Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 06:42

TGV 1339Démolition de l'ex tri postal, réorganisation de la circulation des trains et meilleure accessibilité vont transformer Matabiau à l'horizon 2015. Pour l'arrivée de la LGV. Début des travaux lundi.

Enfin, ça va bouger à Matabiau. Le président Hollande a confirmé récemment à Bordeaux la réalisation du tronçon Bordeaux -Toulouse à grande vitesse. L'enquête publique sur cet aménagement (et sur la mise à quatre voies de Saint-Jory/Toulouse) va se dérouler cette année (à la rentrée). Dès ce lundi, les premiers coups de pioche vont concrètement donner le top départ du réaménagement de la gare Matabiau avec le lancement du chantier de démolition de l'ancien bâtiment du tri postal (situé entre la gare et le pont devant la Médiathèque).

«Cette démolition va permettre de créer une nouvelle voie 1C en début d'année», a déclaré hier Christian Dubost, directeur régional de Réseau Ferré de France (RFF).

Avec le développement attendu du trafic et dans l'optique de l'arrivée de la ligne à grande vitesse à l'horizon 2020, RFF, la société propriétaires des voies et des infrastructures, va mettre en place une nouvelle organisation des circulations «en créant des blocs indépendants selon la provenance des trains», précise Christian Dubost : bloc nord-est (voies 9-10-11 sur le récent quai 6, côté Marengo) pour les trains à destination ou en provenance de Saint-Sulpice ; bloc central (voies 4-5-6-7) pour les trains Montauban-Toulouse-Narbonne (et les TGV) ; et bloc sud-ouest (voies 1-2-3, côté gare Matabiau) : trains vers l'Ariège, le Gers ou Tarbes. L'accessibilité handicapés va aussi être améliorée.

«Un chantier réalisé sans trop de perturbations sur le trafic (une partie de la gare sera fermée certains week-ends) pour une livraison au second semestre 2015», annonce Christian Dubost : «Cet aménagement permettra d'accueillir la ligne à grande vitesse sans problème. Mais nous réservons l'espace pour un aménagement à plus long terme (entre 2020 et 2040), avec des quais plus larges et deux voies en plus».

Un projet urbain de grande envergure accompagnera cette transformation de la gare, piloté par Europolia avec la communauté urbaine Toulouse Métropole, le département, la région et l'état. 50 ha accueilleront sur site bureaux, habitat et services selon un plan guide confié à une équipe d'urbanistes retenue parmi trois candidats (Busquets-Desvigne-Dutilleul ; Nicolas Michelin ou Cardette-Huet).


Le chiffre : 35

millions d'euros > pour réorganiser la gare. C'est l'investissement consacré à la création de blocs Nord-Est, Sud-Ouest et Central, indépendants selon la provenance et la destination des trains.

La Dépêche du Midi

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article

commentaires