Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 06:31

laurent-wauquiez-04.jpg«Après tout ce qu'on a vécu, on se projette dans l'avenir». Un propos introductif de Jean-Luc Moudenc, candidat UMP à la mairie de Toulouse, très apprécié hier à Toulouse par Laurent Wauquiez, député-maire UMP du Puy-en-Velay, en visite politique à la fédération départementale avant une réunion militante en soirée à la salle Tolosa. «Basta ! La guerre des chefs, ça suffit, il faut redonner un nouvel élan au parti» a renchéri l'ancien ministre, très à son aise dans ces visites de terrain. «Pas en campagne pour autant», affirme cependant le jeune - 38 ans - vice-président de l'UMP, un temps donné comme candidat à la présidence du parti en cas de nouvelle élection. Oui mais voilà, le leader de la «droite sociale» l'a affirmé clairement hier à Toulouse : «L'affrontement Fillon-Copé a été suffisamment calamiteux. Je ne suis pas favorable à de nouvelles élections à l'UMP avant les prochaines échéances électorales municipales et européennes.» Sinon, Laurent Wauquiez a réaffirmé une critique tous azimuts de la politique de François Hollande tout en ayant conscience qu'un tel discours ne peut-être crédible que s'il s'accompagne d'un véritable bilan critique des dix années précédentes de gouvernement de la droite, et surtout du dernier quinquennat Rude tâche car les sarkozystes y sont farouchement opposés : «Le monde a changé. Il faut de nouvelles idées, une remise en cause, reprendre les sujets un à un, plaide pourtant Laurent Wauquiez. Et pas depuis Paris, sur le terrain, comme ici !», ajoute-t-il, «Vaste programme», aurait dit le général. En attendant, Laurent Wauquiez se pose dans le camp des rénovateurs. Au fait quel âge aura-t-il en 2022 ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article

commentaires