Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 13:30

Discours de Jean-François Copé au Trocadero

Partager cet article
Repost0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 13:29

NKM 01Venue soutenir Nicolas Sarkozy place du Trocadéro, Nathalie Kosciusko-Morizet, sa porte-parole de campagne, a estimé que François Hollande faisait "comme si il n'y avait pas d'élection, comme s'il avait gagné l'élection. S'il n'avait pas de suffrage universel, il s'en porterait encore mieux" a-t-elle poursuivi.

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 13:22

presidentielle-124.jpgNicolas Sarkozy a lancé une initiative inédite: réunir quasiment à la même heure que les syndicats ses troupes UMP à Trocadéro. Les syndicats ont dénoncé ces derniers jours "une récupération politique".

Partager cet article
Repost0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 13:20

presidentielle-126.jpgNicolas Sarkozy a réagi aux propos de François Chérèque, le secrétaire général de la CFDT, qui a déclaré "n'avoir jamais entendu de propos aussi violent contre les organisations syndicales."

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 11:54

presidentielle-122.jpgParce que Nicolas Sarkozy considère qu’il est inacceptable que celui qui travaille, qui paye ses cotisations, gagne moins que celui qui ne travaille pas et ne paye pas ses cotisations, il se bat pour la revalorisation du travail et que les droits n’aillent pas sans devoirs.

« Toute ma vie, j’ai considéré que le travail était une valeur d’émancipation, que c’est le chômage qui est une aliénation. Toute ma vie, j’ai pensé qu’on ne pouvait réussir que par le travail, que par l’effort, que par le mérite » a affirmé avec émotion et fermeté Nicolas Sarkozy, à Cernay, mercredi 25 avril.

NICOLAS SARKOZY ET FRANÇOIS HOLLANDE ONT, EN CE SENS, UNE VISION OPPOSEE DU TRAVAIL.

François HOLLANDE continue de défendre le partage du travail avec le maintien des 35 heures et le refus de la détaxation des heures supplémentaires et entend continuer de créer des emplois - 60 000 postes de fonctionnaires, 150 000 contrats d’avenir, etc. – grâce à un matraquage fiscal des classes moyennes. Quant au travail des bénéficiaires des minima sociaux, c’est bien simple : il refuse d’en parler. C’est cette vision qui a échoué depuis des années.

Nicolas SARKOZY considère, au contraire, que ce n’est pas en prenant le travail de l’un pour le donner à un autre que l’on renforce l’économie française. Il faut encourager le travail de tout le monde, en détaxant les heures supplémentaires, en creusant l’écart entre les revenus du travail et les revenus de l’inactivité, en aidant et en incitant tous ceux qui peuvent travailler à le faire (bénéficiaires de minimas sociaux ; chômeurs) afin que le travail soit toujours plus payant que l’assistanat.

Pour Nicolas Sarkozy, le chômage doit être une période de formation tout autant qu’une période d’indemnisation. Il a créé le RSA et continue à défendre ce dispositif qui incite à la reprise d’un travail pour tous ceux qui le peuvent.

 

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE

Partager cet article
Repost0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 22:05

Quand on y réfléchit 11 : Négo

Dans la série "Quand on y réfléchit, c'est Sarkozy". Pour cette élection présidentielle vous préférez quoi? L'expérience internationale, la vision du monde, la crédibilité sur la scène mondiale? Sérieusement, quand on y réfléchit, c'est Sarkozy!

Quand on y réfléchit 10 : Boulot

Dans la série "Quand on y réfléchit, c'est Sarkozy". Pour cette élection présidentielle vous préférez quoi? L'expérience internationale, la vision du monde, la crédibilité sur la scène mondiale? Sérieusement, quand on y réfléchit, c'est Sarkozy!

Quand on y réfléchit 9 : Maux

Dans la série "Quand on y réfléchit, c'est Sarkozy". Pour cette élection présidentielle vous préférez quoi? L'expérience internationale, la vision du monde, la crédibilité sur la scène mondiale? Sérieusement, quand on y réfléchit, c'est Sarkozy!

Quand on y réfléchit 8 : Cordée

Dans la série "Quand on y réfléchit, c'est Sarkozy". Pour cette élection présidentielle vous préférez quoi? L'expérience internationale, la vision du monde, la crédibilité sur la scène mondiale? Sérieusement, quand on y réfléchit, c'est Sarkozy!

 Quand on y réfléchit 7 : Port

Dans la série "Quand on y réfléchit, c'est Sarkozy". Pour cette élection présidentielle vous préférez quoi? L'expérience internationale, la vision du monde, la crédibilité sur la scène mondiale? Sérieusement, quand on y réfléchit, c'est Sarkozy!

Quand on y réfléchit 6 : Trancher

Dans la série "Quand on y réfléchit, c'est Sarkozy". Pour cette élection présidentielle vous préférez quoi? L'expérience internationale, la vision du monde, la crédibilité sur la scène mondiale? Sérieusement, quand on y réfléchit, c'est Sarkozy!

 

Quand on y réfléchit 5 : Compter

Dans la série "Quand on y réfléchit, c'est Sarkozy". Pour cette élection présidentielle vous préférez quoi? L'expérience internationale, la vision du monde, la crédibilité sur la scène mondiale? Sérieusement, quand on y réfléchit, c'est Sarkozy!

Quand on y réfléchit 4 : Expérience

Dans la série "Quand on y réfléchit, c'est Sarkozy". Pour cette élection présidentielle vous préférez quoi? L'expérience internationale, la vision du monde, la crédibilité sur la scène mondiale? Sérieusement, quand on y réfléchit, c'est Sarkozy!

Quand on y réfléchit 3 : Mordant

Dans la série "Quand on y réfléchit, c'est Sarkozy". Pour cette élection présidentielle vous préférez quoi? L'expérience internationale, la vision du monde, la crédibilité sur la scène mondiale? Sérieusement, quand on y réfléchit, c'est Sarkozy!

Quand on y réfléchit 2 : Plan A

Dans la série "Quand on y réfléchit, c'est Sarkozy". Pour cette élection présidentielle vous préférez quoi? L'expérience internationale, la vision du monde, la crédibilité sur la scène mondiale? Sérieusement, quand on y réfléchit, c'est Sarkozy!

Quand on y réfléchit 1 : l'ONU

Dans la série "Quand on y réfléchit, c'est Sarkozy". Pour cette élection présidentielle vous préférez quoi? L'expérience internationale, la vision du monde, la crédibilité sur la scène mondiale? Sérieusement, quand on y réfléchit, c'est Sarkozy!

Partager cet article
Repost0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 19:18

Revivez la réunion publique de Nicolas Sarkozy à Avignon

Partager cet article
Repost0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 10:31

1er mai 2012 : Tous au Trocadéro pour célébrer le Travail 

01/05/2012 : Grand rassemblement au Trocadero à l'occasion de la fête du travail  

Partager cet article
Repost0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 10:21

« La France est face à un choix historique, elle n’a pas droit à l’erreur » Nicolas Sarkozy, sur France 2

Dimanche 29 avril au journal télévisé de 20h de France 2, Nicolas Sarkozy s’est livré à Laurent Delahousse, au cours d’une interview très humaine.

« Une épreuve de vérité »

Interrogé sur son état d’esprit durant cette campagne, Nicolas Sarkozy a répondu qu’il était avant tout serein et empli d’une force de conviction, qu’il s’agissait d’une « épreuve de vérité » et que son atout par rapport à sa précédente campagne était avant tout « l’expérience d’une fonction à nulle autre pareille ; aujourd’hui je suis beaucoup plus préparé à exercer ces fonctions que je ne l’étais il y a cinq ans ».

Le Président a déclaré avoir été particulièrement touché par la confiance accordée par plus de 27% des votants le 22 avril dernier pour le premier tour de l’élection présidentielle, et ce, malgré un mois de campagne à neuf contre un : « ce n’est pas parce que je suis Président de la République, que je ne suis pas moins un être humain avec des sentiments ». Il en a profité pour rappeler que les Français étaient un peuple libre et frondeur, qui ne se laissait pas dicter ses choix : « ils peuvent être impatients, ils peuvent être exaspérés (…) mais ils sont très lucides (…) on ne peut pas leur raconter d’histoires ».

« Rien n’est jamais acquis »

Nicolas Sarkozy a expliqué qu’il s’était lancé dans cette campagne, après avoir beaucoup réfléchi, car il sentait que la France était à un tournant de son Histoire : « Je ne veux pas que mon pays se trompe, parce que j’ai des choses à lui dire et à lui proposer, parce qu’on ne peut pas faire des choix que personne au monde ne fait, parce que c’est trop grave, parce qu’il y a trop de choses qui se jouent ».

LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE EN CLIQUANT ICI

 

La France Forte

 

Partager cet article
Repost0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 10:00

2012-04-29-Nicolas-Sarkozy-a-Toulouse 1110Revivez le grand meeting de Nicolas Sarkozy à Toulouse

Partager cet article
Repost0