Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 08:12
xavier-bertrand-01.jpgChers amis, Nous avons le plaisir de vous convier à une rencontre avec :
 
Xavier BERTRAND
Ancien ministre, Député de l'Aisne, Maire de Saint-Quentin
le
MERCREDI 13 FEVRIER 2013
à 18 H00
à
la Fédération UMP 31
6 rue Gabriel Péri
31000 Toulouse

Métro "Jean Jaurès" lignes A - B
Parking "Jean Jaurès"
 
Vos amis sympathisants sont les bienvenus.
 
Bien amicalement,
 
Laurence Arribagé et Jean-Luc Moudenc
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 08:09
JMVChers amis,
 
Suite à une succession de démissions, la commune de la Magdeleine sur Tarn devait élire 5 nouveaux conseillers municipaux.
 
A l'initiative de Claudine CHANET, déléguée du canton de Villemur, l'UMP était présente à cette élection partielle et a remporté la totalité des 5 sièges vacants !
 
- Alfred CHANET et Jean-Marie COURTEMANCHE ont été élus le 27 janvier dernier dés le premier tour.
- Colette CAMPS, Roger VIALAS et Jean ANDRÈ ont été élus ce jour lors du 2ème tour.
 
Depuis 2008, nous n'avions plus de représentants élus dans cette commune et ce soir, nos amis représentent 1/3 du conseil municipal.
 
Par cette diffusion, je veux rendre hommage aux 5 nouveaux élus qui, j'en suis certain, sauront remplir leur tâche d'opposants avec courage et pragmatisme.
 
En notre nom à tous, je leur adresse mes plus chaleureuses félicitations !
 
Bien cordialement
 
Jean-Marc VALETTE
Chargé de Mission UMP
5ème Circonscription
06.07.95.98.44
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Région
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 07:45

galette-copie-1.jpgAlors que l’ancien maire sortant remue vent et marées pour encore essayer d’empêcher les élections à grand renfort de  procédures et de tracts haineux, l’équipe Unis Pour Agir profite de la galette des rois pour s’offrir un moment de  détente. Pour une petite commune comme Saint-Jory, il faut maintenant avant tout restaurer le dialogue et la sérénité. Il  est temps de tourner la page en oubliant les rancœurs et en offrant une vraie perspective dans l'apaisement et la  concertation avec les habitants. La convivialité et le respect des autres, y compris des adversaires, doivent être la règle  même si certains n’ont pas la même vision des choses et dérapent. Nous avons toujours prouvé notre détermination et  notre rigueur par nos actions et nos propositions mais avons toujours gardé un bon état d’esprit et un fort sens de  l’équipe. Et c’est dans cette optique que nous a rejoint Madame Odette Ellof-Petros, de longues années, Présidente des  Petits Toulousains aux Pyrénées mais aussi dont le nom imprègne l’histoire ainsi que la mémoire culturelle et sociale  du site de Novital, chemins de Trinchet et de Ladoux, à Saint-Jory. Au vu du nombre élevé de listes et du communiqué  très tardif de la date officielle imposant une campagne très brève, nous avons contacté les 3 autres listes pour leur  communiquer notre volonté de réaliser un débat démocratique entre les 4 têtes de liste. Les réunions publiques ou les  réunions de quartiers que nous avions été les premiers à mettre en place aux précédentes élections démultiplient les  soirées et, au vu de la courte échéance, peu de concitoyens pourront se déplacer pour écouter tout le monde. Ainsi, afin  que tous puissent entendre ce que chaque liste propose, nous préconisons donc un débat au foyer rural, ou télévisé, afin  que chacun expose ses propositions et son projet. Retrouvez en ligne une partie de nos projets, et les dossiers avec les  annexes : connectez-vous http://thierryfourcassier.wordpress.com, contactez nous agasse.martine@wanadoo.fr ou 06 74 12 02 30.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Saint Jory
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 13:31

Photo-equipe.jpgProchainement, des élections municipales anticipées vont avoir lieu à Saint-Jory. Cliquez sur la photo pour découvrir toute l’équipe de la liste Unis Pour Agir : Franck Gury, Régine Galindo, Victoria Astegno, Thierry Fourcassier, Martine Agasse, Gisèle Babin, Alain Yong, Sophie Meulet, Henriette Mohamed, Jean Soumeillan, Isabelle Etienne, Jean Louis Molina, Francis Minuzzo, Bernadette Capdeville, Marjorie Buscato, William Chevrel, Sophie Albaz, Monique Del Sal, Sophia Fezzani, Vincent Valente, Sophie Le Gloannec, Karim Lemradji,Lionel Moreau, Serge Soulet, Marine Fouquet, André Jallet, Philippe Meceguer, Romain Destarac, Hafid Slammia.

Unis Pour Agir

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Saint Jory
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 06:48

moudenc 43Le Maire-Président était récemment l’invité de France Bleu Toulouse.

A la question « Cela vous arrange que l’Opposition soit divisée ? », il a répondu, laconique, « Bien sûr !».

(extrait en écoute ici : https://soundcloud.com/jean-luc-moudenc/cohendivision)

Comme nous le comprenons !

La division conduit à la défaite. Les candidats de gauche l’ont subi les 10 et 17 juin derniers sur la 3ème circonscription de Haute-Garonne lorsqu’ils ont, en partie, contribué par leur division à l’élection de Jean-Luc MOUDENC comme Député.

Alors, maintenant, les divisions de l’Opposition ça suffit !

Nous appelons chacune et chacun à se mettre enfin au travail autour d’un projet commun dans un but partagé : que l’Opposition au Parti socialiste et à la Majorité sortante gagne les municipales de 2014 afin de réveiller Toulouse.

Ceux qui continuent à entretenir la division ne peuvent plus faire semblant de l’ignorer : ils font « bien sûr » le jeu du Maire sortant.

 

Roger ATSARIAS, Florence BAUDIS, Danièle DAMIN, Djillali LAHIANI, Jean-Luc MOUDENC, Christian RAYNAL, Élisabeth TOUTUT
Élus du Groupe d’Opposition municipale « Toulouse pour Tous »

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Toulouse pour Tous
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 06:27

Louis-Vidal.jpgC'est avec une grande émotion que Louis Vidal, maire de Castelnau, a présenté ses ultimes vœux en tant que maire. En effet, lors de cette séance émouvante, il a annoncé qu'il ne se représenterait plus au mandat de maire. «Je ne serai pas candidat à un 5e mandat de maire». Il a tenu à rappeler tous les moments qui ont émaillés son parcours d'élu. 25 ans à la tête de la mairie, le passage du 20e au 21e siècle, et de rappeler son premier mandat de conseiller municipal dès 1977. «C'est donc 37 années largement remplies. Je passe la main avec sérénité. De bonnes marges de manœuvres seront offertes à qui me succèdera. L'heure est au bilan. René Roudoulès, ancien maire du village, m'a offert l'opportunité de figurer sur sa liste en 1977. Enfin, il m'avait inscrit d'office... ce fut mon premier mandat et je ne pus le refuser.» Et de rappeler les années passées sous la houlette Georges Crouzil. «Je suis rétif à toutes doctrines, c'est mon caractère.»Aujourd'hui, vice président de l'inter-communalité en charge de l'action sociale, de l'aide à la personne et de l'emploi, Louis Vidal se dit un homme comblé. «C'est vraiment un cadre qui me convient bien.»

Ghislaine Cabessut et Michel Portes ont tous deux rendu un vibrant hommage à ce grand homme. «Vous êtes un homme de coeur»(G.Cabessut). Cette dernière lui a offert, au nom du Conseil général, un tableau représentant les devises de la république. L'ensemble de l'assistance a été unanime pour dire que ces vœux avaient quelque chose de particulier.

La Dépêche du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Castelnau d'Estrétefonds
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 19:57
Xavier Spanghero, Georges Deneuville et Bruno BourguignonBruno Bourguignon, Xavier Spanghero et Georges Deneuville de l'association Launaguet Espoir Avenir ont organisé la première assemblée générale le samedi 26 janvier 2013, qui a été suivie par la fameuse galette des rois en présence de nombreux habitants...
Lire l'article sur le site de Launaguet Espoir Avenir

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Launaguet Espoir Avenir
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 13:53
mairie 01Le maire de Saint-Jory attaque Michel Avellana pour prise illégale d’intérêts , écouter le Journal de 8h de France Bleu Toulouse du jeudi 24 janvier 2013
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Saint Jory
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 07:09

jean françois copéDeux grandes enquêtes d'opinion parues ce mois de janvier – le « baromètre Cevipof de la confiance politique » et l'enquête Ipsos : « France 2013 les nouvelles fractures » - tirent des conclusions analogues sur l'état de crise qui touche notre société et le doute qui mine notre pays. Elles sont un écho de l'immense exaspération et des angoisses que je sens monter du terrain, au contact des Français. Le devoir d'un homme politique est de prendre en compte ces attentes et de trouver les réponses pour que la France renoue avec l'espérance.

Le premier enseignement frappant de ces enquêtes, c'est le rejet du « politiquement correct », qui s'évertue à refuser aux Français le droit de décrire la réalité qu'ils vivent. Toutes tendances confondues, à rebours des dénégations habituelles de la gauche bien-pensante, une majorité de Français nous dit ainsi son inquiétude face : aux remises en cause de l'autorité (86%), à la montée de l'intégrisme (77%), à la faillite de l'intégration (71%), au communautarisme (66%), à la mondialisation (61%) (Ipsos). Une majorité des Français nous dit son attachement fort à sa famille (74%) et à son travail (71%) (Cevipof). Cette demande de repères et de République signe la faillite d'une certaine pensée de gauche relativiste, qui place tout au même niveau – l'élève et le maître, le délinquant et la victime -, et qui dévalorise les familles comme le travail. C'est aussi l'échec d'un certain libéralisme qui, au nom du laisser-faire, a parfois oublié que l'économie était au service de l'Homme, jusqu'à donner le sentiment que la mondialisation broyait plus de destins qu'elle ne créait de progrès. Sur l'ensemble de ces sujets, le logiciel de la gauche est obsolète idéologiquement et inopérant dans les faits. La droite a souvent posé le bon constat mais n'a pas toujours su trouver les réponses efficaces. Nous devons donc aller plus loin.

Le second enseignement fort, c'est la défiance croissante envers le monde politique et médiatique. Les Français doutent que la politique, au niveau national ou européen, puisse changer le cours des évènements et éviter notre déclin. La déception des Français est d'autant plus grande que la foi dans la politique est historiquement forte dans notre pays.

Ces enquêtes sont un appel au sursaut du politique. Comment répondre à cette demande de repères ? Comment redonner de l'espoir à chacun ? Comment montrer que la France a un bel et grand avenir devant elle ? Ma conviction est qu'un effort collectif s'impose, à tous les niveaux, pour reconstruire une République fraternelle et courageuse. Dans cette perspective, le politique a un rôle d'entraînement - poser les bases d'un projet partagé - et une responsabilité en dernier recours : avoir le courage de dire « non » aux revendications contraires au bien commun. Ce projet doit reposer sur la compétitivité au service de l'emploi, la fermeté contre tout ce qui sape la République -délinquance, communautarisme, fraudes-, et la générosité car il faut savoir tendre la main aux plus démunis sans verser dans l'assistanat. Les Français ne retrouveront confiance en la France que lorsque la politique produira des résultats concrets. C'est l'ambition de l'UMP. Pour la France et les Français.

Contenus liés:
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 07:07

voix du Midi 01Réponse à Philippe Douste-Blazy qui nous accuse de connivence politique.

Vexé par ce que nous avons écrit il y a peu, Philippe Douste-Blazy a utilisé le quotidien régional pour nous répondre cette semaine: « Si je me souviens bien, ce journal est très lié à Jean-Luc Moudenc, non ?», ironise le cardiologue qui n’a pas l’air convaincu de la flèche qu’il nous plante au coeur.

Soit qu’il ait hésité pour ne pas nous confondre avec un concurrent qui a vécu, à son époque, sur les deniers municipaux, soit qu’il n’est pas sûr de ce qu’il dit.

Passons sur la première supposition, quoique nous brûlions de pouvoir arroser l’arroseur, et retenons la deuxième supposition.

On se moque bien de lui répondre. Mais en cette région où l’entrelacement politico-médiatique est aussi répandu que le cassoulet, nous ne voudrions pas laisser dire que nous sommes, comme certains, des fayots à côté d’une grande saucisse.

Et puisque ce n’est pas la première fois que l’on nous dit que le président de l’UMP 31 nous tient la plume, nous voulons définitivement prouver la neutralité de notre encrier.

Pour plusieurs raisons, nous sommes régulièrement associés à J.-L. Moudenc. Sont mis en avant notre héritage chrétien ou encore la mesure qui a été la nôtre, lorsque Dominique Baudis, dont J.-L. Moudenc est l’héritier, fut la cible d’un panurgisme médiatique qui voulût condamner l’homme avant la justice.

Les passionnés d’histoire ressassent aussi que le député fut journaliste chez nous, il y a trente ans, époque dont il ne reste que des photos.

J.-L. Moudenc a sans doute gardé une affection pour notre maison mais en aucun cas l’assurance que la ligne éditoriale lui serait acquise. C’est déjà pour éviter le mélange des genres qu’il lui avait été imposé de choisir entre le journalisme et la politique.

Il a fait un choix et n’a, depuis, jamais rien demandé. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde et notamment d’une députée européenne, amie de Philippe Douste-Blazy, lorsqu’elle voulut qu’on lui offre un abonnement gratuit et une plume dévouée…

On va nous dire que la semaine dernière, nous avons étalé une interview de J.-L. Moudenc sur deux pages. C’est juste que de tous les prétendants déclarés qui ont été conviés à cet exercice à un an des municipales, il a été le premier à répondre. Nous rencontrons bientôt Pierre Cohen, tandis que nous attendons la réponse de Christine de Veyrac.

Chez nous, et peut-être plus qu’ailleurs, tout le monde est logé à la même enseigne depuis le PCF de Pierre Lacaze jusqu’au FN de Serge Laroze.

Nous n’avons de lien particulier avec personne si ce n’est avec notre lectorat, que nous savons pluriel. Et comme nous n’aimons pas que l’on nous tienne la plume, nous nous refusons de lui tenir la main lorsqu’il met le bulletin de vote dans l’urne.

La Voix du Midi
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Région
commenter cet article