Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 07:59

TGV_1351.jpgSTRES et AZS ont organisé une réunion publique mardi soir au foyer rural autour des problèmes concrets posés par la LGV et les alternatives possibles. Deux membres du collectif Val de Garonne (Jacky Bernardin et Patrick Puech) ont exposé en long et en large les arguments de RFF, les ont démontés et ont même pointé les omissions, les à peu près (pour ne pas dire poudre aux yeux et inexactitudes) de RFF en s'appuyant, d'une part sur les données de l'opérateur et d'autre part sur une étude faite par le cabinet Clarenco. Le bon sens et la situation économique voudraient que ce projet onéreux soit abandonné (8 milliards d'euros actuellement, en 2005 RFF tablait sur 2,9 milliards ! combien dans 2/3 ans ? alors que la rénovation des lignes existantes est chiffrée à 2 milliards). Ce coût exorbitant qui met le kilomètre LGV au prix de 2 maisons de retraite ou de 4 collèges, ne serait en outre dépensé que pour une minorité de voyageurs : de 5 à 6 %, qui vont de Paris à Toulouse et retour, alors que la majorité des voyageurs prend le train tous les jours sur de courtes distances pour travailler ou voyager dans leur région. Vitesse, prix des billets, terres agricoles disparues, bien d'autres sujets ont été évoqués. Les participants ont posé des questions, apporté des témoignages et promis de rester mobilisés.

La Dépêche du Midi

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article

commentaires