Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 09:20

2013-06-06-Reunion-Publique-Municipales-2014 1713Jean-Luc Moudenc,député de la Haute-Garonne et candidat à la mairie de Toulouse en 2014 a répondu présent jeudi 6 juin à la salle des fêtes à l’invitation du candidat local aux municipales Georges Deneuville.Devant une centaine de personnes, Georges Deneuville, fraichement investi par l’UMP et ayant reçu le soutient de plusieurs mouvements, a d’abord pris la parole pour faire son bilan de la politique municipale actuelle où il a pointé notamment «l’absence d’entente sur le BUN, les lacunes des infrastructures municipales comme les crèches, les installations sportives et les problèmes liés à une urbanisation massive».Il a donné quelques lignes de son projet municipal, en particulier «la dynamisation du centre-ville, le refus de l’urbanisation à outrance et la priorité donnée à l’accueil de nouvelles entreprises et de nouveaux commerces de proximité».Jean-Luc Moudenc a ensuite pris la parole pour parler de la communauté urbaine et de son pouvoir grandissant qui lie encore plus le destin de Toulouse à celui des communes périphériques.

Le candidat à la mairie de Toulouse a dénoncé «un développement urbain qui se fait au détriment des citoyens sans consultation suffisante, entrainant une baisse sensible de la qualité de vie».Au niveau des finances, le député a tiré la sonnette d’alarme. Enfin, sur le sujet majeur des transports il s’est engagé à rediscuter le BUN et le BHNS en accord avec les habitants concernés si la droite et le centre remportaient les élections l’an prochain.

Tout comme Georges Deneuville, Jean-Luc Moudenc a conclu son discours en appelant au «rassemblement le plus large possible au sein de listes d’union dès le premier tour pour faciliter les chances de victoire en mars 2014».

La Dépêche du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Launaguet Espoir Avenir
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 05:45

TGV 150Selon le magazine Lyon Capital, les conclusions du rapport Duron, qui devrait être dévoilé le 26 juin, seront sans appel. Toulouse serait perdante…

C’est le magazine « Lyon Capitale » qui le dévoile : dans un article daté du 16 juin sur leur site internet, le journal indique que le rapport de Philippe Duron, député-maire de Caen (PS) et président de la Commission Mobilité 21 chargé de hiérarchiser les projets de transport, « devrait enterrer la création de nouvelles lignes LGV, rejoignant par là les conclusions du rapport Bianco qui préconisait, en avril, de s’atteler à la mise en place de trains circulant à 200 km/h sur voies normales (contre plus de 300 km/h pour les TGV) ». 

Pire, selon le magazine lyonnais : un membre de la commission Duron aurait expliqué, en substance, que « plusieurs chantiers en cours, comme la ligne Paris-Bordeaux ou Le Mans-Rennes, obèrent les capacités d’investissement dans les années à venir, et même au-delà de 2020″. Paris-Bordeaux… sans même être question de Toulouse.

Le pessimisme serait de mise alors que le rapport Duron devrait être dévoilé, selon une source proche du dossier, le mercredi 26 juin prochain.

Cliquez ici pour avoir accès à l’article paru sur le site lyoncapitale.fr

 

La Voix du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 17:45

commission-emploi.pngLe nombre de chômeurs ne cesse de croître au niveau national et la Haute-Garonne n’est pas épargnée.

Tout doit être entrepris pour circonscrire la pandémie.

La Commission emploi, formation, apprentissage s’efforcera de vous informer et de vous aider.

La Commission emploi, formation, apprentissage de l’U.M.P. 31 se fait en étroite collaboration avec les délégués de circonscriptions désireux de collaborer à cette action.

Réfléchir, proposer et agir : c’est avec beaucoup d’humilité mais une grande détermination que nous mettons notre engagement à votre service.

N’hésitez pas à nous contacter (et en parler autour de vous), pour de plus amples renseignements et pour nous aider à faire avancer au mieux cette mission innovante au sein de notre famille politique ainsi qu’au plan national.

Comptant sur votre adhésion à cette initiative,

Soyez assuré(e), Madame, Mademoiselle, Monsieur, Cher(e) ami(e), de nos sentiments dévoués.

Pour nous contacter : CEFA31@gmx.fr

http://cefaump31.wordpress.com/ 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 16:43

 

jean françois copéChère Amie, Cher Ami,

Partout où je vais à leur rencontre, les Français me rappellent constamment que nous devons agir.

Oui, l'UMP doit être la première force d'opposition de notre pays et dénoncer la politique destructrice de François Hollande et de son gouvernement : dépenses publiques, fiscalité, investissements, travail, pouvoir d'achat et sécurité, tous les indicateurs sont dans le rouge !

L'UMP doit aussi être la première force de proposition, capable de dessiner un projet courageux pour redresser notre pays et redonner un espoir aux Français.

Ne pas agir, c'est laisser la gauche mener la France à l'échec et à la faillite. Etes-vous prêt à prendre ce risque ?

Pour que François Hollande change radicalement de politique, un avertissement électoral sévère devra lui être adressé dès 2014, à l'occasion des élections municipales.

Mais sans attendre, vous pouvez dès aujourd'hui exprimer votre opposition et votre inquiétude pour votre avenir et celui de vos proches en rejoignant l'UMP, comme des dizaines de milliers de Françaises et de Français l'ont déjà fait.

Votre engagement est indispensable pour défendre nos idées, nos valeurs et faire entendre notre voix. Il est essentiel pour dénoncer avec le plus de force possible l'échec de la Gauche, si catastrophique en un an seulement, et commencer à construire un projet d'avenir ambitieux et rassembleur pour notre pays.

Je compte sur vous. Merci.

Bien fidèlement,

Jean-François COPÉ
Président de l'UMP

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 05:50

logo-ump.jpgCher(e) ami(e),

Dans le cadre des actions que mène notre fédération sous l’impulsion de son président  Jean-Luc MOUDENC, nous avons souhaité mettre en place une commission « Emploi-Formation-Apprentissage » au sein de l’UMP 31.

Cette commission, composée de militants et d’élus a pour objectif :

De vous accueillir, vous renseigner, vous accompagner  et  tenter de trouver des solutions à vos attentes dans les domaines de l’emploi, de la formation et de l’apprentissage.

A cet effet, la Commission Emploi-Formation-Apprentissage (CEFA) est en mesure :

-       De développer des partenariats avec les acteurs locaux de l’emploi et de la formation,

-       D’exercer le rôle d’interface entre les acteurs locaux de l’emploi, de la formation, les actifs, les demandeurs d’emplois, les jeunes diplômés ou non, les entreprises, les institutions…

-       D’animer des ateliers portant sur ses compétences auprès des entreprises, salariés, demandeurs d’emplois et élus désireux de recevoir des informations.

Cette commission ne se substitue en aucun cas aux organismes officiels, les obligations de tous et notamment des demandeurs d’emploi demeurent inchangés.   Toutefois l’interlocuteur privilégié de la CEFA constituera un lien complémentaire, à votre bénéfice.

Afin de mener au mieux ses missions, la CEFA est en contact permanent avec nos représentants nationaux qui nous informerons des nouvelles mesures en faveur de l’emploi et auprès desquels elle assurera un reporting des éléments pertinents de nature à améliorer la situation de l’emploi dans nos circonscriptions et dans notre Pays.

Notre gouvernement à réalisé de grandes avancées en matière d’emploi et de formation :

  • L’exonération de charges sociales et d’impôt des heures supplémentaires,
  • L’amélioration de la Convention d’assurance chômage (pour aider les Français à retrouver des emplois, l’Etat et les partenaires sociaux ont repensé les outils de reclassement),
  • L’augmentation de l’indemnisation de l’activité partielle,
  • L’extension du contrat de transition professionnelle (CTP),
  • L’amélioration de la convention de reclassement personnalisé (CRP),
  • La création du fonds d’urgence de la formation professionnelle,
  • La création du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP),
  • Le plan d’urgence pour l’emploi de jeunes,
  • Les mesures visant à encourager la prolongation d’activité des seniors.

Tout est perfectible et ensemble, nous construirons votre avenir.

La CEFA tiendra des permanences dans les locaux de la fédération UMP 31 à l’adresse suivante :

l’UMP de Haute-Garonne

4 Rue Gabriel Péri – 31000 Toulouse

Tel : 05.34.45.17.30

PRENDRE   RENDEZ-VOUS  AUPRES DE   MME  BONETTO  OLGA   A  LA PERMANENCE  U M P 31

 

La CEFA sera animée par Monsieur Eric BEGUE, coordinateur. Ce travail se fera en lien étroite collaboration avec les délégués de circonscriptions désireux de collaborer à cette action.

Réfléchir, proposer et agir : c’est avec beaucoup d’humilité mais une grande détermination que nous mettons notre engagement à votre service.

N’hésitez pas à nous contacter (et en parler autour de vous), dès à présent, pour de plus amples renseignements et pour nous aider à faire avancer au mieux cette nouvelle mission innovante au sein de notre famille politique ainsi qu’au plan national.

Comptant sur votre adhésion à cette initiative,

Soyez assuré(e), Madame, Mademoiselle, Monsieur, Cher(e) ami(e), de nos sentiments dévoués.

UMP31

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 05:30

moudenc-79.jpgLes groupes d’Amitié France Saint-Siège de l’Assemblée nationale et du Sénat se sont rendus au Vatican ce week-end. Jean-Luc Moudenc, député de la Haute-Garonne et candidat à l’élection municipale de Toulouse en 2014, était du voyage.

«Nous avons été reçus durant une demi-heure par le pape François dans la salle Clémentine, un lieu magnifique tout en marbre. Nous avons pu avoir un échange avec lui. Il a répondu de façon très claire. C’est un homme chaleureux, souriant, sans manière», explique-t-il par téléphone depuis l’aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle, où il attend un avion pour Toulouse.

Le pape François devait à cette occasion livrer un message «d’amitié, de relation de confiance entre les responsables de la vie publique et ceux de l’église catholique». «Nous avons évoqué le principe de laïcité. Pour lui, ce principe ne doit pas signifier l’hostilité à la réalité religieuse. Ou l’exclusion de la religion du champ des débats publics qui animent la vie publique. Il nous a aussi dit qu’il était de notre devoir, en tant qu’élus de la nation, de contribuer à l’amélioration de la vie de nos concitoyens», souligne Jean-Luc Moudenc.

«Il nous a souligné aussi que notre tâche, qui consiste à proposer des lois, à les amender ou, même à les abroger, est certes technique et juridique. Selon lui, il est nécessaire de leur insuffler un supplément d’âme, ce quelque chose qui ne reflète pas uniquement les modes et les idées du moment, mais qui leur apporte l’indispensable qualité qui anoblie la personne humaine. Le pape François nous a suggéré de promouvoir la fraternité», rapporte le député de la Haute-Garonne.

La Dépêche du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Jean Luc Moudenc Député
commenter cet article
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 17:43

saint-gaudensweb.jpgÀ moins de 300 jours des prochaines élections municipales, petit tour départemental des communes qui peuvent changer de couleur politique en mars 2014.

Ce sont encore de longs mois qui séparent l’électeur des élections municipales des 9 et 16 mars 2014. Mais d’ores et déjà, les appareils politiques sont entrés dans la phase active des préparatifs et ont suffisamment avancé leurs intentions et combinaisons pour que soit analysé ce qui pourrait en découler.

Si la primatie de la gauche devrait bien résister à un contexte national que la droite attend très favorable, il n’empêche que les situations de quelques communes s’annoncent propices à l’alternance et pourraient permettre au centre et à la droite de (re)prendre quelques positions. À l’inverse, la gauche peut légitimement lorgner de nouvelles conquêtes.

Parmi les situations annonçant d’ores et déjà un jeu ouvert, figure celle qui se met en place à Toulouse.

Parce que grande ville nationale, elle sera plus qu’ailleurs en Haute-Garonne conditionnée par le contexte national. Le dernier sondage BVA donne le maire sortant Pierre Cohen (PS) favori avec 52 % mais, en progression de 5 points par rapport à une précédente mesure, son challenger Jean-Luc Moudenc (UMP) peut continuer d’espérer. Avec 9 %, d’intentions de vote, le FN et une triangulaire sont tout autant à surveiller qu’une possible désunion de la gauche au premier tour, laquelle priverait Pierre Cohen d’une bonne dynamique de premier tour.

Colomiers, deuxième ville du département, le suspense va être à son comble. Karine Michelet-Traval (PS), qui va tenter de succéder à Bernard Sicard, est concurrencée par Patrick Jimena (EE-Les Verts) et François Dumas (socialiste dissident) de mèche avec le Front de gauche. Dans une commune clairement à gauche, où l’UMP a peu de chances, l’une de ces trois listes arbitrera nécessairement le second tour après une campagne qui promet de sales coups et des règlements de comptes liés au climat particulièrement affairiste du marigot local. Le candidat Jimena, dont la probité n’est pas encore engagée, peut rêver d’un scénario analogue aux cantonales de 2011, lequel lui avait permis de triompher de Christophe Bégué (PS), alors maire-adjoint de la commune.

Les jeux sont également ouverts dans les deux sous-préfectures, Muret et Saint-Gaudens.

À Muret, une candidature du maire d’Eaunes Alain Sottil à la tête d’une liste d’union UMP/UDI dans une ville de centre-droit serait une sérieuse menace pour le maire-sortant, André Mandement (PS). Mais il reste à savoir si UMP et UDI s’entendront sur le profil de Sottil…

À Saint-Gaudens, la situation est pire pour le sortant Jean-Raymond Lépinay (PS) qui voit poindre la possible candidature de Jean-Yves Duclos (divers gauche) ; celui-là même qui l’avait battu aux cantonales de 2011 et même devancé sur le territoire saint-gaudinois. L’éternelle division de la droite locale, entre le candidat investi par l’UMP Franck Ferjoux et l’ancien maire Philippe Perrot, ne manquera pas de profiter à Duclos.

C’est en Lauragais que l’on trouve d’autres grandes chances de bascule.

D’abord à Saint-Orens-de-Gameville ou l’ancienne candidate aux législatives Dominique Faure (UDI) a réussi à réunir la droite pour tenter de barrer la route à une gauche unie en 2008 par le communiste Christian Sempé.

Chez les voisins de Castanet-Tolosan c’est l’exact inverse qui pourrait se produire. Le sortant Arnaud Lafon (MoDem), bien que sans doute soutenu par l’UMP, fera face à une gauche unie autour d’une tête de liste restant à déterminer et une liste sans étiquette conduite par d’anciens co-listiers du maire sortant.

Dans le même secteur lauragais, Auterive peut également connaître l’alternance si l’ancien maire de la commune et ex-député RPR Jean-Pierre Bastiani (UMP) concrétise son envie de retour en politique comme on l’entend de plus en plus.

Également conditionnée à une possibilité : la situation de Rieumes, où la gauche à des problèmes de famille. La possible candidature de la conseillère générale divers droite Jennifer Courtois serait une menace pour Christiane Maury (PRG).

La droite peut aussi croire en ses chances à Launaguet, au nord de Toulouse où Georges Deneuville (UMP) et le dossier brûlant du Boulevard urbain nord (BUN) pourraient avoir raison d’Arlette Sylvestre (PS).

Quoique ce sera plus dur, Vincent Novès (UMP) sera un sérieux concurrent d’Alain Fillola (PS), maire sortant de l’un des derniers bastions de droite du département : Balma.

Dans une moindre mesure les villes de Plaisance-du-Touch et de Cugnaux sont à surveillées en raison de divisions à gauche.

A Cugnaux, le maire sortant Philippe Guérin (PRG) est contesté pour sa candide gestion de la reconversion de l’ancienne base de Francazal et un projet autant décrié que coûteux de centre culture. La gauche pourrait se ranger derrière son homonyme Pierre Guérin (PS), récemment débarqué de sa délégation aux finances.

Article paru dans Voix du Midi Toulouse en kiosque du jeudi 13 juin au mercredi 19 juin 2013.

Toute l’info politique de Toulouse et de la Haute-Garonne, c’est dans Voix du Midi chaque jeudi.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 17:53

jean françois copéAprès les événements malheureux que notre famille politique a connu en 2012, nous avons souhaité apaiser les tensions et préparer l’avenir. Grâce à vous, l’UMP est le premier parti de France, notre devoir est de le rester. 

Cette capacité que nous avons à surmonter nos crises c’est à vous, les militants, que nous la devons. C’est avec vous que nous pourrons reconquérir le cœur des Français et ouvrir une voie d’espérance pour tous les Français. 

Aujourd’hui, nous devons nous rassembler autour des deux seules missions qui nous incombent : s’opposer aux mauvaises décisions du gouvernement socialiste et proposer une autre politique aux Français pour incarner demain l’alternance. Plus que jamais, la situation économique et sociale du pays nous commande d’être responsables et de nous mettre entièrement au service de la France. 

C’est pour pouvoir nous concentrer sur ces missions que nous avons décidé de refonder les statuts de notre mouvement afin de les rendre solides et cohérents et de placer la démocratie et la transparence au cœur du fonctionnement de l’Union.

Parce que la légitimité de l’UMP vient de ses militants, le Bureau politique, réuni hier en présence de François Fillon, a décidé à l’unanimité de soumettre à votre approbation les textes qui organiseront l’UMP pour les prochaines années. Ces textes sont le résultat consensuel des travaux de la Commission de révision des Statuts, qui a réuni pendant trois mois les élus représentant toutes les sensibilités du Mouvement. 

En plus de ces textes, dont je vous invite à découvrir le détail sur www.congres-ump.fr, un calendrier d’application sera soumis à votre approbation. Pour tenir compte des prochaines élections locales, qui impliquent que nous soyons tous mobilisés, il vous sera proposé que le renouvellement des instances locales de l’UMP ait lieu après les élections sénatoriales de 2014 et qu’il ne soit pas procédé à un nouveau vote pour le Président de l’Union en septembre prochain. Si vous le décidez ainsi, la prochaine élection du Président de l’UMP aura lieu en novembre 2015 au terme du mandat actuel. Enfin, nous vous proposons également de renouveler le bureau politique de l’UMP pour tenir compte de toutes les sensibilités de l’Union. 

Un scrutin électronique se déroulera les vendredi 28, samedi 29 et dimanche 30 juin prochains. Vous pourrez voter à partir de l’ordinateur de votre choix ou dans les permanences de l’UMP qui seront ouvertes pour l’occasion. Dans les prochains jours vous recevrez davantage de précisions sur le déroulement du scrutin, notamment dans le prochain numéro du Magazine de l’Union. 

Ce vote est très important pour l’UMP. Il doit tourner la page de querelles dépassées et préparer l’avenir en dotant notre Mouvement d’institutions solides et démocratique. Avec François Fillon et l’ensemble des responsables de l’UMP, nous comptons sur votre mobilisation.

Bien amicalement et fidèlement,

 

Jean-François Copé
Président de l'UMP

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 06:25

moudenc-78.jpgL’ancien maire de la ville a décidé de repartir à la conquête du Capitole. Interrogé par les équipes de Radio Kol Aviv et du Journal Toulousain, il s’est montré très offensif. Au menu : les transports (« nous relancerons donc tous nos projets métro »), la sécurité (« Toulouse est la seule grande ville à avoir refusé de développer la vidéo-protection ») et les municipales (Sur C. de Veyrac : « Si elle n’entend pas ce message, elle sera à côté de la plaque ! »).

 

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 06:12

TGV 150Alors que le projet de la ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse patine, le maire de Toulouse, Pierre Cohen, a été reçu hier à 12 h 30 à l’Elysée pendant une heure pour évoquer le dossier avec le Président de la République, François Hollande. Selon son entourage, François Hollande se serait montré «très à l’écoute» : «Il s’est dit convaincu de la nécessité de la LGV pour Toulouse et de l’intérêt que ça représentait pour la quatrième ville de France» explique-t-on au Capitole.

Présidée par le député PS Philippe Duron, une commission baptisée Mobilité 21 a été chargée de faire le tri parmi 70 grands projets d’infrastructures de transport ; elle doit restituer ses propositions à la fin du mois.

Sans attendre les conclusions de la commission Duron, François Hollande a réaffirmé que «la LGV Bordeaux-Toulouse figure parmi les dossiers prioritaires du schéma national des infrastructures de transport (Snit) puisqu’il est l’un des plus avancés et réunit toutes les conditions pour aboutir». Pierre Cohen a rappelé les éléments qui plaident en faveur de la LGV : «Le projet est financé ; les études ont montré qu’il était économiquement viable ; les élus sont d’accord ; le tracé est défini et accepté».

De son côté, la députée européenne Christine de Veyrac, candidate UDI à la mairie de Toulouse, s’est montrée préoccupée par les obstacles qui jalonnent le projet de LGV : «Malgré sa rencontre, ce jour avec le Président de la République, le Maire de Toulouse n’a pu obtenir l’assurance de la réalisation de ce projet». La parlementaire centriste vient de lancer une pétition en ligne, demandant «à tous ceux qui partagent cette vision de faire entendre leur voix sur le site www.tgvtoulouse.fr ».

La Dépêche du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article