Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 06:35

TGV 150Évoquant la lenteur du dossier de la ligne à grande vitesse, Pierre Izard a dit redouter hier que le débat sur un nouvel aéroport de la région toulousaine ne refasse surface. «Le LGV patine actuellement. Or si on ne fait pas la liaison à grande vitesse Paris-Bordeaux-Toulouse en trois heures, la question d'un nouvel aéroport va de nouveau se poser, en particulier pour le Frontonnais.» Si ce scénario catastrophe devait se réaliser, Pierre Izard redoute une situation comparable à celle de Notre-Dame-des-Landes.

La construction d'un deuxième aéroport dans la région toulousaine avait suscité une forte opposition au début des années 2000, en particulier dans le Nord-Est de l'agglomération toulousaine où les habitants s'étaient massivement mobilisés.

Avec l'arrivée attendue du TGV, cette idée passe aujourd'hui pour enterrée.

Mais la prolongation jusqu'à Toulouse de la future LGV Tours-Bordeaux, dont les travaux ont commencé en 2012, est à présent remise en question par le gouvernement au nom du réalisme budgétaire.

Une mission composée de parlementaires et de personnalités qualifiées a été chargée d'opérer le tri dans toute une série de grands projets de liaisons ferroviaires, routières et fluviales issus du Grenelle de l'environnement sous la présidence Sarkozy. Le gouvernement juge le coût évalué des investissements (245 milliards d'euros sur 25 ans) insoutenable pour l'État et les collectivités.

Avant la remise à plat de ces grands projets, le premier coup de pioche de Bordeaux-Toulouse était prévu en 2017 pour une mise en service vers 2020.

La Dépêche du Midi

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article

commentaires