Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 12:21

jean françois copé-copie-1Journée extrêmement dense pour l'UMP ce mercredi 20 juin.

En matinée les 197 députés de notre famille politique ont élu celui qui aura la charge de présider et d'animer notre groupe parlementaire à l'Assemblée nationale. Un seul tour aura suffi au président sortant, Christian Jacob, 57 ans, député de Seine-et-Marne et ancien syndicaliste agricole pour l'emporter nettement avec 117 voix (60%) devant Xavier Bertrand (63 voix, 32%) et Hervé Gaymard (17 voix, 8%).

Jean-François Copé a félicité Christian Jacob pour son élection, saluant un « homme de dialogue et solide, chaleureux, extrêmement loyal, combatif dans la tourmente, attentif aux autres, qui sait toujours renvoyer l'ascenseur. Avec lui nous serons dans une opposition très constructive car nous récusons le sectarisme tel que le Parti socialiste l'a fait pendant le quinquennat précédent. Si un texte est bon pour l'intérêt général de notre pays nous le voterons », insiste Jean-François Copé.

Pour autant notre groupe à l'assemblée nationale, sous l'impulsion de Christian Jacob et des vice-présidents Bernard Deflesselles et Christian Kert sera, dès l'ouverture de la session extraordinaire, mardi prochain, dans une « opposition déterminée et résolue » car, souligne Jean-François Copé, « beaucoup de projets socialistes nous inquiètent », des projets fiscaux qui vont casser la croissance à la détaxation des heures supplémentaires en passant par les mesures qui vont alourdir les dépenses publiques.

Mais une thématique préoccupe particulièrement Jean-François Copé, celle de l'Europe. « Je m'inquiète de voir François Hollande nous éloigner chaque jour un peu plus de la relation entre la France et l'Allemagne qui est pourtant le moteur de la dynamique européenne », s'alarme notre secrétaire général. « Pour notre compétitivité et la réduction de nos déficits, nous devons marcher main dans la main avec l'Allemagne », souligne Jean-François Copé pour qui ce rapport à l'Europe et aux relations franco-allemandes sera « le marqueur de notre opposition ».

L'après-midi, l'ensemble des parlementaires et des cadres de notre mouvement ont participé à un bureau politique lors duquel Jean-François Copé a présenté le calendrier et la méthode des travaux de notre famille politique jusqu'au mois de novembre, date de notre congrès où les militants voteront pour leur futur président.

D'ici fin juillet, s'appuyant sur les enseignements des campagnes présidentielle et législatives, un groupe de travail lancera une grande réflexion sur les valeurs qui nous rassemblent. « Pas à pas, nous avancerons pour établir notre ligne stratégique», précise Jean-François Copé.

Après ce travail prendra place l'organisation du Congrès du mois de novembre où les militants éliront le futur président de notre mouvement politique.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP
commenter cet article

commentaires