Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 05:45

college-03.jpgÀ l'issue d'une forte mobilisation à Fronton, les parents d'élèves ont obtenu une rallonge budgétaire du rectorat pour acheter des manuels scolaires. La situation est en revanche bloquée aux collèges Fermat et Claude-Cornac à Gratentour.

Les parents des élèves du collège Alain-Savary de Fronton ne sont pas descendus dans la rue pour rien, mercredi matin. Après une rentrée marquée par une pénurie de manuels scolaires en raison de crédits d'État insuffisants pour acheter la totalité des livres de classe, les 942 élèves de l'établissement devraient enfin disposer d'ouvrages en nombre suffisant d'ici quelques jours. Sollicités par l'établissement, les éditeurs ont accepté de fournir quelques livres gratuitement. Mais parents et enseignants ont surtout obtenu de l'inspection académique le déblocage d'un crédit exceptionnel de 4 000€. Cette somme devrait permettre au collège d'acheter les manuels d'histoire-géo, de français et d'espagnol pour les classes de 4e et 5e. Restera ensuite à trouver 2 000 € supplémentaires pour financer l'achat des livres de maths et de français des classes de 3e. Mais pour ces élèves plus question de rallonge budgétaire. « L'inspection académique a proposé à la direction de faire le tour des établissements qui ont perdu des classes pour récupérer les manuels qui dorment dans les CDI (centre de documentation et d'information) », expliquait hier Cyril Lepoint au nom du syndicat SE-UNSA.

Rien n'a encore bougé, en revanche au collège Pierre-de-Fermat à Toulouse. Dans ce collège du centre-ville, la pénurie de manuels se fait sentir de la 6e à la 3e, constate Marie Rainjonneau, déléguée FCPE (fédération des conseils de parents d'élèves). Mais la représentante des parents reste sereine. « Car chaque année il manque des livres, et chaque année le principal obtient une rallonge de budget. Un courrier a donc été envoyé au rectorat et la direction nous demande d'attendre la réponse avant d'engager une action. »

Pas d'évolution non plus au collège Claude-Cornac de Gratentour où l'équipe pédagogique « attend de faire le point avant de demander éventuellement une rallonge budgétaire. »

La Dépêche du Midi

Fronton : pénurie de livres au collège

Fronde au collège de Fronton

Collège Alain-Savary : la manif du ras-le-bol

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Fronton
commenter cet article

commentaires