Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 08:28

jean-francois-cope-04.jpgFrançois Hollande vainqueur dimanche 6 mai de l'élection présidentielle avec 51,8 à 52 % des voix, selon les estimations publiées à 20 heures, la droite tente de préserver son unité tout en visant les prochaines élections législatives.

La droite espère éviter la division, après la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle dimanche.

Nathalie Kosciusko-Morizet, rend hommage à Sarkozy

La défaite est amère pour l'UMP, mais ses cadres sont déjà dans l'après-6 mai. Sur Twitter, la porte-parole de Nicolas Sarkozy, NKM a appelé la droite à rester unie.

Jean-François Copé veut maintenir l'unité de son parti

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a lui appelé à la "mobilisation générale pour les législatives".

"Il faut se mobiliser pour ces législatives car (...) il n'est pas bien de donner tous les pouvoirs à un seul parti politique, à la gauche", a-t-il déclaré sur France 2.

 

Alain Juppé vise les législatives

Même point de vue pour le ministre des affaires étrangères, Alain Juppé.

"Nous allons repartir à la prochaine bataille, celle des élections législatives", a-t-il réagi dimanche soir.

"Nous ne renoncerons pas, bien sûr, à nos convictions, nous allons repartir à la prochaine bataille, celle des élections législatives, a-t-il ajouté. Nicolas Sarkozy a fait une magnifique campagne (…), le tsunami anti-Sarkozy n'a pas eu lieu".

Jean-Pierre Raffarin appelle "à plus de diversité"

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a déclaré dimanche soir sur France 2 que l'UMP devait devenir "une grande force d'opposition républicaine, qui doit être unie, rassemblée mais diverse".

"Je pense que dans le passé la gouvernance n'a pas été suffisamment diverse, je pense que dans l'avenir, il nous faut une vraie gouvernance avec plus de diversité".

Henri Guaino minimise

Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, a tenté de minimiser la victoire du candidat socialiste.

"Quand on regarde le résultat, l'écart est très faible entre les deux candidats. Il aurait suffi pour faire basculer de quelques milliers de voix. Je pense qu'en Europe c'est un cas assez unique, après ces quatre années de crise, tous les gouvernements sont balayés avec des défaites d'une ampleur qui n'a rien à voir avec ce qui s'est passé aujourd'hui".

 

Rachida Dati félicite la victoire de Hollande

Sur France 2, la maire du VIIe arrondissement, Rachida Dati, a "félicité François Hollande de son élection" et "s'est félicitée de la mobilisation des Français pour cette élection majeure".

A propos de Nicolas Sarkozy Sarkozy, son ancienne ministre de la Justice a estimé qu'il avait "rendu hommage aux Français qui se sont mobilisés de manière très émouvante et très affective".

 

Brice Hortefeux : "un sentiment d'injustice"

Sur France 2, l'ancien ministre de l'Intérieur a affirmé : "J'ai parlé à Nicolas Sarkozy, et avec Henri Guaino, et on a tous les deux un sentiment d'injustice. Tout ce qu'il a subi, enduré, les attaques politiques, personnelles. Souvenons-nous de là où on vient : on avait prédit que Nicolas Sarkozy ne serait pas au second tour."

Partager cet article
Repost0

commentaires