Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 06:16

2013-09-18-Jean-Francois-Cope-a-Tournefeuille 1973A 6 mois du premier tour des élections municipales, Jean François Copé était à Toulouse ce mercredi pour rencontrer les militants et apporter son soutien au candidat Moudenc. Entretien avec le président de l’UMP qui veut « reconquérir une ville malmenée par la gauche ».

 

Toulouse Infos : Pourquoi avoir choisi de venir à Toulouse aussi tôt dans la campagne ?

Jean François Copé : Je suis ici pour soutenir tous les candidats UMP de Haute-Garonne et donner le coup d’envoi de la campagne toulousaine des municipales. Ce département est hautement symbolique de la reconquête du cœur des français. Compte tenu du contexte national et dans une ville malmenée par la gauche, nous avons une chance historique de l’emporter. Je veux également encourager la nouvelle génération qui émerge dans le département et apporter mon soutien à Jean Luc Moudenc qui a su faire l’union complète autour de lui et qui a une véritable vision pour Toulouse.

TI : Vous parlez d’union complète autour de Jean Luc Moudenc, l’UDI soutient pourtant officiellement Christine de Veyrac…

JFC : Tout le monde comprend que l’union doit être faite à Toulouse. Je n’ai aucune inquiétude. Je communique beaucoup avec Jean Louis Borloo et chacun est conscient de la gestion catastrophique de cette ville et que ça ne peut pas continuer comme ça.

TI : Que reprochez-vous à Pierre Cohen ?

JFC : Sur ce point, je vais laisser faire Jean Luc Moudenc. J’appelle les français et les françaises à considérer les élections de mars prochain comme un rendez-vous majeur sur le territoire et plus particulièrement à Toulouse qui a tous les indicateurs au rouge : chômage, délinquance, incivilités…

TI : Quel message voulez-vous faire passer au militant à l’occasion de cette visite et de ce meeting ?

JFC : Un message d’espérance et de mobilisation. La France va mal, notre président est prisonnier de son dogmatisme et ne prend pas de décisions courageuses. Seule l’UMP peut faire preuve du courage nécessaire au travers d’un projet nouveau. Un projet construit autour du mot liberté : liberté d’entreprendre, liberté d’échouer, liberté de réessayer, liberté de parole ou encore liberté d’aller et venir sans avoir peur de l’insécurité…

Toulouse Infos

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans UMP 31
commenter cet article

commentaires