Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 18:35
 
Premier anniversaire de François HOLLANDE à l’Élysée : le fiasco
 
 
 
Il y a un an, les Français se prononçaient pour le « changement maintenant ». 
 
Ce changement porté à la Présidence de la République, nous allions voir ce que nous allions voir. 
 
La crise disparaitrait comme par magie, le chômage diminuerait d’un simple claquement de doigts, les finances publiques reviendraient rapidement à l’équilibre malgré le recrutement massif de fonctionnaires dans l’Éducation nationale, la République serait « exemplaire », etc. 
 
Un an plus tard, quelle désillusion ! 
 
A l’heure de ce premier bilan, les Français ouvrent les yeux sur la réalité de la gestion socialiste : 1.000 chômeurs de plus par jour ; matraquage fiscal à répétition avec 30 milliards d’impôts en plus en 2013 et encore 10 milliards de plus en 2014 ; déficit public en 2014 estimé ces jours-ci par Bruxelles à 4,2% du PIB quand le Président promettait, la main sur le cœur,  2,8% ; volte-face sur l’augmentation de la TVA  et sur le Traité européen signé au mot près dans sa version élaborée par Nicolas SARKOZY ; premier recul du pouvoir d’achat depuis 1984, et ainsi de suite… 
 
Au-delà de cette liste noire, la méthode elle-même est infiniment contestable : mensonge d’État dans l’affaire CAHUZAC ; cafouillages et bourdes ministérielles à répétition ; abandon des salariés de l’industrie comme à Florange ; division profonde des Français par des réformes sociétales non urgentes pour masquer l’incompétence notoire des socialistes en matière économique et sociale ; chasse aux sorcières avec la mise en place de l’État-PS à tous les niveaux de l’administration et des entreprises publiques. 
 
Ce constat est accablant. La France s’enfonce. Il est primordial que les citoyens adressent un message clair à François HOLLANDE et à ses soutiens locaux indéfectibles : pour cela, aux prochaines municipales, à Toulouse et ailleurs, ils doivent sanctionner l’inaction, condamner le dogmatisme, réclamer de la compétence, voter pour les candidats de l’Opposition aux socialistes ! 
 
Jean Luc MOUDENC
Député de la Haute-Garonne
Maire de Toulouse de 2004 à 2008
   
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 18:32

jean françois copéChère Amie, Cher Ami,

Notre rôle de premier parti d’opposition est de dénoncer, chaque jour, la politique irresponsable de François Hollande et de son gouvernement, qui entraîne notre pays vers la récession et nuit gravement à l’avenir de la France et des Français.

Alors que la priorité des Français est l’emploi, François Hollande a choisi de ne prendre aucune décision courageuse pour sortir notre pays de l’impasse économique et sociale dans laquelle il nous conduit depuis un an. Il préfère masquer son impuissance, son incompétence et son manque d’autorité et de courage en désignant des boucs émissaires ou en faisant voter, de manière précipitée, des lois sur des sujets de société qui divisent profondément la société française.

Depuis des mois, comme de nombreux Français, vous vous êtes mobilisés contre le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe, en participant notamment aux grandes manifestations nationales des 13 janvier et 24 mars derniers.

Une nouvelle grande manifestation populaire est organisée le 26 mai prochain à Paris.

Comme le 13 janvier et le 24 mars, je serai présent à cette manifestation. Je vous invite à nouveau à y participer afin de montrer à ce gouvernement et à sa majorité qui méprisent tous ses opposants, que par-delà l’opposition au mariage et à l’adoption pour les couples de même sexe, c’est l’ensemble de la politique conduite par François Hollande et son gouvernement depuis un an que nous condamnons.

Afin que vos responsables départementaux puissent organiser votre participation à cette manifestation, je vous remercie de contacter votre fédération qui pourra vous communiquer toutes les informations pratiques concernant cette manifestation.

Je compte sur vous !

Avec ma fidèle amitié,

Jean-François Copé
Président de l'UMP

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 18:10

Chère Amie, Cher Ami,

Un an après l'élection de François Hollande, nous constatons tous l'échec de sa politique désastreuse.

À travers ce message, je souhaite vous appeler à la mobilisation pour nous opposer bien sûr, mais aussi pour préparer l'alternance et proposer un chemin d'espérance aux Français, pour la France.

Avec ma fidèle amitié,

Jean-François Copé
Président de l'UMP

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 17:38

Christian Cartantiti longages 2008Thierry 038

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les comités de circonscription ont été élus à l’issue des élections internes de 2010. Depuis lors, certains membres élus de ces comités (dont la réunion compose le comité départemental) ont perdu leur qualité d’adhérent de l’UMP31. Les candidats figurant sur le procès verbal des opérations électorales de décembre 2010 et figurant en position de non élus ont été appelés à compléter les postes vacants au sein des comités de circonscription et du comité départemental. Il convient de prendre acte de l’installation des personnes suivantes en qualité de membres du comité de la 5ème circonscription et du comité départemental : Christian Cartan, Thierry Faye et Thierry Fourcassier.

Vous pouvez Contacter Les Membres de l'UMP 31 du Canton de Fronton

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 09:22

TGV_1365.jpgLe nom de Dominique Bussereau  a été cité dans l'affaire d'un ex-conseiller de Christine Lagarde, soupçonné d'être intervenu auprès du cabinet de l'ancien ministre des Transports pour éviter que le TGV Bordeaux/Espagne ne passe à proximité de sa maison familiale. C'est une affaire qui a été révélée par nos confrères de Sud-Ouest et qui a atterri sur le bureau de Renaud Van Ruymbeke.
Le célèbre juge d'instruction vient de mettre en examen pour prise illégale d’intérêts François-Gilles Egretier, un ancien conseiller technique de Christine Lagarde lorsqu'elle était ministre de l’Economie

Il lui est reproché d'avoir, à cette époque, usé de son influence pour faire dévier le trajet de la future LGV entre Bordeaux et l'Espagne. Le tracé initial touchait de près un village landais, Uchacq-et-Parentis, où la mère de François-Gilles Egretier possède une grande maison familiale

Acté en mai 2010, le tracé est décalé de 3 km, à la grande stupéfaction d’une petite association landaise, (LGV - La Voix du fuseau nord), dont les responsables demandent vite à un avocat de Mont-de-Marsan, Me Adrien Ville, de défendre leurs intérêts.

Au cours de la procédure instruite par le pôle financier parisien, les juges retrouvent un certain nombre de mails qui démontrent que François-Gilles Egretier sollicitait fréquemment ses contacts au sein du cabinet de Dominique Bussereau pour faire avancer le dossier dans le sens qu'il souhaitait.


"Je n'ai jamais suivi ce dossier personnellement"

Joint par téléphone ce matin, le président du Conseil Général de la Charente Maritime réfute toute intervention dans ce dossier en précisant : "Ce sont des contacts de cabinet à cabinet comme il s'en produit tout le temps. Le ministre des Transports est sollicité en permanence par d'autres ministères ou des élus. Dans ce cas précis, le dossier a été transmis à RFF (Réseau Ferré de France) et ce sont leurs ingénieurs qui ont modifié les contours de l'ouvrage".


Une véritable affaire ?

Sur ce point, Dominique Bussereau répond : "Ce sera à la Justice d'apprécier si cette décision est conforme à l'intérêt général ou si elle ne reflète qu'un intérêt personnel".
L'avocat de l'association, Adrien Ville, veut aller jusqu'au bout de ce combat du "pot de terre contre le pot de fer". Quant à l'avocat de François-Gilles Egretier, il ne souhaite pas s'exprimer publiquement sur ce dossier.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 06:56

guillaume-brouquieres-02.jpgResponsable des Jeunes Populaires de Haute-Garonne (UMP), Guillaume Brouquières partage son temps entre ses études de Droit à l’Université Toulouse I Capitole et son engagement politique. Il a quand même trouvé cinq minutes pour répondre à nos questions décalées.

 

La pire soirée que vous ayez connue ?

La soirée du 6 mai 2012 lorsque j’ai vu le visage de François Hollande sur l’écran de la télévision. C’était pour moi très difficile car j’avais milité pendant des mois du matin jusqu’au soir pour faire passer les idées qui sont les miennes et pour défendre notre candidat, Nicolas Sarkozy. Sinon, en dehors de la politique, je me rappelle d’un soir dans un bar… une désillusion affective. Bref cela arrive !

 

Un souvenir de ce que vous avez acheté après avoir touché votre premier salaire ?

Cela remonte à quelques années mais je pense que j’ai dû acheter un essai politique… Je ne suis pas très dépensier.

 

La situation la plus délicate que vous ayez connue ?

Quand je me suis présenté à un examen sans avoir lu le cours… J’étais très mal à l’aise, surtout par rapport au professeur, car je suis très pointilleux dans mes études, comme dans la vie quotidienne d’ailleurs.

 

Votre principale phobie ?

De mal faire ce que j’entreprends.

 

Le plat que vous détestez ?

Le poisson sous toutes ses formes.

 

Une recette  de cuisine à nous conseiller ?

Les pâtes à la carbonara que je confectionne. C’est un plat très simple mais ma recette est atypique ! Je pourrais d’ailleurs la transmettre aux lecteurs intéressés !

 

Votre  destination de vacances préférée ?

La mer Méditerranée et notamment le village de Leucate que j’affectionne particulièrement. J’aime me promener en haut des falaises pendant des heures.

 

Votre endroit préféré à Toulouse…

Sans la moindre hésitation les bords de Garonne au coucher du soleil.

 

Ce que vous ne supportez pas chez les autres ?

La prétention qui va souvent de pair avec la bêtise. Flaubert disait : « La bêtise est quelque chose d’inébranlable ; rien ne l’attaque sans se briser contre elle. Elle est de la nature du granit, dure et résistante. »

 

L’animal qui vous fait peur ?

Le serpent.

 

Un souvenir de vacances ?

Mon voyage à San Diego (Etats-Unis) quand j’avais 12 ans. Découvrir cette ville de l’ouest américain était pour moi un émerveillement total.

 

La  carrière que vous n’auriez jamais pu embrasser ?

Médecin, j’ai trop de mal à encaisser les souffrances des autres.

 

Un concert qui a marqué votre vie ?

Le concert de Calogero au Zénith de Toulouse en 2011. Un artiste exceptionnel que j’apprécie énormément.

 

Quel est votre plus  grand regret ?

Ne pas avoir fait une année entière à l’étranger dans le cadre de mon cursus universitaire. Erasmus est un programme magnifique et enrichissant qui permet de rencontrer d’autres étudiants et d’autres cultures.

 

Une remarque désobligeante qu’on vous a faite récemment ?

On m’a dit, il y a quelques jours, que j’avais l’air strict et trop sérieux. Je l’ai mal pris car ce n’est vraiment pas mon style.

 

Votre film référence ?

« La ligne verte ». Un film magnifique, tellement émouvant, avec un acteur d’exception, Michael Clarke Duncan.

 

Si la fin du monde approchait, que vous empresseriez-vous de faire?

Passer tout le temps qu’il me reste avec les gens que j’aime et mes amis.

 

Propos recueillis par Séverine Sarrat

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 06:29

TGV_1364.jpgDans le cadre de la modernisation du réseau ferroviaire dans le Grand Sud-Ouest, la SNCF et Réseau Ferré de France vont réaliser de lourds travaux sur deux artères majeures passant par la ville rose. Ainsi,  certains trains ne circuleront pas durant le week-end de l’Ascension.

La SNCF et Réseau Ferré de France lancent en 2013 un vaste programme de modernisation des voies. Les travaux s’étalent sur quatre ans à compter de cette année. Le but est de répondre à la croissance du trafic, d’améliorer la ponctualité des trains, de renforcer la fiabilité des infrastructures et de maintenir un niveau de sécurité important sur les lignes. Ainsi, un nombre de chantier impressionnant est prévue sur cette période, sachant qu’en parallèle de cette rénovation, se construisent les Lignes à Grandes Vitesses. Le réseau français compte 30 000km de lignes dont 2 000 à grande vitesse. Une partie de ces travaux concernent le Grand Sud-Ouest et la région toulousaine est donc impactée. La SNCF a déterminé quatre week-ends de travaux intenses sur l’année, estimées périodes de faible intensité, pour interrompre le trafic. Le pont de l’Ascension est une de ces dates. La circulation sera interrompue sur la ligne Paris/Limoges/Toulouse du jeudi 9 mai à 9h au samedi 11 mai à 16h et sur la ligne Toulouse/Bordeaux du mercredi 8 mai à 8h20 au dimanche 12 mai à 8h10. Au planning des travaux : ripage du pontrails à Gourdon, maintenance de la voie et des caténaires entre Montauban et Cahors, travaux sur des appareils de voie en gare de Toulouse Matabiau…

Pour les voyageurs de la ligne Paris/Limoges/Toulouse

Du 8 au 12 mai aucun Train Intercités ne circulera, les TER Midi-Pyrénées seront remplacés les 9 et 10 mai par des autocars entre  Toulouse /Cahors / Brive ainsi qu’entre Toulouse / Montauban les 10 et 11 mai.

 

Pour les voyageurs de la ligne Toulouse/Bordeaux

Du 8 au 12 mai, aucun TGV ne reliera les deux villes, idem pour les Trains Intercités à l’exception d’un aller-retour quotidien entre Marseille / Toulouse / Bordeaux (direction Bordeaux, départ de Toulouse à 14h17 ; direction Marseille, départ de Toulouse à 19h49). Les TER circuleront entre Agen et Montauban, puis de Montauban à Toulouse des bus assureront ce trajet les 10 et 11 mai entre 06h et 14h.

 

Pour rejoindre Paris, les voyageurs sont invités à partir le 7 mai et à revenir le dimanche 12 mai ou encore à emprunter l’axe Toulouse/Lyon/Paris.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter le site internet sncf.com ou téléphoner au numéro vert : 0 805 90 36 35

Marie-Agnes Espa

Le chiffre

1 755 km de voies seront renouvelées en 2013 

Info Tisseo

Mercredi 8 et jeudi 9 mai, le Tram et le bus fonctionneront en horaires dimanche et jour fériés. 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 06:22

bolzan-007.jpgLe secrétaire départemental du Parti Radical (UDI) répond aux questions de Thomas Simonian. Au menu : Son ralliement surprise à Jean-Luc Moudenc, le bilan de Pierre Cohen et l’avenir de l’UDI à Toulouse. Il répond aussi aux attaques de la porte-parole de l’UDI, Laurence Massat, formulées à son encontre la semaine dernière dans le JT.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Toulouse
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 06:01

TGV 150La LGV oui, mais pas chez moi ! C'est ce qu'aurait dit François-Gilles Egretier, mis en examen pour prise illégale d'intérêt. Cet ancien collaborateur de Christine Lagarde à Bercy est soupçonné d'avoir fait détourner le tracé de la Ligne à grande vitesse (LGV) traversant une propriété familiale dans les Landes, a indiqué ce mardi l'avocat de l'association plaignante, confirmant une information de Sud-Ouest.

Chargé de l'instruction, le pôle financier du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris n'a pu être joint pour confirmenr l'information. L'avocat de François-Gilles Egretier a indiqué qu'il ne souhaitait pas communiquer sur cette affaire. "Cette mise en examen est un grand pas vers ce qui semble être la manifestation de la vérité. Nous vivons actuellement dans un climat de moralisation de l'action politique et je sais pouvoir compter sur la justice pour qu'elle fasse son travail, même s'il faut respecter la présomption d'innocence", a déclaré Me Adrien Ville, avocat de l'association "Les vois du fuseau nord".

Des e-mails explicites avec le secrétaire d'Etat aux Transports

Cette association avait déposé une plainte en 2010 au parquet de Mont-de-Marsan, classée sans suite en 2012. Me Ville avait alors saisi le doyen des juges d'instruction d'une plainte avec constitution de partie civile, cette fois au nom des 15 riverains touchés par le déplacement de 3000 mètres de fuseau du tracé de la LGV. Le tracé final de la LGV reliant Bordeaux à l'Espagne, retenu en 2010, doit désormais passer au nord de la commune landaise d'Uchacq-et-Parentis (600 habitants), évitant ainsi la propriété familiale de François-Gilles Egretier, contrairement à celui retenu en 2009.

Selon Me Ville, cette mise en examen repose en grande partie sur "des e-mails très explicites où personne ne se cache de contacts avec Dominique Bussereau, ex-secrétaire d'État aux transports, et Jean-Marc Delion, alors directeur général délégué de RFF (réseau ferré de France, ndlr.), pour faire en sorte que le tracé ne passe plus dans son jardin". "La révélation de ces courriers fait suite à une erreur de la partie adverse", a raconté l'avocat. "Une personne a été intégrée par erreur dans le listing informatique et a reçu les messages dont elle n'était pas destinataire".

Celui-ci, Robert Tauziat, porte-parole des plaignants, a fait part de son "immense satisfaction". "C'est un ballon d'oxygène après un combat de trois années (...) où nous avons été humiliés, roulés dans la farine", dans "un combat du pot de terre contre le fer", a-t-il ajouté.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 05:58

Yoann RAULT-WITATout le monde la croyait belle et bien enterrée suite à l’affaire Cahuzac mais la revoilà : la gauche-donneuse de leçon est de retour et elle n’a peur de rien !

Elle prend cette semaine le visage de la conseillère générale socialiste et conseillère municipale de Grenade, Véronique Volto. Cette parachutée (une de plus) en manque de notoriété a décidé de s’attaquer à la nouvelle initiative de l’UMP 31, la mise en place d’un service civique de soutien scolaire !

Il faut dire que l’UMP 31, sous l’impulsion de la conseillère régionale Elisabeth Pouchelon, a eu le courage de lancer la révolution civique voulue par Jean-François Copé en proposant un service de soutien scolaire pour les plus jeunes, ce qui a le don de déplaire à la gauche bien-pensante et toujours sur d’elle.

La conseillère générale avance que « c’est la remise en cause du fondement même de notre système éducatif et de notre société. Donner des cours dans les locaux d’un parti politique va à l’encontre du principe de neutralité de l’enseignement. Veut-on prendre nos enfants en otage, par exemple, pour leur apprendre que le mariage pour tous est la pire des choses ?»

Rappelons pour éclairer cette brave Madame Volto, qu’il ne s’agit pas de donner des cours mais de proposer un service gratuit de soutien scolaire ouvert à tous.

Rappelons, pour éclairer cette militante CFDT de la première heure, que les bénévoles de l’UMP chargés du soutien scolaire sont tout aussi respectables que l’ensemble des bénévoles qui proposent leur service pour aider les enfants dans leur réussite scolaire, que l’UMP occupe le siège de sa fédération de manière tout à fait légale et que les bénéficiaires de ce service ne viennent pas apprendre par cœur les discours de Nicolas Sarkozy.

Rappelons, pour éclairer cette cumularde expérimentée, que la gauche n’a pas le monopole de l’entraide, de la solidarité et du partage.

L’UMP 31, parce qu’elle serait un parti politique, n’aurait donc pas le droit de proposer un service de soutien scolaire comme nous le faisons déjà par exemple en matière de recherche d’emploi ?

La Gauche n’a peur de rien !

Monsieur Michel Rinaldi, secrétaire de la fédération de Haute-Garonne des conseils de parents d’élèves (FCPE), juge le soutien scolaire proposé par l’UMP 31 comme étant «indécent, provocateur, inepte».

On aurait aimé vous entendre, Monsieur, quand le Conseil Régional Midi-Pyrénées a voté une subvention de 15.000 € pour le congrès de la FCPE. Avec l’argent des autres, c’est toujours plus simple…

Il faut dire que quand les différentes collectivités locales étiquetées «rouge-rose-vert» financent à grands flots les associations plutôt apparentées à leurs idées politiques, comme de nombreuses associations de quartiers, personne ne dit rien, mais quand l’UMP 31 propose d’ouvrir le siège de sa fédération aux plus jeunes d’entre nous afin de pouvoir bénéficier gratuitement d’un service de soutien scolaire par des enseignants retraités ou en activité et par des étudiants, on s’insurge !

Cette gauche bien-pensante pense avoir le monopole de l’entraide intergénérationelle ? L’UMP n’a pas attendu de se voir donner des leçons de morale pour être un grand parti ouvert sur la société d’aujourd’hui pendant que le parti socialiste, à l’image du Président de République, se replie sur lui-même et peine à trouver ses soutiens.

Madame la conseillère générale gardez vos bonnes leçons de morale et laissez les bénévoles faire ce qu’ils veulent ! Personne ne vous oblige à envoyer vos enfants dans les locaux de l’UMP 31.

Vous qui aviez comme slogan, à l’occasion des dernières élections cantonales, « Assurons le quotidien, préparons l’avenir » contentez-vous d’assurer la gestion de notre département qui mériterait d’avoir de plus grandes ambitions pour l’avenir.

 

Frustrée de ne pas avoir eu l’idée d’une si belle initiative, la gauche locale s’insurge à grand coup de communiqués de presse et de déclarations dans les médias. Pendant ce temps, l’UMP 31 avance, la révolution civique est en marche et chacun est le bienvenu pour y participer !

Bénévoles, étudiants, retraités, lycées, collégiens, nous vous attendons !

Le chien aboie, la caravane passe…

 

 

Yoann Rault-Wita

Militant pour les valeurs de la droite

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article