Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 11:18

DLR-MPF.jpgLes partisans de Dupont-Aignan et de Philippe de Villiers font cause commune pour les municipales. Ils étaient dans les rues de la ville, ce week-end.

Ce samedi 28 septembre, les militants gaullistes et bonapartistes de Debout La République (DLR), présidé par Nicolas Dupont-Aignan au plan national et les adhérents du Mouvement pour la France (MPF) de Philippe de Villiers, ont organisé une caravane militante en centre-ville de Toulouse.

Autour de leurs responsables locaux respectifs, Marie-Pierre Chaumette pour le MPF, Olivier Arsac pour DLR et David Saforcada pour France Bonapartiste (allié à DLR), ils ont défilé dans les grands marchés toulousains (Victor Hugo, Cristal, Saint-Cyprien, Carmes) distribuant des tracts à chaque étape.

« Monsieur Cohen n’a-t-il pas intérêt à un FN élevé pour gagner l’élection municipale grâce à une triangulaire ?»

Ils ont expliqué aux Toulousains faire le constat d’une ville à la dérive. « Nos équipes de militants ont insisté sur les éléments qui nous alarment. Si les pouvoirs publics ne réagissent pas, Toulouse ressemblera à Marseille dans moins de cinq ans. Une désagréable sensation est en train de montée dans l’opinion toulousaine : la ville n’est plus tenue, la ville échappe au contrôle des pouvoirs publics !« , explique Olivier Arsac.

Futurs partenaires de Jean-Luc Moudenc (UMP)

Comme Marie-Pierre Chaumette, Olivier Arsac dénonce que « le maire de Toulouse ne s’attaque pas aux problèmes. Monsieur Cohen n’a-t-il pas intérêt à laisser pourrir la situation pour faire monter le FN ? Monsieur Cohen n’a-t-il pas intérêt à un FN élevé pour gagner l’élection municipale grâce à une triangulaire ?».

DLR 31 et le MPF 31 proposent et appellent à une droite qui dénonce cette collusion FN-PS et une droite qui propose une remise en ordre de Toulouse.

« Nous appelons aussi à la prise en compte dans le projet de Jean-Luc Moudenc de cette dérive et de l’urgence de solutions énergiques : multiplication des caméras de videosurveillance, davantage de policiers, plus d’intérêt porté aux victimes qu’aux voyous, tolérance zéro avec sanctions immédiates (non au laxisme de la loi Taubira !). Récemment on a reproché au juge Barrié ses propos élargis à tous les Roms mais il faut retenir que la sanction a été exemplaire : un an de prison ferme, plus que ce que le parquet demandait», appui Olivier Arsac.

Selon nos informations, DLR et le MPF postule à deux places sur la liste de Jean-Luc Moudenc.

La Voix du Midi

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Municipales 2014
commenter cet article

commentaires