Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 06:33

TGV_624.jpgLes représentants de Liséa, la filiale du groupe Vinci, concessionnaire de la LGV, et ses deux entités Coséa et Mesea, ont présenté, le 23 mars au LCR de La Couronne, une maquette virtuelle (en 3D) de la future ligne à grande vitesse.

Ils ont également détaillé le calendrier des travaux, en présence du maire Jean-François Dauré. La fin des études d'acquisitions foncière est prévue cette année, les travaux d'infrastructures et de génie civil entre 2012 et 2014, les travaux d'équipement ferroviaires en 2015, les premiers essais en 2016 et la mise en service en 2017.

Trois secteurs concernés

Les travaux pour la mise en service de la LGV s'étalent sur 45 km, dont 5 km de raccordement à la ligne existante (avec construction de cinq ouvrages mixtes). Trois secteurs sont concernés : le pont de Galland, la route de Claix et le village de Laffont.

La projection virtuelle du futur environnement a suscité de nombreuses questions à la soixantaine de personnes réunies. Elles concernaient les façades des habitations, la piste cyclable prévue sur le pont, la hauteur du mur de soutènement, les nuisances sonores etc.

Même si le but de cette réunion « n'était pas de discuter sur des points précis », la majorité des personnes présentes attendaient des réponses. Les intervenants se sont donc efforcés de fournir des informations concrètes concernant notamment les niveaux de décibels et la vitesse des machines. Ils ont également annoncé que les problèmes des propriétaires de jardins, garages, clôtures, piscines, etc. liés à la future LGV seront étudiés au cas par cas, à partir du début du mois d'avril.

Par ailleurs, afin d'informer au mieux la population, un site Internet verra le jour en septembre. Une application smartphone, un journal et des panneaux d'informations implantés sur l'ensemble des secteurs concernés compléteront ce dispositif.

Des réunions régulières seront aussi organisées avec la municipalité, les riverains et les associations.

Le Sud Ouest du 310311
Partager cet article
Repost0

commentaires