Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 17:06

10169349_709211495808963_6532185092438828608_n.jpgLes 5 grands axes de notre projet :

 

Après notre victoire aux élections municipales, l’UMP est le premier parti de France. Nous sommes les seuls à vouloir et pouvoir bâtir une Europe plus efficace, une Europe qui apporte des solutions concrètes pour mieux protéger les Français. Nous sommes les seuls à dire stop au socialisme de François Hollande qui ruine les Français. Nous sommes les seuls à contrer le FN qui menace la France en voulant casser l’Europe.

 

Pour réduire l’immigration en France :
des frontières européennes mieux respectées  

L’Union européenne ne doit ni s’élargir indéfiniment ni s’ouvrir à tous vents.

Nous voulons :

  • Nous opposer à tout nouvel élargissement européen.
  • Refuser l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne.
  • Réformer Schengen de fond en comble en réduisant le regroupement familial, en excluant de Schengen les pays qui ont des frontières passoires
  • Nous opposer à l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans Schengen.
  • Expulser dans leur pays, hors Schengen, les délinquants récidivistes et les criminels.

Pour créer des emplois en France :
plus de convergence fiscale et sociale en Europe

Il faut faire de l’Europe et de la France une terre de producteurs et pas seulement un grand marché de consommateurs.

Nous voulons :

  • Faciliter l’emploi, en particulier des jeunes, en renforçant le Fonds social européen pour la formation, l’apprentissage, l’entrepreneuriat, la mobilité.
  • Agir pour que la Banque centrale européenne (BCE) soutienne la croissance et l’emploi.
  • Maîtriser les dépenses publiques et la fiscalité à tous les niveaux.
  • Réserver une part des marchés publics aux PME produisant en Europe.
  • Mettre fin à la concurrence déloyale et renforcer la convergence fiscale et sociale.
  • Soutenir une politique agricole commune (PAC) forte, dotée d’un budget ambitieux.

Pour plus d’efficacité au service des Français :
une Europe à géométrie variable

Nous voulons une Europe des solutions, pas une Europe des problèmes.

Nous voulons :

  • Organiser des coopérations entre différents cercles d’États européens.
  • Renforcer et rééquilibrer le couple franco-allemand qui a été affaibli par François Hollande.
  • Simplifier et réduire les normes européennes.
  • Concentrer l’action de l’Union européenne là où elle est vraiment utile. L’Europe ne doit agir dans un domaine que si elle y est plus efficace qu’un État membre seul. L’Europe ne doit pas intervenir dans les politiques familiales et sur les questions de société.

Pour une France plus compétitive :
une Europe plus offensive, active et protectrice au cœur de la mondialisation

L’Europe ne doit plus être naïve. Nous voulons une Europe ambitieuse et affirmant sa force dans les négociations internationales.

Nous voulons :

  • Construire de grands projets à l’échelle européenne : une politique industrielle pour faire émerger des champions mondiaux ; une politique énergétique avec un soutien au nucléaire ; une politique de grandes infrastructures pour aménager le territoire européen ; une politique spatiale ; une politique du numérique ; une politique de la recherche.
  • Réserver l’accès à nos marchés publics aux entreprises des pays qui nous ont eux-mêmes ouvert leurs marchés.
  • Imposer la réciprocité dans tous les accords commerciaux et soumettre les importations à des normes éthiques, sanitaires, sociales et environnementales.
  • Mieux mettre en valeur les atouts de la France des Outre-mer.

Pour mieux faire entendre la voix de la France :
une Europe forte et respectée dans le monde

En l’absence de toute initiative de François Hollande, l’Europe reste tragiquement absente de la crise ukrainienne.

Nous voulons :

  • Doter l’Europe d’une politique diplomatique et militaire digne de ce nom.
  • Mieux défendre nos valeurs, assurer notre sécurité notamment face aux menaces terroristes.
 

Notre projet : « Pour la France, agir en Europe » : >> Télécharger le projet

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 18:33

laurence arribage 03Du souffle, des courses fractionnées, des sprints, du demi-fond et du fond, sans flemme, toujours dans le rythme. Laurence Arribagé, la nouvelle Adjointe aux sports de la gouvernance Jean-Luc Moudenc à la mairie de Toulouse, sait ne pas ménager ses efforts sur le terrain. Cette jeune décathlonienne de la politique, aussitôt achevé les meetings pour les municipales, a vite rechaussé ses pointes pour les élections législatives de la 3e circonscription haute-garonnaise des 25 mai et 1er juin prochains, la seule arrachée à l’énergie sur les dix de la Haute-Garonne en 2012 par un déterminé Jean-Luc Moudenc accompagnée dans cette course relais avec la population par une suppléante aussi volontaire nommée…Laurence Arribagé. Hier soir, la candidate à la députation, depuis l’annonce de la démission du titulaire, lançait sa campagne avec une pugnacité à l’authentique, avec comme suppléant un certain… Jean-Luc Moudenc. Un ticket inversé par rapport à l’affiche de l’élection de 2012. Mais une mise à l’identique avec comme slogan respiration: la primeur au contact local pour une échéance nationale. Dans la foulée du succès au Capitole et à la Métropole de Jean-Luc Moudenc, Laurence Arribagé part avec le dossard de favorite. Mais sa sagesse et sa gestion de l’effort lui évitent de crier victoire avant d’être passée en tête sous le drapeau à damiers des urnes.

Vous avez lancé votre campagne hier soir devant un parterre de militants et de soutien, conséquent, conquis et prêt à repartir à la conquête, (NDLR: 250 personnes). Vous attendiez-vous à une telle ferveur?
Tout d’abord, je dois préciser que c’est très bien que Jean-Luc Moudenc ait annoncé très vite sa démission de son poste de député, nous avons pu vite anticiper. Il est vrai ensuite qu’il est bien de conserver la dynamique de la campagne municipale victorieuse. J’ai senti hier soir des gens motivés prêts pour repartir en campagne. C’est autant rassurant qu’enthousiasmant.
Le fait de combiner ces législatives avec les Européennes, alors que l’on annonce une faible participation, n’est-il pas un handicap?
Non, ce scrutin européen permet de plus mobiliser que si l’on avait dû voter en juillet. C’est à nous d’être pédagogues avec les électeurs et d’expliquer la valeur de conserver cette circonscription. Sur le fond, notre message doit répondre à une partie nationale: deux ans de présidence Hollande et un résultat catastrophique pour la France, le matraquage fiscal et en plus l’annonce des 50 milliards d’économie du gouvernement Valls. Nous allons aborder les vrais sujets que sont la fiscalité et la politique de l’emploi, et ce toujours dans une opposition constructive, mais sans concession. Ensuite, il y aura un volet local, afin de faire entendre cette troisième circonscription autour des projets structurants définis par Toulouse et la Métropole, comme le projet de 2e rocade. Il ne faudra surtout pas occulter les gens qui souffrent et le pouvoir d’achat en berne de nos concitoyens de cette circonscription.

campagnelaurence

Cette circonscription est la seule arrachée à la gauche en 2012, quelle tactique allez-vous adopter pour la conserver?
La même bâtie sur des efforts sur le terrain, sur la proximité, sur la vérité, sur l’écoute et l’empathie avec les habitants. Avec Jean-Luc Moudenc, les gens n’ont jamais eu un député aussi présent sur le terrain. Nous devons poursuivre dans ce sens. On ne doit pas se reposer sur nos lauriers, ce serait une énorme erreur. On nous connait, on nous a rencontrés, que ce soit sur la partie toulousaine, ou que ce soit sur les 15 communes de ce secteur. Il faut continuer ainsi, et se dire qu’il n’y a aucun territoire à négliger. Toute l’équipe de campagne autour de Yoann Rault-Wita  a déjà bien entamé le travail en amont. Nous arrivons prêts et expérimentés.

JEAN-MOUDENC, « UN SUPPLEANT DE LUXE »
Vous avez donc inversé le ticket des législatives de 2012. Aujourd’hui, vous comptez sur un suppléant de luxe. C’est un signe fort pour la circonscription?
Oui, Jean-Luc Moudenc est en effet un suppléant de luxe. Mais c’est aussi un signe fort montré à cette circonscription. C’est le signe de la fidélité. Nous habitons sur cette circonscription, on la connaît, nous ne sommes pas des parachutés. Nous sommes allés sur le terrain, les gens nous ont vus. Et ils vont continuer à nous voir. Pour moi, cette dimension nationale ne doit en rien occulter le local, le contact, le terrain. Depuis 2008, je suis militante parmi les militants et je le resterai.
Jean-Luc Moudenc a dressé un beau portrait de vous. Votre sentiment?
C’est touchant, Jean-Luc a dit: « Les qualités de Laurence, l’écoute et l’empathie, sont rares en politique. » C’est vrai que j’aime les gens, je suis proche d’eux. Ces législatives m’encouragent à demeurer dans cette posture. Je reprendrais le flambeau de Jean-Luc Moudenc qui a été d’une présence exceptionnelle sur le terrain lors sa députation précédente.

Propos recueillis par Laurent Conreur

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 17:03

laurence-arribage-03.jpgChère amie, Cher ami,

 

Le 30 mars dernier, avec plus de 52% des voix, notre président Jean-Luc Moudenc a repris la ville de Toulouse à Pierre Cohen. Cette grande et belle victoire militante s’ajoute à celles de nos candidats Vincent Terrail-Noves à Balma, Thierry Fourcassier à Saint-Jory et Pierre Lattard à Pouze ainsi que nos maires sortants Grégoire Carneiro à Castelginest, Stéphane Mirc à Léguevin, Bernard Soléra à Quint-Fonsegrives, Pierre Médevielle à Boulogne-sur-Gesse ou Patrick de Pérignon à Préserville.

 

D’autres adhérents ont été élus dans les listes d’unions de la droite et du centre comme à Revel, Saint-Orens ou Cugnaux, et ces élus n’ont pas démérité, permettant aussi d’intégrer des conseils municipaux où nous ne siégions pas et de préparer ainsi les victoires de demain.

 

Ces victoires ont permis notamment de regagner Toulouse Métropole dont Jean-Luc Moudenc vient d’être élu président avec 90 voix sur 134.

 

Fidèle à ses engagements de campagne, Jean-Luc Moudenc a choisi de démissionner de son mandat de député. Je me présenterai pour le remplacer les 25 mai et 1er juin prochains sur la 3e circonscription de Haute-Garonne.

 

De ce fait, sur ma proposition, Xavier Spanghero vient d’être nommé Secrétaire Départemental Adjoint par Jean-François Copé. C’est lui qui assurera l’intendance de la fédération le temps de la campagne législative et européenne.

 

Les élections européennes se dérouleront dans moins d’un mois le dimanche 25 mai. Michèle Alliot-Marie mènera la liste de l’Eurorégion Sud Ouest (Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées).

 

Nous vous donnons tous rendez-vous jeudi 15 mai à 19h30 salle Jean Mermoz, 7 allée Gabriel Biénès à Toulouse pour le grand meeting régional des européennes avec Michèle Alliot-Marie et l’ensemble de la liste « Agir pour l’Europe ».

 

Pour ce grand évènement de la campagne, nous aurons le plaisir d’accueillir Jean-François Copé. 

 

Nous comptons également sur votre présence pour la campagne européenne ainsi que la tenue des bureaux de vote, vous pouvez d’ores et déjà contacter la fédération au 05 31 98 34 80 ou par mail à contact@ump31.fr pour participer au prochain scrutin.

 

Laurence ARRIBAGE 
Secrétaire Départementale de l’UMP31
Adjointe au maire de Toulouse

   

Facebook : UMP 31  

www.ump31.com  

Twitter : @ump31officiel

 

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 10:57

Xavier-Spanghero-07.jpgXavier Spanghero a été nommé Secrétaire départemental adjoint de l'UMP 31 par Jean-François Copé sur proposition de Laurence Arribagé et en accord avec Jean-Luc Moudenc. Il sera en charge aux côtés de la Secrétaire départementale, Laurence Arribagé, de l'animation de la Fédération, des élections internes prévues au mois de novembre et de la préparation des prochaines échéances électorales, notamment européennes, départementales et régionales. Né il y a 36 ans à Toulouse, il reste fidèle depuis aux bords de Garonne. Diplômé d’économie et de finance à l’Université des sciences sociales, il dirige actuellement une entreprise en banlieue toulousaine. Xavier Spanghero, suppléant d’Elisabeth Pouchelon lors des législatives de 2012, vice-Président de Launaguet Espoir Avenir, colistier de Georges Deneuville lors des municipales de mars 2014 à Launaguet, reste Délégué aux Jeunes actifs assisté par Charlotte Boudard.   

Le Petit Journal du Pays Toulousain

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 05:20

thierry-04.jpgLe conseil municipal de Saint-Jory s'est réuni pour la seconde fois (le 1er conseil validait la nomination du maire et des huit adjoints) le jeudi 17 avril. L'ordre du jour, «administration générale», était très chargé. Ce conseil municipal consistait surtout à la désignation des élus qui participeront aux diverses commissions municipales et instances intercommunales

Le C.C.A.S aura huit membres élus, six représentants du groupe majoritaire «Unis pour Agir» et deux pour la liste «Ensemble Continuons».

La Caisses des Ecoles sera constituée de huit membres dont six pour le groupe majoritaire, un pour le groupe «Alternative» et un pour «Ensemble Continuons».

La commission Appels d'offres sera composée de cinq membres, quatre élus d'«Unis pour Agir» (+ quatre suppléants) et un élu (+ un suppléant) d'«Ensemble Continuons».

Vint ensuite la désignation des représentants auprès du C.B.E (Comité de Bassin d'Emploi), des délégués à la commission territoriale du S.D.E.H.G, des délégués au Syndicat mixte de gestion et de valorisation de l'ICPE de Villeneuve-les-Bouloc, des délégués au S.M.E.P.E (Syndicat Mixte pour l'Etude et la Protection de l'Environnement), de délégués au S.B.H.G (Syndicat du Bassin Hers/Girou), auprès du S.T.I.P.A (Syndicat Intercommunal pour le Transport des Personnes Agées), auprès de l'Association du Canal des Deux Mers, la désignation du correspondant sécurité routière, du correspondant «Défense». Tous ces postes sont attribués aux élus d'«Unis pour Agir».

Se pose ensuite la question des indemnités des élus. Les 21 élus du groupe majoritaire percevront une indemnité suivant le degré des fonctions exercées.

Richard Donadieu, du groupe «Ensemble Continuons» a demandé l'aide juridique auprès de la mairie pour trois plaintes déposées à la gendarmerie concernant des faits antérieurs aux élections municipales.

Les deux prochains conseils municipaux auront lieu le jeudi 24 avril à 20 h 30 et le lundi 5 mai (budget).

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Saint Jory
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 10:51

Dominique-Baudis-04.jpg« C'est avec une infinie tristesse et émotion que j'apprends le décès de Dominique Baudis, après son courageux combat  contre la maladie. Je lui dois beaucoup : ma formation aux responsabilités municipales et tout ce que j'ai appris en  travaillant à ses côtés de longues années, à la fois comme élu et comme collaborateur. Aujourd'hui, je ressens sa  disparition comme celle d'un membre proche de ma famille. Toulouse perd celui qui a été le plus grand de ses Maires  au cours d'une des périodes les plus heureuses de son histoire. Rappeler la liste des réalisations que notre ville lui doit  serait fastidieux. Je n'en retiendrai qu'une, celle dont il était le plus fier, la ligne A du métro. Dominique Baudis, c'était  aussi la fidélité à un idéal humaniste, la défense de la Personne humaine, le centrisme démocrate social et l'Europe. Des  convictions que nous partagions et qu'il aura servies fidèlement tout au long de sa vie. J'adresse mes pensées les plus  amicales et toute mon affection à son épouse, Ysabel, à ses enfants, Florence, Pierre et Benjamin, à sa mère, à ses  petits-enfants. Toulouse lui rendra hommage. Je fais immédiatement mettre en berne les drapeaux du Capitole et  j'ouvre un livre de condoléances à disposition des Toulousains, à l'accueil au rez-de-chaussée du Capitole.» Jean-Luc  Moudenc, Député-Maire de Toulouse

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Toulouse
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 06:47

thierry-03.jpgCe vendredi 4 avril avait lieu, dans la salle du conseil municipal l'élection du nouveau maire et de ses adjoints. Henri Miguel, maire sortant, a pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux élus ainsi qu'au public venu nombreux comme de coutume à cette occasion.

C'est Alain Yong, doyen de l'assemblée, qui a ensuite mené ce premier conseil. Thierry Fourcassier de la liste Unis Pour Agir a été élu maire par 21 voix, contre 8 bulletins nuls. Ensuite ce fut l'élection des adjoints présentés par le maire.

Les proportions de voix ont été identiques (21 voix pour 8 bulletins nuls).

Ont été élus :

1re adjointe : Bernadette

Capdeville

2e adjoint : Francis Minuzzo

3e adjoint : Vincent Valente

4e adjoint : Martine Agasse

5e adjoint : Monique Del Sal

6e adjoint : Serge Soulet

7e adjoint : Franck Gury

8e adjoint : Sophie Meulet

Pour l'heure, aucune délégation n'a été attribuée aux adjoints.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Municipales 2014
commenter cet article
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 11:44

Profitant d'une gauche qui n'a pu s'unir et d'un mouvement national de contestation du gouvernement, Thierry Fourcassier réalise son rêve: s'installer à la tête de la ville.Rencontre.

Quelle a été votre première réaction dimanche?

Le dépouillement est un moment intense car les dés sont jetés et on ne peut qu'attendre le verdict. Les équipes des candidats qui ont œuvré pour porter leurs convictions sont dans le même état d'esprit. Bien sûr, quand le résultat tombe, il tombe. Et à ce moment, gagner ou perdre doit se faire dans la dignité et dans le respect de tous, surtout pour la tête de liste. En parallèle, immédiatement, se fait sentir ce besoin urgent de se mettre au travail pour Saint Jory et d'œuvrer pour chacun de mes concitoyens, en toute conscience des responsabilités qui m'incombent.

Quelles mesures prioritaires prendrez-vous prochainement?

Va très vite arriver le vote du budget, moment majeur dans la gestion d'une commune car il définit les priorités choisies pour l'année. La première décision, conformément à nos engagements sera de ne pas augmenter les impôts locaux et de rembourser la dette. Cette année, nous commencerons des aménagements de quartiers, nous mettrons en œuvre la carte associative «pass-sport et culture» et développerons les services à la personne.

Quels grands projets pourraient voir le jour ce mandat?

Nous avons prévu dans notre calendrier à partir de la 3ème année : une halle au centre ville, des équipements sportifs (tennis couvert, foot en salle, badminton) et culturels comme une médiathèque. Notre projet «sénior harmonie» verra également le jour au centre ville.

La métropole passe elle aussi à droite. Sans doute un avantage pour vous...?

Quelles que soient les sensibilités politiques, nous portons notre projet pour Saint Jory. Bien sûr, il est plus simple de défendre les intérêts des Saints Joryens en dialoguant avec Jean Luc Moudenc que je connais bien et avec qui j'ai déjà l'habitude de travailler.

Comment allez-vous travailler avec l'opposition?

Travailler avec l'opposition est bien évidemment le vœu de chaque majorité et mon objectif sur ce point est d'apaiser et de réconcilier les Saints Joryens en travaillant avec tous dans le seul but qui m'importe : faire avancer Saint Jory.


Alternative Saint-Jory souhaite désormais un «climat apaisé»

thierry-02.jpgLa liste alternative Saint-Jory a tenu à saluer «le travail accompli pendant 14 ans par l'équipe sortante conduite parRichard Donnadieu et à féliciter pour cette victoire la nouvelle équipe qui arrive aux commandes». Elle ajoute: «Nous leurs souhaitons bonne chance pour que cette mandature soit profitable à notre commune et à tous ses habitants. Nous formulons le vœu qu'à compter de maintenant les outrances et les attaques personnelles qui ont malheureusement marqué cette campagne cessent définitivement.

Alternative Saint-Jory remercie chaleureusement tous les Saint-Joryens qui lui ont permis d'avoir deux élus au conseil municipal. «Nous ne sommes présents que depuis 16 mois sur la scène politique locale, le nombre d'électeurs qui nous ont fait confiance et les scores que nous avons réalisés au premier (25,45%) comme au second tour (16,05%) sont prometteurs pour l'avenir et démontrent que pour les Saint-joryens il existe, dans une commune de 5 400 habitants, une autre alternative que les clivages traditionnels».

«Nos deux représentants au conseil municipal, Sophie Caurel et Philippe Fort seront les garants de notre volonté de travailler dans un climat apaisé, dans le respect des valeurs de dialogue, de transparence, de concertation qui sont les nôtres et que nous avons mis en pratique pendant notre campagne.Plus que jamais nous sommes déterminés à œuvrer pour notre commune, toujours plus près des Saint-Joryens pour les 6 ans à venir.»

La dépêche du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Municipales 2014
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 11:02

Xavier Spanghero 06Le mérite est un terme récurrent lorsque l'on parle des valeurs de la République Française mais le nouveau remaniement ministériel est la preuve qu'une fois de plus, l'exemple ne vient pas d'en haut :

Commençons par le Premier Ministre Manuel Valls, au coeur de deux polémiques ces derniers temps avec les affaires Léonarda et Dieudonné, il doit surtout assumer un bilan négatif au Ministère de l'Intérieur notamment la hausse des cambriolages et des vols en général. Il doit sa nomination à sa réussite d'être devenu au fil du temps le moins impopulaire des ministres du gouvernement Ayrault.

Nous avions quitté Ségolène Royal en pleurs après sa primaire perdue puis amère après sa législative également perdue. Ces deux échecs la propulsent ministre de l'Ecologie après son passage à la BPI.

Christiane Taubira a menti en direct à la télévision. Dans toute véritable démocratie, cet acte intolérable pour une Garde des Sceaux, aurait provoqué sa démission directe du gouvernement, elle est maintenue dans ses fonctions.

Dans un autre registre, Michel Sapin a essuyé 1000 chômeurs de plus par jour comme ministre du Travail, il se retrouve promu aux Finances.

Ajoutons à ça Arnaud Montebourg, ministre du Redressement Productif aux multiples échecs (Goodyear, Florange ...) promu lui-aussi à l'Economie, ce nouveau gouvernement est en parfaite opposition avec les principes de mérite et de responsabilité que se doit d'incarner la République Française.

Ce nouveau gouvernement, c'est tout simplement la prime à l'échec.

Xavier Spanghero

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Jeunes Actifs UMP 31
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 10:54

Pierre.jpg« Je souhaite faire une mise au point suite à un article paru dans la Dépêche du Midi le 1er avril 2014 : « les élus du second tour/villes de plus de 1 000 habitants … La défaite à gauche se poursuit à Castelnau-d'Estrétefonds où, le départ de Louis Vidal, maire sortant, avait ouvert un boulevard pour les candidats à sa succession. C'est raté pour la liste menée par Corinne Daldosso (PS) qui s'efface au profit de Daniel Dupuy arrivé en tête, et futur maire. Il est talonné par Pierre Recobre et ses cinq élus au conseil municipal… ». Monsieur Dupuy n’a pas écrasé la gauche à Castelnau d’Estrétefonds, il s’en est même servi puisque depuis 1995 il était avec Monsieur Louis Vidal maire de la commune. Monsieur Dupuy a même été son 1er adjoint. Castelnau d’Estrétefonds est toujours à gauche puisque la droite, UMP et UDI que je représente, est dans l’opposition. » Pierre Recobre de la liste « Une Vision d’avenir Pour Castelnau »     

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Municipales 2014
commenter cet article