Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 16:24

jean françois copéChère Amie, Cher Ami,

Après une campagne électorale interne afin d’élire le président de l’UMP, campagne passionnante et passionnée, lundi soir, la commission indépendante d’organisation et de contrôle des opérations électorales a proclamé officiellement les résultats de ce vote, validés par les représentants des candidats.

J’ai été élu Président de l’UMP à la majorité absolue des suffrages exprimés comme l’a proclamé cette commission indépendante.

François Fillon a pris acte de ce résultat dès lundi soir. Et depuis hier il a contesté ce résultat. Cette situation provoque le trouble et l’exaspération ô combien légitimes de nos militants et de très nombreux Français donnant de notre famille politique une image absolument désastreuse.

En tant que Président de l’UMP, je suis le garant de l’unité de notre famille politique et du respect intégral de ses statuts comme cela doit être dans un Etat de droit.

Je considère, et je le dis en conscience, qu’il ne peut y avoir de suspicions sur la sincérité du vote et sur la légitimité du Président. C’est une question de morale.

C’est aussi une question d’honneur et de crédibilité pour notre famille politique dans son ensemble à un moment où nous devons nous concentrer sur notre travail d’opposition au Gouvernement socialiste.

C’est également une question de respect du vote des militants. Je reçois de très nombreux messages de très nombreux militants, de cadres qui, pour beaucoup d’entre eux m’apportent leur soutien et leur amitié, mais qui disent aussi que cette situation ne peut pas durer.

Aussi, en tant que Président de l’UMP et afin de lever toute ambigüité et de garantir la transparence totale sur cette élection, et voyant que rien ne bouge, j’ai décidé de saisir, moi-même, dès aujourd’hui, conformément à l’article 28 de notre règlement intérieur, la Commission nationale des recours qui est la seule instance habilitée à régler les différends électoraux au sein de notre famille politique.

Je souhaite que cette commission travaille dans la transparence la plus absolue.

C’est la raison pour laquelle je propose que des représentants de chacun des candidats puissent assister en tant qu’observateurs à ses travaux, ainsi que des personnalités indépendantes. Je pense en particulier, s’il veut bien l’accepter, à Alain Juppé.

A l’issue de ses travaux, la commission prendra la décision de modifier ou non les résultats qui ont été proclamés.

Et ainsi nous pourrons mettre un terme a cette situation kafkaïenne, désolante et qui n’a rien à voir avec l’idée que je me fais du combat que nous devons mener ensemble pour la France, pour nos idées et qui correspond à l’esprit du message que j’ai adressé à l’ensemble des militants dans la campagne que j’ai conduite durant ces trois mois et dont vous connaissez les résultats.

Jean-François Copé
Président de l'UMP

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Présidence de l'UMP
commenter cet article

commentaires