Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 08:59

moudenc-37.jpgUn nouveau mouvement jeune fait son apparition dans le paysage politique toulousain. Si l’UJP (Union des jeunes pour le progrès) existe nationalement depuis 1965, il manquait à l’appel une fédération en Haute-Garonne. Sous l’impulsion d’un étudiant, Niels Rolland, l’erreur est désormais réparée pour cette association dite « gaulliste sociale». Le 20 décembre dernier, cette jeune équipe a convié le député Jean-Luc Moudenc pour un café politique dans le cadre du mythique « Père Louis». Répondant à des questions uniquement posées par des jeunes passionnés par la politique, on a senti l’ancien pensionnaire du Capitole plus « relâché » qu’à l’accoutumée, n’hésitant d’ailleurs pas à faire référence à ses propres années estudiantines : « On est toujours amoureux de sa jeunesse » a-t-il lancé à cette assistance d’un soir. Il a également profité de cette tribune pour attaquer sèchement Pierre Cohen et son bilan : « Certains confondent l’idéal avec l’idéologie. Et je ne supporte pas l’idéologie capitoline. » Pour illustrer les dogmes dans lesquels le Capitole se serait enfermé, Jean-Luc Moudenc met en avant le dossier de la sécurité : « Ce sera le sujet le plus clivant de la prochaine campagne. C’est le problème n°1 à Toulouse, et en 2014 nous proposerons un sujet très élaboré. Beaucoup seront surpris ! » Notons que le MJT (Mouvement des Jeunes Toulousains) d’Etienne Cardeilhac Pugens était présent lors de cette soirée.

Un article complet sera disponible dans le « Journal Toulousain » qui paraîtra le 4 janvier prochain.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article

commentaires