Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 07:27

TGV_897.jpgUne délégation du Cade s’est rendue au premier Forum contre les “grands projets inutiles”, organisé par le mouvement italien No TAV (“Non LGV”) à Venaus-Busseleno (Val de Susa) du 26 au 30 août. A cette occasion, le mouvement No TAV, en lutte contre un projet de LGV entre Lyon et Turin, a rassemblé près de 300 participants venus d’Italie, d’Allemagne, de l’Etat espagnol, de l’Hexagone ou d’Irlande, et qui ont débattu autour de dix grands projets européens.

Après la signature en janvier 2006 à Hendaye d’un texte commun à de nombreuses associations européennes, cette journée a marqué une étape supplémentaire dans l’organisation de la lutte européenne contre la prolifération de grands projets d’infrastructures en Europe jugés “inutiles”.

Des points communs

Lors de la présentation des dix projets européens, un certain nombre de points communs ont été mis en avant : “On a notamment constaté que dans tous ces pays, des projets de LGV, d’infrastructures ferroviaires, d’autoroutes, d’aéroports, de plateformes pétrolières et de gazoducs sont planifiés sans concertation avec la population, ce qui est contraire à la convention Aarhus [sur l’accès à l’information, la participation du public au processus décisionnel et l’accès à la justice en matière d’environnement, signée le 25 juin 1998 par 39 Etats, ndlr]”, relève la représentante du Cade, Martine Bouchet. “Les citoyens ont la volonté de s’engager, de réaliser des solutions alternatives, mais on ne leur reconnaît pas ce droit démocratique. Il n’y a, en outre, aucune prise en compte des propositions alternatives avancées et qui, globalement, disent stop à l’infrastructure jetable et favorise l’entretien des structures déjà existantes, datant souvent d’il y a 20 ou 30 ans”.

Derrière ces grands projets de construction lancés à tour de bras, les associations pointent du doigt les intérêts à peine cachés de quelques banques et grandes entreprises privées ainsi que de politiciens. “Ces gros investissements servent à faire tourner la machine à béton, en somme”, reprend la militante. “Les populations concernées n’en retirent aucun bénéfice”.

Le mouvement s’organise

A l’issue de cette rencontre, les participants ont pris une série de décisions pour se doter d’outils et de moyens communs (site Internet et vidéos) pour la convergence de leurs actions, dont la reconduction annuelle de ce forum dans la perspective d’une participation au Forum social mondial de Tunis en 2013, par exemple. Les bases d’une seconde “Journée européenne contre les grands projets inutiles” ont d’ores et déjà été posées. L’avantage ? Donner une dimension européenne aux événements locaux. Ainsi, la participation à la manifestation prévue à Paris en novembre prochain avec les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Nantes) a été annoncée.

Le Journal du Pays Basque
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 07:01

TGV_896.jpgUne centaine de personnes a assisté hier soir à la première réunion de concertation pour l'aménagement des voies ferrées entre Saint-Jory et Matabiau. Cette ligne qui doit accueillir le TGV en 2020 suscite un peu d'inquiétude.

« Mon jardin donne sur la voie. Comment va se faire l'insertion des nouvelles lignes ? Des expropriations sont-elles prévues ? » Inquiète, la jeune femme, propriétaire d'une maison à l'ouest de Matabiau, était venue assister à la première réunion de concertation publique sur le projet d'aménagement de la ligne Saint-Jory/Toulouse, afin d'être fixée. Elle est repartie de la médiathèque plutôt rassurée. « Le réseau est relativement large. On n'ambitionne pas d'aller au-delà de nos emprises » a précisé Jean-Michel Aubeleau, chef de projet pour RFF (Réseau Ferré de France). Si les Toulousains se réjouissent de voir enfin arriver le TGV qui, en 2020, leur permettra de monter à Paris en trois heures, les riverains de la future LGV veulent, eux, des précisions sur l'élargissement de la ligne à quatre voies. Hier soir les questions fusaient, portant sur les conséquences de ce chantier d'envergure pour les habitants, les nuisances sonores à redouter, l'impact éventuel sur l'environnement naturel du canal latéral… Une centaine de personnes assistaient à cette réunion de lancement de la concertation publique. La présentation du projet a duré environ une heure. Un exposé agrémenté de diapositives assez explicites, notamment sur les trois variantes possibles, à l'est ou à l'ouest des voies actuelles. La seconde partie de la soirée a fait place au débat, le principe étant de donner la parole au public afin qu'il exprime ses préoccupations et ses suggestions. Des riverains, le président du quartier Borderouge, un urbaniste, un élu de Castelnau sont intervenus. Les enregistrements de ces réunions seront versés au dossier de l'enquête publique clôturée fin 2 012. La concertation publique sur ce projet d'envergure ne durera qu'un mois. Une concertation à grande vitesse, rondement menée par RFF. Six autres réunions sont programmées jusqu'au 29 septembre. Les deux prochaines ont lieu vendredi 2 septembre à 19 heures au centre d'animation de Lalande et lundi 5 septembre au foyer rural de Saint-Jory.


Le chiffre : 20

kilomètres > voies. La concertation publique, jusqu'au 29 septembre, porte sur l'élargissement à 4 voies des 20 km de ligne ferroviaire entre Saint-Jory et Toulouse-Matabiau. Sur le parcours les haltes de La Vache, Lalande, Lacourtensourt, Fenouillet, Saint-Jory et Castelnau d'Estretefonds seront réaménagées.

« Il s'agit d'un projet trois en un qui permettra d'accueillir le TGV et d'améliorer les dessertes TER et fret (...) Le projet n'est pas arrêté, beaucoup de questions sont encore sur la table » Christian Dubost, directeur régional de Réseau Ferré de France

La Dépêche du Midi

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 18:03

RFF 003La ligne à grande vitesse doit relier Toulouse à Bordeaux en 2020 et elle doit se raccorder au réseau existant sur la commune de Saint-Jory, au nord de l'agglomération toulousaine. La ligne sncf va donc passer à 4 voies sur 20 km et le réseau doit être repensé. Une consultation publique est lancée.

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 16:52

TGV_895.jpgUne concertation publique vient d'être lancée par Réseau Ferré de France (RFF) pour l'aménagement de la ligne Saint-Jory - Toulouse Matabiau. Le projet prévoit notamment le passage de cette ligne à quatre voies pour faciliter son raccordement à la future LGV entre Bordeaux et Toulouse.

Les habitants des communes de Toulouse, Fenouillet, Lespinasse, Saint-Jory, Castelnau d’Estrétefonds et des communes voisines ont un mois pour se prononcer sur le projet d'aménagement de la ligne St Jory-Toulouse Matabiau.

Il s'agit de mettre cette ligne à quatre voies pour la raccorder à la ligne à grande vitesse (LGV) qui reliera Bordeaux à Toulouse en 2020 et permettre aux TGV de pénétrer rapidement dans Toulouse. Mais RFF entend aussi repenser l'ensemble des dessertes ferroviaires du Nord de Toulouse. Ce territoire est en pleine croissance démographique et le réseau actuel est déjà quasiment saturé aux heures de pointe. Le futur projet prévoit donc un accroissement des fréquences de desserte et un réaménagement de 11 gares ou haltes.
Sept réunions publiques sont prévues jusqu'au 29 septembre et des expositions sont installées dans les mairies concernées, à la Fabrique et à la gare Matabiau. Un site internet a également été créé.

 

 

 

France 3 Sud
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 08:25

brigitte barège 33 Chers Amis,

 

C’est la rentrée ! Nous sommes heureux de pouvoir vous retrouver et nous retrouver autour de 2 événements majeurs dans notre région :

 

- la venue de Jean-François COPE à Toulouse à l’invitation de la fédération de la Haute-Garonne le mercredi 14 septembre à 20 heures à la Médiathèque de Toulouse (Espace Vanel 6ème et dernier étage).

Vous trouverez l’invitation avec les détails (buffet 17€/personne) en cliquant ici.

 

- la venue de Dominique TIAN, Député UMP de Marseille de la droite populaire pour un dîner-débat sur la lutte contre les fraudes aux aides sociales à la suite du dépôt de son rapport – le vendredi 30 septembre à 19heures30 - salle des fêtes du Carreyrat à Montauban (buffet 10€/personne).

 

Merci de bien vouloir faire part de cette invitation à toutes les personnes qui seraient intéressées et ne manquez pas surtout de réserver.

 

 

Très cordialement et à bientôt

 

 

Brigitte Barèges

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 07:15

TGV 150Projet L'aménagement de la voie ferrée entre Matabiau et Saint-Jory sur la ligne de départ

Avec un coût situé entre 500 et 600 millions d'euros, c'est l'un des plus lourds projets d'infrastructure de la décennie. La concertation sur l'aménagement de la voie ferrée entre Matabiau et Saint-Jory commence aujourd'hui. A l'horizon 2020, il s'agit de mettre à quatre voies cette ligne qui n'en compte que deux ou trois selon les tronçons. Cette augmentation de gabarit répond à une double utilité. « La première est de permettre aux trains à grande vitesse de pénétrer rapidement dans Toulouse, ce qui serait délicat vu les conditions de saturation actuelle de la ligne », explique Christian Dubost, le directeur régional de Réseau ferré de France (RFF), le maître d'ouvrage. L'autre promesse est celle de pouvoir cadencer les trains, façon RER, dans le Nord de l'agglomération et y compris dans Toulouse .

Insertion difficile
Grâce au réaménagement de 11 gares ou haltes, l'objectif est de créer des « trains omnibus de proche banlieue » qui passeraient par exemple tous les quarts d'heure entre Saint-Jory et Matabiau. Ainsi les habitants de la route de Launaguet seraient à 4 minutes de Matabiau et bénéficieraient d'une halte interconnectée à la ligne B du métro. Des prévisions alléchantes pour les transports collectifs même si RFF ne s'attend pas à un chantier facile. Car, en milieu ultra-urbanisé, les scénarios d'implantation des nouvelles voies sont assez limités. Par endroits, elles longeront de près le Canal latéral dont il faudra préserver les cheminements piétons. Les riverains voudront aussi être protégés du bruit.

20 Minutes Toulouse

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 07:01

TGV_894.jpgDepuis hier et jusqu'au 29 septembre, le projet d'un élargissement à quatre voies entre Saint-Jory et Matabiau est soumis à une concertation publique. Expositions des solutions retenues et réunions publiques vont se succéder.

Après des mois de réflexion, Réseau Ferré de France (RFF) présente sa copie aux habitants concernés par l'aménagement de la ligne Saint-Jory-Toulouse-Matabiau. « C'est la première fois que l'on va présenter aux riverains les solutions retenues pour le projet, c'est donc important d'avoir un retour », explique-t-on du côté de RFF. La concertation publique, qui a officiellement débuté hier, constitue une des dernières étapes avant la clôture des études.

Un projet de grande envergure

Les aménagements se font dans le cadre de l'arrivée, à l'horizon 2020, d'une ligne grande vitesse qui mettra Toulouse à trois heures de Paris. « Le nord de l'agglomération est une zone en pleine croissance mais quasi saturée, surtout aux heures de pointes. Nous pourrions ainsi améliorer la fréquence de passage ». La solution retenue est d'ajouter deux voies supplémentaires à la ligne ferroviaire, qui n'en compte que deux actuellement. Dans le cadre de la concertation, trois scénarios sont proposés au public pour l'insertion des nouvelles voies et trois autres concernant les fréquences de desserte. Sans compter des travaux d'aménagement des gares traversées.

RFF a d'ailleurs mis en place toute une batterie de moyens de participation, à la mesure du projet à l'étude : panneaux explicatifs, réunions publiques, internet… La réunion de ce soir, en présence de Martin Malvy permettra notamment de débattre d'une meilleure interconnexion entre la ligne B du métro et la halte de la route du Launaguet.


Comment participer ?

En assistant aux réunions publiques : la première a lieu à Toulouse ce soir à 19 heures à la médiathèque José-Cabanis. Du 29 août au 29 septembre, des expositions détaillant les scénarios se tiennent également à la Fabrique et à la gare Matabiau, pour Toulouse, la mairie annexe de Lalande, mairies de Saint-Jory, Lespinasse et Fenouillet et la maison de la culture de Castelnau-d'Estrétefonds. Il est possible d'y consigner son avis sur les registres. Renseignements sur www.toulouse-saintjory.com

La Dépêche du 300811
Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 09:30

Ump logoJean-Luc Moudenc, Président de l'UMP 31, Laurence Arribagé, Chargée de Mission Départementale et les 10 Délégués de circonscription, Christelle Maury, Bernard  Bousquet, René Giés, Roger Savoye, Jean-Marc Valette, René Rettig, Jean-Loup Lefrançois, Christophe Alves, Elisabeth Pouchelon et Pierre Lattard vous invitent à participer à

La Fête départementale de la Fédération UMP de la Haute-Garonne

en présence de

Jean François Copé, Secrétaire  général du Mouvement Populaire

 

Le mercredi 14 septembre 2011

à 20 h à la Médiathèque de Toulouse

(Espace Vanel, 6ème et dernier étage).

Arche Marengo - 1, allée Jacques Chaban-Delmas - 31500 TOULOUSE

Cette réunion sera suivie d’un buffet républicain ouvert à tous sur réservation

Participation : 17 € ; jeunes de moins de 26 ans : 10 €

 

Coupon Réponse - Plan d'Accès

 

Pour tous renseignements complémentaires n'hésitez pas à contacter la Fédération UMP 31

au 05 34 45 17 30. La fédération est ouverte du lundi au vendredi de 15h00 à 19h00

UMP 31, 6, rue Gabriel Péri – 31000 Toulouse. contact@ump31.fr  

 

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 07:50
Ump logoChère Amie, Cher Ami,


Veuillez trouver en pièce jointe la convocation pour le Comité Départemental extraordinaire du 14 septembre 2011.
En vous souhaitant bonne réception,
Cordialement,

Jean-Luc MOUDENC
Président du Comité Départemental

Laurence ARRIBAGE
Chargée de mission départementale

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 07:39

jean françois copé-copie-1Il y a un enseignement majeur à tirer de la crise de l’endettement des Etats que nous affrontons aujourd’hui: face aux crises, c’est le courage politique et la solidité des dirigeants qui font la différence. Ainsi, alors que les agences de notation ont retiré leur triple A aux Etats-Unis –sanctionnant l’incapacité du Congrès américain à agir sur la dette-, la France a, au contraire, su conserver cette prestigieuse notation « AAA ». Ce n’est pas un hasard, mais un signe de crédibilité de la politique conduite par Nicolas Sarkozy depuis 2007.

Notre crédibilité a encore été renforcée par le plan de réduction des déficits lucide, responsable, courageux et solidaire qu’a présenté le gouvernement, ce mercredi 25 août : 1 milliard d’économies supplémentaires dès 2011 et 11 milliards en 2012, qui vont nous permettre de tenir nos engagements de maîtrise de la trajectoire de la dette publique tout en sauvegardant tous les dispositifs en faveur de la croissance, de l’emploi et du pouvoir d’achat. C’est à ce prix là que notre pays pourra préserver son potentiel de croissance, mettre fin aux attaques des spéculateurs et conserver sa notation « AAA », gage de sa crédibilité financière et de la soutenabilité de notre dette sur le long terme.

Ce plan renforce encore le contraste avec un PS dont le cynisme apparaît de jour en jour comme de plus en plus coupable. Le Parti Socialiste ne cesse de faire preuve d’une regrettable immaturité. Comment, en pleine crise, le PS peut-il se payer le luxe de refuser le vote d’une règle d’or budgétaire, meilleur garde fou contre les déficits à l’avenir ? Un principe que même l’Espagne socialiste, si chère au cœur du PS, a lui-même décidé d’adopter ? Voter la règle d’or, ce n’est pas un gadget électoraliste, c’est tout simplement s’inscrire dans une démarche d’intérêt national.

L’ouverture des universités d’été de la Rochelle est le moment pour nous d’interpeller le PS en lui posant trois questions fondamentales qui sont les marqueurs de son absence de crédibilité : confirme-t-il, au risque de ruiner notre système, le retour de la retraite à 60 ans ? Confirme-t-il qu’il veut remettre en cause la fusion, pourtant indispensable, entre les départements et les régions ? Et enfin confirme-t-il, malgré la crise, son programme fou et coûteux (50 milliards de nouvelles dépenses infinancées, 300 000 emplois jeunes, allocation universelle pour les 18-25 ans, abandon de la règle du « un sur deux » dans la fonction publique…) ?

L’heure de vérité a sonné. Lors de l’élection présidentielle, les Français vont pouvoir juger qui est en mesure de tenir la maison France, de les protéger de la crise et de préparer l’avenir de leur enfant.

UMP

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article