Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 05:30

moudenc-79.jpgLes groupes d’Amitié France Saint-Siège de l’Assemblée nationale et du Sénat se sont rendus au Vatican ce week-end. Jean-Luc Moudenc, député de la Haute-Garonne et candidat à l’élection municipale de Toulouse en 2014, était du voyage.

«Nous avons été reçus durant une demi-heure par le pape François dans la salle Clémentine, un lieu magnifique tout en marbre. Nous avons pu avoir un échange avec lui. Il a répondu de façon très claire. C’est un homme chaleureux, souriant, sans manière», explique-t-il par téléphone depuis l’aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle, où il attend un avion pour Toulouse.

Le pape François devait à cette occasion livrer un message «d’amitié, de relation de confiance entre les responsables de la vie publique et ceux de l’église catholique». «Nous avons évoqué le principe de laïcité. Pour lui, ce principe ne doit pas signifier l’hostilité à la réalité religieuse. Ou l’exclusion de la religion du champ des débats publics qui animent la vie publique. Il nous a aussi dit qu’il était de notre devoir, en tant qu’élus de la nation, de contribuer à l’amélioration de la vie de nos concitoyens», souligne Jean-Luc Moudenc.

«Il nous a souligné aussi que notre tâche, qui consiste à proposer des lois, à les amender ou, même à les abroger, est certes technique et juridique. Selon lui, il est nécessaire de leur insuffler un supplément d’âme, ce quelque chose qui ne reflète pas uniquement les modes et les idées du moment, mais qui leur apporte l’indispensable qualité qui anoblie la personne humaine. Le pape François nous a suggéré de promouvoir la fraternité», rapporte le député de la Haute-Garonne.

La Dépêche du Midi

Partager cet article
Repost0

commentaires