Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 11:25

France-3.jpg

Samedi 12 février à 11h20 La Voix est libre sur France 3 

 

 
A cinq semaines du premier tour des élections cantonales, voyons quels sont les enjeux politiques et sociétaux de ce scrutin en Midi-Pyrénées.

Autour de la table, PS, PRG et UMP face à face.
Campagne locale ou nationale ? Galop d’essai avant Présidentielle et Législatives ? Quel avenir pour les départements ?
Quels services publics rendent-ils aux français ?

Avec nous pour en parler :

- Sébastien Denard, premier secrétaire fédéral PS Haute-Garonne
- Philippe Guérin, conseiller régional PRG
- Pierre Esplugas, UMP 31
 

"Cantonales : Quels enjeux ?", c’est samedi à 11h20 dans La Voix est Libre.



Présentation : Patrick Noviello


En ligne également : Le billet de Patrick Noviello  ( du 29 janvier 2011)



Prochain rendez-vous le 19 février 2011 à 11h20

Partager cet article
Repost0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 12:00

040310-Reunion-publique-a-Fronton 6664Afin d’expliquer pourquoi Monsieur Thierry Fourcassier s’est porté candidat aux cantonales 2011 sur le canton de Fronton et pour comprendre pour quelles raisons il ne s’engage pas à la légère, nous l'avons rencontré afin de mieux connaitre les origines de son parcours.

L’éducation est un monde que vous connaissez très bien …. ?  

Thierry Fourcassier : « Avec la scolarisation de mon premier enfant, j’intègre une association de parents d’élèves. Je découvre alors d’une part la gestion d’un établissement scolaire grâce aux Conseils d’Ecole et d’autre part l’engagement associatif que je n’ai plus jamais quitté. Professeur de Physique Chimie, je m’intéresse au fonctionnement des collèges et lycées et suis élu représentant des enseignants au Conseil d’Administration du collège de Fenouillet. Je suis ensuite nommé par le Préfet de Région au Conseil Département de l’Education Nationale (CDEN) qui gère les postes des enseignants ainsi que les ouvertures et fermetures de classes. Le Conseil Général possède de nombreuses compétences en matière d’éducation au niveau des collèges et est très impliqué dans plusieurs domaines ; les cantines, les prix des repas, les aides financières aux familles, la carte scolaire, les bâtiments des collèges, les tournées de bus, autant de sujets qui vous touchent et auxquels je suis confronté chaque jour de par mon métier… Mes expériences professionnelles et personnelles me permettent donc de particulièrement bien appréhender tous les sujets relatifs à l’éducation, une des trois compétences phares du Conseil Général. »   

Pourquoi mettez-vous vos compétences au service des autres ?

Thierry Fourcassier : « D’abord représentant des parents d’élèves, j’ai ensuite été membre des Associations Familiales Laïques puis, depuis quelques années, je suis membre du Conseil d’Administration et trésorier du Bureau de l’Union Départementale des Associations Familiales. Nos responsabilités sont multiples de la petite enfance avec la gestion de crèches, aux personnes sous tutelle ou curatelle, en passant par le micro crédit personnel, mais également des représentations aux seins des CCAS des communes de la Haute Garonne, la présence au Conseil d’administration de la CAF, les multiples partenariats avec le Conseil Général 31 …L’UDAF 31 est un rouage essentiel dans la politique sociale départementale, et y prendre part imprègne mon parcours d’une politique sociale. De la Petite Enfance aux personnes âgées, et pour les personnes qui en ont le plus besoin, je n’ai de cesse de mettre mes compétences au service des autres, et le volet social du Conseil Général sera tout à fait approprié pour que je puisse développer ce domaine. »

Pour quelles raisons défendez-vous autant les transports dans le Nord de la Haute-Garonne ?   

Thierry Fourcassier : « Aujourd’hui, le Nord de Toulouse est en plein développement. Il faut anticiper ces prochains bouleversements afin de ne pas les subir. Future LGV, future RD 929, autoroute, amélioration de la RD 820, les TER, les lignes de bus Hip Hop entre Villemur et Castelnau d’Estrétefonds et bientôt entre Grenade et Castelnau un bus TISSEO. C’est autant de dossiers en cours pour lesquels les usagers doivent être participatifs. Des dossiers capitaux pour la desserte de notre canton et de notre département mais aussi pour son développement économique, mais qui doivent se traiter en coopération avec les habitants qui sont les premiers concernés. Déjà impliqué dans plusieurs de ces dossiers, j’étudie les solutions les plus avantageuses pour notre canton, et être élu au Conseil Général permettra à tous ces projets de bon sens de voir le jour en concertation avec vous. »

Que vous apporte votre mandat de conseiller municipal ?  

Thierry Fourcassier : « De part mon mandat d’élu communal j’ai acquis l’expérience de la responsabilité d’une bonne gestion des deniers publics. Le Conseil Général, par ses subventions, aide les investissements de nombreux  projets communaux. En Haute Garonne, le pourcentage des subventions attribuées est fixe et dépend du  projet et non de la commune. »

Que pourriez-vous nous dire pour conclure ?  

Thierry Fourcassier : « Mes implications au niveau associatif permettent des améliorations et des avancées dans la vie de tous les jours au niveau local. Mais il ne faut pas se leurrer, les véritables décisions se prennent au niveau politique. Ce terme « politique » trop souvent utilisé de façon péjorative retrouve tout son véritable sens dans son étymologie signifiant « science des affaires de la cité ». C’est en étant élu au Conseil Régional que je pourrai réellement faire avancer les choses. »

Site de Thierry Fourcassier

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 07:45

canton2.jpgLes instances du Parti Radical Valoisien de Haute-Garonne ont organisé une première réunion de travail sur le thème des élections cantonales.

Présents dans une dizaine de cantons en Haute-Garonne, les candidats radicaux valoisiens et centristes étaient invités à se retrouver autour du sénateur Alain Chatillon pour un moment privilégié. Ils ont pu évoquer les thèmes de campagne pour les cantonales et à cette occasion, ils ont réaffirmé leur attachement à la défense de leur territoire et de leurs concitoyens au-delà des sensibilités politiques, des incantations démagogiques et d’une volonté chez certains de faire de cette élection locale une tribune nationale.

Jean-Jacques Bolzan

Secrétaire départemental du Parti Radical

Présents sur la photo :de gauche à droite : Aurore Rosin-Michel, Jean-Michel Lattes, Raphaël Quessada, Magali Lebrave, Jean-Jacques Bolzan, Jennifer Courtois De Vicose, Alain Chatillon (sénateur-Maire de Revel).

 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 09:24

thierry-02.jpgMonsieur Thierry Fourcassier est passé d'une vie calme de professeur et de père de famille comblé à l'engagement associatif. Son milieu familial, ses études (DEA de mécanique quantique et physique des  collisions), sa profession (professeur en collège), père de cinq jeunes enfants (19 mois à 12 ans), rien ne prédisposé cet homme de 43 ans à un tel engagement dans la vie associative et politique. Serein et prudent, Thierry Fourcassier ne s'engage pas à la légère, mais quand il le fait, c’est entièrement. Il a commencé en devenant parent d'élève. Puis les choses se sont accélérées jusqu'à de nombreuses responsabilités dans les domaines social et éducatif : président des parents d'élèves, élu au CA de la CAF et de l'UDAF de Haute Garonne, puis Secrétaire Général de l'Union Fédérale des Anciens Combattants Fronton/Villemur parce que dit-il « nous avons un devoir de mémoire au moment où les derniers témoins disparaissent », conseiller municipal à Saint Jory… Fin 2009, il découvre, le tracé D de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) qui va traverser son village : « ce tracé ne me touche pas directement mais il y a des choses que je ne supporte pas : l'injustice, la souffrance des gens et aussi que l'on fasse des choses illogiques. Dans cette affaire, ce sont des centaines de vie qui seront bouleversées, rien qu'à Saint Jory, c'est tout un quartier qui meurt. Alors qu'il y a une autre solution ». Devenu  depuis le porte-parole du Collectif « Union pour la sauvegarde des Villages », il situe l'action dans le positif : « nous ne sommes pas contre la LGV mais contre un tracé illogique et coûteux. Ingénieurs et techniciens du Collectif ont démontré les nombreuses erreurs du dossier de Réseau Ferré de France et proposé un autre tracé le long de l'autoroute, causant moins de dégâts humains, environnementaux, économiques. » « Nous vivons dans un système imparfait et c'est  en agissant que nous pouvons faire bouger les choses et réussir ». Allez visiter le site de Thierry Fourcassier : http://thierry.fourcassier.over-blog.com/  candidat aux Cantonales 2011 sur le canton de Fronton.  

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 13:21

L'année politique en 2011 sera marquée en Haute-Garonne par la dernière élection des conseillers généraux avant l'application de la réforme territoriale en mars 2014.

Front de gauche

Patrick Boube (Aurignac), Jean-François Subercaze (Luchon) ; Ludivine Bastoul (Blagnac) ; Martine Versevy (Boulogne-sur-Gesse) ; Raymond Silvand (Cadours) ; Bernard Bagnéris (Castanet) ; Cyril Binot (Cazères) ; Estelle Antoina (Cintegabelle) ; Monique Marconis (Fronton) ; Daniel Baurès (L'Isle-en-Dodon) ; Véronique Blanstier (Lanta) ; Dominique Escouboué (Montastruc) ; André Morere (Muret) ; Georges Picard (Revel) ; Daniel Vicente (Rieumes) ; Mélaine Quillot (Rieux) ; Bruno Miquel (Saint-Gaudens) ; Philippe Gimenez (Saint-Martory) ; Nicolas Borot (Toulouse I) ; Monique Durrieu (Toulouse III) ; Jacques Rouquayrol (Toulouse IV) ; Bernard Toucouère (Toulouse VII) ; Jean-Paul Pla (Toulouse XII) ; Elisabeth Lavernhe (Toulouse XIII) ; Xavier Lambert (Toulouse XIV) ; François Tolsan (Tournefeuille) ; Chantal Picard (Villefranche-de-Lauragais).

Parti socialiste

Jacques Leclerc (canton de Boulogne) ; Alain Julian (Cadours) ; Muriel Pruvot (Castanet) ; Christian Sans (Cazères) ; André Laur (Montastruc) ; Francis Laffont (Rieumes) ; Jean-Raymond Lepinay (Saint-Gaudens) ; Joseph Lafuste (Saint-Martory) ; Claude Raynal (Tournefeuille) ; Pierre Izard (Villefranche-de-Lauragais) ; Marie-Christine Lafforgue (Toulouse I) ; Jean-Michel Fabre (Toulouse IV) ; Jean-Jacques Mirassou (Toulouse VII) ; Maryline Sodeville (L'Isle-en-Dodon) ; Maryse Vezat (Rieux-Volvestre) ; Zora El Kouatheri (Toulouse XII) ; Sébastien Vincini (Cintegabelle) ; Ghislaine Cabessut (Fronton) ; Daniel Ruffat (Lanta) ; Henri Denard (Luchon) ; Alain Bertrand (Muret) ; Martine Martinel (Toulouse III) ; Christophe Bégué (Toulouse XIII) ; Sandrine Floureusses (Toulouse XIV) ; Denis Oltra (Revel).

PRG

Pour l'heure, le PRG a désigné trois candidats : Bernard Keller (Blagnac) ; Christiane Maury (Rieumes) ; Pierre-Nicolas Bapt (Toulouse XII).

Europe Ecologie-Les Verts

Odile Boutemy (Aurignac) ; Hugo Durou (Luchon) ; Georgette Sauvaire (Blagnac) ; Sophie Handshutter (Boulogne) ; Catherine Revaux (Cadours) ; Marie-Régine Bardoux (Castanet) ; Manuel Granier (Cazères) ; Yves Fromenot (Cintegabelle) ; Georges Labouysse (Fronton) ; Emmanuel Edon (Lanta) ; Guy Bonhomme (L'Isle-en-Dodon) ; Francine Ricouart (Montastruc) ; Christian Valade (Muret) ; Marie Chiocca (Revel) ; Michel Latuga (Rieumes) ; Gérard Jaeger (Saint-Gaudens) ; Hélène Chesse (Toulouse I) ; Xavier Bugot (Toulouse III) ; Jean-Michel Pugnière (Toulouse IV) ; Cécile Péguin (Toulouse VII) ; Colette Charbonne (Toulouse XII) ; Patrick Jimena (Toulouse XIII) ; Ludvina Kempf (Toulouse XIV) ; Stéphane Renaux (Tournefeuille) ; Dominique Barès (Saint-Martory) ; Julien Faessel (Villefranche). Les cantons de Saint-Martory, Fronton et Toulouse XIV, sont réservés à des candidats du Partit occitan (POC). Un candidat sera désigné le 11 janvier sur Rieux.

UMP

Arnaud Landemaine (Aurignac) ; René Rettig (Luchon) ; Pierre Médevieille (Boulogne-sur-Gesse) ; Odile Roudié (Cadours) ; Gérald Lagacherie (Castanet) ; Jean Delcassé (Cintegabelle) ; Thierry Fourcassier (Fronton) ; Claudette Vergnes (Lanta) ; Véronique Millet (Montastruc-la-Conseillère) ; Francis Costes, conseiller général sortant DVD (Revel) ; Jennifer Courtois (Rieumes) ; René Giès (Rieux) ; Frédéric Fauchart (Saint-Martory) ; Christine de Veyrac (Toulouse I) ; Stéphane Diebold (Toulouse III) ; Marie-Hélène Mayeux Bouchard (Toulouse IV) ; Jean-Michel Lattes (Toulouse VII) ; Christophe Alvès (Toulouse XII) ; Jean-Jacques Bolzan (Toulouse XIII), Frédéric Bar (Tournefeuille). Désignation en cours sur les cantons de Toulouse XIV, Blagnac, Cazères, L'Isle-en-Dodon, Muret et Saint-Gaudens.

Front national

Le FN présentera des candidats dans tous les cantons. Ils sont en cours de désignation.

MPF

Un seul candidat a été désigné, soutenu par l'UMP : Jean-Guillaume Jamin (Villefranche-de-Lauragais).

Nouveau centre

Les centristes ne devraient présenter qu'un seul candidat : Patrick Aubin à Tournefeuille.

Debout la République

DLR ne présentera que six candidats : Jean-Pierre Michas (Cadours) ; Jean-Louis Thomas (Montastruc) ; Gérard Couvert (Toulouse I) ; Alain Ségui (Toulouse VII) ; Serge Henne (Toulouse III) ; Rose-Marie Alarcon (Toulouse XII).

MoDem

Les candidats du MoDem devraient être présents sur 8 cantons : Jean-Bernard Castex (Boulogne) ; Antoine Lavaux (Montastruc) ; Gérard Arnaudé (Rieux) ; Olivier Charles (Toulouse I) ; Claude Claverie (Toulouse III) ; Christian Bressan (Toulouse VII). Une femme reste à désigner sur Toulouse IV. Le maire MoDem de Castanet, Arnaud Lafon, se donne « 90 % de chances de se présenter sur le canton ». Mais ce sera sans étiquette.

Lutte ouvrière

LO ne désignera pas de candidats.

Nouveau parti anticapitaliste

Le NPA vient d'adresser un courrier au Front de gauche et LO pour susciter des candidatures communes. En cas de refus, le NPA affirme qu'il sera présent « dans plusieurs cantons ».

La Dépêche du Midi

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 10:09

Bolzan 001-copie-1Jean-Jacques Bolzan, candidat aux élections cantonales de Mars prochain sur le canton XIII (Toulouse, Ancely, Arênes-Romaines, Baluffet, Purpan, Saint-Martin du Touch, Colomiers) est un candidat « à la page ». Il vient de mettre en ligne son site internet www.bolzan-cantonales2011.fr

Agendas, infos pratiques, soutiens, programme … tous les internautes qui le souhaitent pourront suivre en ligne les actualités de ce candidat dynamique, élu de terrain, ancien maire de quartier de Saint-Martin du Touch, Ancely, Purpan, Arènes Romaines, Baluffet.

« Il n’est jamais trop tôt pour commencer une campagne électorale, pour aller à la rencontre de tous, pour comprendre quelles sont les attentes et les problèmes. Pour cela, il faut savoir utiliser les moyens de communication d’aujourd’hui. Disposer d’un site internet est une fenêtre ouverte vers mon canton, vers ceux qui veulent comprendre mon action et m’accompagner dans cette élection cantonale » commente Jean-Jacques Bolzan.

A la pointe des nouvelles technologies, Jean-Jacques Bolzan compte désormais sur son profil Face Book pas moins de 2 407 amis.

Site internet, réseaux sociaux … Jean-Jacques Bolzan donne à l’élection cantonale une visibilité numérique et interactive. « La proximité et le terrain, n’excluent pas la modernité des outils » conclue Jean-Jacques Bolzan.

 Qui est Jean-Jacques BOLZAN ?
Un homme authentique et de conviction qui connaît bien les problèmes de ceux qui vivent sur ce canton.
Homme de terrain, à l’écoute de tous, il est proche des préoccupations de chacun et agit sans esprit partisan dans le sens de l’intérêt général et de la démocratie. Il sait se mettre, par sa compétence et sa disponibilité, au service de tous. Il l'a prouvé dans sa vie professionnelle où il a su tisser autour de lui un fort relationnel et son expérience acquise au cours de ses mandats électifs lui permet régulièrement d’agir au mieux pour trouver les solutions les plus efficaces.
Il a été de 1995 à 2008 Elu municipal à la mairie de Toulouse et Maire de Quartier de Saint-Martin du Touch, Ancely, Purpan avec pour principales délégations le commerce et l’artisanat et la gestion des taxis.

 

Partager cet article
Repost0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 07:00
Ump logoCantonales 2011 : L'UMP travaille à un projet départemental d'alternance.
 "Notre projet politique, c'est le vôtre"

 

Proposer un projet politique réfléchi et responsable, tel est l'engagement de l'UMP 31. Depuis le mois de mai, nous avons constitué plusieurs groupes de travail autour des pôles de compétence du Conseil Général. Christel MAURY pilote la rédaction de ce programme. Elle est entourée de plusieurs responsables de pôles :

- Social et sanitaire (responsable : René RETTIG)
- Economie et tourisme (responsable : Nicolas BONLEUX)
- Agriculture et ruralité (responsable : Guillaume RIBAT)
- Environnement, sécurité (responsable : Florence MAZZOLENI)
- Transports, voieries, routes, haut débit (responsable : Jean Louis MOYET)
- Education, culture sport (responsable : Jennifer COURTOIS)
- Finances (responsable : Philippe LASTERLE)

 

L'objectif est de parvenir à identifier ce qui, dans les politiques actuelles, pourrait être corrigé et amélioré. Et de formuler, dans un second temps, des propositions afin de soutenir notre Département dans son rôle d'acteur social et économique fort.

Ces commissions vous sont ouvertes. C'est grâce à votre participation, à vos idées, que le projet de l'UMP 31 sera réaliste et pertinent.

Pour vous y investir, merci de nous adresser un mail : christel.maury3@gmail.com

Partager cet article
Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 16:34

Ump logo"Chers Amis,
Comme vous le savez, nous avons souhaité que nos candidats soient désignés très en amont des élections cantonales de mars 2011, afin de disposer d'un large temps de campagne.
Nos statuts prévoient qu’il appartient au comité départemental de l'UMP de désigner, par vote, les candidats soutenus par notre formation politique. Celui-ci s'est réuni le 2 juin. Voici la liste des candidats qui pourront se prévaloir du soutien de l’UMP (nous vous rappelons que seulement la moitié des cantons sera renouvelable en 2011) :

Canton d’Aurignac (8è circonscription) : Arnaud Landemaine, conseiller municipal de Benque d’Aurignac


Canton de Bagnères-de-Luchon (8è circonscription) : René Rettig, ancien maire de Bagnères de Luchon

Canton de Boulogne-sur-Gesse (8è circonscription) : Pierre Médevieille, maire de Boulogne sur Gesse

Canton de Cadours (5è circonscription) : Odile Roudié, membre du comité départemental de l’UMP


Canton de Castanet-Tolosan (3è circonscription) : Gérald Lagacherie, délégué de circonscription de l’UMP

Canton de Cintegabelle (7è circonscription) : Dr Jean Delcassé (candidat en 2004)

Canton de Fronton (5è circonscription) : Thierry Fourcassier, conseiller municipal de Saint-Jory

Canton de l’Isle-en-Dodon (8è circonscription) : Jean Larrieu, conseiller général sortant (DVD) – s’il confirme sa candidature

Canton de Lanta (3è circonscription) : Claudette Vergnes, candidate aux élections municipales à Saint-Pierre-de-Lages

Canton de Montastruc-la-Conseillère (2è circonscription) : Véronique Millet, ancien maire-adjoint de Montastruc

Canton de Muret (6è circonscription) : Anne-Marie Baron, candidate aux élections municipales à Muret

Canton de Revel (7è circonscription) : Francis Costes, conseiller général sortant (DVD)


Canton de Rieumes (8è circonscription) : Jennifer Courtois, ancien membre du cabinet de Laurent Wauquiez

Canton de Rieux (7è circonscription) : René Giès, délégué de circonscription de l'UMP

Canton de Saint-Martory (8è circonscription) : Frédéric Fauchart, membre du comité départemental de l'UMP

Canton de Toulouse 1 (1è circonscription) : Christine de Veyrac, député européen

Canton de Toulouse 3 (4è circonscription) : Stéphane Diebold, membre du comité départemental de l'UMP

Canton de Toulouse 4 (1è circonscription) : Marie-Hélène Mayeux Bouchard, délégué de circonscription de l'UMP

Canton de Villefranche-de-Lauragais (7è circonscription) : Jean-Guillaume Jamin (candidat en 2004 sur le canton)

Canton de Toulouse 7 (1è circonscription) : Jean-Michel Lattes, ancien maire-adjoint de Toulouse

Canton de Toulouse 12 (6è circonscription) : Christophe Alvès, délégué de circonscription de l'UMP

Canton de Toulouse 13 (5è circonscription) : Jean-Jacques Bolzan, secrétaire départemental du parti radical valoisien

Canton de Tournefeuille (7è circonscription) : Frédéric Bar, membre du comité départemental de l'UMP


Les cantons de Cazères, Saint-Gaudens, Toulouse 14, ont été pour l'instant réservés (dans chacun des cas, un candidat a manifesté son intérêt, tout en souhaitant un temps de réflexion supplémentaire). Sur le canton de Blagnac en revanche, aucun candidat ne s'est manifesté.


Les candidats que nous soutiendrons vont maintenant bénéficier de séances de formation.

Nous vous rappelons par ailleurs que depuis le mois de mai plusieurs groupes de travail se réunissent pour rédiger un projet départemental d'alternance (santé et social, éducation-culture-sports, transports, finances, développement durable, économie, agriculture). Vous pouvez rejoindre ces groupes en contactant Christel Maury par mail : christel.maury3@gmail.com

Bien cordialement" Christine de Veyrac – Présidente départementale de l’UMP

Partager cet article
Repost0
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 06:12

Ump logo"Chers Adhérents,

Au mois de mars 2011, se dérouleront, dans toute la France, les élections cantonales. Dans chaque département, la moitié des cantons sera renouvelée (soit 27 pour toute la Haute-Garonne). Cette échéance est traditionnellement difficile pour notre famille politique. En 2004, l'UMP n'avait ainsi emporté aucun des 27 cantons renouvelables dans le département. Dans la moitié des cantons, il n'y avait même pas eu de candidat de droite présent lors du second tour.

*


En dépit de l'implantation des conseillers généraux socialistes, notre devoir est de travailler pour redresser la barre, et poser des jalons pour l'avenir. Notre Mouvement doit préparer très en amont cette échéance. Je souhaite ainsi que, cette fois, nos candidats soient investis très tôt avant le scrutin, afin de pouvoir se faire connaître des électeurs et développer leurs propositions.
Il est imprudent de débuter tardivement une campagne quand on est challenger : nos candidats seront donc investis dans les prochaines semaines, dès le mois de mai 2010.

*


Durant l'année que nous aurons devant nous, nous agirons pour que ces derniers ne se retrouvent pas, comme on a parfois pu le voir par le passé, isolés dans leur canton, tout au long de leur campagne. Nous allons, pour cela, mettre en ouvre un véritable « plan de soutien » au service de nos candidats :

1) Ils bénéficieront ainsi de plusieurs séances de formation sur les compétences et domaines d’intervention du Conseil Général, sur les finances du département, sur la réforme territoriale, sur les règles de financement des campagnes électorales, et sur la communication politique.

2) La Fédération va élaborer un véritable projet politique, afin que les candidats ne soient pas contraints de se limiter, dans leurs discours, à de simples généralités. A charge ensuite pour eux de le compléter par des aspects purement cantonaux.

Christel Witt, qui a en charge la relance des sections professionnelles de l’UMP, pilotera ce travail. Il sera fondé sur la consultation des adhérents, mais aussi sur l’audition des conseillers généraux de droite actuels (André Ducap, Jean-Marc Dumoulin, etc...), des anciens conseillers généraux de notre Mouvement, sur l’audition des élus municipaux des cantons renouvelables, et aussi de personnalités de la société civile travaillant dans les secteurs de compétence du Conseil général (aides aux personnes âgées, aux personnes handicapées ; RMI/RSA ; collèges et transports scolaires ; routes départementales, etc...).


3) Nous fournirons également à nos candidats une aide matérielle (photocopies – usage de la machine de la fédération, etc...), ainsi qu’un soutien administratif  en recrutant, grâce aux économies financières réalisées, une secrétaire à mi-temps qui pourra aider les candidats dans la rédaction de courriers, la réservation des salles, et toutes autres taches administratives.

4) Il y aura également une veille juridique et politique assurée à la Fédération, pour les candidats ayant besoin d’un conseil juridique ou politique sur un point particulier.

5) Enfin et surtout, nos candidats pourront bénéficier de l’aide et du soutien précieux de nos adhérents dans chaque canton.

*


Pour terminer, je vous rappelle que vous pouvez consulter la liste des cantons renouvelables dans le département ainsi que nos procédures de candidature sur notre site internet : www.ump31.org


Bien Cordialement"

Christine de Veyrac, Présidente de l’UMP31 – Député européen

Partager cet article
Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 06:03

cantonale 01

Au printemps 2011, les Français éliront leurs nouveaux Conseillers généraux.

Dans le département de la Haute-Garonne, 27 cantons sont renouvelables. Il s’agit des cantons de :

   Canton de AURIGNAC – circonscription 8
   Canton de BAGNÈRES-DE-LUCHON – circonscription 8
   Canton de BOULOGNE-SUR-GESSE – circonscription 8
   Canton de CADOURS – circonscription 5
   Canton de CASTANET-TOLOSAN – circonscription 3
   Canton de CAZÈRES – circonscription 8
   Canton de CINTEGABELLE  – circonscription 7
   Canton de FRONTON  – circonscription 5
   Canton de L'ISLE-EN-DODON – circonscription 8
   Canton de LANTA  – circonscription 3
   Canton de MONTASTRUC-LA-CONSEILLÈRE  – circonscription 2
   Canton de MURET – circonscription 6
   Canton de REVEL – circonscription 7
   Canton de RIEUMES – circonscription 8
   Canton de RIEUX – circonscription 7
   Canton de SAINT-GAUDENS  – circonscription 8
   Canton de SAINT-MARTORY  – circonscription 8
   Canton de TOULOUSE-1 – circonscription 1
   Canton de TOULOUSE-3  – circonscription 4
   Canton de TOULOUSE-4 – circonscription 1
   Canton de VILLEFRANCHE-DE-LAURAGAIS – circonscription 7
   Canton de TOULOUSE-7  – circonscription 1
   Canton de TOULOUSE-12  – circonscription 6
   Canton de TOULOUSE-13 – circonscription 5
   Canton de TOULOUSE-14 – circonscription 5
   Canton de BLAGNAC – circonscription 5
   Canton de TOURNEFEUILLE – circonscription 6

Les personnes souhaitant être candidats et bénéficier de l’investiture et/ou du soutien de l’UMP sont priées de faire acte de candidature auprès de la fédération UMP de Haute-Garonne, avant le mardi 4 mai 2010 (inclus).

Les candidatures peuvent être envoyées par courrier simple (6, rue Gabriel Péri – 31000 Toulouse), par fax (05 34 45 17 31), ou par e-mail (ump31@wanadoo.fr).

 

Christine de Veyrac – Présidente départementale de l’UMP
Chantal Dounot – Secrétaire départementale de l’UMP

Partager cet article
Repost0