Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 15:00

moudenc 26Vendredi dernier 20 juillet, je me suis rendu sur le site de SANOFI Toulouse et, deux heures durant, j’y ai rencontré l’Intersyndicale des salariés.

Je leur ai exprimé ma totale solidarité avec leur farouche volonté de se battre pour préserver le site toulousain du Groupe.

Alors que SANOFI se porte très bien et engrange des milliards de bénéfices, je ne peux approuver une démarche qui, sans le dire franchement :

- méprise l’excellence du terreau scientifique de notre ville,

- nie l’efficacité du centre de recherche toulousain de SANOFI, tant son histoire que ses résultats,

- ne pratique ni un vrai dialogue social, ni une véritable concertation, au sujet de l’avenir du site,

- tourne le dos à son engagement dans l’Oncopôle au lieu de mettre à profit cette perspective pour créer du développement,

- prévoit un démantèlement du site au profit tantôt d’une externalisation, tantôt d’une concentration ailleurs, de ses moyens de recherche,

- obéit à une logique de rentabilité financière outrancière et de court terme, au lieu d’organiser les inévitables adaptations dans le cadre d’un vrai projet industriel de développement.

Les responsables politiques locaux, parlementaires et exécutifs des collectivités, par delà leurs différences, doivent s’unir et parler d’une même voix pour défendre la pérennité du site SANOFI de Toulouse.

Le Gouvernement, au nom de l’Etat, doit peser de tout son poids dans le même sens, à travers les deux leviers dont il dispose : les crédits impôt-recherche (130 millions d’euros pour SANOFI en 2011) et les autorisations qu’il délivre pour la mise en marché des médicaments sur le territoire national.


Jean-Luc MOUDENC

Député de la Haute-Garonne

Maire de Toulouse de 2004 à 2008

Partager cet article
Repost0

commentaires