Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 11:42

mairie 01Jusqu'à présent, Michel Avellana était resté discret sur la question. Sans infirmer les annonces concernant une possible candidature pour l'élection municipale anticipée, il ne les avait jamais officiellement confirmées non plus. Aujourd'hui, l'ancien élu de l'équipe du maire, Henri Miguel, démissionnaire, sort de son silence. Comme les autres candidats qui seront présents face au maire sortant, Henri Miguel, l'UMP Thierry Fourcassier ou l'ancien maire Ivan Thiébaut, il sillonne le marché pour rallier des électeurs à sa cause. Mais il vient également de rédiger un communiqué de presse sous le nom de sa liste «Alternative Saint-Jory» dans lequel il explique les raisons de son choix. Cette liste qui, dit-il, «comporte une vingtaine de membres» doit donc en accueillir encore neuf pour être complète. En attendant, Michel Avellanna veut «avancer». Dans cet avant-goût de profession de foi, il conteste d'abord «la gestion du maire actuel», mettant en avant «son attitude autoritaire» et «un comportement d'une autre époque». Il n'épargne pas au passage Thierry Fourcassier et «l'opposition enfermée dans un antagonisme systématique provoquant des conflits». Au passage, il donne un coup à l'ancien maire dont la gestion, selon lui, «avait laissé Saint-Jory dans une position délicate». Petit rappel : le maire était parti en laissant de douloureuses dettes derrière lui.

Michel Avelanna propose donc «l'expérience de la gestion communale, le vécu de personnes du milieu associatif, une vision nouvelle» pour «une autre méthode de gestion de la commune». Il souhaite également «Bâtir une vraie identité pour la ville, caractérisée par sa dispersion, optimiser la place de Saint Jory dans Toulouse Métropole». Et, lu au fil des promesses faites aux Saint-Joryens, «développer la politique sociale pour intégrer et aider les personnes en difficulté, recréer un lien entre la commune et ses seniors, mettre l'accent sur une vraie politique de la jeunesse (sport, loisirs, infrastructures…), revitaliser le tissu économique en s'appuyant sur les commerçants, les agriculteurs, les artisans et les entreprises, la mise en place de projets liés à l'écologie» etc.

Rappelons que l'élection anticipée, dont la date devrait très prochainement être donnée par la préfecture, a pour origine les démissions de tous les élus de l'opposition ayant entraîné un quorum insuffisant pour la tenue du conseil municipal.

La Dépêche du Midi

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Région
commenter cet article

commentaires