristes. Six versions se sont succédé et le plan a été refondu après le 11-Septembre. La dernière version du plan, en vigueur depuis janvier 2007, est "fondée sur le postulat que la menace terroriste doit désormais être considérée comme permanente", souligne le SGDSN.

La création d'un code couleur pour les niveaux d'alerte (jaune, orange, rouge, écarlate) en 2003 "a permis de rendre le dispositif très lisible, facilitant une réelle prise de conscience par la population", selon le SGDSN.

Depuis le 7 juillet 2005, date des attentats à Londres, le niveau d'alerte Vigipirate a constamment été maintenu au rouge.

Vigipirate associe l'action des forces armées et de la police sur les sites sensibles. Les patrouilles mixtes armées-police sont assurées de 07H00 à 22H00.

Le niveau "écarlate" vise selon le ministère de l'Intérieur à "prévenir le risque d'attentats majeurs (simultanés ou non), mettre en place les moyens de secours et de riposte appropriés, des mesures particulièrement contraignantes pouvant être mises en oeuvre, protéger les institutions et assurer la continuité de l'action gouvernementale".

Le niveau "écarlate" est le dernier niveau avant l'application des mesures d'exception prévues par la Constitution de 1958 (article 16, état d'urgence). Il comprend notamment des visites et contrôles d'accès aux trains grandes lignes, restrictions ou interdictions de circulation dans les tunnels, l'arrêt du trafic aérien civil, la limitation ou arrêt de la distribution de l'eau du robinet et la mise en place d'un réseau de substitution.

Au niveau "écarlate", le plan Vigipirate peut également impliquer d'autres mesures telles que la suspension des transports urbains, particulièrement souterrains, dans toutes ou une partie des villes de France, ou la suspension de toute activité scolaire.

Mais selon des experts, le niveau "écarlate" est si contraignant qu'il doit être réservé à prévenir une menace précise et imminente.

Au niveau inférieur, couleur "rouge", Vigipirate prévoit notamment des contrôles aléatoires d'accès aux trains, des patrouilles dans les TGV, la restriction ou l'interdiction de vastes portions de l'espace aérien et la constitution de stocks d'eau potable.

D'après le ministère de l'Intérieur, il s'agit alors de prendre les mesures nécessaires pour prévenir le risque avéré d'un ou plusieurs attentats graves et mettre en place les moyens de secours et de riposte appropriés, en acceptant les contraintes imposées à l'activité sociale et économique.

Le premier niveau "jaune" consiste à "accentuer la vigilance, face à des risques réels mais encore imprécis par des mesures locales, tandis que le niveau "orange" vise à "prévenir le risque d'une action terroriste considérée comme plausible".

Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a inspecté lundi soir le dispositif de sécurité mis en place à Toulouse pour prévenir une nouvelle attaque, possible selon lui, après la tuerie dans une école juive et l'assassinat de trois parachutistes.

"Nous sommes inquiets sur l'éventualite qu'il ait envie de commettre un quatrième attentat", a dit M. Guéant en parlant du tueur au scooter au cours d'une tournée à la gare et devant un collège.

"Les contrôles vont être plus fréquents, plus denses" à l'entrée des magasins ou dans les transports en commun par exemple, a dit M. Guéant. Sur les quais de la gare, forces de l'ordre et militaires étaient déjà en nombre lundi soir sous les yeux des usagers.

Des mesures de sécurité ont également été prises dans les écoles, dans les synagogues, mais aussi dans les mosquées "car nous ne pouvons exclure aucune hypothèse", a dit le ministre.

La Dépêche du Midi

Partager cet article
Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 06:03

moudenc 07Drame d'Ozar Hatorah : la réaction de Jean Luc Moudenc

Partager cet article
Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 06:02

moudenc 07Jean-Luc Moudenc a réagit suite à la fusillade effroyable survenue ce matin dans un collège-lycée juif de Toulouse. Il a affirmé sa « solidarité avec la communauté juive ».

CT2E
Partager cet article
Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 06:01

moudenc-07.jpg« Je tiens à exprimer au nom de l’UMP 31 toute mon indignation et mon horreur après la  fusillade mortelle devant le collège Ozar Hatorah à Toulouse.

J’adresse aux familles et proches des victimes mes plus sincères condoléances et leur dit ma  profonde compassion. Je n’oublie pas les personnes blessées à qui je souhaite un prompt rétablissement.

Je formule toute ma sympathie à la communauté juive de Toulouse touchée dans son cœur et  son âme.

Je fais confiance aux services de la police judiciaire de Toulouse pour que soit rapidement démasqué l’auteur de cet acte odieux.

J’approuve enfin les mesures prises par le Ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, de renforcer la surveillance et la vigilance autour des lieux d’enseignements Israélites ».

Jean-Luc Moudenc, président de l’UMP 31

Partager cet article
Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 06:00

jeunes populaires 31Un homme a ouvert le feu ce matin sur un groupe de parents et d'enfants devant le collège juif  Ozar-Hatorah à Toulouse. Quatre personnes ont été tuées, dont trois enfants, lors de la fusillade. La police indique que le tireur pourrait être celui qui a abattu trois militaires à  Toulouse et à Montauban la semaine dernière.

Les Jeunes Populaires de Haute-Garonne tiennent à exprimer leur immense émotion suite à ce  drame abject. Nos pensées vont avant tout aux familles endeuillées. Les mots ne suffisent pas  pour évoquer l'horreur de cet acte.

Aujourd'hui, l'heure est au recueillement. Laissons la police et la justice faire leur travail afin  que cet assassin soit neutralisé. Faire preuve d'une telle lâcheté et d'une telle violence reste incompréhensible …

Quelles que soient les motivations du meurtrier, il semble évident que le collège n'a pas été  choisi par hasard. Nous rappelons ici, solennellement, que le combat contre l'antisémitisme et  le racisme doit être celui de tous, tout le temps. Quand on attaque un citoyen en raison de sa  religion ou de sa couleur de peau c'est à la République que l'on s'en prend dans son ensemble.

Guillaume BROUQUIERES

Responsable des Jeunes Populaires de Haute-Garonne

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 18:26
17h11
Le président de la République Nicolas Sarkozy réunit à l'Elysée son premier ministre François Fillon et les directeurs de cabinet des ministères de l'Intérieur, de la Justice et de la Défense.
lundi 19 mars 2012 17h11  
17h13
Agrandir
lundi 19 mars 2012 17h13  
17h13
Les établissements scolaires juifs de Toulouse sont sous haute surveillance, depuis ce matin.
lundi 19 mars 2012 17h13  
17h21
L'adulte et les trois enfants tués lundi dans la fusillade devant une école juive
de la ville française de Toulouse ont la double nationalité franco-israélienne, rapporte l'AFP.
D'après la radio publique israélienne, les familles ont décidé que les victimes
décédées en France seraient inhumées en Israël.

lundi 19 mars 2012 17h21  
17h23
Nicolas Sarkozy réunissait lundi en fin d'après-midi à l'Elysée le Premier ministre François Fillon et les directeurs de cabinet des ministères de l'Intérieur, de la Justice et de la Défense pour faire le point après la tuerie de Toulouse, a annoncé l'Elysée.
lundi 19 mars 2012 17h23  
17h27
Le jeune homme de 17 ans grièvement blessé lundi, lors de la tuerie dans une école juive de Toulouse, "devrait s'en sortir", ont déclaré les dirigeants de la communauté juive de la ville.

lundi 19 mars 2012 17h27  
17h27
Agrandir
lundi 19 mars 2012 17h27  
17h37
Le même scooter volé a été utilisé par le tueur lors des trois séries de meurtres
à Toulouse et Montauban, a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête.
Le scooter a été dérobé le 6 mars dans la région de Toulouse,
soit cinq jours avant le premier meurtre d'un parachutiste le 11 mars à Toulouse, selon cette source. Il s'agit d'un scooter de 500 cm3 de type T-MAX de marque Yamaha.
Le propriétaire du scooter a été entendu par les enquêteurs et a pu certifier
que le véhicule lui avait été dérobé, selon la même source.

lundi 19 mars 2012 17h37  
17h39
Agrandir
lundi 19 mars 2012 17h39  
17h40
Le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, s'est rendu à Toulouse dans la journée.
lundi 19 mars 2012 17h40  
17h42
Le chef de l'État Nicolas Sarkozy annule sa participation au journal télévisé de France 3, ce soir.
lundi 19 mars 2012 17h42  
17h43
Agrandir
lundi 19 mars 2012 17h43  
17h43
Le collège-lycée Ozar Hatorah de Toulouse,où s'est déroulée la fusillade ce matin.
lundi 19 mars 2012 17h43  
17h45
Les responsables de l'Union européenne ont unanimement dénoncé lundi l'assassinat de trois enfants et de leur professeur dans une école juive de Toulouse, dans le sud-ouest de la France, dénonçant un crime "lâche" et "odieux".
Première à réagir, la commissaire européenne chargée des Affaires intérieures, Cecilia Malmström, a déclaré sur son compte twitter que la nouvelle était "épouvantable".
Au nom de la Commission européenne, José Manuel Barroso a ensuite dénoncé un "crime odieux". "Rien n'est plus intolérable que le meurtre d'enfants innocents", a ajouté M. Barroso.
Le président de l'UE, Herman Van Rompuy, s'est pour sa part déclaré "choqué" par la fusillade et a également dénoncé un "crime odieux".
lundi 19 mars 2012 17h45  
17h46
Le président de la République Nicolas Sarkozy s'adressera à la presse, de l'Élysée, à partir de 19h15.
lundi 19 mars 2012 17h46  
17h52
Agrandir
lundi 19 mars 2012 17h52  
17h54
La sécurité est renforcée aux abords des écoles juives de Toulouse : interdiction notamment de stationner devant les établissements.
Reportage à suivre sur http://midi-pyrenees.france3.fr/info/4-morts-dans-une-fusillade-devant-un-college-juif-73001538.html?onglet=videos&id-video=TOUL_1619786_190320121515_F3
lundi 19 mars 2012 17h54  
17h54
Agrandir
lundi 19 mars 2012 17h54  
17h54
Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, est toujours à Toulouse.
lundi 19 mars 2012 17h54  
17h55
Pour suivre l'édition spéciale de France 3 Midi-Pyrénées consacrée à la fusillade meurtrière, cliquer sur http://video-direct.france3.fr/player.php?id=1331
lundi 19 mars 2012 17h55  
17h56
Nicolas Sarkozy fera une déclaration à la presse à 19H15 à l'Elysée sur la tuerie de Toulouse, après une réunion avec le Premier ministre François Fillon et les directeurs de cabinet des ministères de l'Intérieur, de la Justice et de la Défense, a annoncé la présidence.
Le chef de l'Etat, qui a par ailleurs annulé l'entretien télévisé en direct qu'il
devait accorder à France 3 à 19H30, a qualifié de "tragédie nationale" le meurtre
lundi matin de trois enfants et d'un professeur, abattus devant une école juive
selon le même mode opératoire et avec la même arme utilisés lors des meurtres de trois parachutistes.
Au terme d'une rapide visite à la mi-journée sur les lieux du drame à Toulouse,
Nicolas Sarkozy a promis qu'"absolument tout sera(it) mis en œuvre" pour retrouver le tueur.
lundi 19 mars 2012 17h56  
17h57
Ségolène Royal (PS), l'ancien maire de Paris Jean Tibéri (UMP) et quelques centaines de personnes se sont rassemblés lundi en fin d'après-midi à Notre-Dame de Paris, où les vêpres étaient célébrées en hommage aux victimes des tueries de Toulouse et Montauban.
lundi 19 mars 2012 17h57  
17h58
Suite au drame qui a frappé les élèves et un enseignant du collège toulousain Ozar Hatorah, le personnel du Conseil régional Midi-Pyrénées se réunira mardi 20 mars à 9h dans l’Atrium de l’Hôtel de Région pour un moment de recueillement qui prendra la forme d’une minute de silence en signe de communion avec les familles endeuillées.
lundi 19 mars 2012 17h58  
18h04
L'adulte et les trois enfants tués lundi dans la fusillade devant une école juive
de la ville française de Toulouse ont la double nationalité franco-israélienne et seront enterrés en Israël, a-t-on appris auprès de proches et de sources officielles israéliennes.
"Jonathan Sandler a été tué dans la fusillade de Toulouse. Il était parti en septembre dernier de Jérusalem pour une mission de deux ans afin d'enseigner les matières juives à Toulouse", a indiqué un proche de la victime à l'AFP à Jérusalem.
Selon le dernier bilan, quatre personnes, dont trois enfants, ont été tuées lors
d'une fusillade intervenue lundi peu après 08H00 (07H00 GMT), dans le collège Ozar Hatorah de Toulouse, dans le sud-ouest de la France.
Jonathan Sandler, un professeur de religion de 30 ans, ses deux enfants et une
autre enfant ont été tués par un tireur arrivé en scooter. La fusillade a aussi
fait un blessé grave.
Selon un ami de M. Sandler, Aharon Getz, interrogé par l'AFP, ce professeur de
judaïsme était un "homme très populaire, dynamique et très apprécié" de la communauté franco-israélienne de Jérusalem.

lundi 19 mars 2012 18h04  
18h07
Les réactions des personnalités politiques continuent d'affluer. Philippe Poutou, candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à la présidentielle, évoque "un geste odieux". "C'est un acte ignoble et barbare qui suscite indignation et révolte. Sans préjuger de ce que dira l'enquête, ce geste est d'autant plus monstrueux qu'il a un caractère raciste, antisémite", avance M. Poutou.
Jean-Luc Laurent, président du Mouvement républicain et citoyen (MRC), parle
de "tragédie qui endeuille les familles des victimes, une ville et l'ensemble de
la communauté nationale".
L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin exprime sa "peine" et sa "colère immenses". "Rien ne saurait être pire que la mort d'un enfant", note M. de Villepin, qui souhaite que "tous les moyens soient aujourd'hui mis en œuvre pour retrouver l'assassin et pour le traduire en justice".
lundi 19 mars 2012 18h07  
18h09
Policiers à l'extérieur, vigiles à l'intérieur: la sécurité était renforcée lundi
devant l'école Ozar Hatorah de Créteil, où les parents disent être "sous le choc" après la tuerie de Toulouse.
Un panneau "Vigipirate" est accroché sur les grilles qui entourent le préfabriqué en tôle rose pâle. Le bâtiment abrite l'école maternelle et les collège et lycée de garçons, qui font partie des 13 établissements d'Ozar Hatorah France, comme l'école visée à Toulouse.
Quatre policiers municipaux patrouillent le long des bâtiments.
lundi 19 mars 2012 18h09  
18h11
Agrandir
lundi 19 mars 2012 18h11  
18h12
Le maire de Toulouse, Pierre Cohen, est en ce moment même l'invité du journal télévisé de France 3 Midi-Pyrénées.
lundi 19 mars 2012 18h12  
18h14
Selon l'AFP, le président PS du Sénat, Jean-Pierre Bel, a adressé lundi un télégramme à Joël Mergui, président du Consistoire central israélite de France pour exprimer la solidarité du "Sénat tout entier" face "à cet acte ignoble".
M. Bel indique qu'il "aurait voulu être présent à la lecture des psaumes à la mémoire des victimes juives de ce drame (à la synagogue Nazareth de Paris, ndlr) mais ne peut se déplacer pour des raisons de santé". De sources
concordantes, on précise que le sénateur de l'Ariège a subi "une intervention chirurgicale bénigne".
lundi 19 mars 2012 18h14  
18h15
Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle, a estimé lundi que "cela ajouterait l'ignominie au crime" si "la démence raciste des criminels" de Toulouse était confirmée, soulignant que "nos cœurs saignent" après ces "meurtres horribles".
Jean-Luc Mélenchon se rendra à la marche silencieuse prévue lundi soir à Paris, a indiqué son entourage.
Lors d'une très brève déclaration au siège de campagne du FG aux Lilas (Seine-Saint-Denis) en fin d'après-midi, il a affirmé : "Les enfants que l'on a assassinés sont nos enfants, ces familles que l'on a crucifiées sont nos familles".
lundi 19 mars 2012 18h15  
18h16
Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a souhaité lundi soir que le quadruple
meurtre commis le matin dans une école juive de Toulouse entraîne "un moment de communion", de "renaissance des valeurs de citoyenneté et
d'humanité qui guident la République française".
M. Guéant a pris la parole lors d'une cérémonie de recueillement très suivie dans une synagogue de la ville, à laquelle participaient aussi des membres éminents de la communauté juive.
"Je souhaite que ce drame soit un moment de communion et nous devons faire en sorte que ce moment soit un moment de renaissance des valeurs de citoyenneté et d'humanité qui guident la République française", a lancé le ministre. "Cette République, a-t-il ajouté, il faut la faire vivre, elle a l'immense privilège et l'immense qualité de faire en sorte que la liberté de culte soit respectée".
Il a qualifié cette affaire de "drame épouvantable", de "sommet dans la barbarie".
lundi 19 mars 2012 18h16  
18h18
Agrandir
lundi 19 mars 2012 18h18  
18h18
La cérémonie s'est déroulée dans une synagogue du centre ville de Toulouse, en présence de nombreuses personnalités politiques.
lundi 19 mars 2012 18h18  
18h20
Agrandir
lundi 19 mars 2012 18h20  
18h22
Un avis de décès a été placardé à Jérusalem, sur l'immeuble de Jonathan Sandler, l'enseignant abattu avec ses deux enfants, à Toulouse.
lundi 19 mars 2012 18h22  
18h27
Une veillée est organisée ce soir à la synagogue de l'établissement scolaire Ozar Hatorah de Toulouse.
Partager cet article
Repost0