Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 07:40

hotel-dieu-toulouse-01.jpgPas besoin de regarder dans les jumelles panoramiques installées quai Saint-Pierre pour voir, juste en face, le graffiti bombé sur les briques roses de L'Hôtel-Dieu. «Non à l'Ayrault porc», le mauvais jeu de mots inscrit en rouge, vert et noir saute aux yeux des passants depuis l'un des plus beaux points de vue de la ville. Stupéfaits, indignés ou dégoûtés, les Toulousains ont fait la découverte hier matin… et leurs commentaires tout au long de la journée, dans les conversations ou sur internet. L'allusion au projet très controversé de l'aéroport de Notre-Dame des Landes porté par le Premier ministre est nette - sans doute trop - mais ne convainc personne. Le Réseau Fluvial Toulousain «condamne ce geste dégradant le patrimoine toulousain. Nous respectons le combat de nos amis Nantais

[…] mais là franchement c'est idiot». Il demande «une condamnation claire de la part des élus de gauche, de droite, écologistes, du centre, etc.» et prône le «dialogue citoyen, dans le respect des autres».Même condamnation pour Toulouse Avenir. Mais l'association de Jean-Luc Moudenc, député UMP, attribue «cette dérive» à la politisation constante de la municipalité actuelle» et «appelle Pierre Cohen à condamner fermement ces agissements et à dépolitiser son action.» À suivre.

La Dépêche du Midi

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pascale Binet - dans Région
commenter cet article

commentaires