Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 05:33

Jean-Michel-Lattes.pngJean-Michel Lattes, porte-parole de « Toulouse Avenir », et ancien adjoint du Capitole sous la mandature Douste-Blazy/Moudenc, a souhaité réagir à notre dossier de la semaine dernière : « Nos élus, ces nantis ? Nous dévoilons leurs salaires ». Il nous déclare son patrimoine et attaque…

Je ne suis plus élu mais je souhaitais intervenir sur votre étude relative aux patrimoines des élus. Par transparence, je vous indique que je perçois 3700 euros par mois en tant que Maître de Conférences Hors classe, que je perçois une indemnité complémentaire de 2500 euros par an en tant que directeur du SUIO, que je perçois environ 2500 euros par an d’heures sup et que selon les années je touche 2000 euros/an de droits d’auteur. Je suis propriétaire de ma maison à Toulouse achetée en 1998, reconstruite après AZF en 2001 et dont le crédit va jusqu’en 2014. Elle est évaluée à 400 000 euros. J’ai enfin hérité de la maison de ma mère dans les Pyrénées. Elle est évaluée à 270 000 euros.

Cela étant dit, je me permets de relever deux erreurs – à mon sens – dans votre présentation.

 

 

1. Vous ne dites rien de la retraite de parlementaire de Pierre Cohen. Celui-ci ayant effectué 3 mandats, il perçoit de fait – en plus – 4644 euros / mois.

Ce système résulte du mode de calcul très favorable des retraites parlementaires

Bien que cela ne participe pas à votre analyse, tout cela est à compléter par la retraite Fonction Publique, monsieur Cohen ayant été ingénieur de recherche à l’UPS.

 

2. Concernant Monsieur Borgel, ce n’est que très récemment, sous pression médiatique, qu’il a renoncé à son mandat de Conseiller régional d’Ile-de-France. L’absence de mention officialisant cette démission laisse supposer que l’on en est à l’enregistrement de la démission. De fait, entre Juin et Avril 2013, Monsieur Borgel aura perçu 3000 euros par mois sur ce mandat. On note en outre qu’il était le seul Président de Sem de la Région et qu’il dirigeait la Société d’aménagement et d’équipement de la Région parisienne. Il percevait 21000 euros par an pour cette fonction qu’il n’a quittée – toujours sous la pression des réseaux sociaux – que le 21.01.13

Le Journal Toulousain

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Toulouse
commenter cet article

commentaires