Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 05:22

voix-du-midi.jpgHier, on pouvait encore rire des mensonges de nos politiques. Mais l’affaire Cahuzac a tout changé. Aujourd’hui, on a décidé d’être pessimiste.

« François Hollande qui n’était pas au courant du compte en Suisse de Jérôme Cahuzac, c’est bizarre quand même« . Quand l’imitateur Gérald Dahan campe le lunaire Fabrice Luchini, comme il l’a fait à Bruguières le 12 avril dernier, on hésite entre mourir de rire ou tomber de son siège. Car derrière la légèreté ampoulée et la réflexion pseudo-philosophique, on peut sacrément s’interroger sur nos plus hautes sphères.

Jadis, à une époque pourtant pas si lointaine, on rigolait du « abracadabrantesque » chiraquien, du Super Menteur « guignolesque » inventé de toutes pièces comme de l’élu local pris gentiment la main dans le pot de confiture. On tournait en dérision les vaines dénégations d’un Virenque sous mauvaise perfusion, et on faisait semblant de croire qu’Armstrong montait les cols à la seule force de son courage herculéen né de sa lutte contre le cancer. Et bien sûr, Sarkozy et Bettencourt, Karachi et j’en passe ne sont que des rumeurs de bas étage. Seuls les collaborateurs casquent, comme de bien entendu. C’était un temps où on voulait encore être optimiste, fermer les yeux devant les plus sensibles évidences.

« L’ancien Premier secrétaire du PS, chef de l’État aujourd’hui, ignore beaucoup de choses… »

Mais aujourd’hui, on est pessimiste. Armstrong a dupé tout le monde, sans foi ni loi, sur les routes, à la télé, dans son pays. Et désormais, on ment « les yeux dans les yeux » au président de la République. Belle société décomplexée que voilà ! François Hollande, justement… Pour un ancien Premier secrétaire du Parti socialiste durant dix ans, chef de l’État aujourd’hui, il ignore beaucoup de choses. Les tripatouillages de Kucheida dans le Pas-de-Calais ? Pas au courant. Le cas du camarade Dalongeville à Hénin-Beaumont et du sénateur Teulade ? Circulez, y’a rien à voir ! L’ancien ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, avouait fin 2011 qu’il savait que DSK avait été contrôlé au bois de Boulogne en 2006. Et le patron de la France ne sait pas que l’un de ses plus importants ministres avait un compte en Suisse ? Ce genre d’amnésie n’amuse plus. Ne convainc plus.

Le déballage, cette semaine, sur le patrimoine des ministres, s’il a ravi les bas instincts de tout le monde, et notamment du monde médiatique quoi qu’en disent les faux-culs, ne résout pas le problème. Potentiellement, le mensonge est partout, qui guette le lambda électeur. Un sursaut de conscience est urgent. Comme le dit Nabilla : Non mais allô quoi ! ».

La Voix du Midi

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Divers
commenter cet article

commentaires