Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 05:43

TGV 150Priorité a été donnée à la ligne LGV Bordeaux-Toulouse, annonce le site du magazine l'Usine nouvelle. Sud Ouest le laissait entendre dès avril : à l'heure des arbitrages budgétaires, la ligne la LGV Bordeaux-Hendaye n'est pas aussi prioritaire que la ligne LGV Bordeaux-Toulouse...

L'Usine Nouvelle l'affirme carrément ce mardi : "les lignes Bordeaux-Hendaye, Montpellier-Perpignan et Lyon-Turin sont repoussées aux calendes grecques". C'est à dire après 2030. Le magazine cite un proche du dossier :  "Ces lignes transfrontalières ne verront le jour que si l’Europe se décide à sortir du dogme allemand et à lancer un véritable plan de relance."

 

Comment l'Usine nouvelle peut-elle être si affirmative ? Le magazine annonce dévoiler "en exclusivité" les options retenues par la commission Mobilité 21.  "La commission Mobilité 21, présidée par le député Philippe Duron, rend ses arbitrages mercredi 26 juin".

Cette commission est chargée de faire un tri drastique parmi les 70 projets inscrits au Schéma national des infrastructures de transport (Snit). Elle va proposer de considérer deux périodes : 2020-30 et après 2030. 

La priorité du gouvernement resterait donc la LGV Bordeaux-Toulouse (environ 7 milliards d’euros).

La semaine dernière, le maire socialiste de Toulouse, Pierre Cohen, affirmait que, selon le Président de la République François Hollande, la LGV Bordeaux-Toulouse était une "priorité" et pouvait se prévaloir d'une garantie de financement.

A l'inverse, le Pays Basque est très divisé sur le projet. Ainsi, toujours en ce mois de juin, le Collectif des associations de défense de l’environnement (Cade) annonçait quand à lui que 494 personnes étaient propriétaires en indivision de terrains situés sur le tracé de la LGV...

le Sud Ouest

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans TGV LGV
commenter cet article

commentaires