Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 19:10

2011-02-27-Inauguration-du-local-de-Campagne 9286Suspense dans ce canton, bastion pourtant historique de la gauche depuis plus de 30 ans, car Louis Bonhomme le  Conseiller Général PS ne se représente pas. Rien n’est joué d’avance car la bataille entre Ghislaine Cabessut et Thierry Fourcassier s’annonce rude et tout peut basculer. Malgré un contexte national défavorable, Thierry Fourcassier semble  fédérer un très grand mouvement de sympathie et les intentions de vote en sa faveur sont très importantes. Pourquoi ? C’est un canton parmi les 27 renouvelables qui représente à lui seul 8 % des électeurs appelés à se prononcer et 40 %  des habitants du canton vivent dans la Communauté Urbaine du Grand Toulouse et 60 % habitent dans les vallées  verdoyantes cantonales. C’est un canton à plusieurs visages avec au Nord, un pôle de terroir articulé  autour de Fronton et au Sud avec un pôle industriel dont le moteur est l’Eurocentre. Castelnau  d’Estrétefonds est à la « croisé des chemins » pôle stratégique de desserte entre l’axe (Est –  Ouest) Villemur – Grenade et l’axe Nord – Sud du canton de Fronton. Saint-Jory dans lequel Thierry Fourcassier, tête de liste de l’opposition (avec plusieurs démissions dans la  majorité municipale PS), prend à bras le corps, et ce, depuis de nombreuses années, de nombreux dossiers brûlants comme ceux de la gravière, la RD 929, la LGV, la ZAC, l’aménagement de la RD 820…le déplacement de l’antenne UMTS selon le principe de précaution, les écoles, le collège, etc.… la liste est longue. A Bouloc dans lequel Ghislaine  Cabessut est adjointe au maire, la position de Louis Bonhomme, Conseiller Général PS sortant (élu PS de Bouloc), et  qui ne soutient pas la candidate PS, (elle – même élue PS) engendre un malaise dans la majorité du Parti Socialiste. Quant à Eurocentre : après l’intégration en janvier 2011 des 4 communes (Bruguières, Lespinasse, Gratentour et Saint  Jory) dans la CUGT, l’enjeu financier que représente Eurocentre pour le Conseil Général se retrouve à la frontière de la  Communauté Urbaine du Grand Toulouse. D’un point de vue politique : Jean Tissonières, ancien maire de Fronton et  ancien Conseiller Général du canton de Fronton, apporte son soutien à Thierry Fourcassier. Jean Marc Dumoulin  Conseiller Général du canton voisin de Villemur soutient également la candidature de Thierry Fourcassier. Par contre,  Louis Bonhomme PS, bien apprécié dans le canton, élu Conseiller Général au 1° tour en 2004, a publiquement informé  qu’il n’apportait pas son soutien à la Ghislaine Cabessut candidate PS. Cette tension au sein du PS local sème la  confusion pour la candidate PS alors que son concurrent Thierry Fourcassier a su fédérer localement l’appui d’ancien et  de nouveau Conseiller Général de son camp. Au niveau du programme des candidats : La candidate PS semble sûre  d’elle et n’a pas jugé nécessaire d’établir un programme pour être élue. Sa profession de foi se borne à des généralités  politiciennes sans apporter aucune proposition concrète et consiste uniquement à « récupérer » le bilan du Conseiller  sortant sans en avoir pourtant la légitimité ! A l’opposé, le programme du challenger Thierry Fourcassier contient des  réponses concrètes répondant aux attentes des habitants du canton. L’autoroute gratuite jusqu’au canton permettrait de  fluidifier la RD 820. La future RD 929 reliant l’aéroport à Eurocentre doit pour se faire être réalisée avec tous les  acteurs locaux. Ces dossiers se rapprochent de celui de la LGV que Thierry Fourcassier maîtrise parfaitement puisqu’il  en est l’un des principaux interlocuteurs locaux. Sa proposition de mixité intergénérationnelle au sein d’une même  structure regroupant personnes âgées et jeunes enfants complète la mixité sociale déjà intégrée dans les documents en  urbanisme. En matière d’enjeux locaux et nationaux : La candidate PS Ghislaine Cabessut lance la polémique sur la  réforme des Collectivités Territoriales. Thierry Fourcassier, le candidat de droite qui n’a pas peur d’afficher clairement  ses couleurs, reste sur des sujets concrets d’actualité qui touchent au plus près ses électeurs et emporte la sympathie  d’une grande partie de la population cantonale.

Partager cet article
Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 19:00

Dimanche 20 mars se déroule le 1er tour des élections cantonales dans la moitié des cantons de notre département dont la liste est disponible sur le site de l’UMP31 : http://www.ump31.fr/elections-cantonales/

Ce premier tour est capital : nos candidats doivent bénéficier de votre soutien dès le 1er tour pour pouvoir disputer la victoire lors du 2d tour du 27 mars prochain.

C’est pourquoi, dimanche, nous devons être tous unis et mobilisés autour de nos candidats UMP ou amis. Si votre canton est renouvelable, allez voter et faites voter autour de vous.

Si votre canton n’est pas renouvelable, n’hésitez pas à contacter nos candidats pour leur apporter votre aide et mobilisez ceux de vos amis qui résident dans un canton renouvelable.

Nous comptons donc sur votre  soutien, sur votre mobilisation et votre capacité à convaincre autour de vous.


Bien cordialement,


Jean-Luc MOUDENC
Président du Comité Départemental

Partager cet article
Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 10:41

urneLe mode de scrutin est le suffrage universel direct uninominal à deux tours.

--------------------------------------------------------------------------------

Pour qui vote-t-on ? Les élections cantonales ont pour but d'élire les conseillers généraux qui siégeront au sein de l'assemblée délibérante en région : le conseil général. Le conseil général dispose, dans le cadre déterminé par la loi, d'une grande latitude d'action.Toutefois, le préfet exerce un contrôle de légalité et les chambres régionales des comptes un contrôle financier. Les conseillers généraux désignent le président et les vice-présidents de la commission permanente du conseil général. Celle-ci est composée en proportion des groupes politiques représentés. Par délégation de l'assemblée départementale, la commission permanente a pour mission d'assurer la permanence en statuant sur les affaires courantes du département. Elle se réunit environ une fois par mois et délibère sur de nombreux dossiers. Principales compétences du conseil général

• L'action sanitaire et sociale : aide sociale et protection de l'enfance, insertion sociale et professionnelle des personnes en difficulté (RSA, Faj…), aides aux personnes handicapées et âgées (politiques d'hébergement et d'insertion sociale), aide au logement (fonds de solidarité pour le logement), protection judiciaire de la jeunesse.

• L'aménagement de l'espace et de l'équipement : voiries départementales et une partie des routes nationales. Transports routiers non urbains de personnes et transports scolaires, ports maritimes de pêche et de commerce, aérodromes civils, entretien et exploitation des cours d'eau, lacs et plans d'eau. • L'éducation : gestion matérielle et restauration scolaire des collèges, recrutement et gestion des personnels techniques, ouvriers et de services.

• La culture : archives départementales, bibliothèque départementale de prêt, certains châteaux ou musées.

• Le développement local : aides aux associations, aux communes.

Le conseil général est renouvelé par moitié tous les trois ans. Les 2 023 cantons concernés en 2011 sont ceux renouvelés en 2004. De Bagé-le-Chatel (Ain) à Pamandzi (Mayotte), la liste des cantons renouvelables est consultable sur le site du ministère de l'Intérieur (PDF) Au total, selon l'Insee, la France comptait en 2010 4 036 cantons. Voir le fichier (DBF) sur le site de l'Insee A noter le cas particulier de Paris : il n'y a pas d'élections cantonales à Paris car le territoire de Paris est à la fois commune et département. Paris dispose d'une instance unique faisant fonction de conseil municipal et de conseil général : le conseil de Paris.

Le canton est la circonscription électorale où est élu le conseiller général (un conseiller général par canton). Les cantons – tout comme les départements – ont été créés par la loi du 22 décembre 1789. Le vote par canton a été instauré en 1833. Les lois de décentralisation de 1982 et 1983 ont fait des départements des collectivités territoriales à part entière et ont accru leur champ de compétences. Dans la plupart des cas, les cantons englobent plusieurs communes. Toutefois, les communes les plus peuplées comprennent plusieurs cantons. (Source : Insee)

Cantonales 2011 : la toute dernière élection des conseillers généraux Avec la réforme des collectivités territoriales (le dossier sur le site dédié), c’est la dernière fois cette année que les Français éliront des conseillers généraux, en application de la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales organisant la concomitance des renouvellements des conseils généraux et régionaux. Habituellement élus pour six ans, les prochains conseillers généraux élus en mars 2011 le seront pour un mandat de trois ans. Après les prochaines élections territoriales de mars 2014, ils auront pour successeurs des conseillers territoriaux, élus selon les mêmes modalités (scrutin uninominal majoritaire à deux tours ) mais qui siégeront à la fois au conseil général et au conseil régional. Ces derniers seront renouvelés intégralement tous les six ans.

Portail du Gouvernement

Partager cet article
Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 07:41

urneCe dimanche 20 mars se déroulera le premier tour des élections cantonales. Nous tenions à vous rappeler l’importance de ce rendez-vous pour la défense de nos valeurs et de nos idéaux.

Parce qu’une élection c’est avant tout la consultation des citoyens et la garantie de l’élaboration démocratique des décisions, notre premier combat est celui de la participation. Nous avons besoin de vous pour mobiliser votre entourage et faire de ces élections le grand évènement républicain qu’elles doivent être.

Pourquoi est-il nécessaire d’aller voter dimanche ?

- Parce que les décisions du Conseil Général ont une incidence directe sur votre quotidien. Acteur clé de l’action sociale, le département aura notamment un rôle central dans la mise en œuvre de la grande réforme de la dépendance des personnes âgées voulue par Nicolas Sarkozy.

- Parce que les Conseils Généraux gérés par le Parti Socialiste sont aujourd’hui utilisés par l’opposition pour contrer l’effort de réforme et de redressement mis en œuvre par Nicolas Sarkozy : les impôts locaux augmentent, les dépenses de fonctionnement dérapent… alors que le pouvoir d’achat des Français et le déficit de la France sont une préoccupation constante de notre Gouvernement et de notre majorité.

Quelle que soit votre situation, nous comptons sur vous :

- Vous êtes électeur de l’un des 2 023 cantons concernés : allez voter et mobilisez votre entourage !

- En cas d’absence, faites-vous représenter en établissant une procuration : c’est encore possible dans les prochaines 24 heures aux vues des délais postaux. Vous obtiendrez tous les renseignements nécessaires en cliquant ici.

- Vous n’êtes pas directement concerné : nous avons besoin de vous pour inciter vos proches qui le seraient à se déplacer dimanche pour aller voter.

Chaque voix compte. Je compte sur vous et sur votre mobilisation pour aller voter dimanche et pour véhiculer ce message auprès de votre entourage et de vos proches.

Merci de votre implication,


Jean-François Copé

Partager cet article
Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 07:56

2011 03 03 journal toulousain cantonales aA 44 ans, Thierry Fourcassier est le candidat UMP sur le canton de Fronton. Ce professeur de physique chimie au collège de Fenouillet, par ailleurs très impliqué dans le dossier de la LGV, et dans des questions d'ordre social, appelle ses concitoyens à aller voter pour un scrutin qui se situe loin des grandes querelles politiques des partis. Lire la suite

Partager cet article
Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 07:41

Les 20 et 27 mars prochains, les électeurs de Midi-Pyrénées, de l'Aude et de Lot-et-Garonne vont devoir élire 184 conseillers généraux qui siègeront au Département. Mais quel est leur rôle dans cette institution ? A quoi sert le conseil général ?

Le conseil général a des pouvoirs dans quatre domaines bien spécifiques : l'action sociale et sanitaire, l'aménagement de l'espace et de l'équipement, l'éducation, la culture et le patrimoine et l'économie.

Tout d'abord, le Département, depuis la loi du 22 juillet 1983, a la charge de la quasi totalité des prestations sociales. A ce titre, il gère l'aide sociale à l'enfance (dossiers d'adoption, soutien aux familles en difficultés financières). Il s'occupe également de l'aide aux personnes handicapées, aux personnes âgées (gestion des maisons de retraites, de l'allocation personnalisée d'autonomie). Il est aussi en charge de l'insertion sociale et professionnelle en finançant notamment le Revenue de Solidarité Active (RSA) grâce au fonds national de solidarités active. Depuis août 2004, le Département doit gérer les Fonds d'aide aux jeunes (FAJ), qui permettent à des jeunes en difficulté, de 18 à 25 ans, de bénéficier d'une aide en cas de besoin temporaire. Le conseil général peut attribuer des aides au logement par un fonds de solidarité pour le logement. La protection judiciaire de la jeunesse est également de son ressort, comme la protection sanitaire de la famille et de l'enfance.


Dans les attributions du conseil général figurent l'aménagement de l'espace et l'équipement. Ainsi, il a charge de l'entretien de la voirie départementale et d'une partie des routes nationales (15 000km) depuis 2004. Il doit gérer l'organisation des transports routiers hors des villes. Il assure la gestion des ports maritimes de commerce et de pêche. Il peut devenir propriétaire de tout port autonome relevant de l'État. Il peut se porter candidat pour l'entretien et l'aménagement des aérodromes civils. Le conseil général établit le programme d'aide à l'équipement rural, gère l'entretien et l'exploitation des cours d'eau, lacs et plans d'eau domaniaux transférés au département. Il élabore et met en œuvre la politique de protection, de gestion et d'ouverture au public des espaces naturels sensibles.

Concernant la culture, l'éducation et le patrimoine, les compétences du département sont variées. C'est lui qui construit et gère le fonctionnement des collèges. Il est le propriétaire et définit les secteurs de recrutement de ces établissements scolaires. C'est également le conseil général qui recrute le personnel non enseignants des collèges. Il a la responsabilité des bibliothèques de prêts, des archives et des musées départementaux. Il doit organiser l'accès au plus grand nombre aux enseignements artistiques.

Dans le domaine économique, le conseil général a de nombreuses possibilités d'action. Depuis 1983, il peut attribuer des aides directes au développement économique. Il peut participer au financement des aides directes des entreprises, définies par le conseil régional. L peut aussi attribuer des aides indirectes aux entreprises. Depuis 2003, le conseil général peut mettre en place son propre régime d'aides avec l'accord de la Région.
Lire la suite sur la Dépêche du Midi

Partager cet article
Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 07:34

dates_cantonales.jpgLes 20 et 27 mars prochains, les électeurs de quelque 2026 cantons sont appelés aux urnes pour élire leurs conseillers généraux.

Ceux-ci siègent au Conseil général (Département). Leur mandat est de 6 ans. L'assemblée est renouvelée de moitié tous les 3 ans. Cette année est particulière car il s'agit des dernières élections cantonales, les conseillers généraux cédant leur place aux conseillers territoriaux en 2014.

Le conseil général a pour mission de régler les affaires du département, c'est-à-dire la création des services publics départementaux, la gestion des biens des départements et leur budget.

L'élection des conseillers généraux se fait lors d'un scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Les électeurs votent donc pour une personne et non une liste.

Pour être élu au premier tour, le candidat doit obtenir au moins 50,01% des suffrages exprimés et que le nombres de voix soit égale à au moins 25% des inscrits.

Pour accéder au second tour, les candidats doivent avoir obtenu, au premier tour, au moins 12,5% des électeurs inscrits. Cependant, si un seul candidat franchit cette barre, le candidat arrivé deuxième peut se maintenir.

Le candidat élu est celui qui a eu sur son nom le plus grand nombre de voix.

La Dépêche du Midi

Partager cet article
Repost0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 12:25
urne.jpgPrincipe

Le vote par procuration permet à un électeur absent, de se faire représenter, le jour d'une élection, par un électeur de son choix.

La personne choisie pour voter est désignée librement, mais doit toutefois respecter certaines conditions.

La démarche s'effectue au commissariat, à la gendarmerie, au tribunal d'instance ou auprès des autorités consulaires.

Choix du mandataire

La personne qui donne procuration (le mandat) désigne librement la personne qui votera à sa place (le mandataire).

Le mandataire doit toutefois répondre aux conditions suivantes :

Être inscrit dans la même commune

Le mandataire doit être inscrit sur les listes électorales de la même commune que le mandant, mais pas forcément être électeur du même bureau de vote, ni du même arrondissement.

Ne pas avoir reçu d'autre procuration en France

Le mandataire ne pas avoir reçu d'autre procuration d'un mandant établi en France.

Il peut recevoir 2 procurations (maximum) seulement si au moins une de ces procurations a été établie à l'étranger.

Motif de l'absence

Le mandant indique les raisons de son absence par une simple déclaration sur l'honneur prévue sur le formulaire.

Il n'a pas à apporter de justificatif supplémentaire. Il peut s'agir de l'un des motifs suivants :

  • vacances,

  • obligations professionnelles ou formation l'empêchant de se rendre dans son bureau de vote le jour du scrutin,

  • état de santé, handicap, ou assistance à une personne malade ou infirme,

  • inscription sur les listes électorales d'une autre commune que celle de la résidence.

Établissement de la procuration

Ou faire la démarche?

  • Si le mandant habite en France, il peut se présenter au commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou au tribunal d'instance de son domicile ou de son lieu de travail

  • S'il habite à l'étranger, il doit se présenter à l'ambassade ou au consulat de France s'il réside à l'étranger.

Démarche personnelle

Le mandant doit se présenter en personne auprès des autorités compétentes.

En cas d'état de santé ou d'infirmité sérieuse empêchant le déplacement, et sur demande (écrite), un officier de police judiciaire ou son délégué se déplace à domicile pour établir la procuration.

Un certificat médical ou un justificatif de l'infirmité doit être joint à la demande de déplacement à domicile.

Coût

Gratuit

Pièces à fournir

Le mandant doit fournir un justificatif d'identité (carte nationale d'identité, passeport ou permis de conduire).

Lors de l'établissement de la procuration, le mandant rempli un formulaire sur place où sont précisées plusieurs informations sur le mandataire (nom de famille,  nom d'usage, prénom(s), adresse, date et lieu de naissance). Ce formulaire inclut une attestation sur l'honneur mentionnant le motif de l'empêchement.

Délais

Les démarches doivent être effectuées le plus tôt possible pour tenir compte des délais d'acheminement de la procuration à la mairie et de son traitement en mairie. En principe, une procuration peut être établie jusqu'à la veille du scrutin, mais le mandataire risque alors de ne pas pouvoir voter si la commune ne l'a pas reçue à temps.

Durée de validité

En principe, la procuration est valide pour une seule élection, ou plusieurs élections si celles-ci se déroulent le même jour (premier ou second tour, ou les 2).

La procuration peut aussi être établie pour une durée maximale d'un an à compter de sa date d'établissement. Rien n'interdit au mandant de faire établir sa procuration pour une durée plus courte. Il doit alors indiquer sur le formulaire la date de fin de validité de sa procuration et attester sur l'honneur qu'il est de façon durable dans l'impossibilité de se rendre à son bureau de vote.

La procuration peut par exemple être établie pour 3 mois, 6 mois ou pour toute autre durée dans la limite d'1 an (ou de 3 ans pour les Français résidant hors de France).

Résiliation

Une procuration peut être résiliée à tout moment selon la même procédure et devant les mêmes autorités que son établissement :

  • soit pour changer de mandataire,

  • soit pour voter directement (en justifiant de son identité, sous réserve que son mandataire ne se soit pas déjà présenté).

Il est fortement recommandé d'informer le mandataire de ce changement, pour éviter toute complication.

Déroulement du vote

Le mandataire ne reçoit aucun document.

C'est le mandant qui doit l'avertir de la procuration qu'il lui a donnée et du bureau de vote dans lequel il devra voter à sa place.

Le jour du scrutin, le mandataire se présente muni de sa propre pièce d'identité, au bureau de vote du mandant, et vote au nom de ce dernier.  

Où s'adresser ?

 

  • Commissariat de police (Pour faire établir la procuration en France)

  • Brigade de gendarmerie (Pour faire établir la procuration en France)

Procuration lors d'une élection : mandant et mandataire – 22.01.2010

Le mandant est celui qui donne procuration car il ne peut pas se déplacer.

Le mandataire est celui qui reçoit la procuration et qui ira voter à la place du mandant.

 

Service-Public.fr : Le site officiel de l’administration française
Partager cet article
Repost0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 12:20

La Voix est libre investit l’Aveyron, Samedi 12 mars à 11h08


La Voix est libre investit Rodez
Emission Spéciale Cantonales


L’Aveyron peut-il basculer à gauche à l’issue de ce scrutin ? Quels sont les enjeux locaux de ces élections ? Gros plan sur les projets en cours et les programmes de campagne (transports, économie, social...)


Invités :

- Laurent DUBOIS,
politologue

Face à face, en direct, au pied de la cathédrale

- Jean-Claude Luche
Président divers droite du conseil général

-
Guy Durand
Maire de Millau
Conseiller général PS de l’Aveyron



La Voix est Libre, c’est samedi à 11h20 sur France 3 Midi Pyrénées.

Partager cet article
Repost0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 08:39

thierry.jpgLa semaine dernière, le Conseiller Général Louis Bonhomme, PS, en place depuis plus de 30 ans, lançait une bombe en  indiquant, par voie de presse, ne pas soutenir la candidate PS. Cette dernière ne peut donc récupérer à son actif les  nombreuses réalisations de Louis Bonhomme de 2004 à 2011. Ce manque d’appui du candidat PS sortant, bien  implanté dans le canton, envers la candidate PS, conforte Thierry Fourcassier son principal adversaire. Nul doute que  les propositions contenues dans les programmes des deux candidats vont être lues et jouer un rôle important dans cette  élection suivie de très près par la classe politique. De son côté, Thierry Fourcassier vient cette semaine de recevoir le  soutien de Jean Tissonières, ancien maire de Fronton mais aussi ancien Conseiller Général du canton de Fronton.

Partager cet article
Repost0