Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 11:05

thierry devilleLes chiffres du chômage sont un marronnier qui, à la fin de chaque mois, occupe, quelques heures durant, le devant de la scène, avant d’être bien vite oubliés et avalés par la déferlante médiatique.

 

Intrigué cependant, par la constance du chef de l’Etat, et de son gouvernement à nous promettre d’ici quatre mois -sacré challenge-, le renversement d’une courbe pourtant désespérément ascendante depuis deux ans, je me suis donc penché plus finement sur l’enquête mensuelle.

 

Des 3,28 millions de chômeurs (en catégorie A) annoncés, on arrive vite au nombre de 4,85 millions en rajoutant les catégories B et C et même 5,14 millions en additionnant les DOM bizarrement occultés dans les média. Le taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans de l’ordre de 26%, quand il est de 7,5% en Allemagne !

 

Face à un tel drame, j’ai guetté dans les statistiques l’embellie annonciatrice du retournement. Et, au beau détour d’une page, on découvre que si 482.000 personnes sont sorties en juillet des statistiques, plus de la moitié l’ont été pour radiation ou cessation d’inscription, 30.000 sont entrées en formation… et moins de 20% ont réellement repris une activité. Mêmes proportions le mois précédent.

 

En réalité, le mois dernier, si près de 500.000 nouveaux demandeurs d’emploi se sont inscrits à Pôle Emploi, seuls 91.000 ont réellement retrouvé du travail, et malgré cela, par une série de petits miracles, le basculement semble à portée de main ! Ajoutez à cela un forcing auprès des préfets pour signer un maximum d’emplois aidés d’ici décembre, et le tour de force est en passe d’être réussi !

 

Le traitement social et administratif du chômage tel qu’il se déroule sous nos yeux, sert opportunément, à quelques mois des échéances électorales, ce maître de l’illusion qu’est le Président de la République. En revanche, aucune des causes structurelles du chômage n’est sérieusement prise à bras le corps. Machiavélisme ou impuissance ? Quoi qu’il en soit, cette situation est une bombe sociale à court terme.

 Thierry Deville

Avocat et conseiller régional

Le Journal Toulousain

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Région
commenter cet article

commentaires

Thierry Yves Faye 08/09/2013 20:48


Bravo et surtout merci  Thierry Deville, de rappeler les faits et les actes du gouvernement en place.
Jusqu'a maintenant et depuis la campagne électorale de F.Hollande, nous avons entendu que des mensonges. Il réussi à faire seulement ce qui ne demande pas d'effort particulier comme faire passer
la loi pour le mariage de personnes de même sexe mais il ne fallait seulement le dire pour que cela se face, et il n'y avait pas besoin de trouver de nouvelles idées, il fallait simplement le
pouvoir d'un dictateur pour nous dire à tous, moi je, moi j'ai, et ainsi soit il.