Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 06:06

police-02.jpg"Une patrouille de la brigade anticriminalité a essuyé plusieurs coups de feu tirés à l'aide d'un fusil de chasse dans une cité sensible du Mirail, à Toulouse. L'équipage a été caillassé et un policier a été blessé à l'épaule par un pavé.

Une patrouille de police de la brigade anticriminalité (Bac) qui se rendait dans le quartier de Bagatelle, à Toulouse, a essuyé des tirs de fusil, mardi soir. À au moins deux reprises, le passager d'une voiture pris en chasse par les policiers a ouvert le feu en direction du véhicule banalisé qui n'a pas été touché. En revanche, un fonctionnaire a été blessé à l'épaule par des jets de cailloux, dans le quartier de La Reynerie, à l'issue de la course-poursuite.

Mardi, vers 23 heures, la Bac du Mirail se dirige vers Bagatelle, un quartier sensible de la ville, où plusieurs coups de feu sont entendus par des habitants. En se rendant sur les lieux, les policiers croisent la voiture des tireurs, une Renault Mégane, avec au moins quatre personnes à bord. Un passager arrière ouvre le feu en direction des fonctionnaires qui se trouvent à une dizaine de mètres. Le projectile n'atteint pas sa cible. Les fuyards se dirigent alors vers La Reynerie, une autre cité toulousaine, où un second coup de feu retentit en direction de la Bac, sans toucher le véhicule.

« Guet-apens »

Une trentaine d'individus hostiles à l'intervention des forces de l'ordre dans ce quartier prennent à partie les policiers. « Un véritable guet-apens », commente le syndicat Unité-police SGP-FO. Lors du caillassage, un policier est blessé à l'épaule. Plusieurs coups de feu retentissent à quelques mètres de-là, sans faire de blessés. Entre-temps, dans une ambiance rendue électrique par des jets de projectiles, les fuyards abandonnent la Renault Mégane. À l'intérieur du véhicule, les policiers retrouvent le fusil de chasse. « Tous les moyens sont mis en œuvre pour identifier les auteurs de ces tirs », a déclaré, hier, le procureur de la République, Michel Valet. L'enquête pour tentative d'homicides sur des policiers a été confiée au SRPJ de Toulouse. Le syndicat de police, Alliance, par la voix de son secrétaire zonal adjoint, Gilles Rouzies, dénonce « une américanisation de la délinquance qui doit être combattue avec vigueur. » Dans la même soirée, peu avant 23 heures, la vitrine d'un commerce dans le quartier de Bagatelle, a essuyé des tirs de fusil. « Les gens étaient pétrifiés et n'osaient plus bouger », commente une riveraine. Un peu plus tôt dans la matinée, un appartement avait été lui aussi visé. Enfin, dans la nuit de lundi à mardi, à La Reynerie, un adolescent a été légèrement blessé par des coups de feu tirés par deux hommes à moto. Une rivalité entre bandes de cités pourrait être à l'origine de cette montée de fièvre.


Sécurité renforcée

À la suite des coups de feu sur les policiers, la préfecture de la Haute-Garonne a annoncé hier « le renforcement de la présence policière durant les nuits à venir, dans les cités toulousaines. « Toutes les unités de police sont mobilisées », a indiqué la directrice de cabinet du préfet, Anne Gaëlle Baudouin-Clerc, réfutant au passage l'existence d'une « consigne » invitant les policiers à ne pas engager les courses-poursuites. « Ces policiers en danger ont agi avec discernement », poursuit-elle. « Les prises en chasse de véhicule n'ont jamais été interdites mais elles doivent se faire dans la vigilance, conformément aux instructions de la direction centrale de la sécurité publique », ajoute-t-on, au commissariat central. « Depuis plusieurs mois, on alerte le ministère de l'Intérieur sur une montée de la violence envers les policiers », commente, Nicolas Comte, secrétaire général du syndicat de police SGP-FO.


Le chiffre : 4

Malfaiteurs > Pris en chasse. Au moins quatre individus se trouvaient dans la voiture en fuite prise en chasse par les policiers. L'un des passagers arrière a ouvert le feu.

« Avec ces tirs, on craint une escalade des violences urbaines dans les cités. Les personnels sont très inquiets. » Xavier Mons, syndicat Unité-Police, Toulouse." La Dépêche du Midi du 260810

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Région
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 05:49

bagatelle.jpgRécit de la fusillade et réaction de Gilles Rouziès du syndicat Alliance

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Région
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 15:59
police-01.jpg"Des policiers ont été la cible de tirs dans le quartier de Bagatelle dans la nuit de mardi à mercredi.

Des policiers de la BAC se sont fait tirer dessus à plusieurs reprises. Après une course poursuite, les hommes de la BAC ont vu leur voiture caillassée par une cinquantaine d'individus. Un policier a été blessé à l'épaule.

Les fonctionnaires de la brigade anti-criminalité, qui surveillaient une maison du quartier de Bagatelle à Toulouse,  dans le cadre d'une enquête sur des trafics de stupéfiants, se sont trouvés mêlés à une fusillade au fusil de chasse. S'en est suivi une course poursuite qui a mené les policiers à la Reynerie où ils ont retrouvé le véhicule poursuivi et l'arme utilisée. Les policiers ont ensuite été la cible d'un caillassage. L'un d'eux a été blessé à l'épaule.

L'enquête pour tentative d'homicides sur agents de la force publique a été confiée à la police judiciaire de Toulouse. Le procureur a insisté sur la nécessité de la "discrétion la plus totale" dans l'intérêt des investigations. Cependant, a-t-il ajouté, "quand des policiers sont pris à partie, cela mérite de tout faire pour identifier les auteurs, et quand ces auteurs sont identifiés, cela mérite une réponse particulièrement ferme".
Les SGP-FO, principal syndicat des gardiens de la paix demande, dans un communiqué, "des mesures concrètes" face à "la montée de la violence envers les policiers" ajoutant que "la diminution des effectifs (de police) n'est pas la solution la plus adaptée". "Après Grenoble, Auxerre, aucune ville de France n'est épargnée par la montée de la violence envers les policiers", selon Nicolas Comte, secrétaire général du syndicat et, dit-il, "ce sont des tirs volontaires qu'ont essuyé les policiers" de la brigade anti-criminalité (BAC) du Mirail à Toulouse.
"Un scénario, toujours le même, se met en place", fait ainsi valoir le  syndicaliste : "des feux de poubelles dans une impasse pour amener les fonctionnaires dans un guet-apens". Il ajoute qu'une "consigne de la direction (de la police de Toulouse) les invite à ne pas engager de course poursuite".

"Ces pratiques ne se cantonnent pas à Toulouse", dit encore Nicolas Comte qui cite un cas de "violences contre les policiers" à Nantes "après une interpellation" tout récemment.

 

De son côté, le syndicat Alliance Police Nationale demande que "l’enquête diligentée conduise rapidement les auteurs derrière les barreaux, la mise en place de peines « plancher » et leur application stricte contre les auteurs de ces faits." Le syndicat réclame également les moyens pour les policiers de combattre la délinquance." France 3 Sud

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Région
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 15:37

police-05.jpg« Je suis extrêmement choquée par le guet-apens dont ont été victimes, hier soir, à Bagatelle et à la Reynerie, de policiers toulousains.  Je condamne avec la plus grande fermeté les auteurs de ces actes, et espère de très lourdes sanctions dès qu’ils seront appréhendés. Cette montée de la violence traduit un malaise profond et croissant à Toulouse, sur lequel les élus locaux qui ont en charge la vie quotidienne de nos concitoyens seraient bien inspirés de s’interroger. Cette agression démontre en outre le bien-fondé des mesures annoncées par le Gouvernement pour renforcer la lutte contre la délinquance, particulièrement lorsque celle-ci vient frapper les forces de l’ordre, qui assument au péril de leur vie une mission d’intérêt général au service de l’ensemble de la population. » Christine de  Veyrac, Présidente de l'UMP31, Député européen

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 11:39

TGV 20"Le Comité de pilotage des grands projets du Sud-Ouest (GPSO) a retenu les compléments et ajustements du fuseau de 1.000mètres de large qui restaient à définir sur le tracé de la LGV Sud-Ouest. Le point avec Christian Maudet, chef de mission GPSO pour Réseau Ferré de France.
Avec le dévoilement, fin mai, du fuseau dans son intégralité, une première étape vers la LGV est franchie. Que va-t-il advenir maintenant ?
Après le Comité de pilotage (Copil) de janvier, la quasi-totalité du fuseau était dessinée mais il restait quelques compléments et ajustements à apporter, ce qui a été fait le 31 mai. Depuis, le préfet d'Aquitaine a rendu compte au ministère de ce qui a été retenu par les deux Copil (du 11 janvier et du 31 mai, ndlr), et la mission GPSO a fourni le dossier technique. La décision ministérielle devrait être connue ce mois-ci. Maintenant, l'objectif est de chercher le meilleur tracé dans ce fuseau de 1.000 m de large pour en retenir un à l'horizon de l'été 2011. Nous allons définir un tracé dans une bande de 500 m maximum, en vue d'une enquête d'utilité publique. Ainsi, s'il y a des mises au point à faire, nous aurons une certaine souplesse.
La zone à cheval sur le Tarn-et-Garonne et la Haute-Garonne était au coeur du dernier Copil. Quels ont été les problèmes rencontrés et quelles seront les prochaines échéances ?
Sur cette zone, le Conseil général de Tarn-et-Garonne et la ville de Montauban nous avaient demandé d'étudier des variantes lors du dernier Copil. C'est ce que nous avons fait et l'étude a abouti à un nouveau fuseau optimisé, qui a répondu favorablement à deux demandes : la zone entre Montbeton et Lacourt-Saint-Pierre suivra bien les lignes à haute tension, et celle située entre Campsas et Fronton passera à l'ouest de l'autoroute A62. Néanmoins, nous allons rencontrer un problème d'insertion au niveau de Pompignan car le tunnel prévu passera sous la commune, ce qui n'est pas sans poser de difficultés. Autre point important: il est confirmé que la LGV sera raccordée à l'ancienne ligne, au nord de Saint-Jory. À partir de là, la deux voies existante sera transformée en quatre voies, jusqu'à la gare Matabiau." Le Journal des Entreprises

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 10:46

police-castelginest.jpgAprès l'émotion suscitée par les propos de Christian Estrosi sur la responsabilité des maires en matière de délinquance, exemples et réactions dans l'agglomération toulousaine, à Castelginest. Voir le reportage sur France 3 Sud

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 06:00

TGV 30"Dans un communiqué, l'association Sauvegarde du patrimoine de Lacourt-Saint-Pierre et de Montbeton « invite Réseau Ferré de France à rendre des comptes aux habitants lors d'une réunion publique sur le choix du fuseau » de la future ligne à grande vitesse. L'inquiétude des riverains est montée d'un cran quand « RRF a commencé les sondages sur certaines parcelles de terrains. Des sondages destinés à étudier les caractéristiques de la terre afin de décider des modalités du passage de la LGV. Leur emplacement ne révélerait en rien le tracé définitif : ils sont réalisés sur des zones très diverses afin d'obtenir un large panel d'échantillons. »

Néanmoins, l'association estime que RFF doit « nous donner des informations sur le fuseau qui est actuellement de 500 mètres sur notre zone et qui va être réduit fin septembre à un tracé plus précis. Nous souhaitons donc que RFF s'en explique auprès de la population. Et réponde à nos questions :

- le collectif régional a démontré que le tracé qu'il avait proposé le long de l'autoroute était moins impactant : pourquoi RFF a écarté cette proposition ?

- le passage en tranchée couverte a été évoqué à plusieurs reprises, c'est une solution largement plébiscitée. RFF étudie-t-il vraiment cette alternative ?

-quels seront les aménagements mis en place ?

-comment se dérouleront les procédures d'expropriation ? » La Dépêche du Midi du 240810

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 07:03

moudenc.jpgChers Amis,

 
En matière de sécurité publique, si l'Etat a un rôle majeur à jouer, cela n'exonère en rien les maires des grandes villes de leurs responsabilités en la matière. C'est donc l'affaire de tous et pas seulement de l'Etat, comme veulent le laisser entendre certains leaders socialistes.
Je vous invite donc à découvrir ci-dessous, une tribune parue vendredi dans le journal Le Monde que je j'ai cosignée avec plusieurs collègues chefs de groupes de l'Opposition municipale dans les grandes villes de France.
 
Je vous souhaite une bonne lecture ainsi qu'une excellente fin de période estivale.
 
Jean-Luc MOUDENC
Maire de Toulouse de 2004 à 2008
Président du Groupe d'Opposition au Conseil municipal de Toulouse
 
Retrouvez toute l'actualité de Toulouse sur : www.moudenc.fr
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 06:41

“Le Monde” daté du 11 août fait sa “une” sur les investissements massifs des Régions en 2009. L’an passé, elles ont dépensé plus de 44 milliards d’euros dans les équipements. Et comme la participation de l’État dans les grands chantiers est maintenue, le rythme des investissements sera maintenu… sauf à La Réunion. La Réunion est en effet la seule Région de France où les grands chantiers sont stoppés, uniquement pour une raison politique. Voici le détail de ces chantiers dans un article paru dans “le Monde” daté du 11 août dernier, sous la signature de Michel Delbhergue :

Dans les investissements prévus dans les Régions, c’est le chemin de fer qui arrive en tête. Lire la suite

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 06:25

TGV_236.jpg"C’est un remake de Manon des sources, version catalane. Le massif des Albères, qui court jusqu’aux confins de l’Espagne, est parcouru de sources. Une richesse antédiluvienne qui fait la renommée de la station thermale du Boulou, alimentée par ces eaux froides minéralisées.

Après la construction du tunnel de la ligne à grande vitesse (LGV), reliant Perpignan à Barcelone, l’Etat, pressé par l’Union européenne, a lancé le projet d’un second tunnel, sous le massif, pour accueillir la ligne électrique à haute tension (THT). Elle devait initialement être aérienne, mais face à la pression populaire et politique, le réseau de transports d’électricité (RTE), a finalement opté pour l’enfouissement.

Christian Olive, le maire du Boulou, est néanmoins inquiet. « Nous avons peur que les prochains travaux du tunnel de la THT, prévus en 2011, affectent le débit des sources minérales qui alimentent notre centre thermal. ». Ce qui serait une catastrophe écologique et économique : tous les ans ce sanctuaire accueille quelque 3 600 curistes qui profitent de ces eaux profondes censées aider à soigner des problèmes digestifs et maladies cardio-vasculaires. Le premier magistrat a fait voter, fin juillet, une motion contre le projet, « aucune certitude n’étant acquise sur des impacts éventuels dans les 5 à 30 ans à venir, en particulier sur les sources thermales ».

Des doutes liés aux incidences du tunnel de la LGV sur les points d’eau de la région. « Au moins trois sources de particuliers ont été taries », reprend Christian Olive. Et notamment celle du norvégien, Olaf Knutsen, qui s’est pourvu en justice contre le conducteur des travaux, TP Ferro.

Henri Salvayre, hydrogéologue consulté pour la construction de la LGV, et également sollicité par RTE, veut clarifier les choses : « Que le tunnel de la LGV ait eu un impact sur certaines sources sauvages : oui. En revanche, il n’a eu aucune incidence sur les eaux thermales du Boulou ». En effet, aucune plainte n’a été déposée par la station thermale, bien que son directeur n’ait pas souhaité s’exprimer sur le sujet. Et « le tunnel qui va être creusé pour la THT, sera cinq fois plus petit que celui de la LGV », poursuit Henri Salvayre.

« La ligne haute tension va passer au-dessus du tunnel du TGV donc ça n’aura pas d’impact » renchérit Martine Trochu, chef de projet eau chez ANTEA Toulouse, la société qui a conseillé RTE. C’est pourtant à la suite de déclarations de cette société, que Christian Olive est circonspect : « Ils nous ont dit oralement, lors d’une réunion de concertation, qu’ils ne pouvaient pas garantir à 100 % qu’il n’y aurait pas d’impact dans le futur. En tant qu’élu, c’est notre devoir d’être prévoyant pour les générations futures », explique-t-il.
Mais chez RTE, on ne démord pas : « Vous imaginez bien qu’on a aucun intérêt à se lancer dans ce genre de travaux, s’il y a le moindre doute », indique Sophie Rochereau, chargée de concertation sur le projet.

Alors prudence excessive du maire ? Il semblerait plutôt que d’éventuels impacts à long terme soient difficilement prévisibles.
Quoi qu’il en soit, l’enquête publique doit débuter en septembre avec la consultation des maires. Si elle se révèle concluante, les travaux pourraient débuter au printemps 2011." Le Midi Libre du 190810

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article