Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 05:19

cohen.jpgLa mésaventure survenue au maire de Toulouse a pris hier une tournure politique. Vendredi soir, Pierre Cohen s'était fait dérober son scooter, et avec lui des documents et un ordinateur portable, alors qu'il assistait dans le quartier Empalot à la soirée de lancement de la démolition d'un immeuble. La droite s'est engouffrée dans ce fait divers pour critiquer la politique municipale de sécurité. Leader de l'opposition UMP, Jean-Luc Moudenc a adressé un courrier teinté d'ironie à Pierre Cohen : «Par ce message, écrit l'ancien maire, je tiens à vous faire savoir combien je compatis au vol de votre scooter

[…] J'émets le souhait ardent que les auteurs de cet acte soient vite retrouvés puis punis, malgré l'absence de caméras de vidéoprotection, qui auraient pu faciliter le travail des enquêteurs voire empêcher ce larcin par leur effet dissuasif. Également, je formule le vœu que ce méfait, qui vous touche personnellement, vous ouvre les yeux et fasse sauter votre carcan idéologique.» Président du groupe socialiste au conseil municipal de Toulouse, François Briançon a vivement réagi au courrier de Jean-Luc Moudenc : «Ce niveau d'attaque n'est pas digne de quelqu'un qui veut être le maire de la quatrième ville de France. Et je sais que beaucoup, dans le propre camp de M. Moudenc, se demandent s'il est même digne d'être la tête de liste de la droite toulousaine». Pierre Cohen, qui a déposé plainte, n'avait retrouvé hier ni son scooter ni son ordinateur. Une enquête a été ouverte.

La Dépêche du Midi

Partager cet article
Repost0

commentaires