Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 06:45

2011-01-10-USV-au-Conseil-Regional 9091La LGV qui relie Bordeaux à Toulouse continue à faire débat, notamment concernant le segment qui traverse Saint Jory. L’Union pour la sauvegarde des villages, a déposé hier une pétition au Conseil régional qui compte plus de 2000 signatures.

 

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 06:42

TGV_478.jpgSi la première étape des études qui vient de s'achever a permis de retenir un fuseau de 1000 mètres, la deuxième étape  consiste quant à elle à rechercher le meilleur tracé possible pour ces deux lignes nouvelles à l'intérieur du fuseau. Ce tracé sera proposé au Comité de pilotage GPSO d'ici fin 2011 puis au Ministère chargé des Transports pour approbation ; il fera ensuite l'objet d'une enquête d'utilité publique. Au cours de cette deuxième étape, la consultation du public va ainsi jouer un rôle majeur. Lire la suite

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 06:26

L’année 2011 sera l’année du choix du tracé pour le Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest, avec la proposition d’un tracé au Comité de pilotage à l'automne prochain, un tracé qui sera ensuite soumis à approbation ministérielle.
La concertation avec les acteurs locaux et la consultation du public vont donc se poursuivre en 2011 avec deux étapes importantes (comparaison des hypothèses de tracés sélectionnées et sélection d’un tracé) jusqu’à la proposition aux élus, puis aux comités territoriaux, puis au Comité de pilotage.
Je tiens à remercier tous celles et tous ceux qui participent à l’élaboration de ce projet et vous présente mes meilleurs vœux pour la nouvelle année.

Christian MAUDET, Chef de la mission GPSO

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 13:21

L'année politique en 2011 sera marquée en Haute-Garonne par la dernière élection des conseillers généraux avant l'application de la réforme territoriale en mars 2014.

Front de gauche

Patrick Boube (Aurignac), Jean-François Subercaze (Luchon) ; Ludivine Bastoul (Blagnac) ; Martine Versevy (Boulogne-sur-Gesse) ; Raymond Silvand (Cadours) ; Bernard Bagnéris (Castanet) ; Cyril Binot (Cazères) ; Estelle Antoina (Cintegabelle) ; Monique Marconis (Fronton) ; Daniel Baurès (L'Isle-en-Dodon) ; Véronique Blanstier (Lanta) ; Dominique Escouboué (Montastruc) ; André Morere (Muret) ; Georges Picard (Revel) ; Daniel Vicente (Rieumes) ; Mélaine Quillot (Rieux) ; Bruno Miquel (Saint-Gaudens) ; Philippe Gimenez (Saint-Martory) ; Nicolas Borot (Toulouse I) ; Monique Durrieu (Toulouse III) ; Jacques Rouquayrol (Toulouse IV) ; Bernard Toucouère (Toulouse VII) ; Jean-Paul Pla (Toulouse XII) ; Elisabeth Lavernhe (Toulouse XIII) ; Xavier Lambert (Toulouse XIV) ; François Tolsan (Tournefeuille) ; Chantal Picard (Villefranche-de-Lauragais).

Parti socialiste

Jacques Leclerc (canton de Boulogne) ; Alain Julian (Cadours) ; Muriel Pruvot (Castanet) ; Christian Sans (Cazères) ; André Laur (Montastruc) ; Francis Laffont (Rieumes) ; Jean-Raymond Lepinay (Saint-Gaudens) ; Joseph Lafuste (Saint-Martory) ; Claude Raynal (Tournefeuille) ; Pierre Izard (Villefranche-de-Lauragais) ; Marie-Christine Lafforgue (Toulouse I) ; Jean-Michel Fabre (Toulouse IV) ; Jean-Jacques Mirassou (Toulouse VII) ; Maryline Sodeville (L'Isle-en-Dodon) ; Maryse Vezat (Rieux-Volvestre) ; Zora El Kouatheri (Toulouse XII) ; Sébastien Vincini (Cintegabelle) ; Ghislaine Cabessut (Fronton) ; Daniel Ruffat (Lanta) ; Henri Denard (Luchon) ; Alain Bertrand (Muret) ; Martine Martinel (Toulouse III) ; Christophe Bégué (Toulouse XIII) ; Sandrine Floureusses (Toulouse XIV) ; Denis Oltra (Revel).

PRG

Pour l'heure, le PRG a désigné trois candidats : Bernard Keller (Blagnac) ; Christiane Maury (Rieumes) ; Pierre-Nicolas Bapt (Toulouse XII).

Europe Ecologie-Les Verts

Odile Boutemy (Aurignac) ; Hugo Durou (Luchon) ; Georgette Sauvaire (Blagnac) ; Sophie Handshutter (Boulogne) ; Catherine Revaux (Cadours) ; Marie-Régine Bardoux (Castanet) ; Manuel Granier (Cazères) ; Yves Fromenot (Cintegabelle) ; Georges Labouysse (Fronton) ; Emmanuel Edon (Lanta) ; Guy Bonhomme (L'Isle-en-Dodon) ; Francine Ricouart (Montastruc) ; Christian Valade (Muret) ; Marie Chiocca (Revel) ; Michel Latuga (Rieumes) ; Gérard Jaeger (Saint-Gaudens) ; Hélène Chesse (Toulouse I) ; Xavier Bugot (Toulouse III) ; Jean-Michel Pugnière (Toulouse IV) ; Cécile Péguin (Toulouse VII) ; Colette Charbonne (Toulouse XII) ; Patrick Jimena (Toulouse XIII) ; Ludvina Kempf (Toulouse XIV) ; Stéphane Renaux (Tournefeuille) ; Dominique Barès (Saint-Martory) ; Julien Faessel (Villefranche). Les cantons de Saint-Martory, Fronton et Toulouse XIV, sont réservés à des candidats du Partit occitan (POC). Un candidat sera désigné le 11 janvier sur Rieux.

UMP

Arnaud Landemaine (Aurignac) ; René Rettig (Luchon) ; Pierre Médevieille (Boulogne-sur-Gesse) ; Odile Roudié (Cadours) ; Gérald Lagacherie (Castanet) ; Jean Delcassé (Cintegabelle) ; Thierry Fourcassier (Fronton) ; Claudette Vergnes (Lanta) ; Véronique Millet (Montastruc-la-Conseillère) ; Francis Costes, conseiller général sortant DVD (Revel) ; Jennifer Courtois (Rieumes) ; René Giès (Rieux) ; Frédéric Fauchart (Saint-Martory) ; Christine de Veyrac (Toulouse I) ; Stéphane Diebold (Toulouse III) ; Marie-Hélène Mayeux Bouchard (Toulouse IV) ; Jean-Michel Lattes (Toulouse VII) ; Christophe Alvès (Toulouse XII) ; Jean-Jacques Bolzan (Toulouse XIII), Frédéric Bar (Tournefeuille). Désignation en cours sur les cantons de Toulouse XIV, Blagnac, Cazères, L'Isle-en-Dodon, Muret et Saint-Gaudens.

Front national

Le FN présentera des candidats dans tous les cantons. Ils sont en cours de désignation.

MPF

Un seul candidat a été désigné, soutenu par l'UMP : Jean-Guillaume Jamin (Villefranche-de-Lauragais).

Nouveau centre

Les centristes ne devraient présenter qu'un seul candidat : Patrick Aubin à Tournefeuille.

Debout la République

DLR ne présentera que six candidats : Jean-Pierre Michas (Cadours) ; Jean-Louis Thomas (Montastruc) ; Gérard Couvert (Toulouse I) ; Alain Ségui (Toulouse VII) ; Serge Henne (Toulouse III) ; Rose-Marie Alarcon (Toulouse XII).

MoDem

Les candidats du MoDem devraient être présents sur 8 cantons : Jean-Bernard Castex (Boulogne) ; Antoine Lavaux (Montastruc) ; Gérard Arnaudé (Rieux) ; Olivier Charles (Toulouse I) ; Claude Claverie (Toulouse III) ; Christian Bressan (Toulouse VII). Une femme reste à désigner sur Toulouse IV. Le maire MoDem de Castanet, Arnaud Lafon, se donne « 90 % de chances de se présenter sur le canton ». Mais ce sera sans étiquette.

Lutte ouvrière

LO ne désignera pas de candidats.

Nouveau parti anticapitaliste

Le NPA vient d'adresser un courrier au Front de gauche et LO pour susciter des candidatures communes. En cas de refus, le NPA affirme qu'il sera présent « dans plusieurs cantons ».

La Dépêche du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Cantonales 2011
commenter cet article
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 08:40

Les responsables de l’association Union pour la Sauvegarde des villages déposeront au conseil régional et à RFF (Réseau Ferré de France) une pétition regroupant un milliers de signatures émanant d’habitants et d’entreprises appuyant la proposition du tracé le long de l’autoroute pour la future LGV entre Toulouse et Montauban.

Métro Toulouse du 101110 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 07:43

Le collectif « Union pour la Sauvegarde des Villages » vient de déposer un recours gracieux contre l’arrêté  préfectoral qui lançait la procédure de consultation du public sur le tracé du fuseau D de la future ligne à grande  vitesse. Selon ces militants, il y a une rupture de l’égalité de traitement entre le fuseau D retenu par Réseau ferré  de France et celui alternatif plébiscité par certaines associations.

 20 Minutes Toulouse du 100111

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 06:17

TGV_477.jpgNombre de dossiers dans les tiroirs depuis des années, majeurs pour la vie de la commune, ont atteint le haut de la pile en cette année 2010. Le projet d'aménagement de la zone d'Ametzondo a connu un coup d'accélérateur et le dossier sensible de la LGV a régulièrement fait la une de l'actualité régionale. Le 6 janvier dernier à Mouguerre, commune, rappelons-le, concernée par le fuseau de ligne à grande vitesse, la société Fondasol dépêchée pour sonder les sols a dû rebrousser chemin se heurtant aux opposants à la LGV ainsi qu'au maire de la commune, Roland Hirigoyen. Une victoire qui marque le début d'un long bras de fer dont les rebondissements jalonneront, à n'en pas douter, l'année 2011.

De manière plus tangible, à l'image du reste du monde, les catastrophes naturelles et plus spécifiquement à Mouguerre, les inondations, ont marqué cette année 2010. Les années se suivent et se répètent mais contrairement aux inondations de 2009, concentrées essentiellement quartier du port, 2010 a vu plusieurs quartiers victimes de glissements de terrains : Oyhenartia, le chemin de la carrière, le chemin de Basoilar, l'école Sainte-Marie, la salle paroissiale. Le ballaste de la voie ferrée ayant à nouveau cédé, quartier du port, celui-ci a de nouveau été noyé sous les eaux entre Ibusty et les Salines.

Vers la tranquillité

L'année 2010 a donc été l'année de tous les chantiers dans ce secteur en vu d'y supprimer les problèmes récurrents d'inondabililité. Fin 2009, Roland Hirigoyen avait annoncé : « Les investissements nécessaires pour réaliser ces ouvrages grèveront de manière significative les finances communales pour de nombreuses années ». Les intempéries de juin 2010 ont tristement confirmé que, malgré un coût élevé, ces ouvrages étaient devenus urgents et indispensables. L'année 2011 qui verra s'achever une bonne partie des travaux devrait signifier la tranquillité retrouvée pour les habitants du quartier du Port.

Des habitants qui ont eu à faire face à un autre traumatisme en 2010, d'ordre économique cette fois et dont les répercussions dépassent les frontières du Port : la fermeture des Salines, entreprise emblématique du quartier qui a définitivement fermé ses portes le 30 septembre dernier. Gageons que les entreprises installées sur la zone du Centre européen de fret en 2010 constituent par leur dynamisme une éclaircie à l'horizon 2011.

Le Sud Ouest du 100111
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 06:12

Le maire et le sous-préfet ne sont pas d'accord sur l'application des textes de loi.

Le sous-préfet, Laurent Nuñez et le maire de Mouguerre, Roland Hirigoyen ne sont décidément pas d'accord à propos de la manifestation anti-LGV dont cette commune a été récemment le théâtre. Par le biais de « Sud Ouest », ils débattent courtoisement, mais fermement.

Le sous-préfet ne pouvait, selon le maire, lui reprocher de n'avoir pas préalablement transmis à la sous préfecture l'arrêté municipal d'interdiction de la circulation sur ce chemin de Hodia aux véhicules de plus de 3,5 t, puisque « la circulaire préfectorale du 7 décembre 2009 indique que les actes relatifs au pouvoir de police du maire sont transmissibles au contrôle de légalité, à l'exception des décisions relatives à la circulation et au stationnement ».

« C'est surtout la loi et notamment l'article L. 2131-2 du Code général des collectivités territoriales, rappelé en effet par une circulaire préfectorale de la fin 2009, qui exclut du champ de l'obligation de transmission les actes de police du maire relatifs à la circulation et au stationnement », réplique le sous-préfet.

« Dans les faits, ajoute Laurent Nuñez, les arrêtés interdisant la circulation des véhicules de plus de 3,5 t sur les voies conduisant aux sondages pris par les communes ont parfois été transmis (Ustaritz, Saint-Pierre-d'Irube) et d'autres ne l'ont pas été (Urrugne, Ascain), ce qui ne modifie en rien leur caractère exécutoire tant qu'ils n'ont pas été annulés par le juge administratif. »

Le cas de Mouguerre est, aux yeux du sous-préfet, différent « puisque l'arrêté a été pris le jour même, après le début des opérations de sondage […] Cet arrêté était en réalité destiné à interdire les opérations de sondage en cours et constitue à mes yeux un détournement de pouvoir. Quoiqu'il en soit, l'ensemble de ces arrêtés sera déféré et le juge administratif tranchera », conclut le représentant de l'Etat.

Le Sud Ouest du 100111
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 09:37

TGV_476.jpgLes Frontonnais ont été nombreux à répondre à l'invitation de la municipalité vendredi soir pour assister à la cérémonie des vœux à l'espace Gérard-Philipe.Marie-Hélène Champagnac, maire de Fronton, rappelle que Fronton grandit, sa population est aujourd'hui de 5455 habitants, mais demeure une ville à la campagne. Elle souhaite une bonne année aux Frontonnais et la bienvenue aux nouveaux habitants de la commune.

Les dernières réalisations

Les dernières réalisations prennent en compte le développement durable, la station d'épuration équivalent 8500habitants est parfaitement opérationnelle, ainsi que les équipements sportifs de Martrassou avec le gymnase et le terrain synthétique récemment inaugurés, l'éclairage public voit ses lampes remplacées, les services municipaux sont installés dans les locaux flambants neuf de la zone de la Dourdenne...

La gendarmerie a été agrandie, de nouvelles classes de l'école élémentaire ont vu le jour, la nouvelle crèche et la halte garderie vont être inaugurées le mois prochain, les services enfance jeunesse sont gérés par une association spécialisée. De nombreuses actions ont été menées vers le social, l'activité économique...

Des projets pour 2011

Des projets sont en cours pour 2011, une nouvelle école élémentaire route de Villaudric, l'OMPCA en partenariat avec l'état et les commerçants, réfection des rues, des parkings, plan d'accessibilité pour les handicapés, l'ouverture de nouvelles zones d'urbanisation, la LGV suivie de près par les élus. Une année décisive pour la mise en place de l'intercommunalité (12 communes).

2011: la prudence budgétaire s'impose

Si 2011 s'annonce encore comme une année difficile, il faudra maitriser les dépenses, les finances de la commune sont saines, mais il faut rester prudent a- t-elle conclu. Elle annonçait dans la page sportive la participation de Vincent Guindani au Dakar et son bon parcours faisant honneur à Fronton dans ces contrées lointaines. Un buffet dînatoire arrosé de la cuvée du Dakar clôturait cette soirée conviviale très appréciée de la population.

La Dépêche du Midi du 090111

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 09:27

TGV_475.jpgLa galette de l'UNPI 47 (Union nationale de la propriété immobilière de Lot-et-Garonne) avait bon goût, hier au restaurant Saint-Jacques, cadre des vœux de cette composante du paysage immobilier du département. Les membres ont apprécié que les propriétaires et copropriétaires soient enfin reconnus et invités régulièrement aux instances locales et départementales d'autant que trois Lot-et-Garonnais sur cinq sont des propriétaires privés, a souligné leur président, Jean Ferrando.Cette reconnaissance intervient à un moment où des enjeux cruciaux marquent l'année et les prochaines.

Reconnus comme interlocuteurs privilégiés

Localement, dans le débat en cours et les décisions sur le tracé et l'aménagement de la Ligne à Grande Vitesse et la gare LGV, l'UNPI 47 a sa place à tenir, a estimé RFF (Réseau ferré de France) en la reconnaissant comme interlocuteur privilégié des propriétaires privés dans les réunions de travail.

Localement toujours, la fiscalité locale qu'elle soit communale, intercommunale, départementale et régionale, préoccupe le comité directeur : « Nous devons tout tenter pour juguler les dépenses locales, les dénoncer, s'opposer aux inégalités, aux gabegies et a toujours plus d'interventionnisme et faire privilégier économies et investissements d'avenir », a suggéré Jean Ferrando à ses collègues.

La réforme fiscale annoncée, l'incidence patrimoniale et immobilière nécessitent une « vigilance, une réactivité de tous les instants», a estimé Jean Ferrando.

Grenelle2.- L'UNPI 47 veut accompagner les mutations engendrées par le Grenelle 2 de l'environnement en étant « actifs pour obtenir des performances énergétiques, participer aux économies d'énergie, bénéfiques pour tous ».

Les participants considèrent toujours que les rapports locatifs sont toujours aussi déséquilibrés à leur détriment. Ils demandent l'équité. Ils estiment également que leur droit de propriété est régulièrement attaqué.

La Dépêche du Midi du 090111

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article