Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 18:11

xavier-proust.jpgHier soir, en tant que secrétaire départemental adjoint de l'UMP31, j'ai eu l'honneur d'accueillir notre député européen Franck Proust dans notre fédération où nous avons débattu en toute simplicité de l'Europe avec les militants présents.

Selon le député, la France doit apprendre à jouer "plus collectif" avec ses partenaires faute à une perte d'aura aux causes multiples : bilan négatif de F. Hollande à l'international, montée des extrêmes en France aux dernières élections européennes, grosse baisse de régime du couple franco-allemand depuis la fin du tandem Merkel-Sarkozy.

A ce titre, la volonté de placer Pierre Moscovici comme commissaire européen est un non sens-absolu : comment celui qui n'a réussi aucune réforme en France à Bercy pendant 2 ans pourra-t-il entraîner avec lui des pays qui ont fait des efforts considérables ces dernières années pour remettre sortir leurs finances du rouge ?

On pense entre autres au Portugal où les fonctionnaires ont accepté une baisse de 40% de leur rémunération.

Plus globalement, l'Europe doit se montrer plus unie et plus forte dans les échanges commerciaux si elle veut tirer son épingle du jeu :

* si nous n'acceptons pas le dumping dans l'Union Européenne alors nous devons être plus fermes sur l'entrée en Europe de produits dont les entreprises bénéficient de subventions d'Etat, on pense par exemple, aux panneaux photovoltaïques chinois.

* nous devons impérativement conclure un European Buy Act comme les Etats Unis ont fait un American Buy Act. En visite l'après-midi dans les locaux d'Airbus, le député s'est étonné que des compagnies aériennes fleurons de l'aviation européenne n'aient pas plus d'Airbus dans leur flotte, idem pour l'aviation militaire.

Enfin, sur la question problématique de la concurrence du travail intraeuropéenne, le député a rappelé que nous avons construit l'Europe pour être plus forts ensemble et non pour se battre à l'intérieur.

La nouvelle circulaire sur les travailleurs détachés protège désormais l'emploi dans chaque pays car le personnel employé dans un pays tiers est assujetti au code du travail local, il revient maintenant à l'Inspection du Travail de faire respecter la réglementation.

Pour conclure, le Député a appelé chacun à ne pas rejeter sur l'Europe tous les maux français : ce n'est pas la faute de l'Europe si nos entreprises souffrent d'un trop plein de charges sociales ou si nous n'avons toujours pas effectué certaines réformes nécessaires au bon fonctionnement de la nation.

La soirée s'est conclue chaleureusement par le traditionnel verre de l'amitié.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article

commentaires