Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 16:36

jean françois copéFrançois Hollande est discrédité : il se confirme que la croissance pour 2013 sera proche de zéro, l'affaire Cahuzac déconsidère moralement son gouvernement, certains de ses ministres, comme Arnaud Montebourg ou Cécile Duflot, n'hésitent pas à contredire publiquement les orientations politiques qu'il a choisies. Jamais, dans l'Histoire de la Vème République, l'autorité d'un Président n'a été autant et aussi vite contestée.

Dans ce contexte, comme à chaque fois qu'il est en difficulté, François Hollande a, avec un cynisme très mitterrandien, choisi de gagner du temps et de faire diversion. Avec ses annonces sur la moralisation sur la vie publique, il tente de jeter l'opprobre sur l'ensemble des élus français et de détourner l'attention des turpitudes de la gauche et des échecs de son gouvernement. Cela ne fait que renforcer cette impression qu'il dégage d'incapacité à assumer ses responsabilités.

Je veux être clair : je suis favorable à un renforcement sévère du contrôle des revenus et du patrimoine des élus, mais je suis opposé à un déballage voyeuriste qui consisterait à entretenir un climat de suspicion continuel autour des élus et leurs familles. Ce serait ouvrir une porte de sortie à François Hollande que de jouer la surenchère avec son discours politicien sur la moralisation.

L'essentiel est ailleurs. L'affaire Cahuzac révèle combien la gauche est usée après à peine un an d'exercice du pouvoir, impuissante à apporter des réponses à la crise et incapable d'incarner un espoir pour les Français.

Face à ce marasme terrible pour notre pays, face à ce sentiment d'abandon qu'éprouvent tant de nos compatriotes, ma conviction est que l'opposition ne peut pas se contenter d'attendre de revenir au gouvernement pour agir.

C'est dans cet esprit que je viens de lancer la révolution civique de l'UMP. Je veux que l'UMP, riche de ses plus de 315 000 adhérents, et de ses milliers de permanences ancrées dans toute la France, se mette au service des Français. Je veux que l'UMP soit un nouveau lieu de fraternité, de solidarité, d'entraide et d'espérance pour les Français frappés par la crise.

Nous allons ouvrir toutes nos permanences, en nous appuyant sur les talents de nos militants, afin de proposer du soutien scolaire, de l'accompagnement aux victimes, du soutien aux personnes âgées isolées, de l'aide dans l'orientation des jeunes ou dans la recherche d'emploi… Notre ambition, c'est de lancer une dynamique citoyenne de terrain, basée sur la générosité et la responsabilité, qui compense l'immobilisme de la gauche. Le renouvellement de la vie politique ne viendra pas d'une loi sur la moralisation, mais d'un élan des forces vives du peuple de France qui se mobilisent, depuis le terrain contre la crise économique et morale. C'est la Révolution civique que nous allons construire ensemble !

Contenus liés:

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article

commentaires