Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 10:07

moudenc-95.jpgJean-Luc Moudenc (UMP) dévoilera sa liste pour la reconquête de Toulouse en novembre. Mais les premiers noms sont déjà connus.

S’il ne dévoilera qu’en novembre les 69 noms requis pour le dépôt d’une liste aux élections municipales à Toulouse, Jean-Luc Moudenc a déjà une idée bien précise de l’ossature qu’il lui donnera.

Et d’ores et déjà, avant même la constitution définitive de la liste, ceux qui ont déjà été désignés ou choisis ont été priés, cette semaine, de se mettre en campagne.

Parmi ces premiers désignés, les militants UMP. Pour la première fois dans l’histoire de la droite toulousaine, c’est par un vote interne que la formation présidée localement par J.-L. Moudenc a désigné ceux d’entre les adhérents qui intègreront la fameuse liste.

Le quatuor Chollet, Arribagé, Alvès, Escudier (UMP)

Après un vote le 28 septembre permettant de « qualifier» neuf hommes et huit femmes pour figurer en places éligibles sur la future liste, une commission de présentation des candidats (CPC) a formulé une proposition d’ordre de figuration au comité départemental de l’UMP 31, ce jeudi 10 octobre.

Le comité a approuvé le choix de cette commission présidée par Jean-Loup Lefrançois et l’ordre de présentation suivant:

Du rang 2 à 52 : François Chollet, Laurence Arribagé, Christophe Alvès, Julie Escudier, Pierre Esplugas, Brigitte Micouleau, Bertrand Serp, Charlotte Boudard, Jean-Baptiste de Scoraille, Martine Susset, Maxime Boyer, Laurent Lesgourgues, Marie Hélène Mayeux-Bouchard, Romuald Pagnucco, Annette Laigneau, Marie Déqué, Sacha Briand.

Rang 53 à 69 : Bernard Bousquet, Thierry Sentous, Ammina Abdoullah, Nicolas Bonleux, Patricia Puechblanc, Jean-François Gourdou, Sonia Cauquil, Guy Cassareuil, Nadia Didelot, Guillaume Brouquières.

Le neurologue et conseiller municipal sortant François Chollet figurera donc en très bonne place sur la liste toute comme la secrétaire départementale de l’UMP 31 Laurence Arribagé. Figureront également dans les quinze premiers de la liste, qui siègeront automatiquement dans l’opposition, en cas de défaite en mars prochain, les jeunes trentenaires Christophe Alvès et Julie Escudier.

Le juriste Pierre Esplugas, très proche de Dominique Baudis, sera également très bien placé.

Il est à noter que Danièle Damin, n’ayant pas accepté d’avoir été rétrogradée par la CPC a décidé de se retirer de l’aventure. En conséquence, Marie Déqué, qui n’avait pas été « qualifiée » par les militants est repêchée.

Partenaires: avec J.-J. Bolzan, sans Laurence Massat

Sans qu’il soit encore déterminé, un contingent de places sera réservé aux partenaires politiques du centre et de la droite: MoDem, UDI, Debout la République (DLR) et le Mouvement pour la France (MPF).

Pour ce qui concerne l’UDI, qui donnera son soutien à Jean-Luc Moudenc dans la cadre d’un accord national ces prochaines semaines, l’UMP ne prévoit pas de négocier mais de discuter sur des critères objectifs tels les derniers résultats électoraux et le nombre d’adhérents de la formation centriste.

Jean-Jacques Bolzan est pressenti pour incarner le premier UDI de la liste. Selon nos informations, un certain nombre des cadres de l’UDI 31 ne figurent déjà plus sur les tablettes de Jean-Luc Moudenc à l’instar de Laurence Massat-Guiraud-Chaumeil, malgré son poste de déléguée départementale de la formation de J.-L. Borloo.

Le Modem, de son côté, devrait être considéré à part équivalente de l’UDI, sa base militante comme son poids politique à Toulouse étant analogues voire supérieurs à l’UDI à Toulouse.

50 % de personnes issues de la société civile

L’originalité de la liste de Jean-Luc Moudenc résidera surtout dans la large part qu’il compte accorder aux personnes issues de la société civile. Ce lundi 7 octobre, le candidat UMP a d’ailleurs présenté à la presse le professeur Daniel Rougé, médecin et universitaire, doyen de la fac de médecine de Toulouse.

Jean-Luc Moudenc poursuivra ses annonces ces prochaines semaines. Selon nos informations, une personnalité de la communication et l’ancien commissaire de police Joël Azorin devrait figurer sur la liste. Jean-Luc Moudenc pourrait également faire confiance à Frédéric Brasiles, ce commerçant toulousain qui s’était opposé au tracé de la ligne de tramway Garonne.

L’astronaute Philippe Perrin, qui a déjà inscrit son engagement politique à droite, en suppléant Christine de Veyrac lors des cantonales de 2011, a également été approché.

La Voix du Midi

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article

commentaires

Jean-Marc VALETTE 22/10/2013 20:42


La 5ème circonscription compte pas moins de 32 communes de plus de 1000 habitants qui sont donc directement concernées par les scrutins de listes.


A ce jour, 18 têtes de listes ont été investies ou le seront lors du prochain Comité Départemental de l'UMP31 et les principales villes de la circonscriptions sont d'ores et déja pourvues.


Les 4 Délégués de canton sont pleinement mobilisés pour que des candidats UMP soient présents partout mais il ne leur appartient pas de communiquer à la place des candidats eux-mêmes !


La composition de la liste, l'organisation de la campagne, les thèmes qui seront abordés dans les communes ainsi que le plan de communication relève UNIQUEMENT du candidat tête de liste et de ses
colistier(e)s.


Les Délégués de Canton et moi-même sommes à leur entière disposition pour les aider, les conseiller et les épauler... mais ils restent libre de mener leur campagne comme ils l'entendent.


La discrétion observée aujourd'hui n'est donc rien d'autre que le respect d'engagements pris avec les personnes directement concernées !


Jean-Marc VALETTE


Délégué UMP de la 5ème Circonscription


06.07.95.98.44

Chanet 19/10/2013 21:54


C'est très bien de tenir informer les militants de ce qu'il se passe sur Toulouse pour les Municipales, mais pourquoi ne pas parler des villes,et, villages de la 5ème ? Aucune têtes de listes qui
soit UMP ?

Pascale Binet 22/10/2013 19:28



Pour parler des municipales sur le Canton de Fronton, il faudrait déjà avoir des informations. Ce qui n'est pas le cas pour le moment ! Les candidats ont-ils peur de se dévoiler
? De paraître avant l'adversaire ? Celui qui les chaperonne ou qui s'occupe en sous marin de l'élaboration des listes, ne se garderait-il pas les informations pour lui ou pour son tout petit
cercle d'ami(s) ? Bref, sur le Canton de Fronton ou voir la 5ème rien ne transpire pour le moment ou si peu, rien dans les journaux, le web, ... mais si vous avez des renseignements
pourquoi ne pas en faire part ! Si des articles sur Toulouse sont publiés sur le site du Canton de Fronton, c'est que si les Toulousains font confiance à Jean-Luc Moudenc, sa victoire
rejaillira sur tout le département et la région, donc sur les villages, les villes, du Canton de Fronton, la 5ème ... Alors si vous avez des nouvelles, n'hésitez pas et faites en part aux autres.