Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 16:24

jean françois copéChère Amie, Cher Ami,

Après une campagne électorale interne afin d’élire le président de l’UMP, campagne passionnante et passionnée, lundi soir, la commission indépendante d’organisation et de contrôle des opérations électorales a proclamé officiellement les résultats de ce vote, validés par les représentants des candidats.

J’ai été élu Président de l’UMP à la majorité absolue des suffrages exprimés comme l’a proclamé cette commission indépendante.

François Fillon a pris acte de ce résultat dès lundi soir. Et depuis hier il a contesté ce résultat. Cette situation provoque le trouble et l’exaspération ô combien légitimes de nos militants et de très nombreux Français donnant de notre famille politique une image absolument désastreuse.

En tant que Président de l’UMP, je suis le garant de l’unité de notre famille politique et du respect intégral de ses statuts comme cela doit être dans un Etat de droit.

Je considère, et je le dis en conscience, qu’il ne peut y avoir de suspicions sur la sincérité du vote et sur la légitimité du Président. C’est une question de morale.

C’est aussi une question d’honneur et de crédibilité pour notre famille politique dans son ensemble à un moment où nous devons nous concentrer sur notre travail d’opposition au Gouvernement socialiste.

C’est également une question de respect du vote des militants. Je reçois de très nombreux messages de très nombreux militants, de cadres qui, pour beaucoup d’entre eux m’apportent leur soutien et leur amitié, mais qui disent aussi que cette situation ne peut pas durer.

Aussi, en tant que Président de l’UMP et afin de lever toute ambigüité et de garantir la transparence totale sur cette élection, et voyant que rien ne bouge, j’ai décidé de saisir, moi-même, dès aujourd’hui, conformément à l’article 28 de notre règlement intérieur, la Commission nationale des recours qui est la seule instance habilitée à régler les différends électoraux au sein de notre famille politique.

Je souhaite que cette commission travaille dans la transparence la plus absolue.

C’est la raison pour laquelle je propose que des représentants de chacun des candidats puissent assister en tant qu’observateurs à ses travaux, ainsi que des personnalités indépendantes. Je pense en particulier, s’il veut bien l’accepter, à Alain Juppé.

A l’issue de ses travaux, la commission prendra la décision de modifier ou non les résultats qui ont été proclamés.

Et ainsi nous pourrons mettre un terme a cette situation kafkaïenne, désolante et qui n’a rien à voir avec l’idée que je me fais du combat que nous devons mener ensemble pour la France, pour nos idées et qui correspond à l’esprit du message que j’ai adressé à l’ensemble des militants dans la campagne que j’ai conduite durant ces trois mois et dont vous connaissez les résultats.

Jean-François Copé
Président de l'UMP

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 16:21

2012-10-24-Jean-Francois-Cope 1395Chers amis,

 

Comme vous, je déplore l’exploitation médiatique particulièrement négative qui est faites après les élections internes de l’UMP qui, malgré tout ce qui peut-être dit, ont été une véritable réussite militante !

 

Durant cette campagne interne, et en tant que Président du bureau de vote de la 5ème circonscription, je me suis astreint à une stricte neutralité.

Je n’ai en effet pas souhaité prendre fait et cause pour tel ou tel candidat dans le seul but de préserver l’unité de notre mouvement politique.

Bien évidemment, tout comme vous, j’ai glissé un bulletin dans l’urne le jour du vote avec, de toute façon, la ferme intention de travailler en toute loyauté avec le nouveau Président de l'UMP.

 

Je profite d'ailleurs de l'occasion qui m'est donné pour féliciter sincèrement et très chaleureusement les membres du bureau de vote de la 5ème circonscription qui ont permis que le scrutin se déroule parfaitement bien, sans aucune contestation et dans une excellente ambiance.

 

Lundi soir, la désormais célèbre COCOE a proclamé le résultat du vote et a indiqué que Jean-François Copé était notre nouveau Président.

Aujourd’hui, François Fillon, après avoir pris acte et reconnu lui-même sa défaite, conteste à nouveau ce résultat alors que ses propres représentants, qui ont assistés aux travaux de la COCOE n’ont émis aucune réserve et ont eux-mêmes validés le travail de cette commission.

 

Une fois les résultats proclamés par la COCOE, les statuts de l’UMP ont prévus une solution de recours en permettant aux candidats mécontents des résultats, de saisir la « Commission des recours ».

François Fillon, refuse de saisir lui-même cette commission et choisi, visiblement, de médiatiser encore et toujours cette triste période qui dessert  notre mouvement !

 

Afin de mettre un terme à ce vaudeville savamment organisé et médiatisé, qui sert plus nos adversaires de gauche que nos propres intérêts, Jean-François Copé, en Président de l’UMP responsable, a décidé de saisir lui-même la Commission des recours afin que les choses puissent, une nouvelle fois être mises à plats et que les résultats du vote des militants puisse devenir incontestables !

Je ne peux que me féliciter de cette décision et je la soutien sans aucune réserve !

 

Je fais pleinement confiance aux instances de contrôles internes à notre parti politique et j’émets le vœu que dorénavant, les histoires de famille se règlent une bonne fois pour toute en famille, et que nous arrêtions de recevoir des leçons de la part de partis politique qui organisent eux-mêmes leurs élections internes dans des boites en carton et qui, lorsqu’ils parlent de bourrage d’urnes, savent exactement de quoi ils parlent !

Après leur fumeux congrès de REIMS, le PS n’a strictement aucune leçon à nous donner en matière de démocratie militante, pas plus que le FN ou la succession à la tête du parti n’est qu’une histoire d’hérédité !

 

Mes chers amis, sachons garder notre calme, et restons unis !

Les égos de nos dirigeants ne doivent pas altérer la force militante que nous représentons à la base.

Notre tâche est immense et nous devons, dés 2014, reconquérir nos communes.

Pour cela, nous avons besoin de vous tous et de vous toutes !

 

Ce qui nous rassemble est définitivement plus important que ce qui nous divise !

Sachons-nous en souvenir… et le rappeler chaque fois que ce sera utile, à nos dirigeants.

 

Bien cordialement.

 

Jean-Marc VALETTE

Chargé de Mission UMP

5ème Circinscription

06.07.95.98.44

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 16:04

2012-10-24-Jean-Francois-Cope 1426Le directeur de campagne de François Fillon, Eric Ciotti, a cru bon de pointer un certain nombre de « problèmes majeurs » » qui auraient émaillé le scrutin du 18 novembre dernier dans la Fédération de Haute-Garonne pour la présidence de l'UMP.

En réponse, nous tenons à apporter les précisions suivantes :

- Sur le faible écart de 21 voix entre la liste d'émargement et le nombre de bulletins dépouillés, il s'explique par le fait que les adhérents devaient voter trois fois pour chacun des scrutins (président, motions, charte) et six lorsque ceux-ci étaient détenteurs d'une procuration. Devant l'afflux d'électeurs et compte tenu de l'attente, certains d'entre eux, une fois de plus en très petit nombre, n'ont pas émargé comme ils auraient dû le faire en bonne forme. Cette erreur matérielle, si regrettable soit-elle, est collective et ne saurait être imputée pas plus à une équipe qu'à une autre.

- Sur les procurations, un contrôle plus strict que dans d'autres fédérations a été opéré : celles-ci ont été vérifiées deux fois, à l'entrée du bureau de vote sur une liste de contrôle et au moment du vote sur la liste d'émargement. Ce double contrôle a d'ailleurs conduit à refuser un certain nombre de procurations litigieuses.

- Sur la qualité d'Elisabeth Pouchelon, celle-ci, en tant que déléguée de circonscription et épouse du Bâtonnier Pouchelon membre de la COCOE, s'est abstenu volontairement d'être membre d'un quelconque bureau de vote

Il convient en outre de souligner l'absence de tout différend et incident entre les représentants des deux équipes lors du scrutin, du dépouillement et de la rédaction des procès-verbaux. En ce sens, aucune réclamation de fraude n'a été portée, notamment par les représentants de François Fillon, sur les procès-verbaux de vote ; les seules réserves portaient en fait sur le déplacement du lieu d'un bureau de vote à Bagnères-de-Luchon qui avait cependant fait l'objet d'une signalétique et d'une information aux adhérents.
Pour ces raisons, la COCOE a validé sans difficulté aucune les résultats de la Fédération de Haute-Garonne.

Indiquons encore que les bureaux de vote ont été tenus sous l'autorité expérimentée de Marie-Hélène Mayeux-Bouchard accompagnée de représentants de François Fillon et Jean-François Copé.

Laurence ARRIBAGE
Secrétaire départementale

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 06:46

Cope-Fillon-05.jpgCe mercredi soir, F. Fillon était l'invité de TF1 pour le 20 heures, et J.F Copé celui de France 2 à la même place.

 

 

Voir les déclarations de Jean-François Copé : 

Voir les déclarations de François Fillon :

 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 19:22

Chère Amie, Cher Ami,

La gauche s’effondre. Les Français sont inquiets et attendent de nous une opposition solide et courageuse.

Après une campagne passionnante qui a mobilisé de façon exceptionnelle les militants de l’UMP, j’ai engagé ce matin un processus d’apaisement, approuvé à l’unanimité du bureau politique de l’UMP, pour que notre famille politique soit unie et combattive face à la gauche.

Cette démarche d’apaisement repose sur la constitution d’une équipe dirigeante ouverte à tous les talents de notre famille, et sur la réflexion autour de notre ligne politique.

En tant que Président de l’UMP, je suis garant de l’unité de notre parti et du respect de ses statuts.


Déclaration de Jean-François Copé par ump

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 14:10

TGV 117UMP : le camp Fillon revendique à nouveau la victoire, les voix de trois territoires d'Outre-mer oubliées.

PRESIDENCE DE L'UMP – Coup de théâtre à l'UMP. Le camp de François Fillon revendique officiellement la victoire de l'ancien Premier ministre à la présidence de l'UMP, mercredi 21 novembre. Eric Ciotti, Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez demandent à la commission de contrôle de l'UMP (COCOE) de revenir sur les résultats de l'élection.

Selon eux, 1 304 voix ont été oubliées. Il s'agit de celles de Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna et Mayotte qui n'auraient pas été prises en compte dans le décompte final. D'après leur décompte, François Fillon l'aurait finalement emporté avec vingt-six petites voix d'avance.

FTVi #UMP Selon Eric Ciotti, directeur de campagne de François Fillon, le président de la Cocoe a lui-même reconnu cette erreur de calcul lors d'un échange téléphonique avec François Fillon en fin de matinée.

Partager

il y a 2 minutes


FTVi

#UMP "Les résultats ont été proclamés. Tant qu'il n'y a pas une autre décision, le président reste le président", affirme Jean-François Copé.
Partager

il y a 7 minutes


FTVi

#UMP François Fillon demande à Alain Juppé d'assurer de façon transitoire la direction de l'UMP.
Partager

il y a 16 minutes


FTVi

#UMP Les partisans de François Fillon assurent que 1304 voix n'ont pas été prises en compte. Selon leur décompte, l'ex-Premier ministre l'aurait emporté avec 26 petites voix d'avance.
Partager

il y a 18 minutes


FTVi

#UMP Eric Ciotti, Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez revendiquent la victoire de François Fillon. Selon eux, les résultats de Mayotte, Wallis-et-Futuna et de la Nouvelle-Calédonie n'auraient pas été comptabilisés par la Cocoe.
Partager

il y a 22 minutes


FTVi

#UMP Les lieutenants de François Fillon demandent à la commission de contrôle de l'UMP (Cocoe) de revenir sur les résultats de l'élection à la présidence du parti.
Partager

il y a 25 minutes


 

France TV Infos

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 06:47

logo umpChers amis,

Enfin, notre élection interne, qui laissait apparaître des tensions ces derniers jours, est terminée. Nous avons une nouvelle équipe dirigeante. Nous nous en réjouissons.

Tout d'abord, nous tenons à vous remercier très chaleureusement, vous, adhérents, qui avez fait le succès de cette journée de vote, par une mobilisation formidable au-delà de toutes les espérances : vous venez de donner une preuve superbe de la vitalité de notre parti. Vous avez démenti ceux qui prédisaient l'éclatement puis la fin de l'UMP au lendemain de la défaite présidentielle du 6 mai dernier. Au-delà des péripéties de l'annonce du résultat, c'est cela qu'il faut retenir.

Ensuite, concernant le vote en Haute-Garonne, il y a lieu de rétablir la vérité face à certaines insinuations infondées et médiatisées: le résultat du dépouillement de notre Fédération a été validé par les représentants des deux candidats, sans l'ombre d'une contestation. Aucun recours n'a été formulé. Lorsque la désormais fameuse COCOE a étudié les résultats de la Haute-Garonne (comme elle l'a fait pour tous les départements), elle les a validés très rapidement, sans hésitation aucune.

Il est vrai que la journée de dimanche s'était déroulée sans problème aucun en Haute-Garonne : aucun incident n'a eu lieu, dans aucun des bureaux, ni lors du vote, ni lors du dépouillement.

Cependant, nous tenons à vous dire que nous partageons et comprenons votre sentiment, celui de la colère. L'image de notre mouvement qui a été donnée au niveau national (essentiellement par des lieutenants) est inacceptable. Alors que les inévitables tensions peuvent retomber progressivement, nous appelons chacun à la plus grande retenue dans ses expressions, aussi bien dans la presse que sur les réseaux sociaux.



Dans ce climat aussi tempétueux, nous sommes satisfaits d'avoir adopté une position de stricte neutralité pendant cette campagne. En effet, nonobstant la tempête médiatique au niveau national, l'équipe locale sort parfaitement solide de cet exercice démocratique. Elle ne se trouve pas placée en opposition aux nouveaux dirigeants du Mouvement, ce qui aurait pu arriver en cas de prise de position pour l'un ou l'autre des candidats.

D'ailleurs, depuis dimanche soir, nous avons cherché à donner l'exemple en n'alimentant pas les médias en déclarations intempestives, faisant confiance au travail de la Commission de contrôle (COCOE).

De plus, comment pourrait-on espérer le rassemblement sans personnalités restées neutres ? Ainsi, à l'image d'Alain JUPPÉ, nous avons désormais un rôle à jouer pour apaiser la situation de notre mouvement, le remettre en marche, faire le lien entre les deux équipes, avec pour objectif la préparation des prochaines échéances électorales, les municipales de 2014.

Cette remise en mouvement passe par l'addition de toutes les sensibilités au sein de l'UMP : conservateurs, gaullistes, libéraux, centristes, etc. Le résultat du vote sur les motions montre d'ailleurs la grande diversité des sensibilités des adhérents de la Haute-Garonne, ce dont nous nous réjouissons. En effet, dans notre Fédération, « La Droite forte - génération Sarkozy » emporte 32% des suffrages, la motion centriste « La France Moderne et Humaniste » 20,7%, « La Droite sociale » 17,2%, « le Gaullisme » 10,2%, « La Droite populaire » 10% et enfin « La Boîte à idées » 5,9%.

Le rassemblement se fera par le travail au service de notre mouvement. En ce sens, les instances départementales seront réunies très prochainement pour aller de l'avant, dans la loyauté à l'égard de la nouvelle équipe désormais dirigée par Jean-François COPÉ, mais aussi avec la volonté que François FILLON et son équipe, nationale et locale, soient pleinement associés à l'action de l'UMP des mois et années à venir.

C'est ce travail qui nous permettra d'avancer, d'assurer l'Unité, et de préparer les élections municipales dans l'ensemble de notre département.


Allons de l'avant, ensemble, vers les prochaines victoires !



Bien fidèlement,

Laurence ARRIBAGE
Secrétaire départementale

Jean Luc MOUDENC
Président du Comité départemental
Député de la Haute-Garonne
 

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 19:30

Jean-François Copé remercie les militants

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 19:13

francois-fillon4Mes amis,

Par ce message, je souhaite adresser à tous les adhérents de l’UMP, quel que fut leur vote, l’expression de mon profond respect.

Malgré l’échec de la présidentielle et des législatives, vous n’avez pas baissé les bras. Vous avez été des dizaines de milliers à participer à nos réunions et à aller voter dans des conditions parfois difficiles. Vous méritez tous un grand coup de chapeau.

Avec mes équipes, nous avons mené une belle campagne, pleine de solidarité et d’espoirs partagés, mais la victoire n’est pas au rendez-vous.

Je le regrette pour mon parti et pour mon pays, mais j’ai pris acte du résultat. L’unité de l’UMP m’est apparue plus importante que les critiques qui entourent l’organisation d’un scrutin qui a révélé ses défaillances.

J’assume mes choix, j’assume la campagne que j’ai faite qui avait sa cohérence et son honneur. A ceux qui m’ont apporté leur suffrage, je dis avec affection, merci de m’avoir soutenu !

J’ai été touché par votre confiance. Avec moi, vous vous êtes engagés dans un combat dont nous savions qu’il serait difficile. Vous avez été formidables de vaillance, de responsabilité et de dévouement. Sans vous, sans les bénévoles qui m’entouraient et les élus qui m’ont épaulé, jamais je n’aurais pu mener cette campagne.

A ceux qui n’ont pas voté pour moi, je dis que leur choix m’impose plus de gravité encore. A ceux qui furent à mes côtés, je demande d’avancer sans rancune ni déception. Nous avons fait notre devoir et défendu nos convictions avec une force qui, je le crois, transcende l’actualité immédiate.

Nos principes et nos idées germeront dans le cœur et l’esprit de tous ceux, militants, sympathisants et électeurs, qui nous ont suivis avec estime et confiance. Chaque jour qui passe renforce ma certitude que notre pays est en train de décrocher et que le redressement national devra s’imposer.

Je leur demande de ne jamais oublier ce qui a fondé l’essentiel de notre engagement : je veux parler de cette volonté de servir la France, avec vérité et avec le désir de rassembler nos concitoyens. Je vous renouvelle ma conviction qu’à l’avenir, le parti vainqueur sera celui qui unira les Français pour les aider à se dépasser.

Soyez fiers d’être français. Souvenez-vous que notre parti c’est d’abord notre pays ! C’est pour lui que je me suis engagé dans cette campagne et c’est pour lui que je continuerai avec vous à faire entendre ma voix. Je ne lâche pas !

Je continuerai de porter les idées auxquelles je crois.

Il y a bien des façons d’aller de l’avant pour servir son pays. Nous aurons l’occasion d’en reparler ensemble.

De tout cœur, merci à chacun, merci à vous tous.

François Fillon

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 06:30

Mes chers amis,

Les militantes et militants de l’UMP viennent aujourd’hui de m’accorder la majorité de leurs suffrages et ainsi de m’élire comme président de l’UMP avec à mes côtés Luc Chatel et Michèle Tabarot.

C’est pour moi une grande émotion et une grande reconnaissance que de voir que les militants d’un grand parti politique comme le nôtre, qui a connu bien des difficultés ces derniers mois avec les défaites que nous avons connues, ont décidé de redresser la tête et de répondre à l’appel à la résistance que je leur avais lancé.

En le faisant, ils marquent ainsi clairement leur volonté de ne pas laisser François Hollande mener seul une politique dont chacun voit qu’elle est dangereuse pour notre pays tant sur le plan économique et social que sur le plan fiscal et aussi, bien sûr, à travers ses réformes qu’il veut absolument imposer et qui vont diviser profondément la société.

Ce message que j’ai adressé à l’ensemble des militants et des militants a été très largement reçu par les uns et les autres. C’était celui de construire une droite et un centre-droit fier. Fier de ses valeurs, fier de son engagement pour notre pays. En un mot, une droite décomplexée pour une France décomplexée. C’est à cela que nous voulons travailler ensemble, loin des extrêmes, dans une approche républicaine, moderne mais qui ne se laissera rien dicter par le politiquement correct de cette gauche bien pensante qui, en permanence, veut imposer ses visions, ses convictions, souvent tellement loin de la réalité que vit le peuple français.

Ma pensée première va naturellement à l’ensemble des militants de l’UMP avec une pensée encore plus spécifique pour celles et ceux qui, tout au long de cette campagne, m’ont accueilli, m’ont encouragé, ont bien voulu croire au projet magnifique que je veux leur proposer.

Je pense à toutes celles et ceux, élus, militants qui se sont engagés sur tout le territoire national pour, qu’ensemble, nous puissions proposer cette vision d’avenir.

Je veux aussi dire à François Fillon une pensée toute particulière. Je veux lui dire que je souhaite, dès maintenant, travailler main dans la main avec lui et avec l’ensemble de ceux qui ne m’ont pas soutenu. Je veux leur dire, aux uns comme aux autres, que notre famille doit maintenant être rassemblée.

Chacun l’a compris : il ne doit y avoir ce soir aucune ambiguïté, notre famille est rassemblée pour la France car ce qui nous engage est infiniment supérieur à ce qui a pu, le temps de cette campagne, nous séparer.

L’enjeu de la France, dans ce moment si difficile, qui est celui de la crise, exige que notre famille politique porte une voix rassemblée qui respecte la diversité de nos sensibilités, dans l’unité.

Je veux enfin lancer un appel à l’ensemble des Françaises et des Français. Je veux leur dire, et en particulier à ceux qui s’inquiètent de voir que la politique menée depuis 6 mois par François Hollande et son Gouvernement est aussi sectaire, aussi décalée de la réalité du temps présent qu’ils doivent savoir qu’à l’UMP nous sommes prêts à les accueillir.

Il y aura dans quelques mois des élections très importantes, des élections municipales, départementales et régionales. Ce doit être l’occasion d’une vague bleue qui doit permettre de répondre aux interrogations et aux inquiétudes de beaucoup de nos compatriotes sur l’ensemble du territoire national.

Ce sera également l’occasion pour l’UMP d’engager une révolution civique, de montrer que nous sommes sur le terrain, des dizaines et des centaines de milliers à être aux côtés de nos compatriotes qui souffrent, qui sont dans la difficulté.

Nous sommes les uns et les autres très émus ce soir car c’est un moment important de démocratie qui a eu lieu dans notre parti. Le premier depuis qu’il a été fondé.

Vous comprendrez que mes pensées viennent tout particulièrement à l’endroit de Nicolas Sarkozy auquel nous songeons beaucoup ce soir et à qui, vous le savez, j’ai dit ma fidélité.

Ce soir ce n’est pas un point d’arrivée. C’est un point de départ de la reconquête du cœur des Français.

Désormais Monsieur Hollande doit savoir qu’il aura en face de lui avec l’UMP une opposition rassemblée, déterminée, républicaine mais qui ne laissera rien passer dès lors qu’il s’agit de l’intérêt supérieur de notre pays.

Je vous remercie.

Partager cet article
Repost0