Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 10:51
TGV 53
L'association "Sauvegarde de Castelnau" intègre le collectif "Union pour la Sauvegarde des Villages" et organise une réunion d'information dans notre canton à Saint Rustice au foyer rural, le 27 janvier 2010 à 20h30. L'association STRES (Saint Rustice Environnement Sauvegarde" sera également présente. Ils disent NON au sacrifice des villages. Pour divers renseignements : sauvegardecastelnau31@orange.fr
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 10:31
Cette année sera exceptionnelle pour le train en Midi-Pyrénées, annonce Réseau Ferré de France. 260 M€ d'investissements sont programmés.

2010 sera une année exceptionnelle pour le rail, une année qui focalise à elle seule tous les chantiers ferroviaires, du TGV au train régional.
TGV 63

Selon Réseau Ferré de France, plus de 260 millions d'euros d'investissements seront engagés sur le réseau de Midi-Pyrénées. Trois grands projets structurants entreront dans des phases décisives. Tout d'abord, la LGV Bordeaux-Toulouse pour laquelle la définition des fuseaux sera arrêtée, y compris sur la portion très polémique Montauban-Saint-Jory. Deuxième grand chantier, la liaison Toulouse-Narbonne avec le démarrage des pré-études fonctionnelles qui donneront aussi leurs premiers résultats cette année. Et puis, toujours d'actualité, le plan rail de 820 M€ lancé à l'initiative du conseil régional : onze lignes ferroviaires verront leurs voies totalement renouvelées et une vingtaine de kilomètres seront doublés.

Si on se projette à dix ans comme le suggère Réseau Ferré de France, que verrons-nous ?

wLes travaux de la ligne à grande vitesse seront achevés ou presque, avec la métropole toulousaine reliée à Paris en moins de 3 heures. - De même, la gare de Matabiau et son environnement proche seront totalement remodelés.

w Par ailleurs, le fret régional sera largement passé au privé, irriguant peut-être un tissu de PME qui préférera le rail à la route, obéissant de fait aux prescriptions du Grenelle. Une révolution qui pourrait signifier aussi pour les agents un changement de statut propre à susciter bien des inquiétudes. -- Enfin, grâce au plan rail cité plus haut (le plus audacieux de France), le TER roulera avec une précision et un cadencement de métronome. Oublié, le taux de régularité des trains de 84 % à peine, et même de 78 % sur des lignes comme Toulouse-Figeac ou Toulouse-Rodez. Les rames arriveront enfin à l'heure en dépassant le taux moyen observé en France de 94 %.

2010, un « grand cru du ferroviaire pour Midi-Pyrénées, annonce Christian Dubost, le délégué régional pour RFF.

En attendant, il faudra encore patienter pour la mise en service de la LGV. Plutôt en 2020, veut croire Réseau Ferré de France, là où le conseil régional espère encore et toujours à une ouverture en 2018…


LGV : le fuseau dévoilé en mai

La partie située entre l'ouest de Montauban et le raccordement au réseau existant à Saint-Jory fera l'objet d'études complémentaires. Les réunions vont se succéder pour entrer dans un examen plus attentif des variantes proposées par le conseil général du Tarn-et-Garonne et la communauté d'agglo de Montauban Trois Rivières, avec notamment possibilité d'une gare à Montbartier.

Comme nous l'avons déjà indiqué, une concertation complémentaire est lancée. Dans tous les cas, réponse définitive en mai concernant le choix du fuseau arrêté.

Autre étape indispensable, la mise à 4 voies Toulouse-Saint-Jory. Cette année, les études préliminaires vont commencer. Elles sont incontournables pour boucler le projet de ligne nouvelle à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse.


TER : le plan rail à son apogée

Le plan rail sera à son apogée cette année. Quatre portions de lignes seront rendues à la circulation des trains. Il s'agit de Castres-Mazamet longue de 21 km, avec la fin des travaux annoncés en février. Également Tessonnières-Rodez, chantier de 65 km, soit presque le quart qui se déroulera de mai à août, mais aussi la section Brive-Capdenac longue de 51 km, pour laquelle les travaux se dérouleront de juillet à novembre. En tout, quelque 230 km de lignes rénovés et près de 200 millions d'euros d'investissement.

Par ailleurs, RFF achèvera au 2e trimestre 2010 les études techniques et économiques sur les lignes Montréjeau/Luchon et Séverac/Rodez/Millau.


Fret : un opérateur privé dès cette année ?

2010 confirmera-t-elle l'arrivée d'un opérateur ferroviaire de proximité (OFP) sur Midi-Pyrénées ? Tout porte à le croire. Un candidat en la personne de Michel Colombié (Groupe Egénie) va essayer de regagner la clientèle « wagon isolé » qui a peu à peu délaissé un marché devenu presque moribond. Selon RFF, fin 2010-début 2011, cette entreprise devrait pouvoir faire circuler des trains sur le réseau marchandises. Les secteurs d'Albi et Rodez pourraient bien retrouver le trafic perdu ces dernières années. Mais il faudra obtenir préalablement un certificat de sécurité et une licence d'entreprise ferroviaire. Egenie, spécialisé au départ dans les travaux de réfection de voies, pourrait même se voir confier par RFF l'entretien des voies, tâche dévolue jusqu'alors à la SNCF. Les agents ne devraient pas en sortir satisfaits. La relance du fret était en phase avec le Grenelle de l'environnement. L'État a pris l'engagement d'augmenter de 25 % la part du transport par rail. En Midi-Pyrénées, une étude démontre que le potentiel de fret atteint plus de 6 millions de tonnes, dont 65 % en arrivage. En attendant, devraient voir le jour aussi cette année deux nouveaux projets d'ITE (Installation Terminale embranchée). A Saverdun (09), des sociétés d'extraction de granulats évacueront ainsi leur production par rail. Et en 2014, l'ensemble des carrières devra avoir recours au mode ferroviaire, rappelle Christian Dubost, le délégué régional de RFF.


D'un train à l'autre

Toulouse-Narbonne :

La liaison Toulouse-Narbonne apparaît comme le maillon indispensable du futur réseau à grande vitesse, reliant à la fois les arcs Atlantique et Méditerranée à l'ensemble du réseau TGV hexagonal. 2010 sera l'année du lancement des pré-études fonctionnelles en cohérence avec le Grenelle de l'environnement. Objectif 2025. Jusqu'en mai, se déroulera la phase de diagnostic du territoire avec le recueil d'avis des élus et des acteurs du territoire en général. Il sera fait un état des lieux des réseaux de transport et des services actuels, mais aussi un point environnemental. Suivra une phase de « construction des scénarios » avec l'alternative : améliorations de la ligne existante et/ou bien ligne nouvelle. Ce n'est qu'après la synthèse des études que pourra être saisie la Commission nationale du débat public. En 2012 ou 2013 ?

Mais aussi

- Rénovation de la grande halle voyageurs de la gare de Montauban : un chantier de 2,7 millions d'euros. Les travaux devraient s'achever début 2011.

Installation entre Foix et Ax-les-Thermes d'un BAPR (Bloc automatique à permissivité restreinte) qui permet d'automatiser le système d'espacement des trains et de renforcer la sécurité." La Dépêche du 220110

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 07:27

"TGV 51Le mardi 19 janvier 2009 a eu lieu la première réunion de travail du Conseil d’Administration du collectif « Union pour la sauvegarde des villages ». Dans ce collectif se retrouvent les associations « Bien Vivre à St Jory »,  « Sauvegarde de Castelnau », « ST Rustice environnement », « Sauvegarde de Pompignan », « Association intercommunale Fabas, Campsas, Canals », « Sauvegarde Montbeton, Lacourts ST Pierre », et enfin des associations du Tarn et Garonne et de la Haute Garonne. Des partenariats se sont également établis avec des associations du Lot et Garonne et du Pays Basque. Hier, il a été décidé de proposer aux élus, à RFF, et Aux Préfets de Régions une zone d'étude qui préserve le plus nos territoires en termes humain, environnemental, technique et patrimonial. Il s'agit d'une zone d'étude qui se situe le long de l'autoroute, sur une bande de 100 m autour de son axe et située plutôt à gauche de celle-ci, dans le sens Toulouse Bordeaux, et ceci jusqu'à la limite du Tarn et Garonne / Haute et Garonne. Pourquoi ce choix, et non pas celui qui est actuellement ouvert à de nouvelles études (qui passerait dans la plaine de la Garonne au niveau de Saint Rustice, Castelnau, Grisolles, remonterait entre Dieupentale, Canals, Bessens, en direction de Montauban, selon une proposition de certains politiques  le 11 janvier à Bordeaux ?  A ce sujet, nous remercions publiquement Mr le Préfet d’Aquitaine d’avoir repoussé la date décisionnelle de validation du tracé. Nous rappelons que cette étude ne remet pas en cause les 3 autres fuseaux, elle ouvre le champ à une autre possibilité. Le choix définitif entre les 4 fuseaux proposés se fera en Mai. Parce que l'autoroute, c'est déjà une profonde blessure coupant le pays Tolosan en deux. Cette entaille est une zone réglementairement inconstructible sur une bande de 80 m de part et d'autre de celle-ci depuis sa réalisation dans les années 1970. Nous pensons qu'il serait judicieux d'utiliser cette zone inconstructible et ne pas créer une nouvelle entaille. Nous rappelons que le fuseau ouest, celui qui passe par la plaine de Castelnau, Saint Rustice, Pompignan, puis vers Campsas, suit déjà en partie l'autoroute dés que l'on rentre dans le Tarn et Garonne. Mais à l'inverse, ce tracé de la LGV évite soigneusement cette même autoroute en Haute Garonne et en particulier au niveau de Castelnau, St Jory. Quelle en est la raison ? Nous savons que cette proposition n'est pas pour l'instant retenue par les comités de pilotage dont font partie nos représentants, à savoir nos élus. Mais depuis novembre les « certitudes » évoluent de semaine en semaine comme les tracés. Rien n’est définitif. Nous continuons nos réunions avec les différents élus de la Région  pour défendre le point de vue des habitants. Contact : thierry.fourcassier@wanadoo.fr ou 06 09 89 12 57. " Le Petit Journal du 220110  

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 07:24

TGV 50"Notre centre ville est déjà traversé par la route nationale et la voie ferrée dans, nous avons « la route des camions » le long de la Garonne, nous allons être impactés par la future RD 929 (maisons détruites, familles expropriées, ou avec un cadre de vie anéanti) et maintenant on veut nous imposer « sans étude contradictoire », selon les terme de RFF,  la LGV dans notre commune. Nous disons NON, cela suffit. Notre association a été entendue par Mme la Secrétaire Générale de Mr Préfet de Midi Pyrénées le mardi 5 janvier à Toulouse puis par Mr le Directeur de Cabinet de Mr le Préfet d’Aquitaine le 11 janvier. Nous avons participé à la création du collectif « Union pour la Sauvegarde des Villages ». Mr  José Martinez, Président de Bien Vivre à Saint Jory a intégré le Conseil d’Administration du collectif et Mr Thierry Fourcassier, est devenu secrétaire chargé de la communication du Bureau du collectif. Mr Guy Satgé, continue d’assurer le relais entre l’association de Saint Jory et le collectif  Haute Garonne / Tarn et Garonne. Il ne s’agit plus simplement de défendre uniquement notre commune. Il faut avoir une vision globale de la problématique des impacts humains des différents tracés étudiés. On ne peut pas nous parler de la nécessité de rayons de courbures de 7 km pour la LGV non compatibles avec une étude le long de l’autoroute et nous proposer de façon contradictoire un tracé contournant Grisolle avec un angle de près de 90 °. C’est totalement incohérent. Et reculer le tracé encore vers Canals et Dieupentale ne reviendrait qu’à repousser le problème mais non à le résoudre. De plus, d’un point de vue technique, ce n’est plus un angle de 90° que formerait la future voie ferrée mais une forme en « Z » encore plus illogique. La solution la plus humaine revient à suivre l’autoroute.  Nous demandons à RFF une étude écrite contradictoire et argumentée le long de l’autoroute tenant compte des paramètres techniques et humains, et non dictée par des pressions politiques. Les représentants de l’Etat se doivent d’arbitrer en toute neutralité. Contact : guy.satge@orange.fr ou 06 19 08 25 96. " Le Petit Journal du 220110

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 07:19

TGV_60.jpg« Jeudi 14 janvier la salle des fêtes de Castelnau d’Estrétefonds a accueilli la 3éme réunion de notre association Castelnau-TGV-Raisonné. Le but de cette réunion était de donner les informations officielles connues à ce jour, de démêler le vrai du faux et commencer à préparer les actions nécessaires à la protection des riverains de la ligne. Nous avons commenté les commissions consultatives des 4 et 5 janvier ainsi que le Comité de pilotage du 11 janvier en expliquant que les solutions alternatives de fuseaux concernent le Tarn et Garonne. Nous avons aussi indiqué que le report de décision de 3 mois est dû aux réflexions sur le Tarn et Garonne. Nous avions pu joindre RFF par téléphone le matin même qui nous a confirmé qu'un fuseau alternatif longeant l'autoroute par exemple, n'était absolument pas à l'étude, et que le point d'entrée du TGV sur Toulouse est Saint Jory Nord, la solution de Saint Jory Sud a été écartée au  moment des débats publics (ceux que nous avons raté!) dés 2006. La population présente regrettait les informations  divergentes et toutes les rumeurs qui sont lancées (chacun va de son tracé par Albi, par Bruguière ou Lespinasse ce qui  génère peur ou espoir...). Les personnes présentes engagent la signature d'une pétition à travers toutes nos communes,  l'objectif est de demander l'intégration de membres de notre association aux futurs débats officiels et que tous les  moyens possibles soient mis en œuvre pour épargner le plus grand nombre d'habitations. Le bureau rappelle qu'il agit par étape, la première étape de la mobilisation était l'intérêt général de notre commune et préserver son avenir économique, social et humain. Bien conscient que les fuseaux ne sont pas actés il semble cependant que le fuseau de  l’Ouest sera seul étudié, aussi la 2eme étape est la protection des habitants et des terrains agricoles de cette zone.

L'association commence la récolte de données environnementales, juridiques, techniques en vue de défendre les  habitants qui seront impactés par la ligne. Les membres de l'association ont rappelé qu'ils étaient très fermement  décidés à ne laisser aucun habitants de notre commune et des communes environnantes (si elles le souhaitent) seuls.  Notre actualité : Nous devons rencontrer RFF de nouveau pour continuer le dialogue ainsi que le Conseil Régional,  Général, le Préfet et les élus. Une pétition est en cours de signature sur la commune et les communes environnantes.  Lundi 18 au soir une délégation c’est rendu à la présentation de la liste PS de M Malvy à Villemur, en effet la plupart de nos élus, de nos députés et notre Président de Région se trouvant au même endroit, il était important de les  rencontrer. C’est chose faite notre pétition qui dit ne pas refuser l’opportunité d’une ligne LGV demande que les  habitants soient associés aux débats et que le moins de monde possible soit impactés. Cette pétition a été signée par M  Pierre Cohen Maire de Toulouse, Mme Iborra, M Cujives, M Bapt, plusieurs maires et élus et de nombreux anonymes.  « Ce que je (Céline FERREIRA-DUCASSE secrétaire de l’association) retiens c’est que notre discours a été crédible et écouté, à savoir : concertation des populations, minimiser les impacts mais pas le refus du projet. Nous ne nous voilons  pas la face, notre commune est la seule impactée par 3 tracés, nous sommes conscients que la traversé de notre  commune est inévitable il faut s’y préparer et agir et réagir dés aujourd’hui dans l'intérêt de tous.» Céline Ferreira Ducasse, secrétaire : 06 71 05 41 81, Alain Gérard, président : 05 61 35 11 55, Alexandra David Ardite, secrétaire  adjointe : 06 32 99 78 55. » Le Petit Journal du 220110

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 06:23

TGV_65.jpg« Quand le chantier va commencer, vous allez être surpris par la force de frappe et la puissance d'action de ces grands groupes de construction ! » Enthousiaste, Hubert du Mesnil, le président de Réseau ferré de France (RFF), s'est fait hier, lors du forum sur les retombées économiques et sociales de la LGV, le VRP de luxe de ce projet d'aménagement. L'enjeu de cette journée était bien de convaincre les acteurs locaux, les collectivités comme les entreprises, des opportunités que va créer le chantier de cette ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux, qui doit débuter en 2011.

La construction de cette ligne, dont le coût est estimé à 7 milliards d'euros, devrait permettre de créer 12 000 emplois sur cinq ans, dont 6 000 sur le chantier. « Les maîtres d'oeuvre devront obéir à un cahier des charges très précis, indique Dominique Schmitt, le préfet de région. Ils devront notamment s'engager sur 30 % d'emplois locaux mais certains sont prêts à aller jusqu'à 50 %. »

Ces postes devraient bénéficier aux chômeurs de la région. Une clause sociale prévoit en effet que le chantier fasse travailler en priorité des personnes en situation d'exclusion. Elles devront constituer au moins 20 % des effectifs. Pour les recruter, Pôle emploi, l'Etat et la région vont s'associer pour cibler les besoins et étudier les possibilités de formation des futurs candidats. « On aura besoin de maçons mais aussi de gardiens, de transporteurs, de géomètres sans oublier toutes les activités économiques qui y sont liées, comme le commerce », énumère Hubert du Mesnil. « Actuellement, nous sensibilisons les entreprises. On leur dit de se tenir prêtes car au moment voulu, il faudra trouver plusieurs milliers de personnes en quelques semaines », précise le président de RFF. Le chantier devrait également mobiliser les infrastructures, comme le port de Bordeaux." 20 Minutes Bordeaux du 220110

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 16:16
Réunion publique 210110
Brigitte Barèges, députée-maire de Montauban, a tenu son premier meeting de campagne pour les Régionales 2010 le jeudi 21 janvier 2010 à l'Union et elle s'est prononcée sur le futur tracé de la LGV Bordeaux Toulouse ...

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 10:05

Réunion publique 210110
Un Pack solide pour Midi Pyrénées


Réunion publique 210110
- Phillippe Calleja, "Le préparateur physique" tête de liste de l'Ariège, maire de Saverdun

Réunion publique 210110
- Jean-Claude Luche, "Demi de mêlée" tête de liste de l'Aveyron, président du Conseil Général de l'Aveyron

Réunion publique 210110
- Christiane Pieters, "Le Petit Caporal" tête de liste du Gers, maire de Castéron, Conseillère Régionale

Réunion publique 210110
- Monique Martignac, "Allez les petits" tête de liste du Lot, maire de Saint Jean Lagineste, Conseillère Régionale

Réunion publique 210110
- Gérard Trémège, "Le talonneur Tarbais" tête de liste des Hautes Pyrénées, maire de Tarbes, président du groupe UMP-NI au conseil général

Réunion publique 210110
- Jacques Thouroude, "Seconde ligne, la tour de contrôle" tête de liste du Tarn, maire adjoint à la ville de Castres, Conseiller Général du Tarn

Réunion publique 210110
- Thierry Deville, "Demi d'ouverture" tête de liste du Tarn et Garonne, ancien  président du cercle des Radicaux de Gauche, Conseiller Municipal de Montauban

Réunion publique 210110 (3)
- Brigitte Barèges, "Capitaine de l'équipe, meneur de jeu" tête de liste de la Haute Garonne, Député du Tarn et Garonne, Maire de Montauban

Maintenant, Transformons l'essai

Présentation des têtes de liste départementale lors du meeting régional à L’UNION en présence de Nadine MORANO, secrétaire d’Etat à la Famille et à la Solidarité
Réunion publique 210110

link

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Régionale 2010
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 09:09
Réunion publique 210110
Discours de Nadine Morano, membre de l'UMP, secrétaire d'État chargée de la Famille et de la Solidarité auprès du ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité, lors du premier meeting de campagne de Brigitte Barèges, pour les Régionales 2010 le 21 janvier à l'Union

 

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Régionale 2010
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 09:08
Réunion publique 210110

Discours de Brigitte Barèges lors de son premier meeting de campagne pour les Régionales le jeudi 21 janvier 2010 à l'Union

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Régionale 2010
commenter cet article