Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 06:56

guillaume-brouquieres-02.jpgResponsable des Jeunes Populaires de Haute-Garonne (UMP), Guillaume Brouquières partage son temps entre ses études de Droit à l’Université Toulouse I Capitole et son engagement politique. Il a quand même trouvé cinq minutes pour répondre à nos questions décalées.

 

La pire soirée que vous ayez connue ?

La soirée du 6 mai 2012 lorsque j’ai vu le visage de François Hollande sur l’écran de la télévision. C’était pour moi très difficile car j’avais milité pendant des mois du matin jusqu’au soir pour faire passer les idées qui sont les miennes et pour défendre notre candidat, Nicolas Sarkozy. Sinon, en dehors de la politique, je me rappelle d’un soir dans un bar… une désillusion affective. Bref cela arrive !

 

Un souvenir de ce que vous avez acheté après avoir touché votre premier salaire ?

Cela remonte à quelques années mais je pense que j’ai dû acheter un essai politique… Je ne suis pas très dépensier.

 

La situation la plus délicate que vous ayez connue ?

Quand je me suis présenté à un examen sans avoir lu le cours… J’étais très mal à l’aise, surtout par rapport au professeur, car je suis très pointilleux dans mes études, comme dans la vie quotidienne d’ailleurs.

 

Votre principale phobie ?

De mal faire ce que j’entreprends.

 

Le plat que vous détestez ?

Le poisson sous toutes ses formes.

 

Une recette  de cuisine à nous conseiller ?

Les pâtes à la carbonara que je confectionne. C’est un plat très simple mais ma recette est atypique ! Je pourrais d’ailleurs la transmettre aux lecteurs intéressés !

 

Votre  destination de vacances préférée ?

La mer Méditerranée et notamment le village de Leucate que j’affectionne particulièrement. J’aime me promener en haut des falaises pendant des heures.

 

Votre endroit préféré à Toulouse…

Sans la moindre hésitation les bords de Garonne au coucher du soleil.

 

Ce que vous ne supportez pas chez les autres ?

La prétention qui va souvent de pair avec la bêtise. Flaubert disait : « La bêtise est quelque chose d’inébranlable ; rien ne l’attaque sans se briser contre elle. Elle est de la nature du granit, dure et résistante. »

 

L’animal qui vous fait peur ?

Le serpent.

 

Un souvenir de vacances ?

Mon voyage à San Diego (Etats-Unis) quand j’avais 12 ans. Découvrir cette ville de l’ouest américain était pour moi un émerveillement total.

 

La  carrière que vous n’auriez jamais pu embrasser ?

Médecin, j’ai trop de mal à encaisser les souffrances des autres.

 

Un concert qui a marqué votre vie ?

Le concert de Calogero au Zénith de Toulouse en 2011. Un artiste exceptionnel que j’apprécie énormément.

 

Quel est votre plus  grand regret ?

Ne pas avoir fait une année entière à l’étranger dans le cadre de mon cursus universitaire. Erasmus est un programme magnifique et enrichissant qui permet de rencontrer d’autres étudiants et d’autres cultures.

 

Une remarque désobligeante qu’on vous a faite récemment ?

On m’a dit, il y a quelques jours, que j’avais l’air strict et trop sérieux. Je l’ai mal pris car ce n’est vraiment pas mon style.

 

Votre film référence ?

« La ligne verte ». Un film magnifique, tellement émouvant, avec un acteur d’exception, Michael Clarke Duncan.

 

Si la fin du monde approchait, que vous empresseriez-vous de faire?

Passer tout le temps qu’il me reste avec les gens que j’aime et mes amis.

 

Propos recueillis par Séverine Sarrat

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article

commentaires