Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 17:58

sabrina-suze-01.jpgAussonne pourrait connaître une campagne plus incertaine que prévue… Une jeune trentenaire y sème déjà le trouble, et des divisions apparaissent dans la majorité. Zoom sur un nouveau visage.

C’est un espoir de la politique haut-garonnaise qui s’est lancé le défi de renverser la majorité socialiste d’Aussonne. Sabrina Suze du haut de ses 34 ans, jeune mère de famille, est prête à incarner l’alternance dans cette commune : « Je suis convaincue de pouvoir faire mieux », nous confie l’intéressée par ailleurs très critique vis-à-vis du maire sortant, Lysiane Maurel. « Si elle n’est pas réélue, ce sera aussi due à son comportement. Elle a déjà usé trois DGS (directeur général des services, ndlr) et il y a eu plusieurs démissions d’élus. Elle irrite beaucoup et il pourrait y avoir un vote sanction. » Il se murmure d’ailleurs que l’ex-adjoint PRG Frédéric Salaün serait en train de constituer une liste dissidente à celle soutenue par le PS. Sabrina Suze n’est pas novice en politique, « dès 18 ans, j’ai commencé à militer », et sévit déjà dans l’opposition de cette commune aux côtés de Julien Ferte, qui était la tête de liste de 2008 : « Je suis assurée de tout son soutien et notre complémentarité est un atout majeur dans cette campagne. Nous sommes en parfait accord sur les actions à tenir. » Pour ces élections municipales, la jeune femme mène une liste sans étiquette : « Une commune ne peut pas être gérée par un parti, et mon programme sera celui des Aussonnais. » Sur le fond, la candidate s’inquiète de la problématique posée par la circulation, d’autant plus que le futur Parc des Expositions n’aidera pas à fluidifier la situation, bien au contraire : « Aucun aménagement routier n’a été prévu. » Dans le porte-à-porte qu’elle mène actuellement avec son équipe (« c’est une première dans une campagne politique dans notre ville »), l’actuelle conseillère municipale d’opposition note une interrogation de la population concernant la fiscalité locale, et des critiques très fortes quant à la relation entretenue aujourd’hui par les élus de la majorité avec les Aussonnais : « Dans 99% des cas, les gens sont remontés. » Si Sabrina Suze ne veut pas encore dévoiler son programme, elle en évoque bien volontiers certains contours pour exemple : « Il faudra un vrai parc pour les enfants et une piste cyclable reliant la commune au site d’Airbus. » La dynamique de la campagne semble d’ailleurs porter cette trentenaire qui précise que sa liste est déjà bouclée : « Nous sommes en permanence sur le terrain. Les gens nous accueillent avec plaisir et nous avons également un très bon retour des commerçants. » Ce sera donc un combat de femmes qui devrait se tenir à Aussonne de manière pourtant… viril : « Je propose que les candidats fassent une déclaration de patrimoine avant le scrutin. Je défends la transparence en politique », lance Sabrina Suze comme un défi au maire en place. En janvier, elle tiendra sa première réunion publique, comme pour mieux signifier que l’élan insufflé ne retombera pas avant le mois de mars. Preuve que le résultat sera sans doute plus serré qu’en 2008… L’incertitude plane déjà sur la ville.

Thomas Simonian

 

 

Parmi les colistiers déjà annoncés : Stéphane ZOCCA , Christine ODORICO,  Martine CAVALLIN, Stéphane LACLAU, Nathaly CHESTITCH et Yann CALOT

 

Le Journal Toulousain

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Municipales 2014
commenter cet article

commentaires

agence Web 06/01/2014 17:11


C’est bien d'avoir une femme comme ça félicitation elle mérite plus que ça bravo et bonne continuation